Parure : définition de parure


Parure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARURE, subst. fém.

I. − [Corresp. à parer1] Action de parer, résultat de cette action.
A. − Action de parer quelqu'un, de se parer; fait d'être paré. Je prenois soin à mon tour de sa parure. Tantôt je lui mettois sur la tête une couronne de ces mauves bleues (...); tantôt je lui faisois des colliers avec des graines rouges d'azalea (Chateaubr., Génie, t.2, 1803, p.207).L'art de la parure (Théol. cath.t.4, 11920, p.348):
1. De la parure. Nous connaissons deux sortes de parures; l'une, qui consiste à tenir le corps dans l'état de perfection dont il est susceptible; l'autre, à tirer le parti le plus avantageux des vêtements ou ornements dont le besoin, le caprice ou la raison, ont consacré l'usage (...). La parure est non seulement l'art de tirer parti des dons de la nature, mais encore celui de leur prêter les charmes de l'imagination. Laclos, Éduc. femmes, 1803, p.467.
1. Vieilli. Habillement d'une personne, comprenant les vêtements, les ornements, les bijoux. M. le Comte qui donne la main à Suzette. Suzette en belle parure; qu'est-ce que cela signifie? (Scribe, Varner, Mariage raison, 1826, ii, 2, p.397).Tout le monde était en grande parure, et Stephen s'estima heureux de son accident, qui l'empêchait de se trouver pauvrement habillé au milieu de ces gens (Karr, Sous tilleuls, 1832, p.117):
2. La parure des femmes consiste en une jupe plissée, de ces anciennes étoffes d'or ou d'argent qu'on fabriquait autrefois à Lyon; ces jupes, qui sont réservées pour les grandes occasions, peuvent, comme les diamans, être substituées dans les familles, et passer des grand'mères aux petites-filles... Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.63.
P. anal. Poil, fourrure d'un animal. Les jarrets du vieux cerf se sont roidis, il a pris sa parure d'hiver, son poil est devenu blanc, et il va bientôt se retirer dans l'étroite caverne (Chateaubr., Fragm. Génie, 1800, p.269).
Loc. De même parure
Chevaux de même parure. ,,Chevaux de même taille, de même poil`` (Ac. 1835, 1878).
Meubles de même parure. ,,Meubles de même étoffe, de même ouvrage`` (Ac. 1798-1878).
Au fig. ,,Tout est de même parure. Homme, ouvrage dans lequel tout se ressemble, tout est d'accord`` (Ac. 1835, 1878).
2. Ce qui sert à parer; ensemble des ornements, des objets servant à habiller, à parer quelqu'un, en particulier une femme.
a) Ornements superflus de toilette, d'habillement. Le visage s'allonge entre deux touffes de boucles hautes sur les tempes. Comme parure: diadème, plumes blanches et voile (Stéphane, Art coiff. fém., 1932, p.167):
3. Les premières représentations plastiques qui se signalèrent à l'attention des chercheurs furent des objets de parure ou d'art mobilier et −comme il est de règle en préhistoire (...) −ce fut d'abord l'art magdalénien dans toute sa perfection qui se révéla. Hist. sc., 1957, p.1487.
P. métaph. La nature a mis dehors toutes ses parures. Elle en est à ce point unique de fraîcheur, de pureté, de grâce, qu'il faut se hâter de saisir, car il passe vite. Les feuilles ouvertes d'hier sont tendres comme la rosée et d'une verdure transparente (M. de Guérin, Journal, 1833, p.170).
En partic. Garniture de bijoux assortis et composant un ensemble. Les parures de diamans étaient commandées depuis trois mois (Jouy, Hermite, t.2, 1812, p.116).Catherine de Médicis mit en gage chez ses cousins, les banquiers de Florence, toutes ses parures de rubis pour financer les guerres de religion (Metta, Pierres préc., 1960, p.84):
4. Il marmottait de vagues paroles, en soulevant tour à tour les bracelets, les girandoles, les colliers, les diadèmes (...) −Beaux diamants! (...) Sous l'Empire il aurait encore fallu plus de deux cent mille francs pour faire une parure semblable. Balzac, Gobseck, 1830, p.413.
b) Ensemble de toilette, de lingerie, assorti et formant un tout. Parure de mariée. École ménagère: (...) On remet à toutes les jeunes filles qui ont suivi les cours pendant 4 ans avec régularité, une parure de mariée (Becquet, Organ. loisirs travaill., 1939, p.237).
Parure de lingerie. Ensemble formé d'un col et de manchettes assorties à ce dernier. Parure brodée, de dentelles. (Ds Littré, Guérin 1892, Rob.).
En partic.
Ensemble de sous-vêtements féminins assortis. Superbe parure. 4 porte-jarretelles satin lingerie (...) 4 soutien-gorge satin et nylon (Catal. blanc [Louvre], 1952, p.7).
Ensemble de linge de table (nappe et serviettes) ou de maison. Parure de lit. Parure de berceau (...) comprenant un drap 80 x 90 avec ourlet à jour et une taie ronde assortie à volant (Catal. La Redoute, automne-hiver, 1951-52, p.8).
3. MAR. Parure d'une galère. Ensemble des flammes, flammettes, bannières, pavesades et tendelets dont on ornait la galère, principalement les jours de fête et de combat (d'apr. Littré).
B. − Action d'orner quelque chose; résultat de cette action. Autrefois (...) toute la parure du chant (...) comme disait Pacchiarotti (Padoue 1816), appartenait de droit au chanteur (Stendhal, Rossini, 1823, p.115).Les cérémonies pieuses répétées, prolongées, rendues plus attrayantes par la parure des autels, la magnificence des costumes, les chants (Lamart., Confid., 1849, p.106).
P. méton. Fait d'être paré; (ce qui constitue un) ornement. L'automne vint. Le grand jardin biblique, lentement, perdit sa parure et mourut (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p.407).Ces maisons nobiliaires qui sont la parure héraldique des cités espagnoles (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p.320):
5. Au milieu du xviesiècle, les architectes (...) semblent désormais ignorer les tourelles, les lucarnes, les mâchicoulis, les créneaux, qui donnaient une si gracieuse parure aux premiers châteaux du siècle. Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p.152.
C. − Au fig. Dans Gessner, on voit une nature simple, mais décente, sans grossièreté et sans luxe, qui a, tout ensemble, de la parure dans sa simplicité, et de la simplicité dans sa parure (Bonald, Législ. primit., t.2, 1802, p.213).L'idée d'une rémunération de sa peine est blessante à l'âme bien née. La vertu n'est pas non plus pour elle une parure: non, c'est la forme de sa beauté (Gide, Porte étr., 1909, p.585).Les défauts de la femme s'exagèrent donc d'autant plus qu'elle n'essaiera pas de les combattre mais qu'au contraire elle s'en fera une parure (Beauvoir, Deux. sexe, t.2, 1949, p.443).
II. − [Corresp. à parer1II]
A. − Action de parer, de préparer; résultat de cette action.
Parure du pied d'un cheval. ,,Action d'ôter de la corne au pied d'un cheval avant de le ferrer`` (Ac. 1935).
Parure d'une peau. ,,Action par laquelle le relieur détache avec le couteau ce qui ne doit pas servir à couvrir un livre`` (Ac. 1935).
B. − P. méton. Ce qui est enlevé, ôté, retranché. Parures de poisson. Les parures, les rognures (Ac. 1935. Ayez deux livres de bonnes truffes lavées et pelées; divisez-les en morceaux pour les tourner de la grosseur et de la forme d'un oeuf de pigeon. Conservez-en les parures et hachez-les (Gdes heures cuis. fr.,Carême,1833, p.142).Le chef du garde-manger enlève la parure, c'est-à-dire l'excédent de graisse. Le boucher reprend (...) la parure (graisse crue), qu'il revend au fondeur pour faire des chandelles (E. Chavette, Restaurateurs et restaurés, 1867ds Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p.277).
Prononc. et Orth.: [paʀy:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. 1. xiies. parure «pelure» (Gloss. Tours, éd. L. Delisle, 329 ds T.-L.) −xves. ds Gdf.; 2. 1680 terme de relieur (Rich.: Parûres. Les extrémitez de la peau qu'on ôte avec le couteau à parer); 1833 «ce qui est enlevé» (Gdes heures cuis. fr., loc. cit.). B. Ca 1230 parëure «ce qui sert à orner» (Guillaume le Clerc, Trois mots, 434 ds T.-L.); spéc. 1694 (Ac.: On appelle, Parure de diamants, parure de rubis, etc. une garniture de diamants, de rubis pour servir à la parure d'une Dame); 1909 lingerie (Femina, 1ersept., 439 ds Quem. DDL t.16). Dér. de parer1*; suff. -ure1*. Cf. le b. lat. paratura «ornement» (déb. iiies.), att. en lat. médiév. au sens de «ensemble de garnitures» (ca 1027 ds Nierm.), ainsi que parura «ornement» (1225 ds Latham). Fréq. abs. littér.: 779. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1903, b) 944; xxes.: a) 812, b) 693.
DÉR. 1.
Parurerie, subst. fém.Fabrication ou commerce d'articles de mode, d'articles de fantaisie, de bijoux destinés à la mode féminine. (Ds Lar. encyclop.). [paʀyrri]. 1reattest. 1963 (Lar. encyclop.); de parure, suff. -erie*.
2.
Parurier, -ière, subst.Personne qui fabrique ou fait le commerce d'articles de mode ou de fantaisie, destinés à la mode féminine. Il en va tout autrement des premières informations recueillies par les paruriers. Ils collaborent au premier chef, au style de la mode en préparation (Combat, 14 janv. 1955, p.7, col. 4).[paʀyʀje], fém. [-jε:ʀ]. 1reattest. 1955 id.; de parure, suff. -ier*.
BBG.Duch. Beauté. 1960, pp.89-90. _Greimas Mode 1948, p.38. _Quem. DDL t.16.

Parure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

parure \pa.ʁyʁ\ féminin

  1. Ornement, ajustement, ce qui sert à parer.
    • On s’accorde généralement à citer les caprices des modes, qui régentent les ajustements et les parures, comme les manifestations les plus caractéristiques organisées contre le bon sens. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Peu après, sa mère vint la retrouver dans la chambre où elle enlevait lentement ses parures devant le miroir. — (Out-el-Kouloub, « Nazira », dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, Édition Corrêa, 1940)
    • (Figuré)Ces pelouses particulièrement riches en espèces méditerranéo-montagnardes constituent une magnifique parure de notre montagne. Elles font partie de l’alliance de l’Ononidion striatae connue surtout dans les Cévennes. — (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)
    • (Figuré)Les Aconits, les Asphodèles, les grandes Gentianes qui sont la parure de nos pâturages subalpins sont des plantes refusées par le bétail. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 29)
  2. Garniture de pierres précieuses, destinée à servir de parure.
    • Parure de diamants, parure de rubis, etc.
  3. (Arts) Action de parer, de préparer.
    • La parure d’un morceau de viande de boucherie.
  4. (En particulier) L’action d’ôter de la corne du pied d’un cheval avant de le ferrer, ou d’un bovin, pour le soigner.
    • La parure du pied d’un cheval,
  5. (En particulier) L’action par laquelle le relieur détache avec le couteau ce qui ne doit pas servir à couvrir un livre.
    • La parure d’une peau,
  6. (Au pluriel) Rognures.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARURE. n. f.
Ornement, ajustement, ce qui sert à parer. La parure d'une femme. Elle ne s'occupe que de sa parure. Elle n'a pas besoin de parure. Les fleurs sont la parure d'un jardin. Ces jardins sont la parure de la ville. Fig., La modestie est la plus belle des parures. Parure de diamants, parure de rubis, etc., Garniture de diamants, de rubis, destinée à servir de parure.

PARURE signifie, en termes d'Arts, Action de parer, de préparer. La parure d'un morceau de viande de boucherie. La parure du pied d'un cheval, L'action d'ôter de la corne du pied d'un cheval avant de le ferrer. La parure d'une peau, L'action par laquelle le relieur détache avec le couteau ce qui ne doit pas servir à couvrir un livre. Au pluriel, Les parures, les rognures.

Parure : définition du Littré (1872-1877)

PARURE (pa-ru-r') s. f.
  • 1Ce qui sert à parer. Une vaine parure, inutile à sa peine, Corneille, Médée, III, 2. Le Saint-Esprit a voulu descendre dans un dénombrement exact de tous les ornements de la vanité, s'attachant, pour ainsi parler, à suivre par sa vengeance toutes les diverses parures qu'une vaine curiosité a inventées, Bossuet, la Vallière. Si les femmes veulent seulement être belles à leurs propres yeux et se plaire à elles-mêmes, elles peuvent sans doute…, dans le choix des ajustements et e la parure, suivre leur goût et leurs caprices, La Bruyère, III. La même parure qui a autrefois embelli a jeunesse, défigure enfin sa personne, éclaire les défauts de sa vieillesse, La Bruyère, III. Une trop grande négligence, comme une excessive parure dans les vieillards, multiplient leurs rides, et font mieux voir leur caducité, La Bruyère, XI. Ces mêmes modes que les hommes suivent si volontiers pour leurs personnes, ils affectent de les négliger dans leurs portraits… ils leur préfèrent une parure arbitraire, une draperie indifférente, La Bruyère, XIII. L'inconstance et la légèreté des hommes, qui attachent successivement les agréments et la bienséance à des choses tout opposées, qui emploient pour le comique et pour la mascarade ce qui leur a servi de parure grave et d'ornements les plus sérieux, La Bruyère, XIII. Vous nous demandez continuellement si user d'un tel artifice de parure est un crime, si tels plaisirs publics sont défendus, Massillon, Car. Pécheresse. Ma jeunesse, ma bonne façon, peut-être aussi ma parure l'attendrirent pour moi : quand je parle de parure, c'est que cela n'y nuit pas, Marivaux, Marianne, 3e part.

    Fig. Vous faites fort bien de donner un habit et une cornette à cette jolie Pauline… c'est toujours Mlle de Grignan, ce nom est une parure, Sévigné, 27 déc. 1688. Des carquois, des flèches, des armures, Ornements des guerriers et nos seules parures, Voltaire, Scythes, I, 1. Vous étiez mes trésors, ma gloire, ma parure, Chénier M. J. Gracq. I, 5. Seule, sous l'œil de Dieu, dans sa douleur obscure, Ses maux étaient sa gloire et ses fers sa parure, Delille, Imag. VIII.

  • 2Parure de diamants, parure de rubis, etc. garniture de diamants, de rubis, etc. pour servir de parure. Cette croix qui sur vous fut trouvée, Parure de l'enfance, avec soin conservée, Voltaire, Zaïre, I, 1.
  • 3Il se dit de la convenance ou ressemblance entre deux ou plusieurs choses. Les attelages des chevaux doivent être d'une même parure, Richelet. La tapisserie de la chambre et celle de l'alcôve sont de différente parure, Richelet.

    Fig. Tout est de même parure, se dit, le plus souvent en mauvaise part, de la conduite d'un homme dont toutes les actions se ressemblent, d'un ouvrage où tout est de même caractère. Tout est de même parure dans la conduite de cet homme, Richelet. Je sais qu'il y a des personnes assez déterminées pour soutenir ce malheureux fatras intitulé roman [la Nouvelle Héloïse]… franchement tout est de même parure, depuis les remontrances et les réquisitoires jusqu'à nos romans et nos comédies, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 6 mars 1761.

  • 4 Terme de lingerie. Une parure, le col et les manches pareilles.
  • 5Ancien terme de marine. Parure d'une galère, nom sous lequel on comprenait les flammes, flammettes, bannières, pavesades et tendelets dont on ornait la galère, principalement les jours de fête et de combat.
  • 6Il se dit, dans plusieurs arts, de ce qui a été retranché avec un outil. La parure du pied d'un cheval.

    Terme de relieur. Ce qui se retranche d'une peau, après que les couvertures sont taillées. L'instrument qui sert à cette opération se nomme couteau à parer. La parure d'une peau. Remettez votre livre en presse entre des ais ; Qu'il y reste le temps qu'on fera la parure, Lesné, la Reliure, p. 66.

  • 7 Au pl. Rognures pour faire de la colle forte.
  • 8Graisse crue que le boucher reprend au restaurateur et qu'il revend au fondeur pour faire des chandelles.

HISTORIQUE

XVe s. Il avoit après luy six chevaux de pareure : le premier estoit couvert de velours noir…, De la Marche, II, p. 567, dans LACURNE. Alors le suivit sa pareure, qui fut telle qu'il avoit dix pages après luy et dix chevaux, De la Marche, p. 582. Portoit, au lieu de cotte d'armes, une parure à manches d'un drap de damas, De la Marche, I, p. 249.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PARURE. - ÉTYM. Ajoutez : Parure vient sans doute de parer, comme il est dit dans le Dictionnaire, mais non directement. En effet, la forme ancienne est pareure, qui provient du lat. paratura, lequel est dans Tertullien.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Parure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARURE, s. f. se dit en général de tout ce qu’on ajoute à une chose pour l’embellir & la faire valoir.

La terre s’ouvie au printems & se pare de fleurs.

Il entre des considérations très-subtiles dans l’entente & le gout de la parure.

On dit une parure de diamans.

Des chevaux doivent être de même parure ; parure se prend ici pour la ressemblance de la taille & du poil.

La parure des peaux est ce que l’on en retranche,

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parure »

Étymologie de parure - Littré

Parer ; bourg. pairure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de parure - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Du verbe parer, avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parure paryr play_arrow

Citations contenant le mot « parure »

  • Pour moderniser votre perle, disposez-la de façon asymétrique ou portez-la avec de taille différente. Prenons comme exemple une parure comportant beaucoup de métal et peu de perles, tout le contraire d'une perle fine enfilée sur un fil. amomama.fr, Bijoux après 50 ans : les erreurs à éviter
  • Il y a environ 160 000 à 120 000 ans, les premiers humains avaient commencé à assembler des coquillages peints et à les assembler pour former une parure, selon une nouvelle étude interdisciplinaire et internationale publiée dans le journal en open source One journal, la semaine dernière. The Times of Israël, Le collier préhistorique trouvé en Israël est-il le premier collier du monde ? | The Times of Israël
  • Les bijoux sont une expression pure de qui vous êtes, ce que vous ressentez et de l’image que vous voulez projeter de vous-même au monde extérieur. Une bague fine complimentera votre manucure. Une parure peut être portée comme une armure intimidante. Et si vous êtes un peu aventureuse, une chaîne de cheville ou un bracelet de bras en été feront des ravages. BuzzWebzine, Comment bien assortir ses bijoux ?
  • Le bling-bling, posture emblématique de notre société actuelle ? Pas du tout ! Comme vous allez le découvrir, rappeurs américains, fashions victimes ou carriériste en affaires n’ont rien inventé. Les Gauloises et les Gaulois utilisaient déjà la parure pour exposer leur succès et se distinguer dans la société, avec des perles et des bracelets en verre. Matière exotique, précieuse et chère, le verre est aussi une matière qui brille, colorée et sonore : bling-bling ! Le verre a tout pour séduire les élites gauloises et fait une entrée fracassante dans leur parure au Ve siècle av. J.-C. Avec cette matière, les Gaulois inventent un nouvel objet dont ils sont les seuls à maîtriser les techniques pendant toute l’Antiquité : le bracelet. L’artisanat du verre est l’un des rares à se consacrer uniquement à la fabrication de bijoux. Que signifient ces étincelantes parures en verre pour les Gaulois ? Qui porte ces bijoux clinquants ? Avons-nous le même rapport que les Gaulois à nos parures ? Unidivers, Visite commentée de l’exposition « BLING-BLING, les Gaulois ? » Musée archéologique du Val d’Oise Guiry-en-Vexin samedi 14 novembre 2020
  • C’est peut-être en fin de journée, lorsqu’une lumière dorée enrobe les pierres claires de sa façade, que Sainte-Croix est la plus belle. Le soleil d’après orage, ou la lumière rasante du début de journée lui offrent aussi une jolie parure. Avec la Loire, la cathédrale est l’autre joyau de la ville d’Orléans. www.lechorepublicain.fr, Si vous passez par Orléans, visitez la cathédrale Sainte-Croix : ces quatre particularités la rendent unique dans la région... - Orléans (45000)
  • La poésie et la musique sont les plus belles parures des hommes. De Shan Sa / Alexandre et Alestria
  • Les parures du superflu sont à l'origine de la destruction de ce qui vit. De Bao Jingyan
  • On est toujours ingrat pour le don du nécessaire, jamais pour le don du superflu. On en veut à qui vous donne le pain quotidien, on est reconnaissant à qui vous donne une parure. De Victor Hugo / Littérature et philosophie mêlées
  • Le théâtre. Les hommes et les femmes n'y vont, les uns que pour voir, et les autres que pour être vues, et avec une parure extraordinaire. De Tertulien
  • Les idées sont la parure de nos haines ou de nos amitiés, mais l'affectivité toute pure nous détermine et nous gouverne. De Georges Duhamel / Chronique des Pasquier
  • La non-violence est infiniment supérieure à la violence, le pardon est plus viril que le châtiment. Le pardon est la parure du soldat. De Gandhi
  • Le silence est comme une nudité de l'âme, qui s'est libérée de la parure des mots. De Dominique Fernandez / Sentiment indien
  • Les trois dixièmes de la beauté féminine sont dus à la nature, les sept dixièmes à la parure. De Proverbe chinois
  • C'est la vanité des hommes qui explique la parure des femmes. De Alain / Propos
  • Pour l'homme, le mensonge est un outil ; pour la femme, une parure. De Frédéric Dard / San-Antoniaiseries
  • Le silence est la parure de l'ignorant dans l'assemblée des sages. De Proverbe sanskrit
  • L’éducation est pour les gens heureux une parure, pour les malheureux un refuge. De Démocrite / Les Penseurs grecs avant Socrate
  • La savoir est la parure du riche et la richesse du pauvre. De Hazrat Ali
  • La vieillesse peut devenir une parure, sans être une abdication. De Louis Barthou / Discours de réception à l’Académie Française - 12 Juin 1924
  • Pour plaire à un seul homme, une jeune fille est toujours assez parée. Properce en latin Sextus Aurelius Propertius, Élégies, I, 2, 26
  • Il n'y a point de femme que le soin de sa parure n'empêche de songer à son amant. Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette, La Princesse de Clèves

Images d'illustration du mot « parure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parure »

Langue Traduction
Corse stabilitu
Basque multzo
Japonais セットする
Russe устанавливать
Portugais conjunto
Arabe جلس
Chinois
Allemand einstellen
Italien impostato
Espagnol conjunto
Anglais set
Source : Google Translate API

Synonymes de « parure »

Source : synonymes de parure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires