La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ornière »

Ornière

Variantes Singulier Pluriel
Féminin ornière ornières

Définitions de « ornière »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORNIÈRE, subst. fém.

A. − Trace plus ou moins profonde creusée par les roues des voitures dans le sol. Éviter les ornières; chemins à ornières. La charrette se soulevait lentement, les roues sortaient à demi de l'ornière (Hugo,Misér., t.1, 1862, p.219).Le fardier était passé, on entendait s'éloigner les secousses profondes des roues dans les ornières (Zola,Bête hum.,1890, p.36):
1. Elle descend les marches d'un bond (...), traverse le chemin creux lentement, (...) attentive à poser ses galoches trop grandes au creux de l'ornière, afin de ne pas glisser. Bernanos,Mouchette,1937, p.1326.
B. − Au fig. Voie ancrée dans l'habitude; routine. Se traîner dans l'ornière. L'ornière des préjugés (Ac. 1835-1935). En 1830, au mois de septembre, je rentre dans l'ornière administrative où je suis encore (Stendhal,H. Brulard, t.1, 1836, p.23).Michelet était dans la voie quand il rencontra la fistule de Louis XIV, mais il retomba tout aussitôt dans la vieille ornière (A. France,Bonnard,1881, p.376):
2. ... je voulais devenir quelqu'un (...), poursuivre sans fin l'ascension commencée depuis ma naissance; il me fallait donc m'arracher aux ornières, aux routines... Beauvoir,Mém. j. fille,1958, p.188.
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀnjε:ʀ]. Ac. 1694 et 1718: orniere; dep. 1740: ornière. Étymol. et Hist. Fin xiiies. [date du ms.] orniere (Renart, éd. M. Roques, II, 4705; var. ordiere ms. K, mil. xiiies., ortiere ms. L, xives.). Prob. altération sous l'infl. de orne «rang, ligne», v. orne2, de l'a. fr. ordiere, att. surtout dans les dial. du nord et de l'est de la France par des textes de la fin du xiies., transmis par des mss du xiiies. (1ertiers xiiies. Aliscans, éd. P. Rasch, p.369, 6174; v. aussi T.-L., Gdf. et Gdf. Compl.), du lat. pop. *orbitaria, dér. à l'aide du suff. coll. -aria, de orbita «ornière», v. orbite (cf. les formes dial. wallonnes oûrbîre, warbir, FEW t.7, p. 388b) plutôt que dér. dir. de orne (cf. G. Paris ds Romania t.4, p.511 et t.8, p.628). Fréq. abs. littér.: 384. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 373, b) 682; xxes.: a) 621, b) 574. Bbg. Wexler 1955, p.16, 27, 31, 33; pp.44-50, 56, 60; p.127.

Wiktionnaire

Nom commun - français

ornière \ɔʁ.njɛʁ\ féminin

  1. Trace profonde que les roues d’un véhicule font dans les chemins ou les terrains détrempés.
    • La ruelle était pleine d’ornières et défoncée par les voitures qui avaient récemment transporté au tournoi des objets de toute espèce. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Des charrettes chargées de marchandises allaient dans tous les sens, en grinçant sur leurs essieux criards et en creusant de profondes ornières. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • L’hiver était rude. Sur les routes que le court dégel de midi amollissait vaguement, la boue se ridait, se hérissait en lilliputiennes murailles et les sillons durcis qui bordaient les ornières ne s’affaissaient point. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le voyage de Zaheira fut pénible. L’autobus était bourré de paysans […]. Il cahotait sur toutes les ornières de la route. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Avant 1987, la route pavée en provenance de Stephenville s'arrêtait à Lourdes, tandis que ses prolongements vers La Grand’Terre au sud et L’Anse-à-Canards au nord n'étaient que des chemins de terre, parfois goudronnés, toujours pleins d’ornières. — (Gary Reginald Butler, Histoire et traditions orales des Franco-Acadiens de Terre-Neuve, Québec : Éditions du Septentrion, 1995, page 46)
  2. (Figuré) Habitude, routine à laquelle on ne peut renoncer aisément, opinion adoptée et suivie sans examen.
    • L’ornière des préjugés.
    • Retomber dans l’ornière.
    • Ceci dit, les deux blocs partisans sont assez équilibrés aux États-Unis et le résultat de l’élection dépendra d’électeurs dont le choix n’est pas prédéterminé par l’intérêt, l’idéologie ou les ornières partisans. — (Pierre Martin, « Comprendre le Trumpisme », dans Le journal de Montréal, 27 octobre 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORNIÈRE. n. f.
Trace profonde que les roues d'une voiture font dans les chemins. Les ornières sont si creuses que la roue y entre jusqu'au moyeu. Glisser dans une ornière. Les chemins de traverse sont ordinairement pleins d'ornières. Il signifie, figurément, Habitude, routine à laquelle on ne peut renoncer aisément, opinion adoptée et suivie sans examen. L'ornière des préjugés. Retomber dans l'ornière.

Littré (1872-1877)

ORNIÈRE (or-niè-r') s. f.
  • 1Trace creuse que font les roues des voitures sur la terre dans les chemins. Il enfila au hasard un chemin creux, comme le sont la plupart de ceux du Maine : ce chemin était plein d'ornières et de pierres, Scarron, Rom. com. II, 1. Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit, Comble-moi cette ornière, La Fontaine, Fabl. VI, 18. Toutes les rivières sont débordées ; tous les grands chemins sont noyés ; toutes les ornières cachées ; on peut fort bien verser dans tous les gués, Sévigné, 16 janv. 1671.

    Poétiquement. Et son axe de flamme [du jour], aux bords de sa carrière, Tourne, et creuse déjà son éclatante ornière Sur l'horizon roulant des mers, Lamartine, Harm. I, 3.

  • 2 Fig. Il se dit des habitudes invétérées, des opinions adoptées et suivies sans examen. L'ornière de la routine, des préjugés. Retomber dans l'ornière. Qu'avons-nous gagné à suivre l'ornière où nous nous traînons depuis trois ans ? Chateaubriand, Mél. p. 771, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il garde en une estroite sente ; Si a choisi [aperçut] en une orniere, Entre le bois et la cariere, Un broïon [piége] de chesne fendu C'uns vilains i avoit tendu, Ren. 1989.

XVIe s. Un beau sentier me sembloit une orniere, Ronsard, 816. Il est bien vray qu'elles mesmes [les bêtes] ne vont pas tousjours exactement la route de nature ; mais ce qu'elles en desvoyent, c'est si peu que vous en apercevez tousjours l'orniere, Montaigne, IV, 210. Garder d'extravaguer ny çà ny là hors les ornieres que l'usage et les loix luy tracent [à l'esprit], Montaigne, II, 314.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ornière »

(XIIIe siècle) De l’ancien français ordiere (« ornière ») avec l’influence de orne (« rang »), du latin vulgaire *orbitaria → voir orbite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, ordière ; wallon, ourbîre, orbîre ; d'orbitaria, dérivé non latin de orbita, roue de voiture (voy. ORBITE). Entre orbitaria et ornière, l'intermédiaire est donné par ourbîre, puis par ordière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ornière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ornière ɔrnjɛr

Citations contenant le mot « ornière »

  • Vieille, tes yeux sont comme un reflet d'étoile dans une ornière. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Si on nomme pays le sol que nous foulons tous les jours, l'ornière de nos pas risque de devenir des frontières infranchissables. De Yvon Richard / L'Ombre et le double
  • Un sillon linguistique trop fortement labouré se transforme vite en ornière grammaticale. De Georges Kleiber
  • Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats. De René Char / Feuillets d'Hypnos
  • Mercredi soir, entre 18 h 45 et 21 heures, une femme de 39 ans a emprunté en voiture plusieurs chemins destinés aux piétons à Benken (SG). Elle a notamment traversé un pont piétonnier, communique la police cantonale saint-galloise. Puis elle s’est engagée dans un chemin étroit où la voiture a fini par rouler dans l’ornière de gauche, restant bloquée en lisière de forêt. Arrivée sur place, la police a déclaré la femme, visiblement ivre, comme n’étant pas en état de conduire. Sur ordre du procureur général du canton, elle a dû se soumettre à des tests sanguins et d’urine. Les dégâts matériels sont estimés à environ 10 000 francs. , Ivre, elle se perd en voiture sur des chemins pédestres - Le Matin
  • Alexandre Benalla a été à nouveau mis en examen dans l'affaire de faux passeport. L'ancien homme de main du Président Macron est visiblement loin de sortir de l'ornière. , Alexandre Benalla: De la porte de l'Elysée à la porte de la prison !!!
  • Il faut peut-être compter sur la veille citoyenne, sinon c’est compliqué. Si on regarde par exemple notre institution, on n’a pas d’hommes politiques. Quand je regarde cette classe, elle ne peut pas faire sortir le Burkina Faso de l’ornière, c’est très difficile. Il faut renouveler cette classe politique, parce que depuis 27 ans, ce sont toujours les mêmes personnes, qui ne nous apportent rien. , Politique : « Actuellement, je ne vois pas un candidat qui peut sortir le Burkina de l’ornière », constate Issa Sawadogo - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso

Images d'illustration du mot « ornière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ornière »

Langue Traduction
Anglais rut
Espagnol rodera
Italien solco
Allemand furche
Chinois 发情
Arabe شبق
Portugais rotina
Russe борозда
Japonais わだち
Basque rut
Corse ruttu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ornière »

Source : synonymes de ornière sur lebonsynonyme.fr

Ornière

Retour au sommaire ➦

Partager