Nouba : définition de nouba

chevron_left
chevron_right

Nouba : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NOUBA, subst. fém.

A. − Vieilli
1. Musique jouée par les régiments de tirailleurs nord-africains, à base d'instruments traditionnels et comportant exclusivement des airs populaires arabes; musique, orchestre algériens (sans connotation militaire). Une noce ne va pas sans musique, l'Algérie sans la nouba, cette musique des tirailleurs algériens qui a enchanté les boulevards parisiens en -13 (Esn.Poilu1919, p.373).
2. Orchestre de tirailleurs nord-africains. Elle a aimé les âniers de la rue du Caire (...) et les turcos de la Nouba (Lorrain,Âmes automne,1898, p.145).Dépenses relatives aux musiques, fanfares, cliques et noubas (Lubrano-Lavadera,Législ. et admin. milit.,1954, p.222).
B. − Pop. Divertissement, fête bruyant(e). Mais tout a une fin en ce monde, même la nouba, la grande orgie des légionnaires qui déborde facilement en folie des grandeurs (Cendrars,Homme foudr.,1945, p.18).[Ils] pénétrèrent dans la turne [le music-hall]. La nouba fonctionnait à plein: cris, rires, chahuts (Le Breton,Rififi,1953, p.112).
Loc. verb. Faire la nouba. Synon. faire la bringue*, la java*, la noce*.Chaque fois qu'on monte en ligne on fait la nouba toute la nuit (Genevoix,Boue,1921, p.248).La religion de l'amour avec ses bigots et ses bigotes, qui croient aimer et qui tout simplement font, dans la douleur, ce que les bourgeois appellent la noce et le peuple de mon quartier la nouba (Larbaud,Amants,1923, p.192).
Prononc. et Orth.: [nuba]. Plur. des noubas. Étymol. et Hist. 1. 1897 «musique des tirailleurs algériens» (Bruant, Sur la route, p.92 ds Sain. Lang. par., p.158: Ils [les tirailleurs algériens] vont la chéchia sur l'oreille, Marchant au son de la nouba); 2. a) 1908-12 p.ext. pop. «fête, noce» (L. Forton, La Bande des Pieds-Nickelés, p.105 ds Cellard-Rey); b) ca 1898 faire la nouba (d'apr. Dauzat, Arg. guerre, 1918, p.120: voilà plus de vingt ans que le peuple de Paris dit, par métaphore, faire la nouba); 1908 (Méténier et Fabrice, Dernière aventure du prince Curaçao in Interm. des chercheurs, LXXIX, 231 ds Fonds Barbier: il n'y aurait jamais eu le besoin d'avoir du peze pour faire la nouba). Empr. à l'ar. maghrébin nuba (corresp. à l'ar. class. nauba) «tour, tour de rôle; service de garde; corps de troupe faisant, à tour de rôle, son service auprès d'un prince ou dans une place de guerre; concert de musique qui a lieu périodiquement devant la maison d'un prince, d'un officier ou d'un dignitaire; concert, fanfare, orchestre» (Dozy t.2, pp.731-732; Lok. no1560; FEW t.19, p.140). Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p.440.

Nouba : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

nouba \nu.ba\ féminin

  1. (Musique) Musique arabo-andalouse, jouée sur un mode, à une heure et selon un ordre déterminés.
    • Il existe différents styles de noubas, le gharnati, le m(a)alouf, etc.
    • Une noce ne va pas sans musique, l’Algérie sans la nouba, cette musique des tirailleurs algériens qui a enchanté les boulevards parisiens en -13. — (Gaston Esnault, Le poilu tel qu’il se parle : Dictionnaire des termes populaires récents et neuf employés aux armées en 1914–1918, étudiés dans leur étymologie, leur développement et leur usage, Éditions Bossard, 1919)
  2. Orchestre de tirailleurs nord-africains.
    • Dépenses relatives aux musiques, fanfares, cliques et noubas. — (Lubrano-Lavadera, Législ. et admin. milit., 1954)
  3. (Par extension) Fête, java.
    • Faire la nouba.
    • Mais tout a une fin en ce monde, même la nouba, la grande orgie des légionnaires qui déborde facilement en folie des grandeurs. — (Blaise Cendrars, L’Homme foudroyé, 1945)
    • Il s’appelait Bou-dou-ba-da-bouh
      Il jouait d’la flûte en acajou
      Je n’exagère pas
      C’était l’plus beau gars
      De toute la nouba, ah.
      — (Lucien Boyer, Boudou Badabouh, 1913)
    • On avait apporté quelques litres aussi,
      Car le bonhomme avait la fièvre de Bercy
      Et les soirs de nouba, parole de tavernier,
      À rouler sous la table il était le dernier.
      — (Georges Brassens, « L’Ancêtre », in Misogynie à part, 1969)

Nom commun 2

nouba \tun.zja\ féminin

  1. Unité de mesure de temps d’irrigation des oasis algériennes, valant environ douze heures.
    • L’eau amenée à l’oasis par une seule séguia maintenant maçonnée est ainsi partagée. Le débit est fractionné en 50 parts de 12 heures appelées nouba (tour) ou nehar (jour) ; le cycle serait donc de 25 jours. Mais les habitants préfèrent arroser plus souvent leurs jardins avec une fraction seulement de leur part et ils prennent l’eau tous les 6 jours à trois reprises et, la quatrième fois, au bout de 7 jours (6 + 6 + 6 + 7 = 25). Chaque nouba se divise en quarts (rebouâ), huitièmes (themoun), seizièmes (kharrouba) et trente-deuxièmes (tounsia) ; chaque tounsia correspond à deux mechkouda. La mechkouda est un vase de cuivre hémisphérique percé d’un trou à sa partie inférieure et qu’on pose sur l’eau : le temps qu’il met à sombrer, soit 5 minutes et demie (6 avec les manipulations), est la plus petite unité de temps. — (Jean Depois, Le Hodna : Algérie, Presses universitaires de France, 1953)

Adjectif

nouba \nu.ba\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de nuba.
    • La culture nouba.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « nouba »

Étymologie de nouba - Wiktionnaire

(Nom 1) (XIXe siècle) De l’arabe نوبة, nūba (« tour, tour de garde, fanfare »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nouba »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nouba nuba play_arrow

Citations contenant le mot « nouba »

  • Comment oublierais-je l’atmosphère amicale, plutôt fraternelle qui s’est dégagée de cette soirée et se remarque par une symbiose avec la fine fleur de l’admirable cité qu’est Koléa. Comment oublierais-je l’ensemble orchestral majestueux qui a ouvert la soirée, présentée par un Shahrazade des Mille et Une Nuits. L’interprétation émouvante des différentes parties de la nouba prouve par la violente (intensité, ndlr) des cordes et l’allocution des solistes sortaient du cœur et n’étaient nullement une interprétation technique, y compris les éléments de la rythmique. El Watan, Document inédit : Lamine Bechichi décrit l’hommage rendu par Dar El Gharnatia | El Watan
  • Bravoooo, nouba 2 c est le miroir d une société pleine de phénomènes et de comportements contradictoires. Une analyse du juste et du faux, du bon et du mauvais, du hllel et hram… Peu être le réalisateur à voulu nous démasqué d une part et de recomposer d autre nature, d autre mentalité, d autre position dans notre société Tunisienne et plus large Arabe. Nawaat, Nawaat – Nouba 2 ou l’éloge de la Différence
  • Lorsqu’on s’amuse en faisant une grosse fête, on dit parfois familièrement qu’on «fait la nouba». Une expression apparue à la fin du XIXe siècle, dans le domaine militaire. CNEWS, D'où vient l'expression «faire la nouba» ? | CNEWS
  • Le mot nouba, dans le titre, veut dire «attendre son tour». Jadis, durant l’Empire ottoman, les musiciens se succédaient, chacun attendant son tour pour chanter devant le calife. Aux Etats-Unis, la nouba est un spectacle magnifique et exceptionnel situé à Disney World, Orlando. Dans ce cirque, les clowns attendent leur tour pour faire rire les spectateurs. Durant l’Empire napoléonien, les monstres colons faisaient la nouba pour torturer nos pères et terroriser la population. El Watan, Les contes de maman : la nouba des monstres | El Watan

Traductions du mot « nouba »

Langue Traduction
Corse nouba
Basque nouba
Japonais ヌーバ
Russe nouba
Portugais nouba
Arabe النوبة
Chinois 努巴
Allemand nouba
Italien nouba
Espagnol nouba
Anglais nouba
Source : Google Translate API

Synonymes de « nouba »

Source : synonymes de nouba sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nouba »



mots du mois

Mots similaires