La langue française

Héritage

Sommaire

  • Définitions du mot héritage
  • Étymologie de « héritage »
  • Phonétique de « héritage »
  • Citations contenant le mot « héritage »
  • Images d'illustration du mot « héritage »
  • Traductions du mot « héritage »
  • Synonymes de « héritage »

Définitions du mot héritage

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉRITAGE, subst. masc.

A. − [En parlant d'un bien matériel]
1.
a) Action d'hériter. Braux, soutenant les doctrines révolutionnaires et communistes, se démenait (...), criant : « La propriété, Monsieur, c'est un vol au travailleur; − la terre appartient à tout le monde; − l'héritage est une infamie et une honte (Maupass., Contes et nouv., t. 1, En fam., 1881, p. 363).Je te laisserai, par héritage, ma truelle, mon marteau, tous mes bijoux de maçon... si tu veux apprendre sagement ce que j'enseigne (Adam, Enfant Aust.,1902, p. 110) :
1. Le sort qui échoit aux veuves prouve également qu'il y a corrélation entre l'héritage et la filiation (...). L'héritage des veuves par le fils est une caractéristique des peuples patrilinéaires. Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 309.
b) Patrimoine que laisse une personne à son décès; patrimoine recueilli par voie de succession. Synon. partiels douaire (dr.), hoirie (dr., vx), legs (dr.), succession.Je connaissais ici un vieillard qui avait deux fils. Il s'est retiré chez l'aîné, il n'a pas tardé à mourir en laissant quelque douze cents francs que celui-ci a gardés pour se payer de ses peines. (...) le cadet se montra furieux d'être frustré de sa part d'héritage (Barrès, Cahiers, t. 7, 1908, p. 81) :
2. ... on (...) supputait les biens de Rinaldi, l'héritage, les vignes, et ces actions pour lesquelles son père et mère se chamaillaient! (...) Il se jurait qu'il n'accepterait rien des siens. On n'est pas forcé d'hériter peut-être? Il se souvenait pourtant vaguement d'avoir un jour entendu sa mère parler de quelqu'un qui avait refusé l'héritage de ses parents. Aragon, Beaux quart.,1936, p. 111.
À héritage. Avec l'ignoble tendance au parasitisme qu'avaient les gens de sa génération (...), elle vivait six mois en Bretagne, chez la cousine à héritage, et six mois à Paris, chez des amis (Montherl., Célibataires,1934, p. 818).
Faire un (bel/gros) héritage. Recueillir la succession de quelqu'un. Je viens, Monsieur, vous donner ma démission. J'ai fait un héritage de trois cent mille francs (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Bijoux, 1883, p. 412).
Héritage d'un roi. Son trône, son royaume. On en faisait mieux éclater la puissance de Dieu qui avait rétabli par elle le roi de France dans son héritage (A. France, J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 450).
En partic. [En parlant d'un nom, d'un titre] Ce Français [De Gaulle] qui, par une prédestination mystérieuse, avait reçu en héritage le nom même de la vieille Gaule, essuya les crachats sur la face de la République outragée (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 390).
JURISPR. Bail d'héritage. ,,Bail à rente perpétuelle ou à très long terme`` (Besch. 1845).
Héritage féodal. Héritage ,,qui était tenu en fief et relevant d'un suzerain`` (Littré, Guérin 1892).
Héritage roturier. Héritage ,,possédé à cens ou censive, ou autres charges`` (Littré, Guérin 1892).
Proverbe, vx. Promesse de grand n'est pas héritage. ,,Il ne faut pas trop compter sur les promesses des grands seigneurs`` (Ac.).
SYNT. Accepter, acquérir, attendre, capter, convoiter, dilapider, dissiper, espérer, laisser, léguer, posséder, réclamer, recueillir, refuser, rejeter, renoncer à, revendiquer, transmettre un héritage; droit, partie, portion d'héritage; affaire, question d'héritage; entrer en, prendre possession d'un héritage; être dépossédé, priver (qqn) d'un héritage; laisser pour/en héritage; transmettre en héritage; héritage inattendu, inespéré, insignifiant, modeste; oncle, tante à héritage; héritage indivis; héritage de prix, de valeur.
2. En partic., vieilli. Immeuble par nature; maison (avec ses dépendances et ses terres) transmise par succession. Vivre dans un héritage. Mon frère aîné avoit vendu l'héritage paternel et le nouveau propriétaire ne l'habitait pas (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 446).
,,Champs depuis longtemps en assolement régulier`` (Fén. 1970).
Région. (Ouest et Centre). Pâture enclose plantée d'arbres à cidre. Il [le réquisitionnaire] avait sur le dos, un sac presque vide, et tenait à la main une canne de buis, coupée dans les hautes et larges haies que cet arbuste forme autour de la plupart des héritages en Basse-Normandie (Balzac, Réquisit.,1831, p. 148).
B. − P. anal. [En parlant d'un caractère physique et/ou moral, d'un trait de caractère, d'un comportement, etc.]
1. Cour. [Le bénéficiaire de l'héritage est une pers., un groupe de pers., un groupe soc.]
a) Ce qui est transmis par les ancêtres ou plus directement par les parents. Héritage de gloire, de haine. Léon Daudet (...) m'entretient des folies du petit Hugo pour les femmes, de l'héritage d'érotisme qu'il tient de son grand-père et de son père (Goncourt, Journal,1890, p. 1125).Le seul héritage, quasiment, que j'aie reçu de mes parents est l'honneur (Montherl., Maître Sant.,1947, II, 1, p. 262) :
3. Quand on dit qu'un individu animal ou homme, reçoit tous ses caractères, physiques et moraux, par héritage, on ne veut point dire qu'il n'hérite que de son père ou de sa mère ou de tous les deux réunis. Taine, Dern. Essais crit. et hist.,1893, p. 104.
b) Ce qui est transmis par les générations précédentes, ce qui est reçu par tradition. Héritage culturel, littéraire, national, romantique; héritage de coutumes, de croyances, des traditions; héritage des classiques, des Grecs, des Latins. Le mot « ouvrier », pourtant si noble par son héritage d'accomplissements, de dignité et de souffrances, est devenu socialement pesant pour celui qui le porte (Capelle, Éc. demain,1966, p. 104) :
4. Exprimer (...), c'est s'assurer, par l'emploi de mots déjà usés, que l'intention neuve reprend l'héritage du passé, c'est d'un seul geste incorporer le passé au présent et souder ce présent à un avenir, ouvrir tout un cycle de temps où la pensée « acquise » demeurera présente à titre de dimension, sans que nous ayons besoin désormais de l'évoquer ou de la reproduire. Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 450.
2. Dans la lang. relig.
a) La Terre promise, le pays de Canaan. D'une manière générale, la notion d'héritage a pris une signification plus profonde, d'une valeur théologique très précise. Elle se rapporte à l'origine dans la plupart des textes, à la possession du sol, c'est-à-dire à tout ou partie de la terre promise (Allmen1956).
b) La vie éternelle, le royaume de Dieu objet de l'espérance du croyant. Jésus-Christ nous a rendu l'héritage que le péché d'Adam nous avoit ravi (Chateaubr., Génie, t. 4, 1803, p. 394).
Prononc. et Orth. : [eʀita:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 eritage « patrimoine transmis par succession » (Couronnement Louis, éd. E. Langlois, 2380); 2. 1228 « immeuble faisant, ou non, l'objet d'une succession » (Cart. de S. Sauveur, B.N. 1 10029, fo39 roGdf.); 3. 1189-93 iretaige « royaume de Dieu (ici Jérusalem) » (Conon de Béthune, Chans., éd. A. Wallensköld, IV, 17). Dér. de héritier*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1 593. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 661, b) 2 159; xxes. : a) 2 099, b) 2 084. Bbg. Maulnier (T.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 103-104. - Stefenelli (A.). Der Synonymenreichtum der altfranzösischen Dichtersprache. Wien, 1967, p. 85.

héritage « ce qui échoit à quelqu'un par voie de succession; ce qui est hérité »

Wiktionnaire

Nom commun

héritage \e.ʁi.taʒ\ masculin

  1. Ce qui vient par voie de succession.
    • …le droit à l’héritage, par primogéniture préférablement, parut d’un avantage si manifeste que l’ancien ordre social tendit toujours à généraliser cette institution. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • C’était un fauteuil que cet homme de bien tenait d’héritage et dans lequel il s’asseyait du matin au soir. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 209.)
    • Au mot « héritage », presque tout le monde pitait mieux qu'une bande de poissons affamés. Et de fait: […]. — (Andrea Camilleri, L'âge du doute, Une enquête du commissaire Montalbano, traduit de l'italien (Sicile) par Serge Quadruppani, Éditions Fleuve Noir, 2013, chap. 3)
  2. (Par extension) L’ensemble des immeubles réels, comme terres, maisons, acquis ou non par succession.
    • Le droit de clore et de déclore ses héritages, résulte essentiellement de celui de propriété, et ne peut être contesté à aucun propriétaire. — (Art. 4, Loi du 28 septembre 1791 publiée le 6 octobre 1791, dans Recueil général des Lois et des Arrêts, part.1 : Jurisprudence de la cour de cassation, par J.-B. Sirey, Paris, 1809, page 74)
    • Il vaut mieux laisser comme héritage un jardin prospère qu’un monceau de ruines. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • Dans ce département où la propriété est si morcelée qu’il ne contient peut-être pas vingt domaines de 10 hectares, est-ce le désir de ne pas diviser les héritages qui pousse de plus en plus les ménages au malthusianisme? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Figuré) Ce qui se transmet, au sein d’une famille, de génération en génération.
    • Les formes, voilà le seul héritage que conservent les nobles. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Toutefois, en raison d’un héritage marqué par quatre siècles de scribalité et d’imprimerie, ces contenus de foi semblent souvent sans emprise apparente sur le vécu des jeunes générations et tombent à plat. — (Michel Beaudin, Anne Fortin & Ramón Martínez de Pisón L., Des théologies en mutation: parcours et trajectoires, page 230, Fides, 2002)
    • Cet héritage de haine se transmit jusqu’à la cinquième génération.
  4. (Programmation orientée objet) Ensemble des attributs et méthodes transmis par une classe mère.
  5. (Pédologie) Obtention de propriétés à partir de la roche-mère.
    • Le seul héritage suffit à expliquer l’existence des lithovertisols. Souvent, cependant, l’héritage n’est que partiel, mais il suffit à déclencher à la fois les phénomènes physiques et les dynamismes géochimiques propres au développement des topovertisols. — (Association française pour l'étude du sol, Référentiel pédologique, Éditions Quæ, 2008, ISBN 978-2-7592-0186-0 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉRITAGE. n. m.
Ce qui vient par voie de succession. Recueillir l'héritage de ses pères. Il n'en a eu que quelques tableaux pour tout héritage. Faire un grand héritage, Le recueillir. Il se dit, dans une acception plus étendue, pour signifier les Immeubles réels, comme terres, maisons, acquis ou non par succession. C'est l'héritage de ses pères. Vendre un héritage. Améliorer un héritage. Faire valoir un héritage par ses mains. Acquérir un héritage. Enclore un héritage. Les limites d'un héritage. Fig., Il tient cette maladie de son père, c'est un triste héritage. Il n'a reçu de ses ancêtres qu'un grand nom pour héritage. Il sut conserver l'héritage de gloire qu'il tenait de ses aïeux. Cet héritage de haine se transmit jusqu'à la cinquième génération. Prov. et fig., Promesse de grand n'est pas héritage, Il ne faut pas trop compter sur les promesses des grands seigneurs. Service de grand n'est pas héritage, On n'est pas toujours assuré de faire fortune auprès des grands. En style de l'Écriture, Les méchants n'auront point de part à l'héritage céleste.

Littré (1872-1877)

HÉRITAGE (é-ri-ta-j') s. m.
  • 1Ce qui vient par voie de succession. Faire un grand héritage. L'habit qu'il eut sur lui fut son seul héritage, Boileau, Sat. I. Il [Bernard de Weimar] meurt de maladie à la fleur de son âge, le 18 juillet… ; il laissait pour héritage son armée et ses conquêtes, Voltaire, Ann. de l'Empire, Ferdinand III, 1639.

    Héritage se dit aussi d'un trône qui passe de rois en rois dans une même famille. Vous lui avez, dites-vous, rendu l'héritage de ses pères, comme si les hommes pouvaient être légués et possédés ainsi que des terres et des troupeaux, Raynal, Hist. phil. IV, 21.

  • 2 Particulièrement. Les immeubles réels, comme terres, maisons. Elle [Judith] était parfaitement belle, et son mari lui avait laissé de grandes richesses, un grand nombre de serviteurs et des héritages où elle avait de nombreux troupeaux de bœufs et de moutons, Sacy, Bible, Judith, VIII, 7. Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage Que nous ont laissé nos parents ; Un trésor est caché dedans, La Fontaine, Fabl. V, 9.

    Terme de jurisprudence. Bail d'héritage, se dit des baux à rente perpétuelle ou à très long terme.

    Héritage féodal, héritage qui était tenu en fief et relevant d'un suzerain. Héritage roturier, héritage possédé à cens ou censive, ou autres charges.

  • 3 Fig. Ce qui arrive, comme arrive un héritage. Vous n'avez pas la vie ainsi qu'un héritage, Corneille, Poly. IV, 3. Le crime d'une mère est un pesant fardeau ; Pour mes tristes enfants quel affreux héritage ! Racine, Phèd. III, 2. Mourir digne de vous, voilà mon héritage, Voltaire, Mérope, IV, 2.
  • 4En style de l'Écriture, l'héritage du Seigneur, les objets précieux qui étaient dans le temple à Jérusalem. Elle s'était encore emparée de l'héritage du Seigneur, et avait enlevé de son temple ce qu'il y avait de plus précieux pour enrichir les temples de ses idoles, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 294, dans POUGENS.

    Par extension. La terre sainte. Le Seigneur refuse sans doute à mes infidélités [c'est saint Louis qui parle] la consolation que j'avais tant souhaitée, de délivrer son héritage, Massillon, Panégyr. saint Louis.

    Fig. L'héritage céleste, le royaume des cieux. Les méchants n'auront point de part à l'héritage céleste, à l'héritage du Seigneur. S'immoler pour son nom et pour son héritage [de Dieu], D'un enfant d'Israël voilà le vrai partage, Racine, Esth. I, 3.

    PROVERBE

    Promesse de grand n'est pas héritage, c'est-à-dire il ne faut pas trop compter sur les promesses des grands.

    Service de grand n'est pas héritage, c'est-à-dire on n'est pas toujours assuré de faire fortune auprès des grands, et aussi de rester à leur service. Et service d'autrui n'est pas un héritage, Molière, Fem. sav. II, 5.

HISTORIQUE

XIIe s. [Il nous faudra] Maint destroit encontrer et maint autre passage, Ains qu'il nous toille rien de no [notre] droit eritage, Sax. XXVI.

XIIIe s. Diex est assis [assiégé] en son saint iretage [la terre sainte], Quesnes, Romancero, p. 93. Encor le [ce blason] porte cil qui l'heritage en a, Berte, CXXXI. Et aussi lor doit on [aux enfants] rendre conte de lor muebles et de lor heritages vilains, qui le tient por eus, el tans qu'il sont sousaagié [mineurs], Beaumanoir, XIV, 30. L'eritage si sont cozes qui ne poent estre mues et qui valent par anées as signeurs à qui il sont, Beaumanoir, XXIII, 3. Quant li ples naist d'eritages amortis qui est d'Eglise, Beaumanoir, LXIII, 16. Ame n'est mie faite pour tousjors sejorner En ce mescheant monde qu'en voit tout bestorner, Mes si bien et si bel s'i doit el atorner, Qu'en son droit heritaige puisse tost retorner, J. de Meung, Test. 300.

XIVe s. Les delettacions corporeles ont aussi comme pris par heritage le non de delettacion, Oresme, Eth. 223.

XVe s. Ce fut grand pitié quand il leur convint [aux habitants de Calais expulsés par Édouard] guerpir leurs beaux hostels, leurs heritages [propriétés], leurs meubles et leurs avoir ; car rien n'emporterent, Froissart, I, I, 323. Je vous advertis que amours de femme n'est pas heritage ; elles ayment aujourd'huy ung homme et demain ung aultre, Percefor. t. VI, f° 42.

XVIe s. Partie de ces terres se bailloit à ferme ou à rente aux pauvres citoyens qui n'avoient point d'heritage, Amyot, les Gracques, 10. De jeune advocat heritage perdu, Cotgrave Vie n'est pas heritage, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HÉRITAGE, s. m. (Jurisprud.) signifie ordinairement une terre, maison, ou autre immeuble réel. On appelle ces biens des héritages, parce qu’ils se transmettent par succession.

Héritage se prend quelquefois pour succession.

Dans certaines coûtumes, héritage signifie un propre ancien. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « héritage »

De hériter avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hériter ; provenç. heretatge ; anc. esp. heredage ; ital. ereditaggio. Au XVIe siècle, on prononçait heritaige, dit Palsgrave, p. 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « héritage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
héritage eritaʒ

Citations contenant le mot « héritage »

  • Une bonne renommée est un second héritage. Jacob Wimpfeling, La Jeunesse de Jacob
  • Le tuteur vaut mieux que l’héritage. De Proverbe foulfouldé
  • Promesse de grands n'est pas héritage. De Proverbe français
  • Notre héritage n'est précédé d'aucun testament. De René Char
  • Un métier bien appris vaut mieux qu'un gros héritage. De Proverbe français
  • Les héritages c'est comme les chromosomes, ça se choisit pas. De Jean Forest / L'aube de Suze
  • Le meilleur héritage est toujours l'instruction. De Justin Lefebvre / Jean Rhobin
  • Rien ne me fait douter davantage de la fameuse égalité des chances que l'héritage. De Philippe Bouvard
  • L’héritage offre la possibilité de toucher dans l’âge adulte les sommes qu’on vous a refusées dans votre jeunesse. De Philippe Bouvard / Les Pensées
  • N'attends de ton passé héritage ou leçon que si de lui tu t'arraches sans plainte. De Gabor Garai / Ouverture d'une nouvelle époque
  • C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche. De Ronald Ross
  • L'héritage est un gâteau que vous recevez lorsque vous n'avez plus de dents pour le manger. De Fred Allen
  • Naissances, corps, héritages, jusque dans le secret de nos cellules, le monde qui nous est accessible devient entièrement réglé, dicté, dédié, administré. De Franck Hammoutène
  • Aucun héritage n'est beau Mais n'est-ce pas survivre un peu ? Non, c'est mourir davantage. De François Hertel / Holyoke
  • Les dieux se transmettent en héritage leurs attributs et leurs sujets. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • C’est l’épilogue d’un feuilleton qui durait depuis plus de deux ans. Le clan Hallyday est enfin parvenu à un accord concernant l’héritage de Johnny Hallyday, décédé en décembre 2017. En début d’après-midi, l’avocat de Laeticia, la veuve du chanteur, a d’abord annoncé un accord avec Laura Smet, sa belle-fille, explique franceinfo. “Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille. Un accord définitif a ainsi été trouvé avec Laura Smet, qui a saisi la main tendue par Laeticia Hallyday”, peut-on lire dans un communiqué. Capital.fr, Héritage de Johnny Hallyday : un accord enfin trouvé - Capital.fr
  • Le patrimoine de chaque parent est donc composé de la quotité disponible et de la réserve héréditaire. Or, au cours de sa vie, il peut aussi avoir la tentation de consentir une ou plusieurs donations au profit de l’un de ses enfants par exemple. Mais attention, si les donations consenties dépassent la quotité disponible, et ont donc pour effet d’empêcher les autres enfants de toucher la part que la loi leur réserve, ils peuvent exiger de leur sœur ou frère favorisé la réduction de sa part d’héritage. Ceci pour leur permettre de toucher ce qui leur revient. Cette règle rigoureuse vise à empêcher qu'un parent fasse donation d’une grande partie de son patrimoine au profit d’un seul enfant, et donc au détriment des autres. MoneyVox Actu, Héritage : pouvez-vous déshériter femme et enfants ?
  • La perte d’un proche est une épreuve difficile émotionnellement qui mène rapidement à la question de l’héritage. Investir intelligemment le patrimoine légué est une façon d’honorer la mémoire de son proche tout en œuvrant à la réalisation de ses objectifs patrimoniaux. Celui qui revient le plus souvent est la préparation de la retraite. Où et comment investir un héritage afin de préparer sa retraite ? Oubliez les placements bancaires et les contrats d’assurance-vie en fonds en euros dont les rendements sont inférieurs à l’inflation. Quant à la bourse, sa forte volatilité et les risques encourus pourraient faire de votre investissement un véritable fiasco patrimonial. L’immobilier, et plus particulièrement les SCPI de rendement, apparaissent comme la solution idéale pour réinvestir un héritage et améliorer sa retraite grâce aux rendements pouvant atteindre 6% net. CNEWS, Comment investir un héritage ? | CNEWS
  • Quatre-vingts ans après l’appel du 18 juin, l’héritage est aussi incontestable qu’écrasant. De Gaulle est l’homme qui, en 1940, a mis à l’abri le trésor de la légitimité abandonné par la République. Il a incarné la Résistance et permis que la France ne figure pas au rang des vaincus de 1945. Rappelé au pouvoir treize ans plus tard, il a changé les institutions, planifié la reconstruction et doté le pays de l’arme nucléaire afin d’assurer, en pleine guerre froide, son indépendance. Plus qu’un homme politique, il est une figure de l’histoire, un des héros du XXe siècle. Le Monde.fr, « L’écrasant héritage du général de Gaulle »
  • Le tournage de L’amour en héritage n’a pas été de tout repos pour Stefanie Powers. La saga culte qui a démarré en France sur Antenne 2 est de retour sur 6ter ce lundi 13 juillet 2020. Toutelatele, L’amour en héritage (6ter) : un drame pour Stefanie Powers, Catherine Deneuve préférée pour Maggy | Toutelatele
  • Si elle a signé l'accord passé avec Laeticia Hallyday concernant l'héritage de son père Johnny, Laura Smet a fait part d'une ultime exigence. Closermag.fr, INFO CLOSER. Héritage de Johnny : cette ultime demande de Laura Smet - Closer
  • Héritière initiale des biens de son frère Jacques, Ghislaine Villeret avait décidé de renoncer à l'héritage en 2005, étant persuadée que le comédien était criblé de dettes. "À la mort de Jacques Villeret, son entourage sulfureux, dirons-nous, est intervenu pour que toute la famille renonce à la succession, au motif que Villeret avait laissé une dette colossale. La famille y a renoncé en 2006", expliquait l'avocat de Ghislaine Villeret, en 2013, à nos confrères du Figaro. Mais deux ans plus tard, en 2007, la sœur de l'acteur opérait un virage à cent-quatre-vingts degrés en acceptant finalement sa succession. Le but ? Mettre à jour l'escroquerie d'un certain Ahmin Boufroura, qui se disait alors demi-frère de Jacques Villeret (sans avoir jamais pu avancer la moindre preuve), et qui revendiquait notamment des tableaux peints par l'acteur. Pas moins d'une cinquantaine qu'il décida soudainement de mettre en vente. "Ghislaine est la première à avoir réagi et a révoqué la renonciation au testament en 2007", poursuivait son avocat dans le quotidien. "C'est à ce moment-là que s'est manifesté Ahmin. Il affirmait être le seul héritier et détenir les deux César de l'acteur. Il voulait faire main basse sur les biens matériels." Gala.fr, Héritage de Jacques Villeret : où en est la guerre autour de sa succession ? - Gala
  • C'est une guerre d'usure où l'enjeu serait un héritage estimé à environ 150 millions euros. Les deux fils de feu la marquise de Moratalla se livrent une bataille sans merci pour mettre le grappin sur la fortune de leur mère et les salariés en sont les victimes collatérales. Depuis mars dernier, personnels de maison et palefreniers qui travaillent dans les quatre propriétés de feu la marquise dans les Landes et au Pays Basque ne sont plus payés. Un comble pour ces employés qui comptent pour certains, 50 ans d'ancienneté, quand on sait la fortune laissée par la marquise de Moratalla.Maître Jeanne Cazalet, l'avocate des six palefreniers, confirme l'urgence dans laquelle se trouvent ses clients. "Ils ont tous le couteau sous le gorge. C'est une situation inacceptable ! Certains font des crédits, d'autres demandent de l'aide à leur famille, mais aucun ne veut abandonner les 60 chevaux des domaines". Célèbre pour sa passion des chevaux qui rivalisaient avec les plus grands sur les champs de course, la marquise de Moratalla savait être reconnaissante envers les équidés puisqu'elle leur offrait une paisible retraite sur ses domaines plutôt qu'un triste destin vers l'abattoir. Les palefreniers font tout pour leur garantir soins et nourriture alors qu'eux-mêmes ont du mal à joindre les deux bouts. "Nous attendons les livraisons des aliments pour les chevaux avec angoisse car les fournisseurs font encore crédit, mais jusqu'à quand ?" s'inquiète un des palefreniers. "Nous tenons pour les chevaux qui, avec l'âge, forcément, ont davantage besoin de soins. C'est pour eux que nous prenons la parole"."Ce n'est pas ce qu'aurait voulu la marquise" , Guerre d'héritage aux conséquences désastreuses | Euskal Herria | MEDIABASK

Images d'illustration du mot « héritage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « héritage »

Langue Traduction
Anglais heritage
Espagnol patrimonio
Italien eredità
Allemand erbe
Chinois 遗产
Arabe التراث
Portugais herança
Russe наследие
Japonais 遺産
Basque ondarea
Corse u patrimoniu
Source : Google Translate API

Synonymes de « héritage »

Source : synonymes de héritage sur lebonsynonyme.fr
Partager