La langue française

Bourbier

Définitions du mot « bourbier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOURBIER, subst. masc.

A.− Lieu en creux dont le sol est recouvert de bourbe. S'engager, entrer, tomber dans un bourbier :
1. Les chemins d'alors n'étaient pas ferrés et unis comme ceux de maintenant : des bourbiers où l'on enfonçait jusqu'au moyeu et des pointes de rochers à s'y rompre le col. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 160.
2. ... le cimetière était situé au bas d'une assez forte pente, de sorte qu'aux jours de grandes pluies ce n'était plus qu'un bourbier, ... Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 176.
B.− P. métaph. ou au fig.
1. Rare. [P. réf. au sens étymol. de boue chaude; cf. bourbe] :
3. Des supérieurs ont-ils pu sans remords, par simple mesure administrative, vous arracher du séminaire et vous jeter ici en plein bourbier? Encore est-il des bourbiers tranquilles et comme en sommeil. La vase de celui-ci paraît diablement active, au contraire, depuis quelque temps. Bernanos, Monsieur Ouine,1943, p. 1465.
2. Usuel
Situation infâme, infamie, abjection :
4. La parole de l'Évangile : Heureux les pauvres d'esprit, était la plus effroyable fausseté, qui, pendant des siècles, avait maintenu l'humanité dans le bourbier de misère et de servitude. Zola, Vérité,1902, p. 192.
[Cf. embourbé] Situation difficile, sans issue. Synon. mauvais pas, pétrin (fam.).Sortir du bourbier (R. Rolland, Jean-Christophe,La révolte, 1907, p. 397):
5. − J'ai mal conduit toute ma vie, répéta-t-il plusieurs fois; je suis dans un bourbier sans issue. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 57.
Prononc. : [buʀbje]. Pour Littré, ,,l'r ne se lie jamais; au pl. l's se lie : des bour-biéz empestés``. Enq. : /buʀbje/.
Étymol. ET HIST. − 1223 (G. de Coincy, Mir. Vierge, 464, 94 dans T.-L.); 1680 fig. (Rich. : Petit danger, affaire fâcheuse). Dér. de bourbe*; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 102.

Wiktionnaire

Nom commun

bourbier \buʁ.bje\ masculin

  1. Lieu creux et plein de bourbe.
    • […]; car l'averse continue, torrentielle, et la nuit est si froide et si noire... D'ailleurs les environs ne sont plus qu'un vaste bourbier, et, grâce au thé et au brasero, je me sens si bien à l'aise dans la tente du chîkh que je consens volontiers à y rester. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 32)
    • (Par hyperbole)L'un d'eux glisse dans la gadoue de neige fondue et de terre. La place du marché forme un gigantesque bourbier. — (Sandy Williams, Sidhe, tome 2 : Éclats de chaos, traduit de l'anglais (États-Unis) par Clémentine Curie, Éditions Milady, 2013, chap. 11)
  2. (Figuré) Situation difficile.
    • Il s'est mis dans un véritable bourbier, dans une mauvaise affaire.
    • Comment va-t-on se tirer de ce bourbier?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURBIER. n. m.
Lieu creux et plein de bourbe. S'engager, entrer, tomber dans un bourbier. Se tirer d'un bourbier. Fig. et fam., Se mettre dans un bourbier, S'engager dans une mauvaise affaire. Il s'est mis dans un bourbier d'où il aura peine à se tirer.

Littré (1872-1877)

BOURBIER (bour-bié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des bour-bié-z empestés) s. m.
  • 1Lieu creux plein de bourbe. Tomber dans un bourbier. Se tirer d'un bourbier.

    Fig. Au fond de son bourbier je fais rentrer Fréron, Voltaire, Ép. 83.

  • 2Affaire embarrassée, difficile. Je suis dans le bourbier. Il s'est mis dans le bourbier.

    Raisonnement d'où l'on ne peut se tirer ; obscurité philosophique qu'on ne peut éclaircir. Cette naïveté embarrassait le bonhomme ; il faisait de vains efforts pour se tirer de ce bourbier, Voltaire, Ingénu, 10.

HISTORIQUE

XVe s. Et le porterent en ung boulon ou bourbier, Du Cange, bullio.

XVIe s. Et ainsi, visans à mesme but que les premiers, ils se vont souiller en un bourbier semblable, Lanoue, 522.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOURBIER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Clers qui en tel borbier s'enborbe, Ou puis d'enfer en l'orde borbe Plungiez et emborbés sera, Chron. des ducs de Normandie, Appendice III, t. III, p. 530.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bourbier »

 Dérivé de bourbe avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bourbier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bourbier burbje

Évolution historique de l’usage du mot « bourbier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bourbier »

  • Le langage est comme une boule de pâte dans laquelle passent les phrases. Dès que tu abandonnes les phrases, c'est comme si tu pénétrais dans un bourbier dont tu ne peux plus ressortir. De Gao Xingjian / La montagne de l'âme
  • Les jours filent comme les roues d'un véhicule : les bons jours ressemblent aux roues d'une voiture qui accélère, tandis que les mauvais jours ressemblent à des roues enlisées qui patinent dans un bourbier. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • En effet, depuis 2011, les États-Unis ont investi plus d’un milliard de dollars dans l’armée tunisienne et les efforts mutuels ont renforcé la sécurité des frontières tunisiennes, le renseignement militaire et les opérations air-sol. Des centaines d’attentats terroristes ont été évités grâce à cette coopération exemplaire centrée sur le renforcement de ce partenariat pour atteindre des objectifs de sécurité mutuels. Alors que la Russie, les Emirats arabes unis, tout comme la Turquie, continuent d’attiser les flammes du conflit libyen, la sécurité nationale tunisienne doit être notre préoccupation accrue car nous sommes assiégés par les acteurs malveillants des réseaux terroristes dont la lutte exige une coopération plus renforcée, mais limitée, pour faire face à des défis communs sans pour autant s’enliser dans le bourbier libyen. La Presse de Tunisie, Ne pas s’enliser dans le bourbier libyen | La Presse de Tunisie
  • « Syrianisation », le terme fait peur. Habile, il évoque à la fois un bourbier inextricable, les tragédies d’Alep ou d’Idlib, l’impuissance de la lutte contre Daech, etc. La comparaison avec la Syrie frappe les esprits autant qu’elle les embrouille. Mais cette analogie est trompeuse. Parce qu’elle est du mauvais côté, et qu’elle a contribué à l’anarchie en Libye, la France d’Emmanuel Macron et de Jean-Yves Le Drian brandit cet épouvantail pour mieux se dédouaner de sa responsabilité relative à la détérioration sécuritaire en Libye, qui a précédé l’intervention turque. Surtout, cela dissimule le rôle d’Abou Dhabi. La Croix, Assiste-t-on à une « syrianisation » de la Libye ?

Vidéos relatives au mot « bourbier »

Traductions du mot « bourbier »

Langue Traduction
Anglais quagmire
Espagnol atolladero
Italien pantano
Allemand sumpf
Portugais pântano
Source : Google Translate API

Synonymes de « bourbier »

Source : synonymes de bourbier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bourbier »

Bourbier

Retour au sommaire ➦

Partager