Instituteur : définition de instituteur


Instituteur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INSTITUTEUR, -TRICE, subst.

I. − Vx. Celui, celle qui institue quelque chose (v. instituer I A). L'instituteur de cet ordre religieux. Instituteur des Jeux Olympiques (Ac. 1835, 1878). Les sacrements dont l'Église est institutrice (DG).Moïse (...) l'instituteur de la pâque ou du repas égalitaire, du sabbat et du jubilé (P. Leroux, Humanité, t. 2, 1840, p. 558).Vincent de Paul (...), cet instituteur des Sœurs de Charité, ce père des Enfants-trouvés, ce consolateur des forçats, cet homme d'humilité (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 509).
II. − Celui, celle qui donne une formation de base.
A. − Vx. Celui, celle qui établit quelqu'un dans la connaissance, la science de quelque chose. On est donc bien tenté de croire que le peuple primitif a été l'instituteur du genre humain; et ce peuple, qui l'a formé, si ce n'est une révélation? (Staël, Allemagne, t. 4, 1810, p. 194).
B. − En partic.
1. Vx. Celui, celle qui est chargé de l'instruction et de l'éducation des enfants dans une famille. Synon. précepteur.L'instituteur d'un jeune prince (DG). Je m'arrêtai à l'idée d'entrer pour quelque temps comme maître de langue ou comme instituteur dans une famille russe (Lamart., Confid.,1849, p. 307):
1. Antoinette accepta toutes les tâches, toutes les humiliations : elle fut institutrice dans des maisons, où on la traitait presque en domestique; elle devait escorter ses élèves en promenade, comme une bonne, trotter pendant des heures avec elles, dans les rues, sous prétexte de leur apprendre l'allemand. Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 874.
2. Vx. Celui, celle qui tient une école ou un pensionnat. Synon. maître, maîtresse de pension; chef d'institution (v. institution II B).C'est un des instituteurs les plus renommés de la capitale (Ac.1835, 1878).M. l'abbé Sicard, instituteur actuel des sourds-muets (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 262).
3. Mod. Celui, celle qui enseigne dans une école maternelle ou primaire, publique ou privée. Synon. maître, maîtresse (d'école).Instituteur stagiaire, titulaire; École normale d'instituteurs. Instituteur d'une école paroissiale (Ac.1935).Instituteur d'une école libre (Rob.). Il a paru tout naturel que l'instituteur, en même temps qu'il apprend aux enfants à lire et à écrire, leur enseigne aussi ces règles élémentaires de la vie morale, qui ne sont pas moins universellement acceptées que celles du langage et du calcul (J. Ferry, Lettres aux instituteurs du 17 nov. 1883 ds E. Foëx, Hist. des Palmes académiques, Paris, Imprimerie Nationale, 1978, p. 115).Instituteurs. Ils disent encore « Monsieur l'Inspecteur » comme ils diraient « Sire » ou « l'Empereur » (Renard, Journal,1906, p. 1056).Je m'étais remis (...) à préparer le brevet supérieur, dans l'espoir d'être nommé instituteur l'année suivante, sans passer par l'École Normale de Bourges (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 208):
2. M. le Doyen, haussant les épaules, s'écriait : − C'est scandaleux... Que vous enseigne-t-il donc, votre instituteur? ... Ah! elle est jolie, l'éducation laïque, gratuite et obligatoire... Elle est jolie!... Eh bien, je vais vous le dire, moi, où se trouvait le paradis terrestre... Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 218.
REM.
Instit, subst.,abrév. fam. Des sous, des sous pour les instits (...). Non aux fermetures, vingt-cinq élèves par classe (Le Monde,11 mars 1981, p. 14).
Prononc. et Orth. : [ε ̃stitytœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1441 « celui qui est chargé de l'éducation d'un enfant » (Bibl. Ec. Ch. 98, 1937, p. 304 ds R. Ling. rom. t. 20, p. 82, s. v. institut); 1789, 29 nov. « celui qui enseigne dans une école primaire » (Moniteur universel, no99, p. 403b); 2. 1495 « celui qui institue quelque chose » (J. de Vignay, Miroir hist. ds Delb. Notes mss). Empr. au lat.institutor « celui qui dispose, administre » attesté en b. lat. au sens de « maître » formé sur institutum, v. institut. Cf. la forme instituere « celui qui fonde » (1399, Vies des Saints, ms. med. -pal. 141 de la Laurentienne à Florence, fo197d d'apr. P. Meyer ds Romania t. 33, p. 28, no126). Fréq. abs. littér. : 1 065. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 757, b) 912; xxes. : a) 3 159, b) 1 493. Bbg. Arrivé (M.). Maître, instituteur, professeur. Fr. Monde. 1966, no44, pp. 37-39. - Cramer (F.). Fr. instituteur und seine Konkurrenzwörter. Z. rom. Philol. 1934, t. 54, pp. 729-741. - Duveau (G.). Les Instituteurs. Paris, 1957, passim. - Ranft 1908, p. 81.

Instituteur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

instituteur \ɛ̃s.ti.ty.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : institutrice)

  1. Celui qui enseigne dans une école primaire, publique ou privée.
    • Si la fameuse liquidation de l’analphabétisme, tant admirée, tarde tant à s’accomplir, c’est aussi que les malheureux instituteurs, travailleurs isolés, n’arrivent souvent pas à toucher leur maigre traitement […]. De sorte que l’on se demande comment les instituteurs vivent encore et si, avant la liquidation de l’analphabétisme, on n’assiste pas à celle du professorat. — (André Gide, Retouches à mon Retour de l’U.R.S.S., 1937)

Nom commun

institutrice \ɛ̃s.ti.ty.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : instituteur)

  1. Celle qui enseigne dans une école primaire, publique ou privée.
    • Les dames institutrices durent être des religieuses. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.149)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Instituteur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSTITUTEUR, TRICE. n.
Celui, celle qui enseigne dans une école primaire, publique ou privée. Instituteur primaire. L'institutrice de telle commune. L'instituteur d'une école paroissiale.

Instituteur : définition du Littré (1872-1877)

INSTITUTEUR (in-sti-tu-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui institue, qui établit. Saint Augustin ne fut jamais ni religieux, ni instituteur d'aucun ordre, Patru, Plaidoyer 15, dans RICHELET. Il est un des quatre premiers avec lesquels son instituteur [de l'Oratoire] en a posé les fondements, Bossuet, Bourgoing. Comme Jésus-Christ son instituteur [de l'Église] est venu au monde pour renverser l'ordre que l'orgueil y a établi, Bossuet, Serm. Septuag. Préambule. Vous enseignerez, vous baptiserez, et vous administrerez les sacrements, dont je [Jésus-Christ] suis l'instituteur, Bossuet, 2e instr. sur les prom. de l'Égl. 38. De relever les anciens établissements qui tombent, ce ne serait pas peut-être une œuvre moins méritoire ; mais elle serait plus obscure, et l'on n'aurait point le nom d'instituteur ou d'institutrice, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 429. Raymond Dupuy, premier grand maître et instituteur de la milice des hospitaliers, Voltaire, Mœurs, 54. Tel nous paraît être le but le plus important qu'une académie de médecine puisse se proposer ; tel a été l'espoir de ses instituteurs, Condorcet, Bucquet.

    Celui qui donne des institutions à un peuple. Une bonne institution pour la Pologne ne peut être l'ouvrage que des Polonais… un étranger ne peut guère donner que des vues générales pour éclairer non pour guider l'instituteur, Rousseau, Pologne, 1.

  • 2Personne chargée de l'éducation et de l'instruction d'un ou de plusieurs enfants. Un habile instituteur. Une habile institutrice. Pour assurer la félicité des Guaranis, en quelque nombre qu'ils fussent ou qu'ils pussent être, leurs instituteurs avaient originairement réglé, avec la cour de Madrid, que ces peuples ne seraient jamais employés aux travaux des mines, ni asservis à aucune corvée, Raynal, Hist. phil. VIII, 16. Le principal défaut de tous les instituteurs est, comme l'observe Rousseau, de s'attacher moins à former leurs élèves qu'à les faire briller, Genlis, Ad. et Théod. t. I, p. 73, dans POUGENS.
  • 3Plus particulièrement. Celui, celle qui tient une pension, une maison d'éducation, une école.

    Aujourd'hui, instituteur ne se dit plus que du maître d'école ; quand on veut parler de celui qui tient une pension, une maison d'éducation, on dit chef d'institution.

  • 4Instituteur primaire, institutrice primaire, celui, celle qui tient une école primaire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Instituteur : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INSTITUTEUR, (Gram.) celui qui instruit & forme. On dit d’un homme qu’il est un excellent instituteur de la jeunesse ; éloge rare qui suppose de l’esprit, des mœurs, du jugement, des connoissances, du monde. On a fait le mot institution, qui se prend dans le même sens qu’instituteur. Voyez Gouverneur, Gouvernante, Éducation

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « instituteur »

Étymologie de instituteur - Littré

Lat. institutorem, de instituere, instituer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de instituteur - Wiktionnaire

Emprunté au latin institutor « celui qui dispose, administre », puis, par extension, « celui qui fonde » (au sens actuel d’instituer).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « instituteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
instituteur ɛ̃stitytœr play_arrow

Citations contenant le mot « instituteur »

  • - Alors ? Pourquoi tu veux l'être, institutrice ? - Pour faire chier les mômes. De Raymond Queneau / Zazie dans le métro
  • L'histoire est le témoin des temps, la lumière de la vérité, la vie de la mémoire, l'institutrice de la vie, la messagère de l'antiquité. De Cicéron / De oratore
  • Au "Madi’s cakes", rue Victor-Hugo, on reconnaît tout de suite l’odeur des gâteaux en pleine cuisson. Au-delà des senteurs, difficile d’échapper à l’histoire de Marine, "Madi", la patronne des lieux. Arrivée en France en 2004 après avoir fui l’Arménie, Marine Baskhshyan et son mari se fixent à Pamiers en 2008. La jeune femme ne parle pas français. Impossible pour elle d’exercer son métier : institutrice. Mais c’est mal la connaître. Elle apprend le français. Sa ténacité fera le reste et décide de passer un CAP de cuisine "Je suis une amoureuse de la cuisine française et j’avais envie de connaître tous les plats et les saveurs", dit-elle en riant et si on lui demande si elle est arrivée au bout de sa quête elle répond : "non ! J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et à goûter". Elle travaille d’abord dans la maison de retraite de Mazères et prend vite l’habitude de réaliser des gâteaux pour les anniversaires des résidents. "L’idée de faire un apprentissage en pâtisserie s’est alors imposée, car je me suis aperçue que j’adore faire des gâteaux. Je passe mon CAP en candidat libre, car j’étais déterminée à ouvrir une boutique au centre-ville de Pamiers". ladepeche.fr, Pamiers. Institutrice en Arménie, "Madi" est devenue pâtissière - ladepeche.fr
  • "Il est des personnes qui nous marquent à jamais. C’est le cas de Nénette mon institutrice de CM2, une femme juste, droite, idéalisée sans doute un peu", raconte Frédéric, un de ses anciens élèves à propos de son ancienne institutrice. midilibre.fr, Ses anciens élèves n’ont pas oublié Nénette, leur institutrice de CM2 - midilibre.fr
  • Les sorties à l’école de Saint-Etienne-de-l’Olm pour les classes de CM1 ont été un succès. Le partenariat entre école fonctionne. L’institutrice souligne "le très bon accueil que j’ai reçu de la municipalité ainsi que des collègues du regroupement. La convivialité des villages est très prégnante". C’est sur un goûter offert par l’APE aux enfants du regroupement des quatre communes, Saint-Jean-de-Ceyrargues, Saint-Etienne-de-l’Olm, Saint-Cezaire-de-Gauzignan et Martignargues que l’année scolaire s’est terminée. midilibre.fr, Sylvie Lejeune, institutrice, a connu une première année très particulière - midilibre.fr
  • Les policiers du commissariat de Vernon ont mené l’enquête dès le début de l’affaire, l’une des victimes présumées résidant sur leur secteur. D’anciens élèves de cet instituteur avaient été entendus, ainsi que l’inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription de Val-de-Reuil, Jean-Mary Le Chanony. Ce dernier nous confirmait en avril 2019 que le directeur d’école avait été suspendu le temps que la justice rende son jugement. Il nous affirmait alors :  , Pédophilie : à Val-de-Reuil, un instituteur bientôt jugé pour agressions sexuelles sur mineurs | La Dépêche Louviers
  • Les Castex semblent d'ailleurs disposer d'un certain prestige dans leurs terres gersoises. A côté de son métier d'instituteur, Claude Castex a été président du club de rugby local. Auprès de Society, le président socialiste du département, Philippe Martin, décrivait en avril dernier "une famille de notables dans son sens le plus noble, pour qui [il a] une estime lointaine”. "Une grande famille du village", s'enthousiasme quant à lui un habitant de Vic-Fezensac interrogé par France Bleu vendredi 3 juillet, pour qui la nomination de Jean Castex comme Premier ministre est "une immense fierté pour toute la commune, et même pour le Gers". Signe que les origines de Jean Castex sont bien connues localement, alors qu'il est élu dans un autre département en tant que maire de Prades (Pyrénées-Orientales) depuis 2008. Marianne, "Petit-fils d'instituteur"… mais aussi de sénateur : la mémoire sélective de Jean Castex sur ses origines familiales
  • À l’école de Belvèze, dans cette période intermédiaire, il aurait pu en être autrement sans l’intervention du maire du village. À la fin du confinement, les instituteurs et la directrice de l’établissement, pour raisons diverses, n’ont pas pu reprendre le chemin de l’école. L’ancien maire de Belvèze-du-Razès, Didier Lozano, dans ces circonstances un peu spéciales et dans cette période transitoire, n’a pas pu se résoudre à laisser son école fermée. Une centaine d’enfants la fréquente tous les jours. Il a décidé en accord avec des parents d’élèves volontaires de rouvrir l’école du village avec eux. Chacun dans sa spécialité, des papas et des mamans ont enseigné ce qu’il connaissait le mieux. Un kinésithérapeute a fait faire des exercices aux enfants, une professeur de yoga de la méditation, une animatrice de centre aéré des ateliers, une naturopathe reconnaître les plantes… Ils ont répondu à l’appel de l’élu et ont fait cours des demi-journées de façon hebdomadaire, dans le cadre d’un planning mis en place par la commune. Certains parents plutôt sceptiques au départ, ont été finalement ravis de voir leurs pitchouns revenir de l’école avec le sourire. " C’était une bonne solution, qui n’était pas évidente pour moi immédiatement, mais les enfants étaient heureux de revenir sur les bancs de leurs classes. Cette alternative a été enrichissante pour tout le monde. " lindependant.fr, Aude/Belvèze-du-Razès : pas d’instituteur, les parents font la classe à leurs enfants - lindependant.fr
  • Dignement, elles s’avancent pour s’asseoir au premier rang du tribunal correctionnel de Foix. Aujourd’hui âgées de 19 et 20 ans, les petites filles d’autrefois sont devenues des jeunes femmes. Face à elles, droit devant la barre du tribunal, celui qui a été leur instituteur à La Tour-du-Crieu a désormais les tempes grisonnantes. ladepeche.fr, La Tour-du-Crieu. Ariège : l’instituteur à la retraite condamné pour agressions sexuelles sur ses élèves - ladepeche.fr
  • C’est le vendredi 3 juillet que Philippe Blanchard, instituteur, a quitté son bureau définitivement de l’école de Lussan. Après trente-cinq ans comme enseignant à Lussan, il est parti à la retraite. midilibre.fr, Adieu Monsieur l’instituteur - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « instituteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « instituteur »

Langue Traduction
Corse maestru
Basque irakasle
Japonais 先生
Russe учитель
Portugais professor
Arabe مدرس
Chinois 老师
Allemand lehrer
Italien insegnante
Espagnol profesor
Anglais teacher
Source : Google Translate API

Synonymes de « instituteur »

Source : synonymes de instituteur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires