Mouillage : définition de mouillage


Mouillage : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOUILLAGE, subst. masc.

A. −
1. TECHNOL. Action de mouiller quelque chose; résultat de cette action. Une insuffisance de mouillage [de l'orge] peut (...) se réparer au germoir par des arrosages (Boullanger,Malt., brass.,1934, p.110).La fabrication de la moutarde en pâte comporte, après un nettoyage et un mélange convenables des graines de moutarde (...) un mouillage ou trempage à l'eau pour ramollir les téguments (Brunerie,Industr. alim.,1949, p.107).
Mouillage du lait, du vin. Opération frauduleuse qui consiste à ajouter de l'eau au lait ou au vin. Synon. coupage.Un lait saisi et supposé adultéré, par écrémage préalable ou mouillage (Pouriau,Laiterie,1895, p.870).Il les payait cinq à six francs par jour et deux litres d'un mélange de piquette et de vin du Midi, baissé à huit degrés par un mouillage (Hamp,Champagne,1909, p.153).
P. anal., ÉCON. POL. Mouillage du capital. Procédé de surcapitalisation dont la pratique était courante aux U.S.A. lors de la constitution d'un trust et qui aboutissait à donner à la nouvelle entreprise une puissance plus grande que la somme des entreprises avant la fusion (d'apr. Romeuf t.2 1958).
2. IMPR., LITHOGR. ,,Opération qui consiste, sur une presse offset, à recouvrir d'une mince pellicule d'eau la surface de la plaque de façon à provoquer un refus d'encre dans les parties non imprimantes`` (Leygues 1979). C'est lui [le grain] qui facilite la fixation de l'encre, puis son adhérence sur le métal, et permet à celui-ci de conserver assez d'humidité au mouillage pour que l'encre des rouleaux ne s'attache pas ailleurs que sur les traits de la planche (Villon,Dessin. et impr. lithogr.,1932, p.286).
B. − Autres emplois techn.
1. MARINE
a) Mouillage d'une ancre. Action de mouiller une ancre. Synon. ancrage:
1. Nous établirons les voiles du grand mât à masquer, et elles concourront à relever le brick (...). La nuit se passa bien. Un quart avait été réglé pour veiller surtout au mouillage des ancres. Verne,Enf. cap. Grant,t.3, 1868, p.53.
Absol. Tartarin se tourna vers Scrapouchinat qui déjà donnait des ordres pour le mouillage (A. Daudet, Port-Tarascon,1890, p.108).
Navire au mouillage. Navire dont l'ancre est mouillée. Jean Valjean n'était pas mort. En tombant à la mer (...) il était (...) sans fers. Il nagea entre deux eaux jusque sous un navire au mouillage, auquel était amarrée une embarcation (Hugo,Misér.,t.1, 1862, p.513).Un avion de Dakar étant venu survoler nos navires au mouillage, une furieuse pétarade l'accueillit (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.109).
,,Plan d'eau où les navires peuvent se tenir sur les ancres ou sur un corps mort`` (Sizaire Marine 1972). Ce ne fut pas sans une réelle émotion que je demandai, avec l'assurance de recevoir maintenant une réponse (...) «Y a-t-il des glaces dans le voisinage? Quel est le meilleur mouillage avec le temps actuel?...» (Charcot,Mer Groënland,1929, p.18):
2. C'est (...) la Tamise qui amène Voltaire à Londres (...). Son étonnement et son admiration croissent à mesure qu'il progresse jusqu'au coeur de la ville, jusqu'à ce mouillage par marée haute devant Westminster, qui éblouissait tous les ambassadeurs de l'Europe. Morand,Londres,1933, p.323.
b) Mouillage d'une mine. Action de mouiller une mine. Poursuivre la participation à l'escorte des convois alliés (...) et au mouillage des mines (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.655):
3. Au cours de la guerre on a vu des mines magnétiques ne devenir dangereuses que plus de soixante jours après leur mouillage et des mines acoustiques ne se révéler qu'au vingtième passage d'un bâtiment! Le Masson,Mar.,1951, p.55.
2. PÊCHE. Action de mouiller une ligne, une amorce. Le mouillage d'une amorce est également assez difficile à réussir du premier coup, pour qu'elle arrive au fond au moment où elle commence à se déliter (Rustica,19-25 août 1981, no608, p.29).
Prononc. et Orth.: [muja:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Mar. a) 1654 «lieu où mouillent les navires» (P. du Tertre, Hist. gén. des isles de S. Christophe, p.122 ds Arv., p.343); b) 1823 «manoeuvre exécutée pour jeter l'ancre» (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, p.33: les préparatifs du mouillage); c) 1931 mouillage de mines (Lar. 20e); 2. a) 1723 «façon qu'on donne aux cuirs en les mouillant pour certains apprêts» (Savary des Bruslons, Dict. universel de comm.); b) 1780 mouillage des étoffes (Lett. pat., 4 juin, art.10 ds Littré); c) 1840 «action de mouiller l'orge pour le faire germer» (Ac. Compl. 1842); d) 1874 tiss. «action d'humecter les mauvaises chaînes de soie» (Lar. 19e); e) 1932 impr. (Villon, loc. cit.); f) 1963 papet. (Lar. encyclop.); 3. a) 1839 «addition d'eau dans le vin, l'alcool» (Comm.: mouillage des liquides spiritueux); b) 1895 «addition d'eau dans le lait» (Pouriau, loc. cit.); 4. 1958 écon. mouillage du capital (Romeuf). Dér. de mouiller*; suff. -age*. Au sens 4, trad. de l'anglo-amér. watering of stock (1884 ds NED), formé sur to water the capital «diluer le capital (d'une société)» (1870 ds NED et DAE). Fréq. abs. littér.: 180.

mouillage « emplacement favorable pour mouiller un navire »

Mouillage : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mouillage \mu.jaʒ\ masculin

  1. Action de mouiller.
    • Le mouillage du tabac.
  2. Action d’ajouter de l’eau à certains liquides, généralement dans un dessein de fraude.
    • Mouillage des vins, du lait.
  3. (Marine) Action de jeter l’ancre.
    • Cette disposition pouvait être avantageusement utilisée pour le mouillage des bâtiments qui viendraient, dans la suite, du détroit de Behring. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  4. (Par extension) Lieu de la mer propre à y jeter l’ancre.
    • Deux heures plus tard, le yawl regagnait son mouillage, nous laissant l'inoffensive distraction d'imaginer d'extraordinaires romans dignes du cinématographe. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La route de Taha Uku à Atuana était au flanc de la falaise Ouest du mouillage. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mouillage : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUILLAGE. n. m.
Action de mouiller. Le mouillage du tabac. Il désigne aussi l'Action d'ajouter de l'eau à certains liquides, généralement dans un dessein de fraude. Mouillage des vins. Il se dit spécialement, en termes de Marine, de l'Action de jeter l'ancre. Il se dit, par extension, du Lieu de la mer propre à y jeter l'ancre. Il y a un beau mouillage dans cette rade. Ce mouillage n'est pas sûr. Aller au mouillage. Être au mouillage. Vaisseau au mouillage.

Mouillage : définition du Littré (1872-1877)

MOUILLAGE (mou-lla-j', ll mouillées, et non mou-ya-j') s. m.
  • 1Action de mouiller. Nous les autorisons à les faire mouiller [des étoffes], après en avoir constaté l'aunage, et à les faire auner de nouveau lorsqu'elles seront sèches… pourront néanmoins les fabricants s'opposer au mouillage desdites étoffes, Lett. pat 4 juin 1780, art. 10.
  • 2Action de mouiller l'orge pour le faire germer.
  • 3Façon qu'on donne aux cuirs.
  • 4Action de mettre de l'eau dans le vin, l'eau-de-vie, etc.
  • 5 Terme de marine. Lieu, ou fond où l'on mouille les ancres d'un navire. L'armée, retenue durant plusieurs jours au mouillage par des vents contraires, put enfin sortir de la rade, et faire voile pour Alger, A. de Vaulabelle, Hist. de la Restauration, t. VII, ch. 4.

    Mauvais mouillage, fond de l'eau qui coupe les câbles, ou sur lequel les ancres ne mordent pas.

    Action d'ancrer ou mouiller un bâtiment.

    Une ancre est au mouillage lorsqu'elle est disposée pour être prête à tomber au fond au moment où l'ordre en est donné.

  • 6 Par extension, profondeur d'une eau quelconque. De Briare à Nantes, le mouillage naturel, pendant la saison des basses eaux, est réduit, en raison des bancs de sable mobiles, de telle sorte que, quel que soit le tirant d'eau des bateaux, leur marche est impossible ; on ouvre des passes à travers les grèves, de manière à permettre de naviguer avec une immersion proportionnelle aux mouillages artificiels que l'on crée, E. Grangez, Voies navig. de France, p. 317.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mouillage : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUILLAGE ou Ancrage, s. m. (Marine.) c’est un endroit de la mer propre à donner fond & à jetter l’ancre. Tous les endroits où l’on peut mouiller ne sont pas également bons & sûrs. Il y a des fonds remplis de roches qui coupent ou rognent les cables ; d’autres où le fond est si dur que les ancres n’y peuvent mordre ; & d’autres ou le fond est si fin & si mou, que les ancres au moindre vent ne tiennent pas, dérapent ou labourent. Ces sortes de fonds sont de mauvais mouillages.

Mouillage, terme de Corroyeur, c’est une façon qu’on donne aux cuirs, les humectant avec de l’eau, pour les mettre en état de recevoir d’autres apprêts que le Corroyeur veut leur donner.

Il y a deux sortes de mouillages ; l’un se fait en les mettant tremper dans un tonneau plein d’eau, l’autre en les imbibant d’eau avec un balai ou un gypon.

Ces deux mouillages se font avec ou sans foulure ; ainsi on les foule aux piés après les avoir mouillés, ou bien on ne les mouille qu’afin de les étendre plus aisément sur la table où on a dessein de leur donner différentes façons. Voyez Corroyeur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mouillage »

Étymologie de mouillage - Wiktionnaire

Du verbe mouiller et du suffixe -age
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mouillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mouillage mujaʒ play_arrow

Citations contenant le mot « mouillage »

  • Du rififi à Tahiti. Des plaisanciers qui se font insulter alors qu’ils sont mouillés tout à fait légalement, des zones de mouillages bondées qui se réduisent comme peau de chagrin, une parole publique qui exacerbe les tensions… Mais que se passe-t-il dans ce coin de paradis ? Enquête et éléments de réponse dans ce numéro. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Voiles et Voiliers. Le numéro d’août à retrouver en kiosque
  • Le mouillage est « la première cause de dégradation des herbiers » de Posidonies, alerte Jamila Poydenot. Tout l’été, au large de Cannes, ses collaborateurs au Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) des Iles de Lérins & Pays d’Azur vont sillonner la Méditerranée pour prêcher la bonne parole face aux plaisanciers. Et le message est clair : gare où vous jetez votre ancre ! , Méditerranée : Pourquoi les plaisanciers doivent préserver les herbiers de Posidonies
  • Ce mardi matin, un voilier de 8 mètres a rompu son mouillage et est venu s’échouer sur la roche, au niveau de la plage de Kermorvan, à Quiberon. Le Cross Étel et le sémaphore ont été prévenus. La SNSM devrait intervenir vers 17 h, au moment de la marée haute, pour tenter de remorquer le voilier et de le mettre en sécurité à Port-Haliguen. Le Telegramme, Un voilier de 8 mètres s’échoue sur la roche à Quiberon - Quiberon - Le Télégramme
  • La municipalité de Plouhinec vient de faire procéder à l’entretien annuel des lignes de mouillage qui sont installées dans les ports communaux du Vieux Passage, du Magouër et du Passage Neuf. Le Telegramme, Les mouillages communaux sont vérifiés - Plouhinec (56) - Le Télégramme
  • En toute fin d’après-midi, après avoir accosté à Port Saint-Jean et fait débarquer un adulte accompagné de deux enfants, les deux autres adultes à bord ont conduit le bateau au mouillage. , Sortie en bateau tragique dans la Rance : décès d'un homme de 48 ans | Le Pays Malouin
  • Sur la Côte d’Azur, la présence d’immenses yachts au mouillage fait l’objet de négociations serrées : une nouvelle réglementation est en vue pour protéger les fonds marins mais sans se priver de cette manne économique. SudOuest.fr, Sur la Côte d’Azur, la guerre aux super-yachts n’aura pas lieu
  • Si le vaisseau ne tient qu'à une ancre, le mouillage n'est pas sûr. Hérondas, Mimes, I, 41-42 (traduction L. Laloy)

Images d'illustration du mot « mouillage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mouillage »

Langue Traduction
Corse amarre
Basque amarratzeko
Japonais 係留
Russe швартовка
Portugais amarração
Arabe رسو
Chinois 停泊
Allemand festmachen
Italien ormeggio
Espagnol amarradero
Anglais mooring
Source : Google Translate API

Synonymes de « mouillage »

Source : synonymes de mouillage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mouillage »



mots du mois

Mots similaires