Parcourir : définition de parcourir


Parcourir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARCOURIR, verbe trans.

I.
A. −
1. [Le suj. désigne une pers.; l'obj. désigne un lieu, un espace circonscrit] Se déplacer en suivant une direction plus ou moins déterminée, aller dans une, plusieurs, toutes les parties de. Synon. arpenter.Parcourir les rues d'une ville, les océans, la province, un pays, le monde; parcourir (un lieu) d'un bout à l'autre, en tous sens, dans toute sa longueur, lentement, rapidement, à pied, à cheval, en voiture. L'inspection commença. On parcourut les salles, les cellules, la cuisine (Reybaud,J. Paturot,1842, p.439):
1. ... en août (...), il aimait à parcourir ses moissons. Il y entrait à grands pas, suivant le fil des sillons, sans briser jamais une tige, et s'attardait à aller et venir dans la masse nourricière... Pesquidoux,Livre raison,1928, p.186.
Parcourir les bois, la campagne. Synon. battre2.C'est encore le moment de parcourir les bois, malgré la brume obstinée du matin (Nerval,Filles feu,Angélique, 1854, p.566).Imaginez Diane en galant équipage, Parcourant les forêts ou battant les halliers (Baudel.,Fl. du Mal,1859, p.98).
P. anal. [Le suj. désigne un animal] Des brins d'herbe parfois sortent entre eux [des galets]. Des lézards les parcourent, les contournent sans façon (Ponge,Parti pris,1942, p.82).
[Le suj. désigne une partie mobile du corps] Ses mains parcourent le pupitre, depuis le dernier rang, à dix centimètres de terre, jusqu'aux bouteilles du sommet, à niveau d'épaule (Hamp,Champagne,1909, p.157).Mes doigts le parcourant [le corps de Mariette] en devinaient, en recréaient les formes (Carco,Rien qu'une femme,1924, p.190).
2.
a) [Le suj. désigne une chose dotée de mouvement, un moyen de locomotion, ce qui permet de se déplacer] Synon. sillonner, traverser.Navire parcourant les mers; fleuve, routes parcourant un pays. Ce sang [le nôtre] rapporte des impressions de vie multipliée de chacun des organes qu'il a parcourus (Stendhal,Hist. peint. Ital.,t.2, 1817, p.44).Tous les cinq cents mètres, nouveau contrôle: les autos fascistes parcouraient la ville avec des mitrailleuses (Malraux,Espoir,1937, p.442):
2. ... les bourrasques qui parcourent, sans que rien les puisse arrêter, la Beauce, hurlaient sans interruption... Huysmans,Cathédr.,1898, p.8.
b) [Le suj. désigne un astre; accompagné d'un compl. de distance] Le soleil, dans son mouvement apparent autour de la terre, parcourt un degré par quatre minutes, soit quinze degrés par heure (Verne,Île myst.,1874, p.132).
c) En partic., au fig. Traverser de part en part, envahir. Corps parcouru d'un frisson, d'un tressaillement, d'un frémissement, d'une vibration. Un sourire léger comme le souffle parcourut ses lèvres (Toepffer,Nouv. genev.,1839, p.165).Il (...) vit Pauline le visage enfoncé dans son coude, affaissée sur la table, parcourue de sanglots (Chardonne,Dest. sent., II, 1934, p.220):
3. Pommer se pencha à l'oreille d'Aurifaber et lui confia quelques mots, et s'il fallait en croire le mouvement de tic qui parcourut la joue d'Aurifaber, la chose était d'importance... Jouve,Scène capit.,1935, p.157.
B. − P. ext.
1. Accomplir (un trajet déterminé), traverser (un espace délimité) jusqu'à une destination précise. Synon. effectuer.
a) [Le suj. désigne une pers.] Distance à parcourir entre deux étapes; distance parcourue par un athlète; parcourir un chemin; espace parcouru. La distance de chacun des itinéraires est d'environ 3300 kilomètres, à parcourir du sud au nord ou du nord au sud à travers le «plat» et les montagnes à la moyenne minimum de 50 kilomètres à l'heure et maximum de 65 kilomètres (Le Monde,19 janv. 1952, p.7, col. 4):
4. ... dix gendarmes (...) paraissaient dans le haut de la grande rue du village. Le maréchal des logis les distribuait de cent pas en cent pas, le long du trajet que devait parcourir la procession. Stendhal,Chartreuse,1839, p.157.
[Suivi d'une indication de distance, éventuellement de temps] Du Callao, port de Lima, Mendana fait route à l'ouest, et parcourt quatorze cent cinquante lieues (...) sans trouver de terres (Voy. La Pérouse,t.1, 1797, p.96).Il y avait deux kilomètres à parcourir sur une belle route plane, égayée de soleil (Martin du G.,Thib.,Pénitenc., 1922, p.681):
5. À travers l'air coupant, irisé d'une poussière de neige, il tenait âprement son regard fixé sur le clocher plein de soleil (...). Pour parcourir ces trois cents mètres, il dut se reprendre vingt fois... Bernanos,Soleil Satan,1926, p.153.
SPORTS. Ce qui passionne le sportif, c'est moins de parcourir cent mètres en 10 secondes, que de courir plus vite que tous les autres (Univers écon. et soc.,1960, p.62-10).
b) [Le suj. désigne une chose dotée de mouvement] Le son parcourt environ 330 m/s.
2.
a) Littér. [Le suj. désigne un ou plusieurs éléments d'une chose concr. d'une certaine longueur] Être étendu le long de, courir le long de, traverser, longer. Si elle n'avait été ma cousine, je crois que je l'eusse demandée en mariage ce soir-là, tant cette vieille dentelle, parcourue par ce long narcisse, lui seyait (Jammes,Robinsons,1925, p.176).
b) P. anal. [Le compl. d'obj. désigne un espace de temps] Synon. franchir, traverser.On dissimule le suicide du père (...) la mère (...), à qui les Instituts de beauté ne vendent pas à crédit des remèdes contre la durée, parcourt un quart de siècle en un semestre, marche à l'accéléré vers la mort et succombe étonnée, essoufflée (Arnoux,Paris,1939, p.48).
II. − Au fig.
A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. [L'obj. désigne une pers. ou une collectivité, un groupe ou p.méton. une partie du corps] Jeter un regard circulaire ou scrutateur sur, pour avoir une vue d'ensemble ou pour repérer quelqu'un dans un ensemble. Synon. examiner, inspecter, embrasser* du regard.Parcourir (des yeux, du/d'un regard) qqn des pieds à la tête, toute l'assemblée, l'assistance, un cercle d'auditeurs. Votre nom prononcé, j'ai parcouru aussitôt tous les visages (Sénac de Meilhan,Émigré,1797, p.1651).Il parcourait du regard Edmée, jetée de biais sur le canapé sec (Colette,Chéri,1920, p.127):
6. ... un patriote en blouse gravit la tribune. Celui-là était un plébéien, large d'épaules, une grosse figure très douce et de longs cheveux noirs. Il parcourut l'assemblée d'un regard presque voluptueux... Flaub.,Éduc. sent.,t.2, 1869, p.131.
2. [Le compl. d'obj. désigne des choses concr. ou un lieu] Regarder attentivement autour de soi, sans se déplacer, les divers éléments d'un ensemble ou un lieu pour en avoir une vue générale. Synon. examiner, inspecter, scruter, embrasser*/fouiller* du regard.Parcourir (des yeux, du regard) les détails d'un tableau, d'un ameublement, les meubles d'une pièce. Je m'approchai du précipice (...). D'un oeil assuré j'en mesurai la profondeur, j'en parcourus les angles et les sinuosités (Dusaulx,Voy. Barège,t.1, 1796, p.243):
7. Ensuite il parcourut du regard le reste de la pièce. Les meubles étaient à peu près à leur place. Mais la commode, les fauteuils, la console, le tapis étaient couverts de poudre blanche et de gravats. Romains,Hommes bonne vol.,1938, p.188.
[P. méton.; le suj. désigne les yeux, le regard] Parcourir tout l'horizon, une vaste étendue. Si notre oeil, jeune encore, pouvait parcourir les corridors, scruter les salles et les chambres de cette hôtellerie (Baudel.,Paradis artif.,1860, p.462).Le bras de notre héros est appuyé contre la grille. Sa vue parcourt la superficie du rectangle, de manière à ne laisser échapper aucune perspective (Lautréam.,Chants Maldoror,1869, p.341):
8. ... après avoir contemplé l'horizon natal, où les beaux jours passés se levaient à mesure que ses yeux en parcouraient le cercle, il partit, le coeur étouffant de souvenirs et de regrets. Pesquidoux,Livre raison,1928, p.173.
B. − [Le suj. désigne une pers. ou p.méton. l'oeil, les yeux, le regard]
1. [Le compl. d'obj. désigne une production écrite, un texte] Examiner rapidement du regard, lire vite ou sans ordre. Synon. feuilleter, lire en diagonale* (fam.), jeter* les yeux/un oeil/sur (fam.), survoler.Parcourir un article, une carte, une lettre, un livre, un menu, une partition, un texte, les titres d'un journal; parcourir des yeux, du regard, distraitement. Il (...) prit une gazette, et, tout en ayant l'air d'en parcourir les colonnes: −(...) avez-vous suivi en ces derniers temps les papiers publics? (Sandeau,Mllede La Seiglière,1848, p.242).Je parcours la liste des viandes. Le boeuf en daube me tenterait (Sartre,Nausée,1938, p.136):
9. ... quand il arrive au Conseil, il s'endort. À peine d'une main fatiguée et avec force bâillements consent-il à signer ce qu'on lui présente; quelquefois, il le parcourt, rarement il le lit. Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1851, p.183.
Empl. pronom. passif. À la scène, l'oeuvre la plus considérable, étalée en quatre ou cinq actes, se parcourt tout d'un trait sans fatigue, ajoutant l'image au texte (A. Daudet,Crit. dram.,1897, p.10).
2. [Le compl. d'obj. désigne une production abstr.]
a) Embrasser par la pensée ou par la réflexion. Synon. passer* en revue, considérer* dans son ensemble.Parcourir un sujet; parcourir toute sa vie passée. D'autres hommes, parcourant d'un éclair de pensée le cercle étroit des satisfactions possibles, demeurent atterrés devant le néant du bonheur (Maupass.,Sur l'eau,1888, p.269):
10. ... elle crut vraiment perdre la raison, descendre une à une les marches noires. Son destin se retraçait ligne par ligne: elle en parcourait les étapes. C'était comme une suite de tableaux fulgurants. Bernanos,Soleil Satan,1926, p.211.
b) Gravir (tous les échelons de), franchir (tous les degrés, toutes les étapes de). Parcourir une échelle, une carrière, une hiérarchie, tous les degrés d'une instruction. L'histoire de ce livre (...) peut servir de leçon aux jeunes gens qui ont l'intention de parcourir la carrière des lettres (Delécluze,Journal,1827, p.371).Bien que sa vie ait été trop courte, Raphaël a parcouru tout le cycle de l'art (Gautier,Guide Louvre,1872, p.29).
REM. 1.
Parcourable, adj.Qui peut être parcouru. Le bâton peut être pris, le chemin parcouru. (...) le chemin parcourable conduit à la nourriture (Ricoeur,Philos. volonté,1949, p.197).
2.
Parcoureur, subst. masc.a) Celui qui parcourt (une distance). C'est aux parcoureurs du monde que nous devons des océans et des empires (Morand,Chron. homme maigre,1941, p.120).b) Mines. ,,Manoeuvre qui, dans une mine, pousse et roule les wagonnets pleins vers le bure ou le plan incliné et ramène les wagonnets vides`` (Mét. 1955).
Prononc. et Orth.: [paʀkuʀi:ʀ], (il) parcourt [paʀku:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. courir. Étymol. et Hist.1. a) xiiies. [ms.] «(d'une personne) traverser, visiter dans toute son étendue ou dans divers sens» (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 4297, var. ms.), attest. isolée; à nouv. début xvies. percourrir (Fossetier, Cron. marg., ms. Bruxelles 10512, VIII, I, II ds Gdf. Compl., sans cont.); puis en 1573 au sens de «poursuivre à la course» (Baif, Poemes, I, VI [II, 284] ds Hug.); et en 1624 droit de parcourir «droit de faire paître ses bêtes sur des terres non closes» (Coutumes de Gorze, titre XVI, II ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, II, 1095); b) 1671-82 «(d'une chose) aller d'un bout à l'autre» ici au fig. (Boileau, Le Lutrin, éd. Ch.-H. Boudhors, V, 96); au propre 1731-38 (Rollin, Hist. anc., OEuvr. t.I, p.10 ds Pougens ds Littré); c) fin xviies. «accomplir un trajet déterminé» (Malebr., Rech. vérité, I, 8 ds Littré); 2. a) 1588 «lire rapidement et superficiellement» (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, III, IX, p.995); b) 1669 «regarder successivement les différents éléments d'un ensemble pour en avoir une vue générale» parcourir des yeux qqc. (Racine, Britannicus, II, 3). Francisation d'apr. courir* du lat. class. percurrere «id.». Fréq. abs. littér.: 4510. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9865, b) 5412; xxes.: a) 4911, b) 4904.

Parcourir : définition du Wiktionnaire

Verbe

parcourir \paʁ.ku.ʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Traverser un espace en divers sens.
    • La route parcourt une campagne fertile et variée par des jardins, par des plantations de noyers, et par des coteaux plantés de vignes: à gauche, ou suit presque constamment le cours de l'Yonne; […]. — (Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, Firmin Didot frères, 1837, vol.1 (Route de Paris à Genève : Département de l'Yonne), p.1)
    • […] ; il vous disait comment le noble seigneur régentait le pays quand […] les pataches et les diligences parcouraient la grand’route, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 7 de l’éd. de 1921)
    • […] ; les bourrasques qui parcourent, sans que rien les puisse arrêter, la Beauce, hurlaient sans interruption, depuis des heures ; il avait plu et l’on clapotait dans des mares ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Dans l’intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Des escouades de camelots ont parcouru les boulevards en hurlant le titre d’une nouvelle feuille : « Demandez Le Glaive ! » — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 207)
    • John Wesley seul prêcha quarante mille sermons et parcourut deux cent cinquante mille milles. — (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.601)
    • La lumière rasante faisait paraître d’un noir intense les nuées qui furent déchirées bientôt par cent autres lumières, lorsque les éclairs les parcoururent. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  2. (Par extension) Traverser un espace jusqu’à un but déterminé.
    • Ce cheval a parcouru le champ de courses en cinq minutes.
    • Le soleil parcourt tout le zodiaque en un an.
  3. (Figuré) Passer sur ; envahir.
    • Une expression matoise parcourut le visage de l’homme aux lunettes noires sans qu'il me fût possible d'en deviner la cause. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 79)
    • […] ; et le gros des troupes était une horde de barbares dans toute la force du terme. C’était de ces figures étranges qui avaient parcouru la Gaule au temps d’Attila et de Chlodowig, […]. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Le fait est que, bon an, mal an, Garrote avait eu le temps de parcourir sur les galères du roi la côte de Barbarie et les îles d'Orient, dévastant les terres des infidèles, pillant leurs caramousals et leurs navires de guerre. — (Arturo Pérez-Reverte, Les Aventures du Capitaine Alatriste, vol.3 : Le Soleil de Breda, Seuil, 2013, chap.7)
  4. (Figuré) Passer, examiner rapidement.
    • […], mais vous comprenez bien qu’on ne donne pas une égale attention à tout ce qu’on lit ou qu’on parcourt dans les colonnes des journaux […]. — (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • De cette hauteur, la vue, l’œil parcourt tout l’horizon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parcourir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARCOURIR. (Il se conjugue comme COURIR.) v. tr.
Traverser un espace en divers sens. Il a parcouru toute la région. J'ai parcouru toute la ville pour le trouver. Il signifie par extension Traverser un espace jusqu'à un but déterminé. Ce cheval a parcouru le champ de courses en cinq minutes. Le soleil parcourt tout le zodiaque en un an. Fig., Parcourir des yeux, ou simplement Parcourir, Passer légèrement la vue sur quelque chose, examiner rapidement. J'ai parcouru des yeux tout l'appartement. Il a parcouru des yeux l'assemblée. J'ai parcouru ce livre en un quart d'heure. On dit dans le même sens : De cette hauteur, la vue, l'œil parcourt tout l'horizon, parcourt une vaste étendue, etc.

Parcourir : définition du Littré (1872-1877)

PARCOURIR (par-kou-rir) v. a.

Se conjugue comme courir.

  • 1Aller d'un bout à l'autre d'un lieu, y courir çà et là. Parcourir la ville. Il parcourait sans cesse son vaste empire, portant la main partout où il allait tomber, Montesquieu, Esp. XXXI, 18. Les Français et surtout Raimond de Toulouse se trouvèrent partout [en chemin pour la première croisade] sur le même terrain que les Gaulois méridionaux avaient parcouru treize cents ans auparavant, Voltaire, Mœurs, 54. J'ai parcouru la moitié de la terre, et je n'y ai vu que des folies, des malheurs et des crimes, Voltaire, Dial. XXIX, 1.

    Par extension. Leur appétit fougueux, par l'objet excité, Parcourt tous les recoins d'un monstrueux pâté, Boileau, Lutr. V.

    Fig. Tout mon regret, mon frère, Est d'avoir parcouru ma fatale carrière, Voltaire, Scythes, I, 3.

  • 2Il se dit aussi des choses qui font un trajet. Il est constant que nous ne saurions juger de la grandeur du mouvement d'un corps que par la longueur de l'espace que ce même corps a parcouru, Malebranche, Rech. vér. I, 8. Le Nil parcourt du midi au nord toute la longueur du pays, dans l'espace de deux cents lieues, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t, 1, p. 10, dans POUGENS. Un mobile parcourt une diagonale, lorsqu'il est mû par deux forces dont les directions font un angle, Condillac, Art de rais. III, 2. Il en est [des masques de théâtre] qui ouvrent une bouche énorme et revêtue intérieurement de lames d'airain ou de tout autre corps sonore, afin que la voix y prenne assez de force et d'éclat pour parcourir la vaste enceinte des gradins où sont assis les spectateurs, Barthélemy, Anarch. ch. 70.

    Par extension, être étendu le long. Et de ce beau tissu brodé par son amante, L'or flexible parcourt la trame éblouissante, Delille, Én. IV.

    Fig. Le changement parcourt ce théâtre mobile [la terre] ; Strabon méconnaîtrait le globe de Danville, Delille, Trois règnes, IV. Mille doux souvenirs parcourent ce rivage, Delille, Én. III.

  • 3 Terme de marine. Parcourir les coutures d'un navire, passer sur tous les joints avec le ciseau, afin de s'assurer qu'ils sont en bon état.
  • 4Examiner rapidement du regard. D'abord je la parcours des pieds jusqu'à la tête, Hauteroche, Bourg. de qual. II, 2. J'ai parcouru des yeux la cour, Rome et l'empire, Racine, Brit. II, 3. De colline en colline en vain portant ma vue…, Je parcours tous les points de l'immense étendue, Lamartine, Méd. I, 1.
  • 5Lire d'une façon rapide. Aussi n'ai-je point parcouru les livres sacrés, pour y trouver quelque texte que je puisse appliquer à cette princesse ; j'ai pris sans étude et sans choix ces premières paroles que me présente l'Ecclésiaste…, Bossuet, Duch. d'Orl. J'avais lu la lettre de M. de Rheims, ou plutôt parcouru, car ces matières-là m'ennuient fort, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, 8 janv. 1717. Afin que le public ne fût point obligé de parcourir ce qui était ancien pour passer à ce qu'il y avait de nouveau, La Bruyère, Caract. préf. Des gens lisent toutes les histoires et ignorent l'histoire, ils parcourent tous les livres et ne profitent d'aucun, La Bruyère, XIII.
  • 6 Fig. Passer en revue. [M. d'Autun, dans son oraison funèbre de Mme de Longueville] parcourant toute la vie de cette princesse avec une adresse incroyable, passant tous les endroits délicats, Sévigné, 12 avr. 1680.

    Examiner rapidement des yeux de l'esprit. Quand l'on parcourt, sans la prévention de son pays, toutes les formes de gouvernement, l'on ne sait à laquelle se tenir ; il y a dans toutes le moins bon et le moins mauvais, La Bruyère, X. Parcourons les différents âges de la vie, et conduisons-le [l'homme] à cet instant…, Buffon, Hist. anim. ch. X.

  • 7Se parcourir, v. réfl. Être parcouru, lu rapidement. Cela se parcourt, mais ne se lit pas.

HISTORIQUE

XVIe s. Peuvent faire mener leur bestail es lieux de vaine pasture, et regulierement, par droit de parcourir, y faire champager et pasturer leurs bestes, Nouv. coust. gén. t. II, p. 1095. Si prendre des livres estoit les apprendre, et si les veoir estoit les regarder, et les parcourir, les saisir, j'aurois tort de me faire du tout si ignorant que je dis, Montaigne, IV, 137.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Parcourir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARCOURIR, v. n. (Gramm.) c’est visiter rapidement ; j’ai parcouru cette contrée. Quelquefois, l’idée accessoire de rapidité ne s’y joint pas, mais celle au contraire d’exactitude. Parcourir un écrit, c’est y donner un coup d’œil rapide. Pour juger sainement un ouvrage, il ne suffit pas d’en parcourir les feuillets. On dit, j’ai parcouru des yeux l’assemblée, sans y découvrir celle que j’y desirois.

Parcourir les coutures & changer les étoupes, (Marine.) c’est les visiter pour calfater où il en est besoin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parcourir »

Étymologie de parcourir - Wiktionnaire

De courir et par- (« au travers »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de parcourir - Littré

Par, et courir, pour répondre au latin percurrere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « parcourir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parcourir parkurir play_arrow

Conjugaison du verbe « parcourir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe parcourir

Citations contenant le mot « parcourir »

  • Pour la première étape de ce Tour du Limousin-Nouvelle-Aquitaine 2020, le peloton s'élancera de Couzeix, près de Limoges, pour une arrivée à Evaux-les-Bains le mardi 18 août. Il s'agira de la plus longue étape de cette édition, avec 183,5 km à parcourir. France Bleu, CARTE - Tour du Limousin-Nouvelle Aquitaine 2020 : le tracé de la 1ère étape entre Couzeix et Evaux-les-Bains
  • Les femmes et les journaux ont ceci de commun que chaque homme doit avoir un exemplaire personnel, ce qui ne l’empêche pas, parfois, de parcourir l’exemplaire du voisin. De Paul Bourget
  • Entre les rivages des océans et le sommet de la plus haute montagne est tracée une route secrète que vous devez absolument parcourir avant de ne faire qu’un avec les fils de la Terre. De Khalil Gibran
  • Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également que quand certains chemins se révèlent impossibles, mieux vaut garder son énergie pour parcourir d’autres routes. De Paulo Coelho / Comme le fleuve qui coule
  • La distance à parcourir pour atteindre la première épicerie ouverte est inversement proportionnelle à la quantité de nourriture restante dans le frigo. De Pierre-Yves Terallom
  • Faites le premier pas sur le chemin de la foi. Vous n’avez pas à le parcourir entièrement, juste à faire le premier pas. De Martin Luther King
  • Vie : c'est l'espace de temps que l'on met à parcourir en partant d'un trou pour entrer dans un autre. De Serge Mirjean
  • Rien ne vaut de passer un bon moment avec soi-même, à parcourir les rayonnages de sa bibliothèque intérieure. De Sylvain Tesson / Petit traité sur l’immensité du monde
  • On affirme, en Orient, que le meilleur moyen pour traverser un carré est d'en parcourir trois côtés. De Thomas Edward Lawrence / Les sept piliers de la sagesse
  • Le mineur a dans les veines le feu intérieur de la terre qui l'excite à la parcourir. De Novalis

Images d'illustration du mot « parcourir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parcourir »

Langue Traduction
Corse navigà
Basque arakatu
Japonais ブラウズ
Russe просматривать
Portugais squeaky toy
Arabe تصفح
Chinois 浏览
Allemand durchsuche
Italien percorrere
Espagnol recorrer
Anglais browse
Source : Google Translate API

Synonymes de « parcourir »

Source : synonymes de parcourir sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires