La langue française

Abordage

Sommaire

  • Définitions du mot abordage
  • Étymologie de « abordage »
  • Phonétique de « abordage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abordage »
  • Citations contenant le mot « abordage »
  • Images d'illustration du mot « abordage »
  • Traductions du mot « abordage »
  • Synonymes de « abordage »

Définitions du mot abordage

Trésor de la Langue Française informatisé

ABORDAGE, subst. masc.

Action d'aborder (trans.).
A.− Action d'aborder un navire.
1. Assaut d'un navire :
1. Aux sifflements de la tempête, leur voix rude et impérieuse commandait la manœuvre ou le combat, ils montaient à l'abordage étincelants de joie et de fureur, ... M. de Guérin, Poésies,Bal, promenade, rêverie à Smyrne, 1839, p. 46.
2. Les méthodes navales ont dû tellement changer. Toutes ces histoires d'abordage, de vents favorables, de position à prendre pour lâcher une bordée, est-ce que cela a encore une valeur quelconque? − Ne croyez pas ça, dit François, les qualités qui donnent la victoire, sur terre comme sur mer, sont les mêmes aujourd'hui qu'au temps d'Annibal, qu'au temps de César. A. Maurois, Climats,1928, p. 94.
3. Six cents ans de blocus, d'embargos, de police, de rançons, de visites, d'abordages, de captures sur tous les océans du globe; des milliers de débarquements et de rembarquements, de rivières remontées, de forts réduits au silence, de passages forcés à la couleuvrine, d'arraisonnements à coups de canon, de victoires et de défaites navales, ... P. Morand, Londres,1933, p. 323.
2. Choc accidentel de 2 navires (ou, p. ext., de 2 voitures ou avions) :
4. ... il s'adressait à une société anglaise, qui lui prenait pour la location de son yacht, pendant deux mois, cent mille francs. Il faut dire que dans un abordage, un bâtiment de cette société avait manqué de couler le bâtiment qu'Étienne venait de vendre à l'impératrice et que celui-ci avait fait condamner la société à quarante mille francs de dommages-intérêts! E. et J. de Goncourt, Journal,septembre 1893, p. 459.
5. Le risque d'abordage existe lorsque deux avions faisant route à la même altitude, les relèvements réciproques des deux avions ne changent pas... [Règlement sur la circulation aérienne.] A.-B. Duval, L. Hebrard, Traité pratique de navigation aérienne,1928, p. 181.
6. Le code de commerce distingue l'abordage fortuit (cas de force majeure) et l'abordage fautif. Gruss1952.
3. Arrivée d'un navire contre un quai ou un autre navire :
7. Un navire qui se range contre le quai d'un port vers lequel il arrive à l'aviron, ou contre un autre navire avec lequel il veut communiquer, fait un abordage, comme lorsqu'il va chercher la côte où il devra débarquer des hommes ou des marchandises. Jal1848.
B.− Action d'aborder un lieu.
1. [En parlant d'un navire] Action d'atteindre le rivage :
8. Une grande énorme sirène a déchiré tous les échos ... Alors la foule s'est figée ... On s'est rapproché du bord, pour voir la manœuvre d'abordage ... Je me suis calé dans l'escalier, juste tout près des vagues ... L.-F. Céline, Mort à crédit,1936, p. 254.
P. méton. Lieu dont le dispositif permet l'abordage (abordage : lieu d'abordage) :
9. ... le lendemain, il revint s'asseoir dans son coin, sur les marches d'un abordage, avec ses cages pleines de pies et de sansonnets qu'il vendait tout instruits aux passants, et avec lesquels il s'entretenait avec amour du matin au soir. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 1, 1855, p. 21.
2. [Avec une idée d'hostilité, en parlant d'un navire] Action d'être pris d'assaut :
10. Enfin, par derrière, dans le jardin, une troupe retardataire arriva, qui fit la même sarabande, criant cette fois : − à l'abordage! Et nous entendions l'écho de leurs cris résonner dans les salles de classe vides, dont ils avaient ouvert les fenêtres. (...) Nous fûmes persuadés que nous avions affaire à des gens − et probablement à des jeunes gens − du bourg. Il y avait même certainement des gamins − on reconnaissait leurs voix suraiguës − dans la troupe qui se jetait à l'assaut de notre demeure comme à l'abordage d'un navire. Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 129.
3. P. ext.
MILIT. Assaut d'une hauteur :
11. J'appelais donc l'attention du général de Mitry sur la nécessité, non seulement d'organiser solidement la défense des monts, mais encore d'en étendre l'occupation jusqu'au bas des pentes pour interdire à l'ennemi l'encerclement des sommets et l'abordage des cols. F. Foch, Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de 1914-1918,t. 2, 1929, p. 71.
ALPINISME. Action de monter un rocher abrupt :
12. Dès l'abordage du rocher, dès l'instant où les mains, l'extrémité des doigts prennent part au combat pour le ciel, il lui avait tracé pouce à pouce la route. J. Peyré, Matterhorn,1939, p. 164.
C.− Action d'aborder une personne.
1. Avec une idée de
a) Dispute :
13. ... MmeAubry, partenaire habituelle du vieux capitaine, ne se fait point scrupule ... de gagner [au piquet] assez fréquemment l'ancien corsaire, avec lequel elle a dans ces circonstances des abordages tumultueux. O. Feuillet, Roman d'un jeune homme pauvre,1858, p. 123.
b) MILIT. De combat au corps à corps :
14. L'autre grand problème de la guerre moderne, c'est d'éviter l'abordage, le corps à corps. J'ai assisté à une journée où nous poursuivions les allemands : lorsqu'ils s'arrêtaient, nous nous arrêtions aussi; repartaient-ils, notre poursuite reprenait, et ainsi de suite, mais toujours sont demeurés entre nous les quarante mètres de distance que nous avions à l'origine. Ch. du Bos, Journal, août 1921,p. 22.
2. Spéc. emploi dial. Le résultat d'une dispute, coup, blessure :
15. Abordage (Mj.), s. m. − Coup, blessure, Ex. : il a attrapé un fameux abordage. Verr.-On., 1908, p. 5.
D.− Action de s'approcher de quelqu'un pour entrer en relation ou s'entretenir avec lui :
16. Jusqu'à trente ans, il [Beyle] voulait qu'un homme, se trouvant avec une femme seule, tentât l'abordage. P. Mérimée, Portraits historiques,1870, p. 166.
17. Elle avait l'air si étrange lorsqu'elle l'aborda, qu'Auguste craignait un malheur et la rejoignit aussitôt, dans la rue. Ils ne dirent mot sur le trottoir; alors Céline le mena chez un marchand de vins (...). Malgré son assurance, Céline ne savait trop comment tenter l'abordage. Elle prit des chemins de traverse, parlant de la petite fille qui était à l'atelier, disant que c'était bien gentil les enfants, que si elle avait été mariée, elle aurait voulu en avoir. J.-K. Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 178.
Rem. Ex. 14 : cf. aborder, ex. 26. Ex. 15 : cf. aborder : « commencer à parler avec qqn. »
Stylistique − Cf. abordeur.
Prononc. : [abɔ ʀda:ʒ]. Cf. aborder. Enq. : /aboʀdaʒ/.
Étymol. − 1. 1553 « action d'entrer dans un port (d'un navire) » terme mar. (P. Belon, Observations, III, 13 ds R. Philol. fr., XLIII, 174 : Les juifs ... mettent de plus haut pris à la recepte du revenu des provinces, affermans les gabelles, et l'abordage des navires et autres choses de Turquie); 1616-20 « id. », id. (D'Aubigné, Hist., II, 179 ds Littré : Les Rochellois, dès l'abordage [des navires], se jettent sur le pont de corde); 2. 1660 « assaut donné à un navire dans un combat » id. (Cleirac, Explic. termes mar., 53 ds Jal2: On distingue l'abordage de franc-étable (éperon contre éperon), l'abordage en belle (éperon contre flanc)); 3. 1687 « collision volontaire ou non de 2 navires » id. (Choisy, Voy. de Siam, 141, ibid. : Cependant il [le navire] arrivoit sur nous, et nous alloit aborder à bâbord... on a donné un coup de gouvernail pour éviter l'abordage). Dér. de aborder* : 1 de aborder 2, terme mar.; 2 et 3 de aborder 1, terme mar.; suff. -age*. HIST. − Cf. abordeur.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 78
BBG. − Barr. 1967. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Comm. t. 1 1837. − Dainv. 1964. − Gruss 1952. − Guilb. Astronaut. 1967. − Hartoy 1944. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Réau-Rond. 1951. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

abordage \a.bɔʁ.daʒ\ masculin

  1. (Marine) Action d'aborder, manœuvre d’un navire pour s’amarrer bord à bord avec un autre afin de le prendre d’assaut.
    • Défoncé par le choc, le Vaterland se vit à deux doigts de sa perte ; il dégringola impétueusement, emportant avec lui, accroché dans son hélice brisée, l’aéroplane ennemi dont les pilotes tentaient l’abordage. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 253 de l’éd. de 1921)
    • Aller à l’abordage.
    • Prendre un vaisseau par abordage, à l’abordage.
    • Tenter, manquer l’abordage.
  2. Collision accidentelle entre deux navires.
    • Après quinze jours de travail, le pont était étanche, et les avaries, occasionnées par mon abordage avec un vapeur, réparées. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les vaisseaux portent des feux la nuit pour éviter les abordages.
  3. Fait d’atteindre la côte, le rivage.
  4. (Par analogie) (Familier) Approche d’une personne inconnue ou peu familière pour lui adresser la parole.
    • Une jeune beauté s’étant rendue amoureuse d’un jeune homme bien fait, lui donna tant de libertés qu’ils en vinrent à l’abordage. — (Alfred Delvau, Dictionnaire érotique moderne, 1864)
    • Malgré son assurance, Céline ne savait trop comment tenter l’abordage. — (Joris-Karl Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879)

Nom commun

abordage \Prononciation ?\ masculin

  1. (Montjean-sur-Loire) Coup, blessure, atout.
    • Il a attrapé ein fameux abordage. — (A.-J. Verrier, R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l’Anjou, Germain & G. Grassin, Angers, 1908, 580 pages, page 4 → [version en ligne])
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABORDAGE. n. m.
T. de Marine. Action d'aborder un vaisseau. Il se disait en parlant des Combats sur mer. Aller à l'abordage. Prendre un vaisseau par abordage, à l'abordage. Tenter, manquer l'abordage. Il se dit aujourd'hui de Deux bâtiments qui viennent à s'entrechoquer. Dans les tempêtes il n'y a rien de plus à craindre que l'abordage. Les vaisseaux portent des feux la nuit pour éviter les abordages.

Littré (1872-1877)

ABORDAGE (a-bor-daj') s. m.
  • 1Action d'aborder un vaisseau ; se dit des combats de mer. L'équipage se prépare à l'abordage. Vaisseau pris à l'abordage. J'enlevai le commandant à l'abordage, qu'il ne me refusa pas, Jean-Bart, dans JAL, Gl. nautique. Harold, le sabre en main, s'élance à l'abordage, Lamartine, Harold, 18. L'abordage ! l'abordage ! On se suspend au cordage, On s'élance des haubans, Hugo, Orient. 5.
  • 2Rencontre fortuite et choc de deux vaisseaux. Les vaisseaux portent la nuit des feux pour éviter les abordages, Acad.

HISTORIQUE

XVIe s. Il conclud à l'abordage sous la faveur de Gozi à gagner la cité, D'Aubigné, Hist. I, 244. Les Rochellois dès l'abordage [des navires], se jettent sur le pont de corde, D'Aubigné, ib. II, 179. Après que ceux de Ré leur eurent deffendu l'abordage [de l'île]…, D'Aubigné, ib. II, 274.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ABORDAGE, s. m. On se sert de ce terme pour exprimer l’approche & le choc de vaisseaux ennemis qui se joignent & s’accrochent par des grapins & par des amares, pour s’enlever l’un l’autre. Voyez Grapin, Amares.

Aller à l’abordage, sauter à l’abordage, se dit de l’action ou de la manœuvre d’un vaisseau qui en joint un autre pour l’enlever, aussi bien que de celle des équipages qui sautent de leur bord à celui de l’ennemi.

Abordage se dit encore du choc de plusieurs vaisseaux que la force du vent ou l’ignorance du Timonier fait devirer les uns sur les autres, soit lorsqu’ils vont en compagnie, ou lorsqu’ils se trouvent au même mouillage.

On se sert aussi de ce terme pour le choc contre des rochers. Nous nous étions pourvûs de boute-hors pour nous défendre de l’abordage des rochers où nous appréhendions d’être emportés par l’impétuosité du courant. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « abordage »

 Dérivé de aborder avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abordage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abordage abɔrdaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « abordage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abordage »

  • Marie- Ange Le Gléau, qui gère le bar à « L’arbordage », situé près de la place de Téhévenn ar reut, depuis juillet 1976, vient de le réouvrir, suite au déconfinement, ce mardi 2 juin. Un bar ouvert tous les jours, sauf le lundi, à partir de 10 h. Bien entendu, les fidèles étaient au rendez-vous, ce mardi matin, « un moment de bonheur », ont-ils dit, « et tellement de bons souvenirs de « L’abordage », dont les 40 ans ont été fêtés en 2016 avec François Budet et son guitariste, Christian Biré. Ils avaient alors fait voyager les personnes présentes avec, entre autres, « Loguivy-de-la-Mer », sa plus célèbre chanson qui date des années 1960. Le Telegramme, Marie-Ange Le Gléau repart à « L’abordage » - Saint-Pabu - Le Télégramme
  • A l’abordage séduit immédiatement par sa fraîcheur. Pas de name dropping ici, que des nouvelles têtes (toutes issues du Conservatoire National Supérieur d’Art dramatique avec lequel Brac a organisé des ateliers) et une manière d’appréhender le jeu sans calcul, ni pose. Dans un cinéma français ultra cartographié, les terres vierges sont trop peu nombreuses. Cet « abordage », c’est donc d’abord celui-là, la conquête d’un espace où les objets, les choses et les corps, dévoilent quelque chose d’inédit d’où émane inévitablement une pureté sauvage. Le mot « conquête » n’est pas à prendre dans son acceptation guerrière, mais dans ce désir constant et profondément touchant d’aller vers l’autre. Aborder, c’est-à-dire accoster, prémices d’un échange, d'une relation.   Premiere.fr, A l’abordage fait chavirer le Champs-Elysées Film Festival [critique] | Premiere.fr
  • Quand il s’agit de dérober vos données personnelles, les techniques d’abordage des pirates sont aussi variées qu’inventives : pièces jointes, mails, SMS, bannières de publicité, appels téléphoniques, etc.  Pour eux, le jeu en vaut la chandelle car ces datas font l’objet d’un marché discret, mais juteux. Les Echos, Combien valent vos données personnelles ? | Les Echos

Images d'illustration du mot « abordage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abordage »

Langue Traduction
Anglais collision
Espagnol abordaje
Italien approdo
Allemand bord
Portugais abordagem
Source : Google Translate API

Synonymes de « abordage »

Source : synonymes de abordage sur lebonsynonyme.fr
Partager