La langue française

Muflerie

Définitions du mot « muflerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUFLERIE, subst. fém.

A.− Caractère, comportement de mufle. Synon. grossièreté, indélicatesse, goujaterie.[Feydeau] nous fait un horrible tableau de la crasserie et de la muflerie du prince Napoléon (Goncourt, Journal,1865, p. 148).Si vous avez des voisins [dans le train de luxe], leur muflerie, que vous jugeriez naturelle chez des voyageurs de troisième, ici vous horripile (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p. 587).
B.− Action, propos de mufle. Pendant la jeunesse, les plus arides indifférences, les plus cyniques mufleries, on arrive à leur trouver des excuses de lubies passionnelles et puis je ne sais quels signes d'un inexpert romantisme (Céline, Voyage,1932, p. 262):
Je veux une dernière fois rendre grâce à Dieu : de ce que les Anglais ont su se servir de l'argent, sans que l'argent se serve d'eux; (...) de ce qu'ils sont les plus anciens hommes libres de l'univers et que, pourtant, ils savent dire merci; de ce qu'ils font peu de politesses, mais jamais de mufleries... Morand, Londres,1933, p. 334.
Prononc. et Orth. : [myflə ʀi]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1843 « caractère de mufle, manque de délicatesse et d'éducation » (Nerval, Corresp., lettre à Th. Gautier, 2 mai ds Quem. DDL t. 7). Dér. de mufle*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Quem. DDL t. 5.

Wiktionnaire

Nom commun

muflerie \my.flə.ʁi\ féminin

  1. Caractère, action, parole d’un homme qui peut être qualifié de mufle.
    • Même, après coup, il s’en amusait, car il y avait en lui, rachetée par de rares délicatesses, une certaine muflerie. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n° 1924, 1987, page 190)
    • Et avec cette muflerie intermittente qui reparaissait chez lui dès qu’il n’était plus malheureux et qui baissait du même coup le niveau de sa moralité, il s’écria en lui-même : « Dire que j’ai gâché des années de ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre ! » — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 249)
    • La muflerie est le projet inverse de la galanterie : traiter l’autre en instrument dont on se débarrasse une fois qu’il a servi. — (Pascal Bruckner, Le paradoxe amoureux, 2009)
    • Il a fait, il a dit une muflerie.
    • Les progrès de la muflerie. Il est très familier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUFLERIE. n. f.
Caractère, action, parole d'un homme qui peut être qualifié de mufle. Il a fait, il a dit une muflerie. Les progrès de la muflerie. Il est très familier.

Étymologie de « muflerie »

(Siècle à préciser) Dérivé de mufle avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « muflerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
muflerie myflǝri

Citations contenant le mot « muflerie »

  • Je crois que l'homme est souvent pardonnable de sa muflerie ! Elles font tout pour... De Michel Galabru / Questions de femmes
  • L'argent est le meilleur bouillon de culture où puissent pulluler la mauvaise foi, la muflerie et la prostitution. De Francis Picabia / Ecrits
  • Puisqu’il serait d’une grande cruauté, et d’une muflerie totale, de critiquer la tenue d’une jeune fille, dans son dos qui plus est, nous nous contenterons de poser une question : est-il encore légal, en 2020, de s’afficher dans ces cochonneries de Uggs, originellement arborées par les surfeurs australiens après leur baignade mais devenues, au fil du temps, l’accessoire ultime de la paresse et de l’inélégance vestimentaire ? On ne fait que poser la question. Même si on connaît la réponse. Le Monde.fr, Le canard masqué : c’est peut-être un détail pour vous…
  • Savoir si Bob Dylan méritait de recevoir le Prix Nobel de littérature a été largement discuté à travers le monde. Mais, si un Nobel de muflerie devait être décerné, nul doute qu’il le gagnerait sans peine. Le chanteur vient en effet de livrer in extremis son discours au comité, exercice obligatoire pour toucher le montant du prix! Auparavant, il avait commencé par ne pas réagir à sa nomination alors que la secrétaire générale l’avait appelé et lui avait envoyé nombre de courriers électroniques. Le Temps, Dylan, Prix Nobel de la muflerie - Le Temps

Traductions du mot « muflerie »

Langue Traduction
Anglais muzzle
Espagnol bozal
Italien museruola
Allemand schnauze
Chinois 枪口
Arabe كمامة
Portugais focinho
Russe морда
Japonais 銃口
Basque bozal
Corse musetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « muflerie »

Source : synonymes de muflerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « muflerie »

Muflerie

Retour au sommaire ➦

Partager