La langue française

Penché

Sommaire

  • Définitions du mot penché
  • Étymologie de « penché »
  • Phonétique de « penché »
  • Citations contenant le mot « penché »
  • Images d'illustration du mot « penché »
  • Traductions du mot « penché »
  • Synonymes de « penché »
  • Antonymes de « penché »

Définitions du mot « penché »

Trésor de la Langue Française informatisé

PENCHÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de pencher*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui ne se tient pas droit. Synon. courbé.La nommée Aubert, une trop longue, pliante et penchée, tressaute comme un cheval (Colette, Cl. école, 1900, p.218).Le corps penché, boiteux, borgnes, tuberculeux neuf fois sur dix, ils traînent d'une boutique à l'autre (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.101).
2. Au fig. Air(s) penché(s). Attitude affectée de mélancolie. Cette élégance allongée, ces poses coquettes, ces airs de tête penchés (...) tout cela a bien son charme (Gautier, Guide Louvre, 1872, p.101).Les airs penchés, les cheveux en saule pleureur du musicien Ulric (A. Daudet, Crit. dram., 1897, p.13).
[P. méton. du déterminé] C'est le chant de la fierté, du naturel dédain, de l'antique et claire hauteur. Antoine ne reconnaît pas son amie plaintive et penchée (Noailles, Domination, 1905, p.167).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, rare. [Ils considéraient le portrait de la morte] quelle science du «penché» (D'Esparbès, Dern. lys, 1898, p.243).
B. − [En parlant d'une chose] Qui penche. Pise. Monté sur la tour penchée, vu le Duomo (Michelet, Journal, 1830, p.59).Un escalier de bois, dangereusement penché et pourri, descendait du taudis dans la brousse (Triolet, Prem. accroc, 1945, p.115).
Écriture (ou terme équivalent) penchée. L'écriture est droite ou penchée. L'écriture penchée, dite écriture anglaise (Macaigne, Précis hyg., 1911, p.294).La première page du traité de L'Aurore (...) duquel nous fîmes, au cours de l'année 1924, la copie en bâtarde penchée (Canseliet, Alchim., 1936, p.93).
Prononc.: [pɑ ̃ ʃe]. Fréq. abs. littér.: 2563. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1744, b) 4588; xxes.: a) 5131, b) 3867.

Wiktionnaire

Adjectif

penché \pɑ̃.ʃe\

  1. Qui est incliné, qui dévie de la verticale.
    • Ces deux tours penchées ont donné lieu à bien des descriptions pittoresques. — (John Grisham, Le Clandestin, traduit par Patrick Berthon, 2012, Robert Laffont)
  2. (Héraldique) (Vieilli) Se dit du maillet et quelques autres meubles quand ils ont une position qui dévie de la verticale qui est leur position ordinaire (en pal). Il faut alors indiquer la direction de l’inclinaison (à dextre, à senestre, en bande, en barre). Cette terminologie est devenue obsolète car imprécise. Il est préférable d’utiliser les indications d’orientation posé en pal, en fasce, en bande ou en barre.
    • D’or à une tour ajourée et crénelée de sable, maçonnée d'argent, au chef d’azur chargé de trois maillets penchés à dextre d’or, qui est de la famille Boël de Belgique français illustration « maillets penchés »

Forme de verbe

penché \pɑ̃.ʃe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe pencher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PENCHER. v. tr.
Incliner, baisser quelque chose de quelque côté, mettre quelque chose hors d'aplomb. Pencher la tête, le corps. Pencher un vase. Plier les branches d'un arbre et les pencher. Dans ce sens, il se dit en parlant des Personnes. Se pencher sur le bord d'une fontaine. Penchez-vous que je rajuste votre coiffure. Fam., Airs penchés, Mouvements affectés de la tête ou du corps, que l'on fait pour se donner un air tendre ou mélancolique. Elle a des airs penchés. Il prend des airs penchés.

PENCHER est aussi intransitif et se dit de Tout ce qui est hors de son aplomb, hors de la ligne perpendiculaire; de Tout ce qui n'est pas de niveau, qui va en descendant. Un arbre qui penche. Le mur penche un peu de ce côté-là. Il penche vers le nord. Le terrain va en penchant. Cette balance penche sensiblement. Fig., Aucune raison ne le faisait pencher d'un côté plutôt que d'un autre. Fig., Cet État penche vers sa chute, vers sa ruine, Il est en danger d'être ruiné, détruit. Fig., Faire pencher la balance, Faire qu'une personne, qu'une chose, qu'un avis, qu'une considération l'emporte sur l'autre.

PENCHER, intransitif, signifie au figuré Être porté à quelque chose. La plupart des juges penchaient à le renvoyer absous. Il penche plus volontiers vers la clémence que vers la rigueur. Voilà deux avis, deux partis différents; vers lequel penchez-vous? De quel côté penchez-vous?

Littré (1872-1877)

PENCHÉ (pan-ché, chée) part. passé de pencher
  • 1Qui n'est pas droit, perpendiculaire. Sa tête sur un bras languissamment penchée, Corneille, Rodog. V, 4. Il [Turenne mort] était penché le nez sur l'arçon, Sévigné, 211. Aussitôt que le Samien m'avait porté un faux coup et que son bras s'allongeait en vain, je le surprenais dans cette posture penchée, Fénelon, Tél. V. Elle était penchée vers le ruisseau ; de profonds soupirs sortaient de sa bouche, Voltaire, Zadig, 18. En approchant de Bologne, on est frappé de loin par deux tours très élevées, dont l'une surtout est penchée d'une manière qui effraie la vue, Staël, Cor. XIX, 7. Comme un lis penché par la pluie, Lamartine, Méd. II, 14.

    Un air penché, contenance dans laquelle on baisse la tête, air malade, souffrant. Je fus hier au cours avec un air penché, parce que je ne veux point faire de visites, Sévigné, 29 avr. 1685.

    Par extension. Des airs penchés, des mouvements de la tête et du corps affectés pour tâcher de plaire. Chattes aux airs penchés sont les plus amoureuses, Deshoulières, Poés. t. II, p. 147. Plus de cadence dès les premiers pas : il [le fils de Montbron] crut la rattraper, et couvrir son défaut par des airs penchés et un haut port de bras, Saint-Simon, 3, 58. Les comédiens qui ont défiguré mes ouvrages pour se donner des airs penchés sur le théâtre, Voltaire, Lett. d'Argental, 3 janv. 1767.

    Terme de botanique. Qui est attachée la base en haut et le sommet en bas, ou qui se dirige perpendiculairement vers la terre.

  • 2 Fig. Qui incline vers. Il a besoin d'un gendre… Qui soutienne des ans penchés dans le tombeau, Corneille, Pulchér. V, 4. Flatter la faiblesse humaine, trop penchée par elle-même au relâchement, Bossuet, Comédie, I.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « penché »

Adjectivation du participe passé du verbe pencher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « penché »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
penché pɑ̃ʃe

Citations contenant le mot « penché »

  • Le comité d'évaluation des ordonnances du 22 septembre 2017 a publié ce mardi un nouveau rapport. Il s'est en particulier penché sur les accords de performance collective mis en avant par le gouvernement pour faire face à la crise du Covid, s'interrogeant sur le risque de « moins-disant social ». Les Echos, Réforme du Code du travail : les limites des accords de performance collective | Les Echos
  • Selon « Il Sole 24 Ore », mais aussi le Financial Times, un bloc d'actionnaires, initialement opposé au projet, et réunissant 18 % des droits de vote aurait finalement penché en faveur de ce mariage à l'italienne. Ce groupe (« CAR ») uni autour d'un pacte d'actionnaires regroupe de riches familles du nord de l'Italie, des entreprises et des fondations bancaires avait initialement qualifié l'offre d'Intesa d'»hostile et d'inacceptable ». Les Echos, Intesa Sanpaolo en passe de prendre le contrôle de UBI Banca | Les Echos

Images d'illustration du mot « penché »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « penché »

Langue Traduction
Anglais leaning
Espagnol propensión
Italien pendente
Allemand lehnen
Chinois 倾斜
Arabe يميل
Portugais inclinado
Russe склонность
Japonais 傾いている
Basque bermaturik
Corse appoggiato
Source : Google Translate API

Synonymes de « penché »

Source : synonymes de penché sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « penché »

Partager