Nicher : définition de nicher


Nicher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NICHER, verbe

[Accompagné gén. d'une indication de lieu]
A. − Emploi intrans.
1. [Le suj. désigne un oiseau] Avoir son nid. Synon. sav. nidifier.Les pigeons nichent dans la muraille. S'il [le martinet] niche si haut, c'est qu'au départ il doit se laisser choir dans son élément naturel (Michelet, Oiseau, 1856, p.155).Un seul couple [de pinsons] d'abord nichait dans le buisson près du banc où j'avais accoutumé de m'asseoir (Gide, Journal, 1911, p.336).Deux oisillons étaient tombés, du toit où ils nichaient, sur le rebord de votre fenêtre (A. France, Dieux ont soif, 1912, p.129).
[Sans compl. de lieu] Faire nicher (des oiseaux de volière).Provoquer la nidification pour faire couver. Il avait le goût des serins de Canarie, il les faisait nicher et les tenait fort proprement (Stendhal, H. Brulard, t.1, 1836, p.96).
P. anal. [Le suj. désigne un petit mammifère] La fouine niche, comme le hibou, dans les troncs creux, s'accouple vers la même époque (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p.214).Souris qui nichaient sous le lit de paille (Pourrat, Gaspard, 1930, p.65).
Emploi pronom. Avoir son nid. Il ne fut plus question que du retour des cigognes, et de la protection qu'elles étendent sur les villes où elles se nichent (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p.74).
2. P. anal., fam.
a) [Le suj. désigne une pers.] Avoir un refuge, loger (à tel endroit). Synon. crécher (fam.).Je suis dans une demi-installation, couchant ici et mangeant là (...). Cela a lieu 57, avenue Victor-Hugo. Où niches-tu? (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1900, p.377).
b) Au fig. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Se trouver habituellement, résider (à tel endroit). Synon. siéger.La perversité niche aux coins de sa bouche (Péladan, Vice supr., 1884, p.129):
. Et l'essaim des jeux et des ris, Doux vol qui folâtre et se joue, Niche sous la poudre de riz Dans les roses de votre joue. Banville, Odes funamb., 1859, p.64.
B. − Emploi trans., fam.
1. [L'obj. désigne un animé, la pers., la tête] Installer avec un confort douillet (en lieu sûr ou dans une place exiguë). Synon. caser.Nicher sa tête au creux d'une épaule. Je pourrais vous loger tous les quatre assez supportablement. Vous, je vous nicherais dans un petit coin près de ma chambre, et le reste de la famille en cérémonie (Staël, Lettres div., 1794, p.662).L'ombre de la vigne tout près, où l'on nicherait sa tête au moins à l'abri (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p.243).
Emploi pronom. S'installer confortablement, de façon avantageuse. Nichons-nous bien en France et conservons ce que nous avons acquis (Constant, Journaux, 1814, p.406).On acceptait le coin désigné et l'on se nichait (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p.154).P. iron. Se trouver dans un endroit inattendu, une position élevée. Voyageur qui se niche sur l'impériale (Jouy, Hermite, t.4, 1813, p.10).Quelle idée d'aller se nicher dans cet endroit par un temps pareil? (Moselly, Terres lorr., 1907, p.35).
Au part. passé. De promptes caresses qu'ils échangèrent, nichés dans les meules (Adam, Enf. Aust., 1902, p.331).
2. [L'obj. désigne un inanimé]
a) [Sans compl. de lieu] Installer dans une niche. Petites chapelles (...) où chaque société nichait son idole et l'enivrait d'encens (Jouy, Hermite, t.3, 1813, p.40).Au part. passé. Le porche avec une statue nichée de San Esteban (Morand, Folle amour., 1956, p.12).
P. ext. Ranger, mettre à l'abri. Montmirel et ses aides se mirent à l'ouvrage, et, nichant casseroles, lèchefrites et bassines dans tous les coins, il mit son chef-d'oeuvre réchauffé à l'abri (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.244).
P. anal., au part. passé. Inséré, blotti, abrité (dans tel paysage). Maison nichée dans la verdure. V. champêtre ex. 3.
Emploi pronom. Se trouver ou se loger dans un creux, un endroit caché ou inaccessible. Escarbilles qui se nichent dans les cheveux (Huysmans, Soeurs Vatard, 1879, p.117).
b) P. ext. Placer, situer. Synon. fourrer (fam.).Boileau, depuis, l'a niché [un personnage] dans un vers (Sainte-Beuve, Port-Royal, t.2, 1842, p.185).Au part. passé. J'ai trouvé jusqu'au fond des cavernes alpines L'antique ennui niché (Moréas, Syrtes, 1884, p.80).
Emploi pronom. Cela [la guerre hispano-américaine] doit se nicher vers 1897 (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p.303).
Au fig. [Le suj. désigne une qualité] Se trouver d'une manière inattendue (dans telle catégorie de personnes). Mais où l'ambition ne va-t-elle pas se nicher? (Jouy, Hermite, t.2, 1812, p.137).V. déloger ex. 6.
REM. 1.
Nichage, subst. masc.,écol. Aire de nichage. Espace protégé où les oiseaux peuvent nicher. Des aires de nichage ont été aménagées; lorsqu'un couple se forme, les oiseaux claquettent ou craquettent de concert, dans un bruit de crécelles (Rustica, 3-9 juin 1981, no597, p.11, col. 2).
2.
Nichet, subst. masc.,,OEuf en plâtre qu'on met dans un nid pour inciter à y pondre`` (Fén. 1970).
Prononc. et Orth.: [niʃe], (il) niche [niʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1155 intrans. nigier «faire son nid (en parlant des oiseaux)» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 9430); fin xiiies. [date du ms.] nichier (Id., ibid., var. ms. Brit. Mus. Add. 32125); 2. fin xiiies. id. p. ext. nicier «loger» (Huon Le Roi, Le Vair palefroi, éd. A. Långfors, 640: Ja mes ne porra nus avoir Fame qui soit haute ne riche Se granz avoir en lui ne nice); 3. xves. [date du ms.] se nichier «se loger, s'installer» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 13602, var.); 1552 se nicher (Ronsard, Amours, éd. P. Laumonier, t.4, p.69, 14); 4. 1560 trans. «loger, installer» (J. Grévin, L'Olimpe ds Théâtre, éd. L. Pinvert, p.302). Du lat. vulg. *nidicare (dér. de nidus «nid») qui a remplacé nidificare «faire son nid (des oiseaux)» sur le territoire gallo-rom. V.FEW t.7, p.119a. Fréq. abs. littér.: 310. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 402, b) 539; xxes.: a) 295, b) 497.

Nicher : définition du Wiktionnaire

Verbe

nicher \ni.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Zoologie) Faire son nid.
    • Ces îlots, constitués de basalte, servent de repaires à des myriades d’eiders qui nichent dans les rochers. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, p. 57)
    • Les oiseaux innombrables nichent dans les falaises escarpées, et effarés par la sirène des navires, s’envolent en nuages bruyants. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Transitif) (Familier) Placer en quelque endroit.
    • En vain, j’avais cherché un ru […] ou bien une source […] une petite source qui dort dans sa niche de terre moussue, pareille aux niches où nichent les saints campagnards. — (Octave Mirbeau, « Le Père Nicolas », dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Rarement une machine sortait de leurs mains en état de rouler sans accrocs. Les plus fantaisistes possibilités de pannes se nichaient dans tous les organes […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 45 de l’éd. de 1921)
    • Hier, j’ai mis toute la matinée pour savoir où se nichait le ministère de l’Intérieur. " — (Jean Cayrol, Histoire d’une maison, LdP, p. 213)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nicher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NICHER. v. intr.
Faire son nid. Les hirondelles nichent dans les cheminées, aux fenêtres, etc. Les pigeons nichent dans les murailles.

NICHER s'emploie aussi transitivement et signifie alors Placer en quelque endroit. Il ne se dit guère qu'en plaisanterie. Qui vous a niché en cet endroit? Pourquoi s'est-il allé nicher là-haut? Ce chat s'est niché dans l'armoire. Où la vertu va-t-elle se nicher? Où l'orgueil va-t-il se nicher?

Nicher : définition du Littré (1872-1877)

NICHER (ni-ché)
  • 1 V. n. Faire son nid. Si le rossignol pouvait parler, il dirait à ces docteurs [qui soutiennent la liberté d'indifférence] : je suis invinciblement déterminé à nicher, je veux nicher, j'en ai le pouvoir et je niche, Voltaire, Philos. Princ. d'act. 12. Il [le vautour] niche dans les forêts épaisses et désertes sur les arbres les plus élevés, Buffon, Ois. t. I, p. 224.

    Fig. En mille endroits nichait l'amour, La Fontaine, Tabl.

    Il se dit aussi de certains quadrupèdes. À la Louisiane et en Canada, où les ours noirs sont très communs, et où ils ne nichent pas dans les cavernes, mais dans de vieux arbres morts sur pied et dont le cœur est pourri, Buffon, Quadrup. t. III, p. 33.

  • 2 V. a. Familièrement. Placer en quelque endroit, enfermer. La voici ; dans ma chambre allez me la nicher [Agnès], Molière, Éc. des femmes, V, 6.

    Nicher quelqu'un en prison, ou, absolument, le nicher, le mettre en prison.

    Fig. Quand on veut rendre les gens ridicules et méprisables, il faut les nicher dans quelque ouvrage qui aille à la postérité, Voltaire, Lett. d'Alembert, 6 janv. 1761.

  • 3 Fig. Se nicher, v. réfl. Se poster, comme dans un nid, en quelque coin écarté. Les jésuites de Compiègne qui ne se sont nichés là que depuis un an, Patin, Nouv. lett. t. II, p. 198, dans POUGENS. Notre maître Mitis… Blanchit sa robe et s'enfarine, Et, de la sorte déguisé, Se niche et se blottit dans une huche ouverte, La Fontaine, Fabl. III, 18. Se fait petit, se serre, au bord [du lit] se va nicher, La Fontaine, Gascon puni.

    Cet homme s'est niché dans une bonne maison, il a trouvé une bonne retraite, un bon établissement.

    Il se dit aussi des sentiments, des passions, des idées, etc. qui prennent pied dans l'esprit, dans le cœur. Le pauvre court après lui [Molière qui lui avait fait l'aumône], et lui dit : Monsieur, vous n'aviez peut-être pas dessein de me donner un louis d'or, je viens vous le rendre. - Tiens, mon ami, dit Molière, en voilà un autre, et il s'écria : où la vertu va-t-elle se nicher ! Voltaire, Mél. litt. Vie de Molière.

HISTORIQUE

XIIe s. Cilz aloient la nuit jonchier Là où se souloient nichier Es tas de blez et muelons, Brut, ms. f° 103, dans LACURNE.

XVe s. Et li oiselet ne sont lent, Chascun an, de leur nid niser, Et, par nature, eulx aviser De pondre, couver et esclore, Deschamps, Poésies mss. f° 487. Les Anglois se nichoient dans les chasteaux voisins, Mém. s. du Guesclin. ch. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nicher »

Étymologie de nicher - Littré

Berry, niger ; de nid, par l'intermédiaire d'un thème fictif nidicare, justifié par le latin nidicus, de nidus, nid. Nidifier se trouve dans un texte du XIIe siècle : Jamais en altre liu ne nidifiera, Th. le mart. 163.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nicher - Wiktionnaire

(1155) Du latin populaire *nīdicare (latin classique nidificare), dérivé de nīdus « nid ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nicher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nicher niʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « nicher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe nicher

Citations contenant le mot « nicher »

  • Comment cela fonctionne-t-il ? La pilule du lendemain peut bloquer l’ovulation : si le rapport a eu lieu avant l’ovulation, elle empêche que l’œuf quitte l’ovaire et il n’y aura donc pas fécondation. Elle peut interrompre la nidification : si le rapport a eu lieu après l’ovulation, elle empêche que l’œuf n’aille se nicher dans la paroi de l’utérus et ne s’y développe. , La pilule du lendemain protège-t-elle de la nidation ?
  • La LPO qui réalise trois à quatre sorties par an sur ce site. « Il y a une vraie biodiversité ici, soulignent Jean-Pierre Aumont et Jean-Pierre Frodello, c’est ce qui plaît aux oiseaux qui ont besoin de trois choses : de repos, de se nourrir et de se nicher. Sur cette zone de Breteuil, ils retrouvent ces trois choses. Il y a une diversité des arbres, des milieux aquatiques, des pierres, de la flore ». , Breteuil : Un parcours nature biodiversité qui allie patrimoine, histoire et oiseaux | Le Réveil Normand
  • Jusqu’où ira se nicher l’ubérisation ? Après avoir fragilisé le secteur des taxis, puis celui des locations, ce phénomène s’attaque aux guides conférenciers. Il consiste à faire éclater les réglementations des activités les mieux encadrées pourles confier à des « indépendants », en réalité très dépendants de plateformes numériques tentaculaires. www.lamarseillaise.fr, Gagner la maîtrise de nos vies
  • Vous êtes littéralement en train de vous « nicher » dans des niches super spécifiques. , ▷ Le guide ultime en 7 étapes pour trouver une niche de blog vraiment rentable (guide pas à pas)
  • Le génie est fait pour éclater dans une apothéose fertile ou destructive, qui se nichera un jour dans un tome poussiéreux d'une encyclopédie quelconque. De Guy Maheux / Guillaume D.

Images d'illustration du mot « nicher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nicher »

Langue Traduction
Corse nidificà
Basque kabi
Japonais ネスト
Russe гнездо
Portugais ninho
Arabe عش
Chinois
Allemand nest
Italien nido
Espagnol nido
Anglais nest
Source : Google Translate API

Synonymes de « nicher »

Source : synonymes de nicher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nicher »



mots du mois

Mots similaires