Pallier : définition de pallier


Pallier : définition du Wiktionnaire

Verbe

pallier \pal.je\ transitif direct 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Déguiser une chose négative, l’excuser en présentant seulement le bon côté des choses.
    • On avait cherché, dès le principe, à pallier la désertion des 190 000 soldats que les actes du gouvernement provisoire firent rentrer dans leurs foyers. — (Louis Nicolas Davout, Les cent jours (Souvenirs du Maréchal Prince d’Eckmühl), 1815)
    • Son ton paternel palliait si bien son courroux intérieur qu’elle se sentit en sûreté — (Jane Austen, Catherine Morland, Chapitre XXIV, 1818, Trad. Félix Fénéon en 1898)
  2. Remédier à une situation négative, résoudre un problème.
    • Le miel pourrait pallier la résistance aux antibiotiques — (Sciences et Avenir hors-série 175: la vie extraordinaire des abeilles, 20 juin 2013)
    • Le plan d’action d’urgence présenté vendredi doit pallier l’absence de législation cantonale sur le stationnement et le transit des gens du voyage. — (Article sur Bluewin.ch, Gens du voyage : procédure urgente en cas d’occupation illicite, 21 juin 2013)
  3. Ajouter quelque chose pour compléter, remédier à un manque.
    • L'entre-deux guerres devait amplifier le phénomène pour pallier les creux de la pyramide des actifs en France ; en même temps qu'il s'amplifiait, le phénomène changeait de nature.. Au marchand de tapis plus ou moins image d’Épinal succédait l'Algérien manieur de pelle et de pioche ! — (Joël Kermarec & Yves Gauthier, Naissance et croissance de la République algérienne démocratique et populaire, Éditions Ellipses, 1977)
    • Autour d’eux sont éparpillés sacs, coffres et outils, ainsi que deux lampes halogènes portatives qui pallient l’éclairage blafard fourni par les vitraux colorés. — (Patrick Senécal, Hell.com, Éditions Alire, Québec, 2009, p. 003.)
  4. (Médecine) Ne guérir qu’en apparence.
    • Les moyens employés pour remédier au mauvais état de ses affaires n’ont point guéri le mal ; ils n’ont fait que le pallier — (citation tirée du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition)
  5. (Technique) Brasser avec un râble un liquide, une teinture, pour l'homogénéiser, suite au dépôt dans le fond du récipient de substances plus denses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pallier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALLIER. v. tr.
Déguiser une chose qui est mauvaise, l'excuser en y donnant quelque couleur favorable. Il essaie de pallier sa faute. En termes de Médecine, Pallier le mal, Ne le guérir qu'en apparence. Il s'emploie aussi figurément en ce sens. Les moyens employés pour remédier au mauvais état de ses affaires n'ont point guéri le mal; ils n'ont fait que le pallier.

Pallier : définition du Littré (1872-1877)

PALLIER (pal-li-é), je palliais, nous palliions, vous palliiez ; que je pallie, que nous palliions, que vous palliiez v. a.
  • 1Couvrir d'un déguisement, d'une excuse comme d'un manteau. De quelque manière qu'il pallie ses maximes, Pascal, Prov. VIII. …Je ne sais ce que c'est ; Suis-je un tueur de gens ? - On palliera l'affaire, Th. Corneille, Don César d'Avalos, IV, 3. Quoiqu'il [Jurieu] tâche de pallier ce fait honteux [faire Dieu auteur du péché], et d'adoucir ces propositions qui sont autant de blasphèmes, Bossuet, 2e avert. 8. Circonstancier à confesse les défauts d'autrui, y pallier les siens, La Bruyère, XIII.
  • 2En médecine, ne guérir qu'en apparence. Pallier une maladie.

    Par extension. Il y a des effets de nature qu'il peut ou pallier ou négliger, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 324, dans POUGENS.

    Fig. Le mauvais état des finances n'est pas un mal qui se laisse longtemps pallier et dissimuler, Marmontel, Mém. XI.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour pallier leur male entente [mauvaise intention], ilz font aucunes choses honorables, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Dont il advient à ces ambitieux temeraires et presumptueux, qu'ils sont contraints de pallier, desguiser et couvrir l'ignorance qui demeure tousjours avec eulx, Amyot, Comment il faut ouïr, 26. Pallier par remedes doux et benins, Paré, V, 25. C'est dommage qu'un meschant homme ne soit encores un sot, et que la decence pallie son vice, Montaigne, III, 314.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pallier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PALLIER, v. act. (Gram.) affoiblir, déguiser, excuser, couvrir. Il se dit, dans l’usage ordinaire, des fautes qu’on a commises. Il a pallié sa méprise avec beaucoup d’adresse. Il est dit en médecine d’une maladie dont on a fait cesser les symptômes apparents, sans détruire la cause. Voyez Palliative cure.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Pallier : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « pallier » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « pallier »

Étymologie de pallier - Littré

Prov. pallier ; espag. paliar ; ital. palliare ; du lat. palliare, de pallium, manteau : couvrir d'un manteau (voy. PALLIUM).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pallier - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin palliare, de pallium (« manteau »), d’où « couvrir d’un manteau ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pallier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pallier palje play_arrow

Conjugaison du verbe « pallier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pallier

Citations contenant le mot « pallier »

  • C’est sûr mais il fallait trouver une solution pour pallier l’annulation des Estivales de Montpellier. Elles drainaient, un vendredi par semaine en juillet et août, pas moins de 15 000 personnes. Pour les vignerons mais aussi les producteurs, il fallait faire quelque chose parce que là, ils se retrouvaient le bec dans l’eau. midilibre.fr, Les Estivales au Mas de Saporta : "Une solution pour pallier l’annulation de Montpellier" - midilibre.fr
  • Cet été, France 3 Grand Est vous propose spectacles et concerts pour pallier aux festivals reportés ou annulés en raison de la crise sanitaire. C'est avec un concert de musique classique donné par l'Orchestre Phiharmonique de Strasbourg  que l'on poursuit. À voir en replay. France 3 Grand Est, REPLAY - Concert de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg: Messiaen, Ravel et Strauss
  • Pour pallier la fermeture de nombreuses associations caritatives cet été, le Secours catholique et les Restos du coeur distribuent des paniers repas tout l'été aux plus démunis à Toulouse. De 300 repas l'an dernier, 700 sont servis en ce mois de juillet sur trois sites différents. France Bleu, La précarité augmente cet été à Toulouse, le restaurant social assailli de demandes
  • Tout travail, la comédie incluse, devient ennuyeux à un moment donné et même les meilleurs salaires ne peuvent pallier ça. De Denzel Washington
  • Un problème de voisinage est un problème auquel on demande à son voisin de pallier. De Marc Escayrol / Mots et grumots

Traductions du mot « pallier »

Langue Traduction
Corse alleviare
Basque arindu
Japonais 和らげる
Russe смягчать
Portugais aliviar
Arabe خفف
Chinois 减轻
Allemand lindern
Italien alleviare
Espagnol aliviar
Anglais alleviate
Source : Google Translate API

Synonymes de « pallier »

Source : synonymes de pallier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires