Patrimoine : définition de patrimoine


Patrimoine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PATRIMOINE, subst. masc.

A. −
1. Ensemble des biens hérités des ascendants ou réunis et conservés pour être transmis aux descendants. Synon. héritage, legs, succession.Riche patrimoine; patrimoine héréditaire; patrimoine paternel, maternel; constituer, accroître, transmettre un/son patrimoine. Don Siliceo, beau cavalier de trente ans, qui avait perdu son patrimoine au jeu, épousa la très-riche marquise Calpurnia (Hugo, L. Borgia, 1833, iii, 1, p.142).Dans la division du patrimoine de la famille, Christian avait eu la terre de Malesherbes, et Louis la terre de Combourg (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.20):
1. ... il conservait, au fond, la conception bourgeoise du «bien familial», de l'argent économisé pour être transmis; et, bien qu'il n'eût de comptes à rendre à personne, il éprouvait un sentiment de honte à avoir dilapidé, en moins d'un an, un patrimoine que plusieurs générations avaient sagement constitué. Martin du G., Thib.Épil., 1940, p.819.
SYNT. Maigre, mince, modeste, petit patrimoine; patrimoine considérable, important, opulent; augmenter, étendre, grossir, dissiper, manger son patrimoine; administrer, défendre son patrimoine; part, partie d'un patrimoine.
P. métaph. Ses parents, ayant trois filles à doter, avaient donné à leur fils pour tout patrimoine une éducation soignée et de belles relations (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p.83).
2. Spécialement
a) DR. Ensemble des biens et des obligations d'une personne (physique ou morale) ou d'un groupe de personnes, appréciables en argent, et dans lequel entrent les actifs (valeurs, créances) et les passifs (dettes, engagements). Patrimoine financier, foncier, immobilier; les patrimoines des ménages. L'on peut parler des droits et obligations de la personne morale, du patrimoine de celle-ci, de sa responsabilité (Vedel, Dr. constit., 1949, p.106).À qui vont les biens nationalisés? (...) Si c'est son patrimoine que la loi enlève à une société, qui le recueille? (...) Les nouveaux services chargés de gérer l'industrie nationalisée héritent les biens des anciennes sociétés (Chenot, Entr. national., 1956, p.26).
Séparation des patrimoines. ,,Privilège accordant aux créanciers d'un défunt le droit d'être désintéressés avant les créanciers du ou des héritiers`` (Bern.-Colli 1981). Les créanciers et légataires qui demandent la séparation du patrimoine du défunt (...) conservent, à l'égard des créanciers des héritiers ou représentans du défunt, leur privilége sur les immeubles de la succession (Code civil, 1804, art. 2111, p.382).
b) RELIG. Patrimoine de saint Pierre. Partie du domaine possédé par l'Église romaine en Italie; p.ext., biens temporels de la papauté. L'État de l'Église comprenait la campagne de Rome et le patrimoine de saint Pierre, la Sabine, l'Ombrie, c'est-à-dire toute l'ombre de l'Apennin, la marche d'Ancône, la Romagne, le duché de Ferrare, le pays de Pérouse, le Bolonais et un peu de Toscane (Hugo, Rhin, 1842, p.434).Ici la guerre se fait à coups de mandements et de petits papiers que les prêtres font circuler pour attendrir les fidèles sur le sort du pape, que nous dépouillons du patrimoine de Saint-Pierre, à ce qu'ils disent (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, 1870, p.153).
3. P. anal., BIOL. Patrimoine génétique, héréditaire (d'un individu). Ensemble des gènes transmis à un individu par ses parents. Synon. génotype.La volonté peut paraître un effet de l'organisation, un produit de l'évolution du vivant, ou même une résultante de son propre patrimoine héréditaire (Ricoeur, Philos. volonté, 1949, p.390):
2. Pour qu'une greffe réussisse entre deux individus, il faut qu'il existe une étroite affinité entre leurs patrimoines héréditaires, entre leurs gènes. Or, une telle affinité ne se rencontre presque jamais quand les deux sujets sont pris au hasard de la population; s'ils sont de la même famille, s'ils sont frères, elle est moins exceptionnelle... J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.75.
B. − P. anal ou au fig. [En parlant d'un trait de caractère, d'un comportement, de valeurs mor., culturelles, etc.] Ce qui est transmis à une personne, une collectivité, par les ancêtres, les générations précédentes, et qui est considéré comme un héritage commun. Patrimoine archéologique, artistique, culturel, intellectuel, religieux; patrimoine collectif, national, social; patrimoine d'une nation, d'un peuple. Nous avons d'autres raisons que le sol et le climat pour défendre notre pays. Le patrimoine d'idées doit y être, à mon avis, pour quelque chose (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.1).Le général de Gaulle a toujours proclamé solennellement qu'il n'exercerait ses attributions qu'à titre essentiellement provisoire, comme gérant du patrimoine français (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.482):
3. ... tu m'as dit (...) que chaque homme est libre, qu'il peut et qu'il doit organiser sa vie le mieux possible, comme il l'entend (...) sans se laisser déterminer par tout le patrimoine spirituel que chaque homme tient en héritage du passé... Barrès, Cahiers, t.1, 1896, p.33.
Prononc. et Orth.: [patʀimwan]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1150 «ensemble des biens, des droits hérités du père» (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6760); 1160-74 opposé à matremoingne (Wace, Rou, Chron. ascendante, éd. A. J. Holden, 98); spéc. a) 1174-78 le patremoine au Crucefiz [du Crucifié] «les biens ecclésiastiques, les biens de l'Église» (Étienne de Fougères, Livre des Manières, éd. R. A. Lodge, 210: ...con est vilain li prestre Qui en vil leu met sa mein destre!... Lor soignans peissent, lor mestriez, Del patremoine au Crucefiz, Et lor effançonez petiz Des trenteus qu'il n'ont deserviz); cf. 1226-27 Guillaume le Clerc, Besant de Dieu, éd. P. Ruelle, 685 sqq.; ca 1265 la patremoine Dieu (Rutebeuf, L'Etat du monde ds OEuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t.1, p.385, 50); 1679 patrimoine des pauvres (Louis Thomassin, Discipline de l'Église touchant les bénéfices, Paris, t.2, 2eéd., I, IV, 5, § 1, p.384a: tous les biens de l'Église sont le patrimoine des pauvres comme ayant esté donnez originairement aux pauvres; confiez à l'Église comme à la mère de tous les pauvres), b) 1265 le patrimoine saint Piere (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 98, 29); 2. fig. a) 1718 «génitoires» (Le Roux); b) 1823 (Boiste: La bonne réputation est un second patrimoine). Empr. au lat. patrimonium «bien de famille, patrimoine» au propre et au fig. (patrimonium paterni nominis, Cicéron; patrimonium populi «le trésor public», Florus) dans la lang. class.; dans la lang. eccl. «patrimoine de l'Église; patrimoine de saint Pierre» (Blaise Lat. chrét.; v. aussi Nierm.); au Moy. Âge, plus spéc. patrimonium Crucifixi «les biens ecclésiastiques» (av. 1159 St Bernard, De consideratione sui, IV) et patrimonia pauperum (Capitularia, lib. I, cap. 77 ds Du Cange, s.v. patrimonium; v. aussi A. Långfors ds Neuphilol. Mitt. t.46, 1945, pp.117-122). Fréq. abs. littér.: 445. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 682, b) 738; xxes.: a) 523, b) 599. Bbg. Imbs (P.). Patrimoine: la notion et le mot. B. de la classe des lettres et des sc. mor. et pol. Bruxelles, 1982, t.68, no7-9, pp.281-298. _Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, p.19.

Patrimoine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PATRIMOINE, subst. masc.

A. −
1. Ensemble des biens hérités des ascendants ou réunis et conservés pour être transmis aux descendants. Synon. héritage, legs, succession.Riche patrimoine; patrimoine héréditaire; patrimoine paternel, maternel; constituer, accroître, transmettre un/son patrimoine. Don Siliceo, beau cavalier de trente ans, qui avait perdu son patrimoine au jeu, épousa la très-riche marquise Calpurnia (Hugo, L. Borgia, 1833, iii, 1, p.142).Dans la division du patrimoine de la famille, Christian avait eu la terre de Malesherbes, et Louis la terre de Combourg (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.20):
1. ... il conservait, au fond, la conception bourgeoise du «bien familial», de l'argent économisé pour être transmis; et, bien qu'il n'eût de comptes à rendre à personne, il éprouvait un sentiment de honte à avoir dilapidé, en moins d'un an, un patrimoine que plusieurs générations avaient sagement constitué. Martin du G., Thib.Épil., 1940, p.819.
SYNT. Maigre, mince, modeste, petit patrimoine; patrimoine considérable, important, opulent; augmenter, étendre, grossir, dissiper, manger son patrimoine; administrer, défendre son patrimoine; part, partie d'un patrimoine.
P. métaph. Ses parents, ayant trois filles à doter, avaient donné à leur fils pour tout patrimoine une éducation soignée et de belles relations (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p.83).
2. Spécialement
a) DR. Ensemble des biens et des obligations d'une personne (physique ou morale) ou d'un groupe de personnes, appréciables en argent, et dans lequel entrent les actifs (valeurs, créances) et les passifs (dettes, engagements). Patrimoine financier, foncier, immobilier; les patrimoines des ménages. L'on peut parler des droits et obligations de la personne morale, du patrimoine de celle-ci, de sa responsabilité (Vedel, Dr. constit., 1949, p.106).À qui vont les biens nationalisés? (...) Si c'est son patrimoine que la loi enlève à une société, qui le recueille? (...) Les nouveaux services chargés de gérer l'industrie nationalisée héritent les biens des anciennes sociétés (Chenot, Entr. national., 1956, p.26).
Séparation des patrimoines. ,,Privilège accordant aux créanciers d'un défunt le droit d'être désintéressés avant les créanciers du ou des héritiers`` (Bern.-Colli 1981). Les créanciers et légataires qui demandent la séparation du patrimoine du défunt (...) conservent, à l'égard des créanciers des héritiers ou représentans du défunt, leur privilége sur les immeubles de la succession (Code civil, 1804, art. 2111, p.382).
b) RELIG. Patrimoine de saint Pierre. Partie du domaine possédé par l'Église romaine en Italie; p.ext., biens temporels de la papauté. L'État de l'Église comprenait la campagne de Rome et le patrimoine de saint Pierre, la Sabine, l'Ombrie, c'est-à-dire toute l'ombre de l'Apennin, la marche d'Ancône, la Romagne, le duché de Ferrare, le pays de Pérouse, le Bolonais et un peu de Toscane (Hugo, Rhin, 1842, p.434).Ici la guerre se fait à coups de mandements et de petits papiers que les prêtres font circuler pour attendrir les fidèles sur le sort du pape, que nous dépouillons du patrimoine de Saint-Pierre, à ce qu'ils disent (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, 1870, p.153).
3. P. anal., BIOL. Patrimoine génétique, héréditaire (d'un individu). Ensemble des gènes transmis à un individu par ses parents. Synon. génotype.La volonté peut paraître un effet de l'organisation, un produit de l'évolution du vivant, ou même une résultante de son propre patrimoine héréditaire (Ricoeur, Philos. volonté, 1949, p.390):
2. Pour qu'une greffe réussisse entre deux individus, il faut qu'il existe une étroite affinité entre leurs patrimoines héréditaires, entre leurs gènes. Or, une telle affinité ne se rencontre presque jamais quand les deux sujets sont pris au hasard de la population; s'ils sont de la même famille, s'ils sont frères, elle est moins exceptionnelle... J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.75.
B. − P. anal ou au fig. [En parlant d'un trait de caractère, d'un comportement, de valeurs mor., culturelles, etc.] Ce qui est transmis à une personne, une collectivité, par les ancêtres, les générations précédentes, et qui est considéré comme un héritage commun. Patrimoine archéologique, artistique, culturel, intellectuel, religieux; patrimoine collectif, national, social; patrimoine d'une nation, d'un peuple. Nous avons d'autres raisons que le sol et le climat pour défendre notre pays. Le patrimoine d'idées doit y être, à mon avis, pour quelque chose (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.1).Le général de Gaulle a toujours proclamé solennellement qu'il n'exercerait ses attributions qu'à titre essentiellement provisoire, comme gérant du patrimoine français (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.482):
3. ... tu m'as dit (...) que chaque homme est libre, qu'il peut et qu'il doit organiser sa vie le mieux possible, comme il l'entend (...) sans se laisser déterminer par tout le patrimoine spirituel que chaque homme tient en héritage du passé... Barrès, Cahiers, t.1, 1896, p.33.
Prononc. et Orth.: [patʀimwan]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1150 «ensemble des biens, des droits hérités du père» (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6760); 1160-74 opposé à matremoingne (Wace, Rou, Chron. ascendante, éd. A. J. Holden, 98); spéc. a) 1174-78 le patremoine au Crucefiz [du Crucifié] «les biens ecclésiastiques, les biens de l'Église» (Étienne de Fougères, Livre des Manières, éd. R. A. Lodge, 210: ...con est vilain li prestre Qui en vil leu met sa mein destre!... Lor soignans peissent, lor mestriez, Del patremoine au Crucefiz, Et lor effançonez petiz Des trenteus qu'il n'ont deserviz); cf. 1226-27 Guillaume le Clerc, Besant de Dieu, éd. P. Ruelle, 685 sqq.; ca 1265 la patremoine Dieu (Rutebeuf, L'Etat du monde ds OEuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t.1, p.385, 50); 1679 patrimoine des pauvres (Louis Thomassin, Discipline de l'Église touchant les bénéfices, Paris, t.2, 2eéd., I, IV, 5, § 1, p.384a: tous les biens de l'Église sont le patrimoine des pauvres comme ayant esté donnez originairement aux pauvres; confiez à l'Église comme à la mère de tous les pauvres), b) 1265 le patrimoine saint Piere (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 98, 29); 2. fig. a) 1718 «génitoires» (Le Roux); b) 1823 (Boiste: La bonne réputation est un second patrimoine). Empr. au lat. patrimonium «bien de famille, patrimoine» au propre et au fig. (patrimonium paterni nominis, Cicéron; patrimonium populi «le trésor public», Florus) dans la lang. class.; dans la lang. eccl. «patrimoine de l'Église; patrimoine de saint Pierre» (Blaise Lat. chrét.; v. aussi Nierm.); au Moy. Âge, plus spéc. patrimonium Crucifixi «les biens ecclésiastiques» (av. 1159 St Bernard, De consideratione sui, IV) et patrimonia pauperum (Capitularia, lib. I, cap. 77 ds Du Cange, s.v. patrimonium; v. aussi A. Långfors ds Neuphilol. Mitt. t.46, 1945, pp.117-122). Fréq. abs. littér.: 445. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 682, b) 738; xxes.: a) 523, b) 599. Bbg. Imbs (P.). Patrimoine: la notion et le mot. B. de la classe des lettres et des sc. mor. et pol. Bruxelles, 1982, t.68, no7-9, pp.281-298. _Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, p.19.

Patrimoine : définition du Wiktionnaire

Nom commun

patrimoine \pa.tʁi.mwan\ masculin

  1. Biens qu’une personne a hérité de son père ou de sa mère. Se dit en particulier pour les distinguer des acquêts.
    • Dans le même souci de protection du lignage, le père pouvait cependant, s’il se méfiait de ses enfants, les obliger à conserver le patrimoine pour leurs propres enfants : c’est la substitution si répandue dans notre ancien régime […]' — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l’Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p. 205)
    • En 1784 , le patrimoine du prieuré de Sail-sous-Couzan se composait des éléments suivants : Fort belle maison appelée le prieuré , grange , écurie , cuvage , cuves , pressoir , 3 cartonnées de jardin en deux pièces , 2 journalées de vigne , 60 cartonnées de bois taillis, 2 prés de la contenue de 27 cartonnées. — (Bulletin de la Diana, vol. 66, n° 1 à 4, Montbrison : Société historique et archéologique du Forez, 2007, p. 136)
    • Patrimoine paternel, les biens qui viennent du côté du père.
    • Patrimoine maternel, les biens qui viennent du côté de la mère.
    • Il n’a jamais voulu toucher à son patrimoine, il n’a disposé que de ses acquêts.
  2. (Figuré) Chose qui est le bien naturel d’un homme ou d’une classe d’hommes.
    • La valorisation du patrimoine juif est un processus de grande ampleur en Catalogne où la restauration des calls (nom hébreu désignant les quartiers juifs au Moyen Âge) et la récupération des témoignages du passé, ont donné des résultats notoires. — (Danielle Rozenberg, Séfarad et ses miroirs (miroir et identité), dans Enjeux d’histoire, jeux de mémoire: les usages du passé juif, 2006, p. 471)
    • L’office du tourisme travaille en collaboration avec le service du patrimoine de la ville, et propose donc des visites guidées, animées par des guides-conférenciers spécialistes de l'histoire locale. — (Petit Futé Bourges 2008, p.77)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Patrimoine : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATRIMOINE. n. m.
Le bien qui vient du père et de la mère, qu'on a hérité de son père et de sa mère. Ses parents lui ont laissé un riche patrimoine. Il a dissipé, mangé son patrimoine. Patrimoine paternel, Les biens qui viennent du côté du père. Patrimoine maternel, Les biens qui viennent du côté de la mère.

PATRIMOINE se dit aussi, plus généralement, des Biens de famille, pour les distinguer des acquêts. Il n'a jamais voulu toucher à son patrimoine, il n'a disposé que de ses acquêts. Il se dit, figurément, d'une Chose qui est le revenu ordinaire et naturel d'un homme ou d'une classe d'hommes. Les biens donnés à l'Église sont le patrimoine des pauvres.

Patrimoine : définition du Littré (1872-1877)

PATRIMOINE (pa-tri-moi-n') s. m.
  • 1Bien d'héritage qui descend, suivant les lois, des pères et mères à leurs enfants. Quelles peines n'eut-on pas à persuader à M. le Tellier d'étendre un peu en faveur de sa dignité les limites de son patrimoine ! Fléchier, le Tellier. Moins appliqués à dissiper ou à grossir leur patrimoine qu'à le maintenir, ils [nos ancêtres] le laissaient entier à leurs héritiers, La Bruyère, VII. Nous savons par Tacite et César, que les terres que les Germains cultivaient, ne leur étaient données que pour un an, après quoi elles redevenaient publiques ; ils n'avaient de patrimoine que la maison et un morceau de terre dans l'enceinte autour de la maison, Montesquieu, Esp. XVIII, 22. J'ai perdu en ma vie cinq ou six fois plus que je n'ai eu de patrimoine, Voltaire, Lett. d'Argental, 8 mai 1769. La maison de Bourbon, depuis Louis IX jusqu'à Henri IV, avait presque toujours été négligée et réduite à un tel degré de pauvreté, qu'on a prétendu que le fameux prince de Condé, frère d'Antoine de Navarre, et oncle de Henri le Grand, n'avait que six cents livres de rente de son patrimoine, Voltaire, Ess. guerres civ. de France.

    Patrimoine paternel, les biens qui viennent du côté du père ; patrimoine maternel, les biens qui viennent du côté de la mère.

    En général, biens de famille, par opposition à acquêts. Il n'a jamais voulu toucher à son patrimoine, il n'a disposé que de ses acquêts.

    Séparation des patrimoines, opération judiciaire qui a pour objet d'empêcher que les biens composant une succession ne se confondent avec ceux de l'héritier qui l'a recueillie, et que les créanciers personnels de cet héritier ne soient payés sur les biens de la succession au préjudice des créanciers et légataires du défunt.

  • 2 Par extension, il se dit des trônes, des charges, des prérogatives qui se transmettent héréditairement comme un patrimoine. La Castille devient patrimoine d'un fils de France, Massillon, Or. fun. Dauphin.
  • 3 Fig. Ce qui est considéré comme une propriété patrimoniale. Chaque découverte dans les sciences est le patrimoine de toutes les nations.
  • 4Le patrimoine de saint Pierre, ou la province du Patrimoine, une partie du domaine que le pape possède en Italie et dont Viterbe est la capitale. La comtesse Mathilde possédait… presque tout ce qui est appelé aujourd'hui le patrimoine de saint Pierre, de Viterbe jusqu'à Orviète, avec une partie de la marche d'Ancône, Voltaire, Mœurs, 46.

    Se disait des biens-fonds de chaque église.

HISTORIQUE

XIIIe s. Plusor ont gasté lor patrimoine par doner folement, Latini, Trésor, p. 418. Clercs qui ne marceandent pas, ançois se cevissent [se suffisent] de lor patremongne ou de lor benefices, Beaumanoir, L, 14. Diex veut que vous l'alez vengier, Sanz controver nul autre essoine, Ou vous lessiez le patremoine Qui est du sanc au crucefi, Rutebeuf, 96. Laiens vendent, je vous afi, Le patrimoinne au crucefi, à boins deniers sés [secs] et contans, ib. II, 72.

XVe s. Ainsi passerent ces gens d'armes, le duc d'Anjou… et le comte de Savoie… en costiant la marche d'Ancone et la terre du patrimoine, Froissart, II, II, 136.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Patrimoine : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PATRIMOINE, s. m. (Jurisprud.) se prend quelquefois pour toute sorte de biens ; mais dans sa signification propre il se dit d’un bien de famille : quelquefois même on n’entend par-là que ce qui est venu à quelqu’un par succession ou donation en ligne directe.

Patrimoine du roi, c’est son domaine particulier. Voyez au mot Domaine. (A)

Patrimoine de saint Pierre, (Hist. ecclés. & politiq.) dans le tems de la décadence de l’empire romain, c’est-à-dire, lorsque les Goths, les Ostrogoths, les Lombards, &c. se furent rendus les maîtres de l’Italie, l’Eglise romaine, soit par achat, soit par la générosité des princes & des seigneurs, acquit des terres, non-seulement en Italie, mais encore en Sicile & dans d’autres parties éloignées de l’Europe. L’Eglise de Rome ne posséda point d’abord ces terres à titre de souveraineté, & souvent les empereurs de Constantinople & les rois lombards les confisquoient, comme ils auroient pû faire les biens de leurs sujets, lorsqu’ils étoient mécontens de la conduite des papes. Ces biens que possédoit l’Eglise furent appellés le patrimoine de saint Pierre ; ils furent dans la suite considérablement augmentés par les bienfaits de Pepin, roi de France, qui après avoir vaincu les Lombards, donna au souverain pontife l’exarchat de Ravenne, dont l’empire d’orient avoit été dépouillé depuis peu de tems. Charlemagne, après avoir détruit la domination des Lombards en Italie, enchérit encore sur les bienfaits de son pere Pepin ; il donna au pape plusieurs villes & provinces, qui font aujourd’hui, avec la ville de Rome dont les papes se sont peu-à-peu rendus les maîtres, ce que l’on appelle l’état de l’Eglise, où le pontife exerce l’autorité souveraine. Il est vrai que les Ultramontains, c. à. d. les flateurs & les partisans outrés du pouvoir du S. siege font remonter son indépendance beaucoup plus haut, & prétendent que les terres soumises à l’Eglise lui appartiennent en vertu de la fameuse donation de Constantin, par laquelle ce prince, en recevant le baptême, donna en 324 au pape Silvestre la souveraineté de Rome & de toutes les provinces qui composent l’état de l’Eglise en Italie. Actuellement la saine critique n’ajoute aucune foi à cette prétendue donation de Constantin ; & pour sentir que cette piece est supposée, on n’a qu’à faire attention que Constantin ne fut point baptisé à Rome ; qu’en 324 il étoit à Thessalonique ; & que d’ailleurs les différentes copies que l’on montre de sa donation ne sont rien moins que conformes les unes aux autres. On conserve dans la bibliotheque du Vatican une copie de cette donation, qui differe grandement de celle que le moine Gratien a rapportée. Voyez Giannone, Hist. de Naples.

Patrimoine de S. Pierre, le (Géog. mod.) province d’Italie, dans les états du pape, d’environ 14 lieues de long sur 12 de large. Elle est bornée N. par l’Orviétan & l’Ombrie, & par la Sabine & la campagne de Rome ; S. par la mer ; O. par le duché de Castro & par la mer. Elle renferme, outre le patrimoine particulier, le duché de Bracciano, & l’état de Ronciglione. Viterbe en est la capitale. Cette province est fertile en blé, en vin & en alun.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « patrimoine »

Étymologie de patrimoine - Littré

Provenç patremoni, patrimoni ; espagn. et ital. patrimonio ; du lat. patrimonium, de pater, père.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de patrimoine - Wiktionnaire

Du latin patrimonium (sens identique).
Le latin fait la différence entre ce qui est relatif à la « mère », le matrimonium (« mariage ») et ce qui est relatif au « père », le patrimonium.
(c. 1150) patremoine, patremone, patrimoine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « patrimoine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
patrimoine patrimwan play_arrow

Citations contenant le mot « patrimoine »

  • "La partie habitation a été construite en 1916 et elle a été entièrement réhabilitée par l'association Sauvegarde du patrimoine de l'archipel entre 2014 et 2019. C'était un énorme boulot puisque cette maison est classée aux Monuments Historiques donc il faut être extrêmement précautionneux dans les travaux pour tout refaire à l'identique." - Martine Briand, Présidente de l'association Sauvegarde du patrimoine de l'archipel.  Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, Patrimoine : plongée dans l'histoire de l'île aux Marins - Saint-Pierre et
  • Voilà maintenant 10 ans que l’Association du patrimoine de Corneilhan (Apatrilhan), présidée par Claude Brugel et administrée par André Meunier, récolte, informe, expose et recherche tout ce qui peut permettre aux générations futures de comprendre la vie d’autrefois au village. Que ce soit des photos anciennes, des archives, des inventaires, des livres, des documents… les membres de l’association recueillent tout le matériel nécessaire à la construction de la mémoire collective. "Nous sommes en mesure de collecter, de partager et d’exploiter toutes les informations concernant le patrimoine du village que les Corneilhanais voudront bien nous confier", explique Claude Brugel. "Actuellement, l’association travaille à la traduction de documents sur les "Annales de Corneilhan de 1789 à 1898", par Elie Guery (archives de la Société archéologique de Béziers) et participe à la création d’un livre sur "Les châteaux anciens, tours et métairies nobles du Biterrois" où Corneilhan figure en bonne place", ajoute-t-il. midilibre.fr, Apatrilhan met le patrimoine à l’honneur - midilibre.fr
  • Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément
  • En France, nous avons la chance d'avoir un patrimoine musical aussi riche à l'opéra que dans le symphonique. C'est rarissime. De Michel Plasson / Figaro, 16 mars 2015
  • Notre pays cultive la passion du patrimoine, de l'histoire. Mais avec la musique, il y a toujours eu un rapport difficile. De Michel Plasson / Figaro, 16 mars 2015
  • Un être humain, comme n'importe quel animal ou végétal, reçoit de ses parents un certain héritage substantiel, un certain patrimoine héréditaire. De Jean Rostand / L’homme
  • Un patrimoine bien à nous : les heures où nous n'avons rien fait... Ce sont elles qui nous forment, qui nous individualisent, qui nous rendent dissemblables. De Emil Michel Cioran / Aveux et anathèmes
  • Tout devient patrimoine: l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique. De Marc Guillaume / La politique du patrimoine
  • Les hommes oublient plus facilement la mort de leur père que la perte de leur patrimoine. De Nicolas Machiavel / Le Prince
  • Le patrimoine a son année. La femme à sa journée. Le silence a sa minute. De Philippe Geluck / Le tour du chat en 365 jours
  • Il ne suffit pas de partager un patrimoine commun, encore faut-il vivre dans le même monde. De Edwy Plenel / Secrets de jeunesse
  • L'argent des sots est le patrimoine des gens d'esprit. De Denis Diderot / Le neveu de Rameau
  • Dans le haut niveau, on ne gère pas un patrimoine, on capitalise. De Luis Fernandez
  • Le plus beau patrimoine est un nom révéré. De Victor Hugo / Odes et ballades
  • Une bonne renommée est comme un second patrimoine. De Publius Syrus / Sentences
  • Politique et tribunal sont ruine de patrimoine. De Proverbe corse

Images d'illustration du mot « patrimoine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « patrimoine »

Langue Traduction
Corse u patrimoniu
Basque ondarea
Japonais 遺産
Russe наследие
Portugais herança
Arabe التراث
Chinois 遗产
Allemand erbe
Italien eredità
Espagnol patrimonio
Anglais heritage
Source : Google Translate API

Synonymes de « patrimoine »

Source : synonymes de patrimoine sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires