La langue française

Bijou

Définitions du mot « bijou »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIJOU, subst. masc.

A.− Petit objet servant à la parure, précieux par sa matière (or, argent, ivoire, etc.), la façon dont il est travaillé ou simplement son originalité. Beau bijou, bijou précieux :
1. Si le nouveau-né devait vraiment porter les signes visibles des désirs de sa mère, n'en doutez pas, on verrait plus d'une fois apparaître sur son corps d'autres images que ces innocentes fraises et ces gouttes de café dont s'amuse la niaiserie des matrones. − Je vous comprends, dit M. De Terremondre : les femmes aimant les bijoux, beaucoup d'enfants naîtraient avec des saphirs, des rubis, des émeraudes aux doigts et des bracelets d'or aux poignets; des colliers de perles, des rivières de diamants leur couvriraient le cou et la poitrine. A. France, L'Orme du mail,1897, p. 137.
2. J'aime beaucoup ce petit bracelet... cette mince chaîne à votre cou... ces gentils petits bijoux de rien... C'est un éléphant qui pend à votre bracelet... oui... un éléphant, une clochette, un sabot... Chardonne, L'Épithalame,1921, p. 68.
3. Il avait envie d'aller jusqu'au coffre, d'en faire jouer la mécanique et de contempler les bijoux, les colliers, les anneaux, les perles, les pendeloques, les bracelets, les boucles, les joyaux et les barres de métal rare, les pierres nues dans de petits sachets. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 73.
SYNT. Bijou ancien, faux, fourré; bijou de famille, de fantaisie, en toc; porter des bijoux; mettre ses bijoux en gage.
Vx. Se dit des petites curiosités qui servent à orner une chambre ou un cabinet. Il a un cabinet tout plein de bijoux (Ac.1835).
B.− P. métaph. ou au fig.
1. [En parlant d'un obj.] Objet comparable à un bijou pour son élégance, un travail délicat, sa valeur.
a) [En parlant d'un obj. élégant et ouvragé, d'un logement petit et joliment orné] Cette montre est un vrai bijou.
[En constr. de qualificatif antéposé] Un bijou de + subst.Un bijou de calèche, de voiture; un bijou d'appartement (Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 195).
b) [En parlant d'un monument] Une façade travaillée en bijou; le sanctuaire... bijou taillé, surtaillé, sculpté (Du Camp, Le Nil,1854, p. 230):
4. − Non, elle [l'église de Balbec] n'est pas mal, mais enfin elle ne peut soutenir la comparaison avec ces véritables bijoux ciselés que sont les cathédrales de Reims, de Chartres et, à mon goût, la perle de toutes, la Sainte-Chapelle de Paris. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 464.
c) [En parlant des œuvres de l'esprit, des qualités] Le poème en prose est un bijou (Jacob, Le Cornet à dés,1923, p. 17):
5. ... il met une sorte de coquetterie à cacher ses connaissances. C'est ce qu'il appelle ses bijoux secrets. Il dit qu'il n'y a que les rastas qui se plaisent à étaler aux yeux de tous leur parure, et surtout quand celle-ci est en toc. Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 1105.
2. [En parlant d'une pers.]
a) Terme d'affection.
[En parlant d'une femme, d'un enfant] Personne gracieuse et charmante. Notre petit bijou (E. de Guérin, Lettres,1846, p. 490):
6. Les indifférents ne comprendront pas qu'on ait été si prolixe, ou plutôt minutieux. Mais il faut songer qu'ici c'est une femme aimée, très pure et très vierge, mon bijou et mon enfant. Michelet, Journal,1857, p. 355.
[En constr. d'apostrophe] Mon bijou :
7. Elle l'appelait : « Ma petite fleur, mon chérubin, mon ange adoré, mon divin bijou. » Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Orphelin, 1883, p. 838.
b) Péj., vx. Bijou de la foire Saint-Ovide. Homme de rien. Bijou du parvis. Individu condamné à une peine infamante (Littré).
C.− Sens spéc.
FRANC-MAÇONN. Ornement ou décoration qui est le signe d'une fonction et que les francs-maçons portent dans leurs cérémonies. Bijoux mobiles (équerre, niveau, perpendiculaire); bijoux immobiles (pierre, planche à tracer).
Bijou de loge. ,,Celui qui se porte au côté gauche`` (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1867, p. 41).
Bijou de l'ordre (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1867, p. 41):
8. Écoute, petit, écoute... Vois combien ma vieillesse t'implore. Immole ta jeune impatience des jeux au désir de réaliser le plus beau vœu d'un triste moribond... Et je te laisserai, par héritage, ma truelle, mon marteau, tous mes bijoux de maçon... si tu veux apprendre sagement ce que j'enseigne... Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 110.
Arg. et pop.
1. À Paris, desserte des plats constituant un bénéfice pour les plongeurs. Synon. arlequins.Transformer les bijoux en arlequins pour les rendre appétissants (Hogier-Grison, Les Hommes de proie,Le Monde où l'on vole, 1887, p. 62):
9. Les voleurs de bijoux opérant chez les restaurateurs leurs patrons ... les bijoux qu'ils dérobent sont seulement les restes de la cuisine... bijoux (tel est le nom donné à ces détritus). Hogier-Grison, Les Hommes de proie,Le Monde où l'on vole, 1887p. 61.
2. Sexe de la femme. Spéc. Bijou de famille (Leclair, Les Méditations d'un hussard,1809, p. 16).
Rem. On nomme bijou la résine qui découle du pin sans incision. Synon. périnet vierge.
PRONONC. ET ORTH. : [biʒu]. Au plur. des bijoux. Fait partie des 7 mots qui prennent x au plur. au lieu de s : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou.
ÉTYMOL. ET HIST. − [xives. d'apr. la chronol. de son dér. bijouterie*]; 1460 « petit objet ouvragé, précieux, servant de parure » (Cpte de la Noe, Lobineau, Hist. de Bret., t. 2, col. 1259 dans Gay). Empr. au bret. bizou « anneau pour le doigt », dér. de biz « doigt » (cf. le cornique bisou, le cymrique byson, moyen bret. besou dans V. Henry, Lex. étymol. du bret. mod., Rennes, 1900).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 350. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 544, b) 2 325; xxes. : a) 2 502, b) 1 671.
DÉR. 1.
Bijoutaille, subst. fém.,néol. d'aut., péj. Collection de bijoux. Bijoux de famille (Giono, Manosque des plateaux,1930, p. 110). 1reattest. 1930 id.; dér. de bijou, suff. -aille* avec addition de -t- analogique des mots en -out- pour éviter l'hiatus.
2.
Bijouter, verbe trans.Voler adroitement des bijoux à quelqu'un (cf. Bruant 1901, France 1907).Il faut que tu les bijoutes (L. Paillet, Voleurs et Volés,1855, p. 75). 1reattest. 1847 (Dict. d'arg. anonyme, de format « nain » dans Esn.); dér. de bijou, dés. er.
3.
Bijouté, ée, adj. arg.Couvert de bijoux [Servigny] était ... brodé, passementé, bijouté, rasé au velours (G. d'Esparbès, La Guerre en dentelles,1896, p. 230);dér. de bijou, suff. * pour le -t-, v. bijoutaille.
BBG. − Darm. 1877, p. 73. − Goug. Mots t. 1 1962, pp. 246-250. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 167. − Thurneysen 1884, p. 91.

Wiktionnaire

Nom commun

bijou \bi.ʒu\ masculin

  1. Petit ouvrage de luxe d’un travail élégant et d’une matière précieuse, et qui sert de parure et d’ornement.
    • Toutes avaient des bijoux en or et de lourds anneaux passés dans les oreilles. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • […] et si je n’ai jamais vu de femme plus hideuse, jamais, jamais je ne vis de plus coquette personne. Une toilette, un bijou aperçu à travers des vitrines éblouissantes, la faisaient tomber en pâmoison. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Pendant un long moment, Nazira regarda distraitement les bijoux que lui désignait sa mère. Ces breloques, ces bracelets, ces pendentifs, la laissait [sic : laissaient] froide. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Son regard s’arrêta sur une soixantenaire assise à sa droite et qui, en raison de tous les bijoux quelle portait à son cou, ses poignets et ses doigts, ne pouvait être qu'une « vieille bourgeoise pétée de thunes » (c'était ses mots). — (Fen, « Le temps, c'est de l'argent ! », dans le recueil Prix de la short Littérature : collection automne 2011, ShortEdition, 2012)
    • C'était une fabrique de bijoux et Béatrice soudait l’or, l'argent, le cuivre, préparait les modèles pour les représentants. Elle était devenue une excellente monteuse en bijoux. — (Geb, Béatrice, tome 2, Éditions Publibook, 2007, p. 77)
  2. (Figuré) Toute chose élégante et ornée.
    • Mais, à part une série d’ouvrages géographiques, historiques, ethnographiques, parmi lesquels il y a des œuvres magistrales, et quelques bijoux littéraires sans prétention à l’exactitude scientifique, beaucoup de ces livres révèlent une connaissance insuffisante du sujet et n’ont souvent servi qu’à propager une foule de notions erronées […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p.8)
  3. (En particulier) Petite maison élégante et commode.
    • Le financier la Cour avait fait un bijou d’un vilain lieu et d’une méchante maison que Chamillart lui avait donnée. — (Louis de Rouvroy, 222, 253)
    • Cirey est charmant, c’est un bijou. — (Voltaire, Lettres, vers, 80)
  4. (Figuré) (Familier) Enfant aimable et docile.
    • C’est un vrai bijou.
    • Maman lui dit : « Pourquoi me fais-tu ces yeux-là, mon bijou? » — (Jean-Paul Sartre, L’Enfance d’un chef, 1938)
  5. (Figuré) (Histoire) Au XVIIe siècle, jeune fille issue de petite noblesse hébergée à La Salpêtrière et jouissant d’un traitement particulier.
    • En 1661, écrit Silvio Dumas, « ce refuge abritait 1460 personnes ; on y recevait des filles de petits nobles pauvres ou gênés, lesquelles jouissaient d’un traitement particulier et qu’on appelait les “bijoux”. [...] ». — (Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 1, « Des origines à 1791 », 2013, p. 162.)
  6. Organes sexuels.
    • Les bijoux de famille.
    • Les Bijoux indiscrets (titre d’un roman libertin de Diderot).
  7. (Argot) (XIXe siècle) Rogatons, assortiment de restes provenant de grands restaurants, triés et vendus au rabais à des consommateurs peu fortunés.
    • Vous rappelez-vous ces restes achetés aux restaurants, qu’on triait avec soin pour en tirer les meilleurs morceaux, qu’on revendait sous le nom de bijoux ? L’arlequin est composé du reste de ces restes ! — (Eugène Chavette, Restaurateurs et restaurés, 1867)
    • La misère devenant plus rude à l’approche de l’hiver, les pauvres gens, qui n’ont pas de quoi acheter du charbon pour faire la cuisine chez eux, se pressent aux alentours du marché aux arlequins (ou aux bijoux, selon les professeurs de langue verte). Là, pour deux sous, on a droit à deux morceaux de viande nageant dans une assiette de sauce brûlante.— (Le Voleur illustré : cabinet de lecture universel, 1872)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIJOU. n. m.
Petit ouvrage de luxe, précieux par le travail ou par la matière, et qui sert à la parure. Cette femme a de beaux bijoux. Fig. et fam., C'est un bijou, un vrai bijou, se dit d'une Jolie maison, ou d'un Petit ouvrage achevé dans son genre et délicatement travaillé. Cette maison, cette montre, ce petit tableau est un vrai bijou. Il se dit aussi figurément et familièrement en parlant d'un Enfant aimable et docile, C'est un vrai bijou. En ce sens il s'emploie comme terme d'amitié, en s'adressant à un enfant, Mon bijou, Mon petit bijou.

Littré (1872-1877)

BIJOU (bi-jou) s. m.
  • 1Petit ouvrage d'un travail élégant et d'une matière précieuse, et qui sert de parure et d'ornement. Elle a vendu tous ses bijoux.
  • 2 Fig. Toute chose élégante et ornée, et, en particulier, petite maison élégante et commode. Le financier la Cour avait fait un bijou d'un vilain lieu et d'une méchante maison que Chamillart lui avait donnée, Saint-Simon, 222, 253. Cirey est charmant, c'est un bijou, Voltaire, Lett. vers, 80.
  • 3 Fig. et familièrement. Cet enfant est un bijou. C'est le bijou de la famille.

HISTORIQUE

XVIe s. Il ne convient qu'à des femmes et à des comediens de se parer de bijoux, Henri IV, dans le dictionnaire de DOCHEZ.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BIJOU. Ajoutez :
4 Bijou de la foire Saint-Ovide, un homme de rien, qui vaut peu, Vadé, les Racoleurs, SC. II, 1756. À la foire Saint-Ovide, qui se tint d'abord à la place Vendôme et qui fut transportée en 1773 à la place Louis XV, on vendait quantité de menues bijouteries de peu de valeur, Ch. Nisard, Parisianismes, Paris, 1876, p. 27.

Bijou du parvis, se disait d'un individu condamné à une peine infamante et ayant fait amende honorable sur la place du parvis Notre-Dame, ID. ib. p. 28. Allons, tais-toi, diable de bijou du parvis, Vadé, Compliment de la clôture de la foire Saint-Laurent, 1755.

5 Chez les restaurateurs de Paris, nom donné par antiphrase à toutes les dessertes des plats et des assiettes ; c'est le profit des laveurs de vaisselle, Journ. des Débats, 25 oct. 1876, 3e page, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bijou »

(1460) Du breton bizoù (« bague, anneau »), dérivé de biz (« doigt »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On a indiqué le bas-bret. bizou, bézou, bezeu, qui signifie bague, et qui vient de : bas-breton, biz ; gall. bys, doigt. Le changement d's ou de z en j, n'est pas facile. Ménage a indiqué bis-jocare, bijouer, de sorte que bijou exprimerait quelque chose qui joue ou qui brille de plusieurs côtés ; cette étymologie est approuvée par Diez.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bijou »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bijou biʒu

Évolution historique de l’usage du mot « bijou »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bijou »

  • Le charme inattendu d'un bijou rose et noir. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Lola de Valence
  • Les armes sont les bijoux des hommes. Jean Follain, Appareil de la terre, Gallimard
  • Le silence est le plus beau bijou d'une femme, mais elle le porte rarement. De Proverbe anglais
  • Le silence est un bijou précieux rarement porté par les femmes. De Les Inconnus / Les Rois mages
  • Une femme qui zozote est d’autant plus charmante que, quand elle réclame un bijou, on peut se contenter de lui offrir un bizou. De Anonyme
  • Une belle femme plaît aux yeux, une bonne femme plaît au coeur ; l'une est un bijou, l'autre un trésor. De Napoléon Bonaparte
  • Il n'y a rien de plus dégoûtant qu'un bijou. Ça ne sert à rien. Et ceux qui les portent n'en ont pas besoin, moins besoin que n'importe qui. De Marguerite Duras / Un barrage contre le Pacifique
  • Cette année encore, recouvert d'or ou serti de pierres précieuses, le bijou coquillage fait son come-back sur les plages. La rédaction vous dévoile ses 15 bijoux préférés à découvrir sans plus attendre pour patienter avant les vacances. Vogue Paris, Tendance bijoux : 14 bijoux coquillages à collectionner cet été sur la plage | Vogue Paris
  • En effet, le Français a été l'auteur du deuxième but du champion d'Allemagne avec une frappe tout simplement magnifique à l'entrée de la surface. Trop court, le gardien adverse n'a rien pu faire face au tir en lucarne de l'ancien de Strasbourg. Un véritable bijou pour Cuisance et sa première réalisation avec le Bayern ! , VIDEO : le bijou de Cuisance ! - Football MAXIFOOT
  • Et si on réveillait notre côté wild en invitant sur nos bijoux des animaux, du plus mignon petit zèbre doré, au plus sauvage lion à la crinière ébouriffé ? C'est toute l'idée de la vente bestiaire de Collector Square qui se déroule du 23 juin au 7 juillet, et dévoile toutes ces adrobales petites bêtes que l'on a envie d'adopter. Vogue Paris, ‘Into the wild’, et si on adoptait un animal … en bijou ? | Vogue Paris
  • L’entrepreneur vient d’ajouter une corde à son arc en créant un petit bijou de self-défense qu’il a fait réaliser par une ébéniste. , Lannion. Il crée un bijou pour vous défendre en cas d'agression | Le Trégor
  • Lors des perquisitions, un nombre important de bijoux sont retrouvés aux domiciles des prévenus. Des bijoux formellement reconnus par les commerçants ayant subi les vols. Les prévenus expliqueront que dans la communauté rom, on a pour coutume d’acheter beaucoup de bijoux en prévision des mariages et anniversaires des enfants. L’avocat d’un des prévenus accusé de recel affirmera par ailleurs : "Les bijoux reconnus ressemblent à n’importe quel bijou". Ce même avocat ne manquera pas de critiquer le temps infini que dura l’enquête : "Une instruction qui dure dix ans pour aussi peu de résultat, c’est lamentable !" ladepeche.fr, Narbonne. Une affaire de vols de bijoux et de voiture en bande très organisée… - ladepeche.fr
  • Un plus, pour la protection environnementale, éco-responsable... d'un ancien bijou, celui qui ne vous plait plus, nous vous le transformerons pour une nouvelle vie. Et à l'occasion la Fête des Pères, venez découvrir les bracelets créés sur place avec du bois et des pierres. Pensés-créés pour les hommes by Atelier Bijou Créatif Info Chalon, Chalon-sur-Saône | Atelier Bijou Créatif : Personnalisés ou naturels, portez des bijoux uniques ! Info Chalon l'actualité de Info Chalon
  • Élément central de l’histoire ou simple accessoire de style, le bijou fascine et inspire sur grand écran. Son histoire d’amour avec le cinéma traverse les époques et continue de faire rêver aux quatre coins du globe. Retour sur les grandes actrices et les maisons de luxe qui ont contribué à réaliser des films d’exception. CinéSéries, 5 films de bijoux iconiques à (re)voir - CinéSéries

Traductions du mot « bijou »

Langue Traduction
Anglais jewel
Espagnol joya
Italien gioiello
Allemand schmuckstück
Portugais jóia
Source : Google Translate API

Synonymes de « bijou »

Source : synonymes de bijou sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bijou »

Bijou

Retour au sommaire ➦

Partager