La langue française

Ladrerie

Sommaire

  • Définitions du mot ladrerie
  • Étymologie de « ladrerie »
  • Phonétique de « ladrerie »
  • Citations contenant le mot « ladrerie »
  • Traductions du mot « ladrerie »
  • Synonymes de « ladrerie »
  • Antonymes de « ladrerie »

Définitions du mot ladrerie

Trésor de la Langue Française informatisé

LADRERIE, subst. fém.

A. −
1. Vx. Synon. de lèpre.Être entaché de ladrerie (Ac.).
P. méton. Établissement hospitalier réservé aux lépreux. Synon. lazaret (vieilli), maladrerie, léproserie (mod.).Un ancien monastère, triste et isolé, assez semblable aux ladreries du onzième siècle (Janin, Âne mort,1829, p. 128).On donnait alors à la lèpre le nom de mal de saint Lazare, (...) aux léproseries ceux de maladreries, ladreries, lazareth (Perrinds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p. 354).Le Mas Vieux a sa chapelle, d'un roman primitif, et sa ladrerie devenue étable (Morand, Homme pressé,1941, p. 32).
2. Au fig. Avarice extrême. Synon. lésine (vx ou littér.), pingrerie (fam.).C'est comme un avare qui se met en frais, il y a de la ladrerie dans sa magnificence (M. de Guérin, Journal,1833, p. 172).Chaque mois, travaillé de sa ladrerie héréditaire, il plaçait déjà de l'argent dans d'infimes spéculations, connues de lui seul (Zola, Œuvre,1886, p. 191).
B. − MÉD. VÉTÉR. Maladie parasitaire des bovins et des porcins, provoquée par le développement dans divers tissus, et notamment dans les muscles, de larves du ténia ou cysticerques. Synon. cysticercose musculaire.Les cochons (...) en grand nombre atteints de ladrerie (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 16).La ladrerie est considérée par la loi comme vice rédhibitoire. La viande des porcs atteints de ladrerie ne peut être consommée, et doit être détruite (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 36).
Prononc. et Orth. : [lɑdʀ ə ʀi], [-a-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1492 « lèpre » (Ystoire des Sept sages de Rome, éd. G. Paris, p. 187); 2. 1530 laderye « léproserie » (Palsgr., p. 274 b, s.v. Spyttle house); 3. 1564 « maladie du porc » (Thierry); 4. av. 1660 « avarice sordide » (Scarron ds Rich. 1680). Dér. de ladre*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 36.

Wiktionnaire

Nom commun

ladrerie \lad.ʁə.ʁi\ féminin

  1. Avarice sordide.
    • Quelle ladrerie ! Voyez un peu la ladrerie de cet homme.
    • Les scènes de dépit amoureux nous font sourire. Mais les aventures de maquignonnage et de ladrerie courtoise, les susceptibilités hypocrites qu’elles révèlent ! — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 70)
    • Dans l'entourage du généreux mécène, on fut étonné peut-être encore davantage, car tout en étant très riche, le vieux Menwigs était d'une ladrerie proverbiale. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Fauteuil 27, 1937)
    • Et s’il lui arrive parfois de cohabiter avec la ladrerie et l’infamie, c’est encore lui [l’art] qui l’emporte car, le long des âges, il tue l’abominable et ne laisse survivre que la grandeur de son propre souvenir, dont l’influence est écrasante. — (Panaït Istrati, Les Arts & l’Humanité d’aujourd’hui, page 6 ; paru en 2018)
  2. (Sens propre) Lèpre, maladie qui couvre la peau de pustules et d’écailles.
    • Être entaché de ladrerie.
  3. (Médecine vétérinaire) Maladie due à des larves cysticerques de ténias chez les porcs (ténia armé) ou les bovins (ténia inerme).
    • Lorsqu'un boucher acheteur langueyait lui-même le porc, il lui était loisible de profiter de la présence des pustules de ladrerie pour obtenir une réduction sur le prix d'achat ; puis, l'animal abattu et débité, il raclait soigneusement au couteau la langue, la chair du cou et des épaules, la face interne des cuisses, toutes les parties, enfin, où la présence du cysticerque pouvait être le plus facilement constatée à l'extérieur du morceau vendu. — (Henri Gelin, Au temps passé: à travers Poitou et Charentes, 1re série, Niort, imp. Poitevine, 1922, Laffitte Reprint, 1977, p. 118)
  4. (Par extension) (Vieilli) (Désuet) Hôpital destiné aux lépreux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LADRERIE. n. f.
Avarice sordide. Quelle ladrerie! Voyez un peu la ladrerie de cet homme. Il signifie proprement Lèpre, maladie qui couvre la peau de pustules et d'écailles. Être entaché de ladrerie. Il s'emploie encore, en termes d'Art vétérinaire, pour désigner une Maladie du tissu cellulaire, chez les porcs. Par extension, il se disait aussi d'un Hôpital destiné aux lépreux. Voyez LÉPROSERIE.

Littré (1872-1877)

LADRERIE (la-dre-rie) s. f.
  • 1Nom vulgaire de la lèpre au moyen âge.

    Hôpital destiné aux lépreux. Être reçu dans une ladrerie.

  • 2Maladie particulière aux porcs, caractérisée par le développement, dans le tissu cellulaire, de nombreuses vésicules qui ne sont autre chose que des cysticerques.
  • 3 Fig. Avarice sordide. Cela m'a fait souvenir du soin qu'elle [une tante] prit de me venir voir à Monthelon, de peur que je n'allasse chez elle ; cela s'appelle de la ladrerie en langage commun, Sévigné, 31 déc. 1684. Comme je suis très fâché de payer trois vingtièmes de mon bien, et de me ruiner pour avoir l'honneur de vous faire la guerre [au roi de Prusse, guerre de sept ans], vous croirez peut-être que c'est par ladrerie que je vous propose la paix, Voltaire, Lett. roi de Pr. 15 avr. 1758.

    PROVERBE

    La pauvreté n'est pas vice, mais c'est une espèce de ladrerie, chacun la fuit ; locution tirée de ce que l'on se détournait des ladres de peur de la contagion.

HISTORIQUE

XVIe s. La lepre ou ladrerie, appellée des Grecs elephantiasis, Paré, XXII, 7. Les ames qui par stupidité ne veoient les choses qu'à demi, jouissent de cet heur, que les nuisibles les blecent moins ; c'est une ladrerie spirituelle qui a quelque air de santé, Montaigne, IV, 152.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ladrerie »

Ladre ; provenç. ladraria.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir ladre

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ladrerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ladrerie ladrœri

Citations contenant le mot « ladrerie »

  • Le résidant de la raie publique fut l’alarmant de cette notoire sur la ladrerie. Il hésita sur sobre criquet de Freluquet. À jamais dans nos peurs, le gland servile cœur de l’ENA hésitera pour toujours d’une glace de roi dans le pantalon national. Ainsi s’élève le triste épilogue du pendable ami, le minus féru de Chine pour lisser l’accroit sente et démettre au chaud mage des mirlitons de gribouilleurs. Club de Mediapart, Les maux tordus d'un virus qui ne vaut guère mieux ! | Le Club de Mediapart
  • Tous les Millavois, et même au-delà, connaissent le lieu de la Maladrerie, à proximité des eaux du Tarn. Un nom qui se retrouve dans d’autres villes françaises, décliné aussi en ladrerie et léproserie. Cette maladie infectieuse dont le bacille est identifié en 1873 par le norvégien Hansen est redoutée des populations du fait de son caractère hideux et repoussant. Apparue en France dès le IIe siècle de notre ère, elle se développe surtout entre le XIIIe et le XVe siècle. Au début du XIIIe siècle, le royaume français compte alors 4 000 léproseries abritant environ 60 000 lépreux. ladepeche.fr, La lèpre, l’épidémie concentrationnaire - ladepeche.fr
  • La Maladrerie se situe au sud de Millau, sur la rive gauche du Tarn, en amont du Pont Vieux. On y voyait encore à la fin du XIXe siècle, une chapelle et une partie des bâtiments, derniers témoignages des établissements charitables qui accueillaient et apportaient des soins aux pauvres et aux lépreux. millavois.com, Patrimoine millavois : La Maladrerie
  • D’ores-et-déjà, j’ai été bouleversé par le nom de leur chien dans la pièce « Pilou », et j’aurai pu montrer les dents ou aboyer contre les acteurs, de plus ils ont employé des mots que je ne connaissais pas « ladrerie » (maladie qui couvre la peau de pustules et d’écailles) et « veule » (lâche, mou, sans énergie), cependant la générosité et le talent de l’interprétation m’ont fait oublier ces ridicules arguties. , Manosque : Un duo au sommet au théâtre Jean le Bleu - Haute Provence Info
  • Mais Jacques Hury, répudie Violaine quand il la sait à son tour lépreuse, et il épouse Mara. Violaine trouve refuge dans une forêt, le pays de Chevoche, où elle vit confinée et maudite. « Le lieu qui est réservé aux gens de mon espèce. La ladrerie là-bas du Géyn », dit-elle. Le Géyn, c’est la Géhenne de l’Evangile, c’est-à-dire l’Enfer. Puis elle obéit à son ex-fiancé, Hury, qui lui dit: « Allez-vous dévêtir et prendre une robe de voyage ». Les lépreux, aux temps anciens, étaient dotés d’un vêtement spécifique de bure, frappé d’un insigne significatif de leur mal, et agitaient la fameuse crécelle pour prévenir les passants. Elle y reçoit un jour la visite de Mara, accompagnée par son fils de cinq ans, Aubin, aveugle. Elle implore Violaine, dont elle pressent la sainteté, de guérir l’enfant: Violaine accomplit le miracle… Plus tard, Mara agresse Violaine, la blesse à mort. Anne Vercors revient alors, ainsi que Pierre de Craon, guéri… L'écharpe rouge, Le grand théâtre de l’épidémie, épisode 4 / La jeune fille Violaine et L’Annonce faite à Marie, ou la lèpre comme « et en même temps » | L'écharpe rouge
  • Ainsi de la ladrerie de Bernadette, en passe de devenir légendaire, tant madame Chirac est une femme qui a la fortune inquiète, au point d’accepter la proposition de Bernard Arnault d’entrer au conseil d’administration de LVMH, et donc de toucher 50 000 euros par an – à ne rien faire – du meilleur ennemi du meilleur ami de son mari, François Pinault. Celui-ci préférera en hausser les épaules.Bernadette fait une formidable méchante. Aussi teigneuse que rancunière, elle est capable de poursuivre de sa haine l’ancien chauffeur de son mari, Jean-Claude Laumond, trop bavard à son goût, forcément complice d’une bonne part des humiliations subies et qu’elle soupçonne de vouloir se faire élire en Corrèze, à sa place à elle, en se mariant avec la fille d’un notable local. Les Inrockuptibles, L'édito de Frédéric Bonnaud: Les Chirac, roman

Traductions du mot « ladrerie »

Langue Traduction
Anglais miserliness
Espagnol avaricia
Italien miserliness
Allemand geiz
Chinois 悲惨
Arabe البخل
Portugais avareza
Russe скупость
Japonais 惨め
Basque zikoizkeria
Corse miseria
Source : Google Translate API

Synonymes de « ladrerie »

Source : synonymes de ladrerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ladrerie »

Partager