La langue française

Recouvrement

Sommaire

Définitions du mot recouvrement

Trésor de la Langue Française informatisé

RECOUVREMENT1, subst. masc.

A. − Littér. Action de recouvrer (une chose ou une personne perdue). Recouvrement de ses biens, de ses forces; recouvrement de l'ouïe, de la santé, de la vue; le recouvrement de Jésus au Temple. Ils se battaient pour le recouvrement du tombeau de Jésus-Christ (Péguy, Argent,1913, p. 1242).Le recouvrement d'une paix que je n'avais plus soupçonnée depuis ma prime enfance (Jammes, Mém.,1923, p. 197).
B. − ÉCON. ,,Action de recouvrer des créances, de récupérer des sommes dues par des débiteurs`` (Gestion fin. 1982). Synon. encaissement.Recouvrement de cotisations, d'une créance, d'un effet de commerce, d'une taxe, d'un titre, d'une valeur. Monsieur de La Baudraye eut l'adresse de se taire sur les recouvrements qu'il faisait à Paris (Balzac, Muse départ.,1844, p. 65).Il acheta d'abord une action de banque, puis, avec tout l'argent comptant de ses recouvrements de pension arriérée, le 13 juillet 1819, huit autres actions (Rolland, Beethoven,t. 1, 1937, p. 41).
FISC. Recouvrement de l'impôt. Opération de perception par laquelle le Trésor Public recouvre les impôts directs. Synon. perception, recette.Les gens de justice n'eurent aucune part à la distribution ni au recouvrement de l'impôt (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 2, 1821-24, p. 333).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkuvʀ əmɑ ̃]. Homon. et homogr. recouvrement2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 recoevrement « secours, remède » (Roland, éd. J. Bédier, 1650); 2. 1160-74 recuvrement « action de rentrer en possession de ce qui était perdu » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 194); 3. 1393 « action de recouvrer des sommes dues » (Peage de Crespy, B.N. 11659, f o1 r ods Gdf. Compl.); 1690 « action de percevoir les impôts » (Fur.). Dér. de recouvrer*; suff. -ment1*.

RECOUVREMENT2, subst. masc.

A. − Action de (se) recouvrir; résultat de cette action. Une espèce particulière d'articulation, qui ressemble à la suture écailleuse, en ce qu'elle consiste dans le recouvrement des bords amincis de deux os plats (Cuvier, Anat. comp.,t. 1, 1805, p. 125).L'origine du temps objectif (...) ne doit pas être cherchée dans une synthèse éternelle, mais dans l'accord et le recouvrement du passé et de l'avenir à travers le présent (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 480).
B. − Spécialement
1. Action de recouvrir un objet d'un revêtement particulier pour en assurer la solidité, l'imperméabilité; résultat de cette action. Le recouvrement [de certains accessoires d'automobiles] (...) obtenu [par laitonnage] assure une protection bien plus efficace que le nickelage (Gasnier, Dépôts métall.,1927, p. 366).
2. (Partie d'un) objet qui en recouvre un autre. La Hausse [de l'archet] est en ébène. Percée d'un trou formant mortaise où sont fixés les crins par un tampon, elle porte un recouvrement à sa partie inférieure, petite feuille d'ébène sur laquelle est collée une plaque de nacre (Lallement, Dyn. instrum. archet,1925, p. 11).On introduit la lame de ressort dessous les deux petits recouvrements en cuivre qui sont sur le côté et aux bouts des branches (Villon, Dessin. et impr. lithogr.,1932, p. 84).
a) CONSTR. ,,Partie d'un élément de couverture (...) qui vient recouvrir, à la pose, l'élément du rang inférieur et aussi l'élément latéralement voisin, de manière à assurer l'étanchéité d'une toiture ou d'une paroi`` (Forest. Métall. 1977).
,,Partie haute de l'ardoise qui ne reçoit jamais l'eau`` (Barb.-Cad. 1971).
,,Enduit de plâtre fait sur un lattis et qui sert à couvrir les faces visibles d'une pièce de charpente`` (Jossier 1881).
[En parlant d'un assemblage de tôles, de dalles, de tuiles] À/en recouvrement.Disposé de sorte qu'un élément de cet assemblage vienne en chevaucher un autre. Assemblage à recouvrement. D'autres [arbres] ont leurs feuilles disposées en recouvrement comme les tuiles d'un toit (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 181).
b) GÉOL. ,,Superposition tectonique d'une unité sur une autre`` (Fouc.-Raoult Géol. 1980). Lambeau* de recouvrement.
c) INFORMAT. ,,Écriture en mémoire principale d'un segment de programme à la place précédemment occupée par un autre segment momentanément inutile, du même programme`` (scom Informat. 1977).
d) MÉCAN. [Dans une machine à vapeur] Recouvrement du tiroir. ,,Partie du tiroir qui recouvre les orifices d'admission du cylindre lorsque le tiroir a fait la moitié de sa course`` (Gruss 1978). L'absence de recouvrement [du tiroir] pourrait faire qu'il y eut communication, (...) entre l'intérieur de la boîte de distribution (...) et le vide du tiroir (Armengaud, Moteurs à vapeur,t. 1, 1861, p. 352).
e) PHOT. ,,Partie d'une photographie aérienne qui couvre la même portion de sol que la photographie aérienne voisine`` (Métro 1975).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkuvʀ əmɑ ̃]. Homon. et homogr. recouvrement1. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1627 « action de recouvrir » (Crespin); 2. a) 1581 menuis. « rebord » (Contrat menuiserie St Germain, 6 ds IGLF); b) 1639 « saillie d'une dalle sur une autre » (Doc. ds J. Guiffrey, Les comptes des dépenses de Fontainebleau, 43); 3. 1797 montre à recouvrement (Gattel); 4. 1845-46 recouvrement du tiroir « avance du tiroir d'une machine à vapeur » (Besch.); 5. 1888 géol. lambeaux de recouvrement (E. de Margerie et A. Heim, Les dislocations de l'écorce terrestre, pp. 67-68 ds Quem. DDL t. 22). Dér. de recouvrir*; suff. -(e)ment1*.
STAT.Recouvrement1 et 2. Fréq. abs. littér.: 55.
BBG.Quem. DDL t. 22.

Wiktionnaire

Nom commun 1

recouvrement \ʁə.kuvʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Opération qui consiste à obtenir le paiement d'une dette ou d'une créance.
    • […], on chercha, dans le Midi, à les déposséder des biens immeubles qu'ils détenaient […]. La tactique consistait à les accabler d'impôts exorbitants et à en poursuivre le recouvrement d'une manière impitoyable. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Si l'auteur ne paie pas les dommages et intérêts auquel il a été civilement condamné, la victime peut s'adresser au service de recouvrement géré par le Fonds de garantie des victimes (FGTI). — (Éric Baccino, Médecine légale clinique: Médecine de la violence - prise en charge des victimes et agresseurs, éd. Elsevier Masson, 2015, p. 9)

Nom commun 2

recouvrement \ʁə.kuvʁə.mɑ̃\ masculin

  1. (Architecture) Partie d’une pierre, d’une pièce de bois, d’une tuile, etc., qui couvre un joint, une entaille.
    • Les dalles de cette terrasse sont à recouvrement.
  2. (Automobile) Portion de la largeur frontale d'un véhicule, heurtant ou heurté, en contact avec un autre véhicule ou un obstacle, au moment d’un choc avec décalage.
  3. (Mathématiques) Famille de parties d'un ensemble X dont la réunion est X.
  4. (Topologie) Recouvrement ouvert : recouvrement par des parties ouvertes. Intervient dans la définition de la compacité et de la paracompacité.
  5. (Cartographie) Zone commune à deux coupures contiguës d’un découpage, dans le cas où les champs ne sont pas jointifs[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECOUVREMENT. n. m.
T. d'Architecture. Il se dit de la Partie d'une pierre, d'une pièce de bois, d'une tuile, etc., qui couvre un joint, une entaille. Les dalles de cette terrasse sont à recouvrement.

Littré (1872-1877)

RECOUVREMENT (re-kou-vre-man) s. m.
  • 1Action de recouvrir ; résultat de cette action. Leur recouvrement [de couches de charbon] par la terre qui leur servait de toit les a préservées de l'inflammation qu'aurait produite le contact de la lave en fusion, Buffon, Min. t. VIII, p. 170. Le recouvrement des terrains cultivables de l'Égypte par les sables stériles de la Libye qu'y jette le vent d'ouest, est un phénomène de même genre que les dunes, Cuvier, Révolutions, p. 166.
  • 2Partie d'une pierre, d'une tuile, etc. qui couvre un joint, une entaille.

    S'emploie d'une manière analogue en histoire naturelle. Les pennes sont recouvertes, à leur insertion, de plumes plus petites, posées en recouvrement pour les fortifier et arrêter le passage de l'air, Bernardin de Saint-Pierre, Harmon. liv. II, anim.

  • 3 Terme de maçonnerie. Enduit de plâtre sous lequel on a latté et qui sert à couvrir les faces visibles d'une pièce de charpente.

    Faire en plomb le recouvrement d'une partie de toit, c'est y mettre de nouvelles tables et enlever les anciennes.

  • 4Plaque de cuivre qui recouvre l'objectif d'une lunette d'approche.

    Montre à recouvrement, montre qui a une sorte de rebord qui la recouvre.

    Recouvrement du tiroir, avance du tiroir qui règle l'admission de la vapeur dans le cylindre d'une machine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. RECOUVREMENT. Ajoutez :
5 En matière d'industrie, séparations, clôtures qui servent à protéger les ouvriers dans les endroits dangereux, Journ. offic. 7 fév. 1873, p. 910, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RECOUVREMENT, s. m. (Gram.) action par laquelle on entre ou rentre en possession d’une chose. Le recouvrement des deniers royaux est toujours dispendieux ; on dit le recouvrement de la santé & des forces. Voyez l’article suivant. Le recouvrement d’une chose volée ou perdue. Le recouvrement des droits, des taxes, des tailles.

Recouvrement des forces, analepsis ; ce changement s’opere dans notre corps à la suite des maladies par l’expulsion de la matiere morbifique, en même tems que par l’usage des remedes analeptiques. Et on ne procure point un recouvrement des forces vrai & constant par l’usage des restaurans, attendu qu’il y a nombre de maladies, & sur-tout les febriles & convulsives, où la force & puissance motrice des solides est dans un haut degré, quoique les forces naturelles soient languissantes & très-froides, alors il y a une cause morbifique qu’il faut détruire : la véritable vigueur des forces naturelles dépend donc plutôt pour la plus grande partie, de la conversion des alimens solides & liquides convenables en sang & en liqueur bien conditionnée, où il se forme de-rechef un fluide qui se séparant dans le cerveau, entre dans les muscles & les membranes des nerfs.

Les nourritures de bon suc sont donc le meilleur moyen pour procurer le recouvrement des forces, & c’est en cela que consiste le régime analeptique, tels sont les bouillons gelatineux, de viande, de chapon, des os & de leur moëlle, tirés par la coction de ces alimens dans l’eau avec un peu de vin, quelque rouelles de citron, quelques grains de sel, de macis & de girofle en poudre dans un vaisseau fermé, ceux qui se font avec de gros pain, où le froment est en entier, de l’eau, du vin & des œufs.

La décoction de chocolat dans l’eau, ou le lait, le lait d’ânesse, l’eau distillé de gros pain, avec l’écorce de citron, & sur-tout le bon vin vieux du Rhin, & le véritable d’Hongrie.

Nota. Que ces secours alimenteux nourrissans ne doivent point être emploiés pendant la maladie, & lorsque toute la masse du sang & des liqueurs est remplie d’impureté ; mais dans la convalescence, & lorsque les passions de l’ame, les longues veilles, les travaux & fatigues de l’esprit & du corps, les grandes hémorrhagies, ont abattu & détruit les forces ; on doit même dans ces circonstances en user avec ménagement, parce que ces alimens passent promptement dans le sang, & qu’ils en augmentent la quantité.

C’est donc une grande faute de se gorger d’alimens nourrissans dans les cas où les digestions sont dérangées, rallenties, dans le cas de convalescence, de foiblesse & d’épuisement, dans l’accouchement, dans les pertes, parce que la quantité des alimens ne répondant pas aux forces digestives, il est nécessaire qu’il se forme une sabure, dont les moindres suites sont d’augmenter la foiblesse, en épaississant le sang & la lymphe, & en reproduisant de nouveau la matiere morbifique.

Recouvrement, s. m. terme de Menuisier, c’est une espece de rebord de quelque sorte d’ouvrage que ce soit. Ainsi on dit le recouvrement d’un coffre fort, pour le rebord du couvercle d’un coffre fort. On appelle panneaux recouverts, ceux qui excedent & recouvrent l’assemblage. On dit aussi en maçonnerie des joints recouverts, pour désigner des joints faits avec des pierres de taille, sur-tout aux terrasses. (D. J.)

Recouvrement, piece de, voyez à l’article Bas la description du métier à bas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « recouvrement »

  • Pour le paiement (sens 1), du verbe recouvrer, et du suffixe -ment.
  • Pour le sens 2, du verbe recouvrir, et du suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Recouvrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « recouvrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recouvrement rœkuvrœmɑ̃

Citations contenant le mot « recouvrement »

  • La ville est un lieu privilégié du recouvrement de l'invisibilité de l'essentiel. De Paule Monique Vernes / La Ville, la fête, la démocratie
  • Le recouvrement de créance, correspond à l’ensemble des actions qui peuvent être mise en place pour inciter voire obliger un client, à régler la facture qu’il doit à son créancier. Il existe différents types d’actions : la procédure amiable ou l’action judiciaire.  http://www.magazine-decideurs.com, Qu'est-ce qu'une créance ? Définition et méthodes de recouvrement - Magazine Decideurs
  • Les facturations de loyers nets du leader des centres commerciaux ont baissé de 15 %, à 1,1 milliard d'euros et surtout, leur recouvrement s'avère problématique. Les Echos, Unibail paie cher la crise sanitaire | Les Echos
  • YayPay, créé en 2015, combine l'envoi automatisé de factures et des solutions de recouvrement, d'évaluation de solvabilité, de paiement et de gestion de trésorerie pour mettre une plateforme cloud complète à disposition de plus de 3000 utilisateurs dans le monde. La solution de YayPay associe également l'intelligence artificielle à un système d'analyse en temps réel pour donner aux entreprises une meilleure prédictabilité sur les comportements des payeurs et leur impact sur leur flux de trésorerie, les aidant à réduire les créances impayées et les délais de recouvrement. YayPay est basée à New York et compte une équipe de près de 60 personnes. Capital.fr, QUADIENT annonce l'acquisition de la Fintech YayPay - Capital.fr
  • Examen des agents de recouvrement JAPANFM, Examen des agents de recouvrement – JAPANFM
  • Les contrôles ont été interrompus durant la crise sanitaire, mais la lutte contre la fraude fiscale ne s’est pas arrêtée pour autant à la direction régionale des Finances publiques, rue des Lois à Toulouse. Hier, son directeur Hugues Perrin, le directeur de la direction de contrôle fiscal Laurent Bignon et la responsable du contrôle fiscal Béatrice Perrois-Boissel ont fait un état des lieux de l’année 2019 qui a permis de mettre en recouvrement près de 190 millions d’euros en Haute-Garonne, soit + 8 % par rapport à 2018. ladepeche.fr, Toulouse. Fraude fiscale en Haute-Garonne : près de 190 millions d’euros de recouvrement en 2019 - ladepeche.fr
  • Le cabinet de recouvrement français Rubypayeur présente des chiffres concrets sur les changements de comportements provoqués par la crise actuelle vis à vis des délais de paiement entre entreprises françaises qui atteignent 672 milliards par an, représentant ainsi leur première source de financement. Affiches Parisiennes, La confiance entre entreprises fortement impactée par la crise

Images d'illustration du mot « recouvrement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recouvrement »

Langue Traduction
Anglais recovery
Espagnol recuperación
Italien recupero
Allemand wiederherstellung
Chinois 复苏
Arabe التعافي
Portugais recuperação
Russe восстановление
Japonais 回復
Basque berreskuratze
Corse ricuperazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « recouvrement »

Source : synonymes de recouvrement sur lebonsynonyme.fr
Partager