Mouchard : définition de mouchard, moucharde


Mouchard, moucharde : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOUCHARD, -ARDE, subst.

A. − Fam., péj.
1. Espion, indicateur de police (v. mouche II C 2). Synon. délateur, dénonciateur, donneur (arg.), condé (arg.), cafard (fam.).J'ai eu recours au ministère des mouchardes; presque toujours j'ai été satisfait de leurs services (Vidocq,Mém., t.3, 1828-29, p.235).Être admis comme mouchard dans une préfecture de police (Villiers de L'I.-A.,Corresp., 1866, p.83):
1. Si jamais l'homme doit sentir l'utilité, les douceurs de l'amitié, n'est-ce pas le lépreux moral appelé par la foule un espion, par le peuple un mouchard, par l'administration un agent? Balzac,Splend. et mis., 1844, p.141.
2. P. méton., vx, arg. et pop. La Moucharde. La police. Un témoin s'est écarté pour aller prévenir la Moucharde (D'Esparbès ds Lar. Lang. fr.).
3. P. ext. Toute personne qui rapporte les faits et gestes de quelqu'un. Synon. rapporteur.Inutile de me demander au concierge, que je soupçonne de faire le mouchard (Courteline,Ronds-de-cuir,1893,4etabl., 1, p.122).220 agences spécialisées entretenaient des légions de mouchards professionnels (Traité de sociol., 1967, p.494):
2. ... l'aspirant Zametkowski (...) fit libérer frauduleusement plus de deux mille prisonniers, en six mois d'un patient travail qui ne prit fin que sur la délation d'un mouchard. Ambrière,Gdes vac., 1946, p.128.
Emploi adj. Une couche sensible qu'ils dissimulaient (...) sous l'hypocrisie et la malignité moucharde (Arnoux,Solde, 1958, p.266).
B. − P. anal.
1. Trou, orifice servant à observer sans être vu. Synon. judas.C'est ça, ma mère! Je vous ai volée et, cinq minutes après, je vous ai remboursée. Papa va s'amuser. D'autant plus que mes frères se disputaient le plaisir de coller leur œil au mouchard lors de votre dernière incursion dans mon domaine (H. Bazin,Vipère, 1948, p.265).
En compos. Œilleton-mouchard. À chaque palier, il examinait (...) les divers systèmes de sécurité: verrou à pompe, Yale, Bloctout, œilletons-mouchards et autres ennemis habituels (H. Bazin,Bur. mariages, 1951, p.80).
En partic. ,,Œilleton aménagé dans la porte d'une cellule, par lequel le surveillant s'assure du comportement du prisonnier`` (Le Breton Argot 1975). Allongé sur le pucier, Doudou se détranchait pas. Pourtant, il savait que le gaffe le frimait à travers le mouchard (Le BretonArgot1975).
2. TECHNOL. Appareil qui permet d'exercer une surveillance ou un contrôle: appareil de contrôle de la vitesse du train et de la vigilance du mécanicien sur les locomotives (appareil Flaman), du chauffeur sur les camions. (Dict. xixeet xxes.).
MAR. ,,Appareil contrôleur des rondes; compteur enregistreur des tours de la machine, à bord des navires; manomètre et baromètre enregistreurs`` (Esn. 1966). Synon. contrôleur, boîte noire (v. boîte I B 2 b).
3. DÉFENSE. Avion destiné à la reconnaissance. Dans le Vercors, sous les rochers, près des braises dont il fallait cacher la fumée aux «mouchards» qui évoluaient dans le ciel, l'éducation populaire continuait (Cacérès,Hist. éduc. pop., 1964, 139).
4. IMPR. ,,Repère imprimé qui permet de contrôler la marge, le registre ou la pliure`` (Lar. encyclop.).
5. Arg. La moucharde. La lune (qui dévoile ce qui se cache dans la nuit). Mais déjà la patraque (patrouille) Au clair de la moucharde Nous reluque de loin (A. Bruant dsRiv.-Car.1969).
Mouchard à becs. ,,Réverbère`` (La Rue 1954).
Prononc. et Orth.: [muʃa:ʀ], fém. [-ard̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1567 «espion de police» (H. Junius, Nomenclator omnium rerum propria nomina variis linguis explicata indicans, 547 d'apr. FEW t.6, 3, p.255a); b) 1828-29 subst. fém. ministère des mouchardes (Vidocq, loc. cit.); id. adj. fém. la gent moucharde (Id., ibid., p.75); c) 1889 La Moucharde «la police» (Macé, Mes lundis, p.258); 2. a) 1571 «celui qui espionne quelqu'un, le surveille» (M. de La Porte, Epithètes ds Livet Molière t.2, p.123); b) 1850 subst. fém. «rapporteuse» (Labiche, Fille bien gardée, I, 5, p.295); 3. ca 1821 «tableau indicateur» (Le Jargon ou Lang. de l'arg. réformé pour l'instruction des bons grivois, p.9); 4. 1847 mouchard à bec «réverbère» (Dict. arg., p.236); 5. 1894 «appareil de contrôle» (Sachs-Villatte, Französisch-deutsches Supplement-Lexikon ds Quem. DDL t.4). Dér. de mouche* «espion»; suff. -ard*. Fréq. abs. littér.: 168.

mouchard, -

Mouchard, moucharde : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mouchard \mu.ʃaʁ\ masculin

  1. (Familier) Espion, indicateur pour la police.
    • Les listes des mouchards de Fouché ne nous ont pas été conservées, le Ministre les ayant brulées en Juin 1810 au moment de sa seconde disgrâce. — (Henry Buisson, La Police, son histoire, 1949)
    • Boukharine, […], suivi pas à pas par des mouchards, espionné nuit et jour, discute, blême de colère et d'angoisse, aux séances du Bureau politique. — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
    • Sauf des mouchards et des gendarmes,
      On ne voit plus par les chemins,
      Que des vieillards tristes en larmes,
      Des veuves et des orphelins.
      — (Jean-Baptiste Clément, La Semaine Sanglante -1871)
    • Il s'abaisse jusqu'à recevoir dans son cabinet de ministre de l'Intérieur un bas mouchard, un nommé Métivier qu'il veut utiliser pour dissoudre — sans doute (?) — les grèves de Draveil-Vigneux (août 1908). — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Voyez-vous […] nous avons à Paris plusieurs catégories de malandrins. Pour nous en garantir, il nous faut recourir à des hommes présentant des qualités particulières. Ces hommes sont des mouchards, comme vous les appelez. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. Personne qui observe des agissements pour en rendre compte.
  3. Trou qui permet d'observer.
    • D'autant plus que mes frères se disputaient le plaisir de coller leur œil au mouchard lors de votre dernière incursion dans mon domaine. — (Hervé Bazin, Vipère au poing, ch. XXIV, Bernard Grasset, 1948, page 265)
  4. Appareil servant à enregistrer des données pour contrôler la vitesse ou la vigilance de conducteur.
    • Ainsi, cet ingénieur-traction de l’Est de 1866 à 1908, a laissé à la postérité le « flaman », plus communément appelé le « mouchard », appareil indicateur-enregistreur de vitesse servant à pister les mécaniciens pendant leur temps de conduite d’un train. — (Didier Janssoone, Manuel d'exploitation ferroviaire, Dunod, 2018, page 143)
    • Mais ce que les gendarmes ne pouvaient faire a priori, il leur arrivait parfois de le faire a posteriori : comme le « mouchard » (quand il n’est pas trafiqué) enregistre, sur chaque camion, la vitesse exacte à chaque instant de la conduite, il était facile de contrôler si la vitesse maximale avait été respectée. — (Didier Gallot, Jean de Maillard, Les automobilistes politiquement incorrects, Albin Michel, 1996)
  5. (Aviation) Avion de reconnaissance.
  6. (Informatique) Logiciel espion.
    • Nos données personnelles, désormais, sont récoltées partout et par tous, dès que l’on utilise un moteur de recherche, un objet connecté, son téléphone, bien sûr, sa montre, son compteur électrique... Les assureurs adorent ces mouchards, qui renseignent sur nos petites manies. — (Adieu, la vie privée !, Le Canard enchaîné, 24 octobre 2018, page 8)
  7. Appareil doté d’un logiciel permettant d’espionner et d’enregistrer les conversations, les déplacements etc. d’autrui.
    • Auparavant, poser un mouchard téléphone demandait de véritables connaissances techniques ainsi qu’un savoir faire, mais de nos jours, il n’y a rien de plus facile avec les progrès de la technologie. — (Poser un mouchard téléphone comme un vrai espion, logicielespion.com)
    • Le mouchard GPS (on parle aussi de GPS miniature, tracker GPS ou GPS espion) est un appareil de taille réduite qui enregistre les modalités des déplacements d’une personne ou d’un véhicule. — (Mouchard, GPS miniature : ce qu'il faut savoir, geolocalisationvehicules.expertmarket.fr)
  8. Compas de route inversé suspendu au-dessus du lit du capitaine d'un navire.
    • Ça c’est un mouchard, un compas qui se fixe au plafond de la cabine du capitaine. C’est pratique quand il est encore au lit... — (Isabelle Péhourticq, Lulu est vert de jalousie, Actes Sud, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mouchard, moucharde : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUCHARD. n. m.
Celui, celle qui espionne. Il désigne aussi un Espion de police. Il est populaire.

Mouchard, moucharde : définition du Littré (1872-1877)

MOUCHARD (mou-char ; le d ne se lie pas : un mou-char adroit ; au pluriel, l's ne se lie pas : des mou-char adroits ; cependant quelques-uns la lient : des mou-char-z adroits) s. m.
  • 1 Terme de dénigrement. Espion de police. Mouchards, gens fort dangereux, Anti-Ménagiana, p. 187. Mais nous qui de maints brocards Poursuivons jusqu'aux mouchards, Béranger, Judas.
  • 2Il se dit aussi de ceux qui, dans la vie privée, jouent le rôle des mouchards de police. Ne voilà pas de mes mouchards qui prennent garde à ce qu'on fait ? Molière, Avare, I, 3. Chemin faisant, on observe avec soin S'il n'est point là de mouchard qui regarde, Du Cerceau, Poésies, la Nouvelle ève.

    Au fém. Dans le style familier. C'est une petite moucharde.

  • 3Sans idée de dénigrement. Un curieux. C'est sur ce fameux théâtre des Tuileries, dit un écrivain de l'époque, qu'une beauté naissante fait sa première entrée au monde ; bientôt les mouchards de la grande allée sont en campagne au bruit d'un visage nouveau ; chacun court en repaître ses yeux, les Souhaits (1693), sc. de Colombine et Isabelle ; dans le Théâtre italien de Gherardi, t. V, p. 65, 66.

    Inusité en ce sens.

  • 4Espion de guerre (inusité en ce sens). Les mouches de cour sont chassées ; Les mouchards sont pendus : et vous mourrez de faim, De froid, de langueur, de misère, Quand Phébus régnera sur un autre hémisphère, La Fontaine, Fabl. IV, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. La reine mere, qui haïssoit et se voyoit haïe du duc d'Anjou, et avoit par ses espions et mouchards decouvert ce qui se projettoit pour la desauthoriser et empescher le retour du roy de Pologne, Sully, Mém. t. I, p. 80, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOUCHARD. - ÉTYM. Ajoutez en confirmation de mouche comme origine du mot : L'étymologie par Mouchy est impossible. On en trouve la preuve en une note ajoutée dans la Nouvelle biographie générale (Didot), à l'article concernant ce personnage : " C'est à tort que Mézeray et quelques autres écrivains ont prétendu que du nom de Mouchy on a fait celui de mouchard… On trouve, dans l'Epistre écrite des Champs-Elysées sous le nom de Pierre Faifeu, mystère de la Passion représenté vers le milieu du XVe siècle (Mouchy fut inquisiteur en 1539), une servante qui, en parlant des sergens du guet, leur dit : Vous estes bien à loisir D'aller à ceste heure moucher ; Il est temps de s'aller coucher. "

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mouchard »

Étymologie de mouchard - Littré

Mouchard paraît venir de mouche qui s'est dit pour espion. Cependant Mézeray (Règne de François II) dit, en parlant de Démocharès, théologien de Paris et inquisiteur pour la foi, qu'il se nommait de Mouchy, et que ses espions s'appelaient mouchards ; étymologie adoptée par Voltaire, Hist. parlem. ch. XXI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mouchard - Wiktionnaire

Un inquisiteur de la foi, sous François II, s’appelait Mouchy, […] et les espions qu’il employa, connus d’abord sous le nom de mouches, à cause de son sobriquet de Mouchy, furent ensuite appelés mouchards. — (Henry Buisson, La Police, son histoire, 1949). → voir mouche et -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mouchard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mouchard muʃar play_arrow

Citations contenant le mot « mouchard »

  • Espion, menace, mouchard : que reproche-t-on vraiment à TikTok ? Cyberguerre, Espion, menace, mouchard : que reproche-t-on vraiment à TikTok ? - Cyberguerre
  • Les concepteurs de StopCovid ont-ils placé un « mouchard » dans l’application ? La réponse est « oui » et cela mérite une explication. The Conversation, Fact check : L’application StopCovid contient-elle un mouchard ?
  • On fait de la critique quand on ne peut pas faire de l'art, de même qu'on se met mouchard quand on ne peut pas être soldat. Gustave Flaubert, Correspondance, à Louise Colet, 1846

Traductions du mot « mouchard »

Langue Traduction
Corse snitch
Basque snitch
Japonais スニッチ
Russe осведомитель
Portugais dedo duro
Arabe واش
Chinois 告密者
Allemand verräter
Italien infiltrato
Espagnol soplón
Anglais snitch
Source : Google Translate API

Synonymes de « mouchard »

Source : synonymes de mouchard sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires