La langue française

Ajustement

Sommaire

  • Définitions du mot ajustement
  • Étymologie de « ajustement »
  • Phonétique de « ajustement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ajustement »
  • Citations contenant le mot « ajustement »
  • Traductions du mot « ajustement »
  • Synonymes de « ajustement »
  • Antonymes de « ajustement »

Définitions du mot « ajustement »

Trésor de la Langue Française informatisé

AJUSTEMENT, subst. masc.

I.− [Avec une idée d'adaptation à des normes] Cf. adapter A 1.
A.− TECHNOL., vieilli
1. Action de rendre une chose propre à sa destination; résultat de cette opération.
Rem. 1. Syntagmes ajustement parfait, − complet, faire l'- (Besch. 1845). 2. Ds Besch. 1845, Pt Littré et Nouv. Lar. ill. figure la déf. ,,Action de réduire les flans des monnaies au poids qu'ils doivent avoir avant d'être frappés.`` Ce sens semble devoir être attribué de préférence à ajustage.
2. Action de mettre un objet en accord avec les normes de son emploi. Ajustement d'un poids, ajustement d'une machine, ajustement d'une balance, ajustement d'une mesure (Ac. 1798-1878).
B.− Disposition, arrangement d'une chose pour faire de ses diverses parties un ensemble agréable parce que conforme aux règles du bon goût.
1. [L'ajustement concerne une chose concr.] L'ajustement de sa maison, de son jardin annonce qu'il a du goût (Ac. t. 1 1932) :
1. Les bijoutiers n'ont aucun art et aucun goût dans l'ajustement de leurs pierres précieuses ou de leurs perles; mais ils possèdent, en ce genre, d'immenses collections. A. de Lamartine, Voyage en Orient,t. 2, 1835, p. 226.
2. Ainsi conçu, élevé, ce ne sera jamais qu'un humble logis. Il n'y aura rien là de l'aspect, du confort, de l'ajustement de certaines demeures rurales d'autres pays. Mais nous n'en avons pas besoin ici. Nous vivons avec le soleil. La recherche gêne nos gens. J. de Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 147.
a) B.-A. Disposition générale des diverses parties d'une œuvre d'art; dans une acception plus restreinte, arrangement des détails, des accessoires. Un artiste doit faire concourir l'ajustement, les ajustements à l'aspect général de son œuvre (Ac. 1878-1932) :
3. Je n'ai vu nulle part un ensemble architectural plus étrange, plus morose et plus superbe. Quatre hautes façades de granit surmontées de quatre prodigieux toits d'ardoise, portées par quatre galeries basses d'arcades-ogives qui semblent s'affaisser et s'élargir sous le poids, enferment de tous côtés le regard. Deux de ces façades, parfaitement entières, offrent le bel ajustement d'ogives et de cintres surbaissés qui caractérisent la fin du quinzième siècle et le commencement du seizième. V. Hugo, Le Rhin,1842, pp. 60-61.
4. Dans les beaux-arts, l'ordonnance, l'agencement, la composition sont à l'ensemble ce que l'ajustement est à l'accessoire : la composition d'un tableau, l'ajustement d'une draperie. Lar. 20e,1928.
5. À suivre de 1822 à 1845, les Salons de Corot, on pourrait faire l'histoire de son « affranchissement », dire comment le souvenir et l'influence de ses libres études se font de plus en plus sentir dans les constructions laborieuses et les « ajustements » de ses « grands » tableaux. A. Michel, Sur la peinture française au XIXesiècle,1928, p. 132.
b) Spéc., vieilli. [L'ajustement concerne la toilette ou les différentes parties de la toilette] :
6. Cette parure [le vertugadin], abandonnée pendant plus d'un siècle, reparut avec éclat sous le nom de panier; c'était celui d'un maître des requêtes qui mourut à cette époque, et qu'il plut à quelques élégantes d'immortaliser par un ridicule. La mode des paniers enveloppa toutes les femmes de l'Europe. Addison s'égaie, à ce sujet, avec autant d'esprit que de malice : il compare ce bizarre ajustement à ces palissades sacrées des nations africaines, où l'on finit par découvrir, au fond de sept ou huit enceintes circulaires, le dieu, qui n'est qu'un petit singe. V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, pp. 269-270.
7. L'enfant de cette femme était un des plus divins êtres qu'on pût voir. C'était une fille de deux à trois ans. Elle eût pu jouter avec les deux autres pour la coquetterie de l'ajustement; elle avait un bavolet de linge fin, des rubans à sa brassière et de la valenciennes à son bonnet. V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 187.
8. Son grand chapeau de feutre à plume grise, une sorte d'habit de chasse Louis XIII dont les parements galonnés d'argent se rabattaient sur la poitrine, ses bottines aux talons de cuivre, sa jupe rayée mastic et bleu, tout son ajustement en un mot, sentait la reine de théâtre, que ne démentait pas sa physionomie vive, mobile, audacieuse, et véritablement un peu folle, à voir le brillant de ses yeux. É. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, pp. 92-93.
En partic., au plur. Synon. parures :
9. Remontée aussitôt dans la chambre du duc, où se trouvait tout l'attirail de parures et d'ajustements qu'elle avait traînés après elle, la jeune femme, en changeant d'habit, devant le feu clair et pétillant, jouait à mille enfantillages avec Pepa Sanchez et Giovannina Flor, qui lui servaient de caméristes, ... É. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884p. 232.
Rem. 1. Le terme est appliqué de préférence au vêtement fém. Il reprend parure (ex. 6) ou lui est opposé (ex. 9) : l'ajustement comprend l'ensemble des pièces de l'habillement, la parure, les ornements superflus qu'on y ajoute. 2. Autres syntagmes habile ajustement d'une guimpe, d'un chaperon, d'une paire de gants (E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis, 1942, p. 135); bizarre ajustement, ridicule ajustement (V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, pp. 269-270); des ajustements de soie et de pourpre levantine (G. de Nerval, La Pandora, 1855, p. 743); coquetterie de l'ajustement (ex. 7).
2. P. ext., gén. au plur. [L'ajustement concerne des pers., les règles sont celles d'une morale de la bonne entente] Accommodement, moyen de conciliation. Chercher, trouver des ajustements dans quelque affaire (Ac. 1798-1932) :
10. ... nous partîmes à trois locataires de l'hôtel, à la recherche d'une aventure à bon marché. C'était expéditif grâce aux relations de Pomone qui tenait office lui, de tout ce qui peut se désirer en façon d'ajustements et de compromis érotiques dans son quartier des Batignolles. L.-F. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 443.
II.− [Avec une idée d'adaptation à des choses ou à une situation] Cf. adapter A 2.
A.− Action d'adapter exactement une chose à une autre, ou plusieurs choses ensemble; fait d'être ajusté.
1. Domaine phys. gén.,rare :
11. Ils examinèrent pièce à pièce, et presque brin à brin, sur le pont et dans l'entrepont, tous ces appareils maritimes d'anneaux, de crampons, de crochets, de boulons, qui à force de précisions et d'ajustement sont une sorte de colossale bijouterie de fer, dorée avec de la rouille par la tempête. V. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 193.
2. Emplois spéc.
a) MÉCAN. Degré de serrage ou de jeu entre deux pièces assemblées. Ajustement bloqué, glissant, libre, serré, tournant (Pt Rob.).
b) MENUISERIE :
12. [La] Trainée [est l'] ajustement spécial de la rive d'une pièce de bois épousant exactement le dessus d'un parquet, d'un carrelage, ou le nu d'un mur. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment,t. 2, 1928, p. 127.
13. ... les champs ne peuvent avoir moins de 3 parements corroyés étant donné que l'ajustement à trainée est considéré comme un parement dans la métrie. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment,t. 2, 1928p. 129.
Rem. 1. Ajustement est associé à des termes techn. indiquant une action : pose, clouage (E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 2, 1928, p. 145), à des termes indiquant un résultat : joint (E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 2, 1928, p. 132), parement (ex. 13), trainée (ex. 12, 13). 2. Syntagmes notés ajustement à trainée (ex. 13), coupes d'ajustement, entailles d'ajustement (E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 2, 1928, p. 131, 164).
B.− Au fig. Adaptation, mise en rapport.
1. [Avec un compl. prép. à] :
14. Où trouve-t-on, dans la matière, ces propriétés de régulation, d'adaptation, d'ajustement aux circonstances, qui appartiennent aux choses vivantes? J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 150.
15. « Référence continuelle à la réalité. On la touche et on reprend force. La terre est Antée ». Ce qu'est au sportif l'ajustement de son ambition à ses possibilités, de ses forces à l'épreuve, est pour d'autres travailleurs l'ajustement de la technique à la matière, du style au sujet, de la pensée aux résistances du mystère et à l'ordre des idées. Tout travail travaille à faire un homme en même temps qu'à faire une chose. L'expérience moderne de la machine, et plus généralement des techniques, a été capitale pour ramener une civilisation trop verbeuse au sens des nécessités et des résistances, au goût de la solidité... E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 343.
2. [Sans compl. prép. à] :
16. ... il semble qu'aguerri désormais par son monumental et si bel ouvrage sur saint Jean de La Croix, il ait maintenant dans tout ce qu'il fait (...) un maximum d'ajustement, de précision et de profondeur combinées, et un sens merveilleux pour faire sans cesse apercevoir en cours de route l'entrelacs et la multiplicité des problèmes. Ch. Du Bos, Journal,févr. 1927, p. 164.
17. Ces stades [d'une invention humaine], nous les connaissons bien pour les avoir constamment observés, sur l'espace d'un siècle, autour de nous. D'abord l'idée prend corps, approximativement, dans une théorie ou un mécanisme provisoire. Vient alors une période de modifications rapides : retouches et ajustements continuels de l'ébauche, jusqu'à une mise au point à peu près définitive. Parvenue à cet état d'achèvement, la nouvelle création entre alors dans sa phase d'expansion et d'équilibre. P. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 123.
Rem. 1. L'emploi de ajustement au fig. prend une grande ext. au xxes., surtout dans la lang. sc., en conservant une relation étroite avec le travail techn. exigé pour l'ajustement mécan. (ex. 15). 2. Ajustement est associé à achèvement, adaptation, mise au point, modification, précision, profondeur, régulation, retouche.
Emplois spéc. (lang. des sc. hum.)
a) ÉCONOMIE :
18. En dehors du domaine purement militaire, cette coopération doit être normalement limitée à l'organisation des rapports économiques avec la Palestine et la Transjordanie, à l'ajustement monétaire entre la livre syrienne et la livre sterling et à l'échange des informations. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,L'Appel, 1954, p. 432.
19. Sans doute devra-t-on, entre janvier et décembre, poursuivre des ajustements de prix et de salaires, mais le pouvoir en restera maître et, au total, les augmentations ne dépasseront pas 50 pour 100. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,Le Salut, 1959, p. 121.
20. L'équilibre de l'ensemble ne résulte pas de l'ajustement automatique et mécanique de l'offre et de la demande, il est un équilibre de forces économiques entre unités dissemblables et inégales. F. Perroux, L'Économie du XXesiècle,1964, p. 114.
b) PSYCHOLOGIE :
21. Mais comment l'intention motrice meut-elle le corps? Un élément de réponse nous est offert par le caractère hiérarchique des désirs aussi bien que des schèmes et des ajustements qui font la médiation entre le vouloir et le corps. Ce trait a été fortement décrit par Tolman sous le nom d'« ajustements déterminants », puis d'« ajustement de comportement ». Nos savoir-faire sont des schémas pratiques emboîtés dont le plus élevé (par exemple l'ajustement professionnel) est contigu et continu à l'intention ou purpose (par exemple l'intention de gagner sa vie); il tient sous lui des ajustements plus précis (curiosité, colère, puis la marche, puis le mouvement de la jambe, etc.). P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 306.
22. « L'ajustement entre un organisme et le milieu apparaît seulement lorsque l'individu réagit de façon à faire disparaître le stimulus organique spécifique en action au moment donné. » (Watson) L'ajustement diffère donc de l'adaptation qui se manifeste seulement par des modifications qu'entraînent l'apparition et la disparition d'une excitation. Piéron1963.
23. En psychologie, l'ajustement sera le processus plus ou moins conscient, par lequel un sujet s'adapte au milieu physique, culturel ou social. Cela suppose quelque modification de sa conduite personnelle afin d'obtenir un accord et des relations harmonieuses avec le milieu. Birou1966.
Rem. L'oppos. ajustement/adaptation (ex. 22) montre que l'ajustement est une modalité de l'adaptation et s'applique à une situation particulière.
Spéc., PSYCHOL. EXP. Méthode d'ajustement. ,,Méthode pour déterminer les seuils différentiels, c'est-à-dire la variation minimale du stimulus entraînant une modification discriminable de la sensation. (On dit aussi méthode de l'erreur moyenne).`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
c) SOCIOLOGIE :
24. ... l'expression est assez vague et équivoque. L'ajustement social peut viser le processus par lequel les relations sociales s'harmonisent pour la bonne marche et la vie du groupe. Il peut signifier aussi une accommodation d'une partie (individus ou groupes) à un milieu qui la conditionne : on se rapproche alors, selon les cas, du conformisme ou de l'adaptation. Enfin, l'ajustement peut avoir une référence normative : c'est la soumission à l'ordre des valeurs et aux normes de conduite prédominantes dans tel milieu. Birou1966.
d) STAT. ,,Estimation des coefficients d'une équation déterminée sur des données qu'elle devra représenter : les ajustements par la méthode des moindres carrés sont les plus courants. Par extens. Élimination des irrégularités ou des anomalies présentées par les données statistiques brutes en vue de leur substituer des valeurs ajoutées`` (Lar. encyclop.). Ajustement analytique, ajustement graphique, ajustement mécanique. (Lar. encyclop.).
e) TOPOGR. ,,Procédé simplifié de calcul du canevas topographique, qui permet d'obtenir une détermination unique et homogène des points d'un levé, en évitant le recours aux méthodes de compensation par moindres carrés.`` (Lar. encyclop.).
Prononc. : [aʒystəmɑ ̃].
Étymol. ET HIST. − 1. 1328 adjutement « monopole de l'ajustage des mesures » (Arch. KK 3a, fo60 rods Gdf. : Item li adjutemenz des mesures a crois et a descrois, prisié .L.s.); 1331 adjustement « droit d'ajuster les mesures » (Chartularium Abbat. Arremarensis, ch. 32 ds Du Cange s.v. adjustamentum : Item disoient avoir l'adjustement et pintage des mesures la voille et le jour de la feste de Viviers); 2. 1611 « arrangement agréable de divers objets » (Cotgr. : Adjustement [...] Handsome ordering, orderly disposing of several things) d'où a) 1658 fig. « accommodement, entente » (Balzac, Aristippe, disc. VI ds Dict. hist. Ac. fr. t. 2 1884 : Dans les affaires, ils ne connoissent point ces tempéraments de si grant usage ..., ces relâchements, ces ajustements, comme on parle aujourd'hui en Italie); 1661, Mol., D. Garc., IV, 6 ds Rob. : Un amant suit sans doute une utile méthode, S'il fait qu'à notre humeur la sienne s'accommode; Et cent devoirs font moins que ces ajustements Qui font croire en deux cœurs les mêmes sentiments); b) 1659 « costume, parure » (Molière, Préc. rid., sc. 9 ds Livet, Lex. de la lang. de Molière, p. 80 : Je n'ai jamais vu porter si haut l'élégance de l'ajustement); c) 1699 peint. (R. de Piles, Vie des peint., p. 404, ds Brunot t. 6, p. 742 : Les ajustemens de ces Figures sont de bon Goût). Dér. de ajuster*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 171.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Birou 1966. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Bruant 1901. − Chabat t. 1 1875. − Cost. 1899. − Daire 1759. − Duch. Beauté 1960, p. 90. − Dup. 1961. − Guizot 1864. − Laf. 1878. − Lafon 1963. − Leloir 1961. − Math. 1967. − Mucch. Sc. soc. 1969. − Noter-Léc. 1912. − Piéron 1963. − Poignon 1967. − Romeuf t. 1 1956. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Synon. 1818.

Wiktionnaire

Nom commun

ajustement \a.ʒys.tə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’ajuster, de s’ajuster.
    • Chercher, trouver des ajustements dans quelque affaire.
    • Elle n’est pas belle, elle a besoin d’ajustement.
    • Un artiste doit faire concourir l’ajustement à l’aspect général de son œuvre.
  2. Résultat de cette action.
    • L’ajustement de sa maison, de son jardin annonce qu’il a du goût.
  3. (Vieilli) Tempérament, accommodement.
  4. (Vieilli) Habillement, parure.
    • Les soldats se font remarquer par des ajustements singuliers et farouches comme on en prêtait dans le moyen âge aux personnages antiques, orientaux ou juifs, dont on ne connaissait pas le costume. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les huit jours qui restaient furent employés en préparatifs. Il fallait qu’Anne pût paraître dignement devant ces juges sans indulgence que sont les Bordelaises élégantes. Elle y parvint, aidée sans doute par sa beauté, mais sans que la façon un peu antique de ses ajustements ait fait autre chose que d’ajouter à cette beauté un charme de plus, et non le moindre. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 42)
    • On s’accorde généralement à citer les caprices des modes, qui régentent les ajustements et les parures, comme les manifestations les plus caractéristiques organisées contre le bon sens. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  5. (Audiovisuel) Forme abrégée de ajustement automatique d’intonation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AJUSTEMENT. n. m.
Action d'ajuster, de s'ajuster ou Résultat de cette action. Chercher, trouver des ajustements dans quelque affaire. L'ajustement de sa maison, de son jardin annonce qu'il a du goût. Un artiste doit faire concourir l'ajustement, les ajustements à l'aspect général de son œuvre. Elle n'est pas belle, elle a besoin d'ajustement. Un peu d'ajustement lui sied bien. Des ajustements de femme.

Littré (1872-1877)

AJUSTEMENT (a-ju-ste-man) s. m.
  • 1Action par laquelle on ajuste quelque chose. L'ajustement d'un poids. L'ajustement d'une machine.
  • 2Accommodement, conciliation. Chercher des ajustements dans une affaire. Ils ne connaissent point ces relâchements, ces ajustements, comme on parle aujourd'hui en Italie, Guez de Balzac, 6e disc. s. la cour.
  • 3Disposition, arrangement. L'ajustement d'une maison, d'un jardin.
  • 4Parure. C'est un ajustement des mouches emprunté, La Fontaine, Fab. IV, 3. Pour moi je tiens que la braverie et l'ajustement est la chose qui réjouit le plus les filles, Molière, l'Amour méd. I, 1. Je ne comprends pas comment un mari, qui est trop négligé dans son ajustement…, La Bruyère, 3. J'appelle superflu, femme mondaine, ce que vous dépensez, disons mieux, ce que vous prodiguez en mille ajustements frivoles qui entretiennent votre luxe, Bourdaloue, Carême, t. I, p. 173.
  • 5Action de réduire les flans de monnaies au poids qu'ils doivent avoir avant d'être frappés sous le balancier.

SYNONYME

AJUSTEMENT, PARURE, TOILETTE. Ces mots donnent l'idée de la recherche et du soin qu'on met à s'orner dans son habillement. Toilette est plus général que ajustement et parure, n'ayant pas le sens spécial que l'un ou l'autre emporte. L'ajustement exige du temps, du talent et du goût ; la parure veut des objets qui aient de l'éclat et qui soient propres à relever la figure. La toilette embrasse à la fois l'ajustement et la parure. Toilette en ce sens ne se dit guère que des femmes ; ajustement peut se dire aussi des hommes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AJUSTEMENT, s. m. se dit en général de tout ce qui orne le corps humain en le couvrant ; il s’entend en Peinture, non-seulement des draperies ou vêtemens de mode & de fantaisie, mais encore de la façon d’orner les figures, soit en les ceignant de chaînes d’or, ou d’autres riches ceintures, soit en les habillant de légeres étoffes, en les coëffant de diadèmes de belle forme, ou de voiles singulierement liés avec des rubans, en relevant leurs cheveux, ou les laissant pendre galamment ; enfin en les ornant de colliers, de brasselets, &c. (R).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ajustement »

Ajuster ; provenç. ajustamen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de ajuster avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ajustement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ajustement aʒystœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ajustement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ajustement »

  • Compromis. Sorte d'ajustement d'intérêts divergents qui consiste à donner à chaque adversaire la satisfaction de penser qu'il a eu ce qu'il ne devait pas obtenir, et qu'il est privé de rien, sinon de ce qui lui était véritablement dû. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • A cet égard, on se réfèrera à l'arrêt Hamamatsu, dans lequel la CJUE a considéré que le remboursement de droits consécutif à un ajustement à la baisse d'un prix de transfert en fin d'année ne pouvait être accepté et que, dès lors, la valeur transactionnelle ne pouvait être modifiée *. https://www.daf-mag.fr/, Covid-19 : N'oubliez pas la valeur en douane avant d'ajuster vos prix de transfert
  • La phase d’essais est indispensable pour vérifier les programmes. Ils peuvent mettre à jour la nécessité d’ajustements techniques sur le navire et ses équipements. C’est à cela que servent les tests. Cherbourg dispose de moyens industriels que n’ont pas d’autres ports s’il est nécessaire d’intervenir pour poursuivre les essais. , Le Suffren attendu dans les prochaines heures à Cherbourg pour un « ajustement technique » | La Presse de la Manche
  • Le départ de la directrice générale de Transdev Reims a été annoncé à l’heure de rediscuter le contrat de concession des transports urbains avec le Grand Reims. La CGT espère que les salariés ne seront pas la variable d’ajustement des uns et des autres. Journal L'Union abonné, Concession de transports à Reims, pourquoi c’est compliqué
  • Le constructeur, filiale du groupe Volvo, envisage de procéder à un ajustement de ses effectifs, en France, afin de restaurer sa compétitivité, et d’assurer son développement sur le long terme. CCFA | Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, Renault Trucks envisage un ajustement de ses effectifs en France | CCFA | Comité des Constructeurs Français d'Automobiles

Traductions du mot « ajustement »

Langue Traduction
Anglais adjustment
Espagnol ajuste
Italien adeguamento
Allemand anpassung
Portugais ajustamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « ajustement »

Source : synonymes de ajustement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ajustement »

Partager