La langue française

Monture

Sommaire

  • Définitions du mot monture
  • Étymologie de « monture »
  • Phonétique de « monture »
  • Citations contenant le mot « monture »
  • Images d'illustration du mot « monture »
  • Traductions du mot « monture »
  • Synonymes de « monture »

Définitions du mot monture

Trésor de la Langue Française informatisé

MONTURE, subst. fém.

I. − Bête de somme que l'on monte pour être transporté; plus partic., cheval de selle. Le Comte gagna à cheval le faubourg du Roule, puis les Champs-Élysées, fit le tour du bois au galop, revint par le Boulevard extérieur, et arrêta sa monture ruisselante à la grille de l'hôtel de Baccarat (Ponson du Terr., Rocambole, t.3, 1859, p.49):
1. Loin de chercher à être remarqué d'elle [la riche châtelaine], il s'était, lors de ses rencontres, effacé le plus qu'il avait pu, ne voulant pas donner à rire par son feutre bossué et piteux, son plumet mangé des rats, ses habits passés et trop larges, son vieux bidet pacifique, plus propre à servir de monture à un curé de campagne qu'à un gentilhomme... Gautier, Fracasse, 1863, p.36.
Enfourcher une monture (au fig.). Entrer dans une organisation (politique, syndicale, etc.) pour se procurer les moyens d'entreprendre:
2. On peut se demander pourquoi, à son entrée dans la carrière, Pierre Mendès-France a choisi le radicalisme: c'est que, dans le régime des partis, il faut bien enfourcher une monture. Mauriac, Bloc-Notes, 1958, p.131.
Ménager sa monture. Les débuts d'un voyage sont toujours marqués par l'entrain des cavaliers et des chevaux (...). Qui veut aller loin doit ménager sa monture. Il fut donc décidé que chaque journée ne comporterait pas plus de vingt-cinq à trente milles en moyenne (Verne, Enf. cap. Grant, t.2, 1868, p.94).Proverbe. Qui veut voyager loin, ménage sa monture. Il faut ménager ses forces, ses ressources si l'on veut durer longtemps.
P. anal.
Tout engin que l'on enfourche comme un monture:
3. ... les vélos de femme faisant fureur, les cyclistes chinois faussant leur nouvelle monture nickelée dans les ornières creusées depuis des millénaires profondément dans les dalles en granit des chaussées historiques des invasions par l'incessant charroi impérial... Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.316.
Péj. Femme qui se livre à la monte (comme s'accouplent les animaux domestiques):
4. On lit dans Al Mostrataf: «Les montures de la volupté sont celles qui ont un peu plus de dix ans, et qui ne dépassent pas vingt; passé cet âge, mets-les au rebut. La femme de quarante ans, par exemple, est une calamité.» Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p.606.
II.
A. − Action d'assembler les diverses parties d'un objet (synon. plus gén. montage); en partic., BIJOUT. sertissage des pierres précieuses. Je suis bien sûr de vous apprendre que Mellerio est le premier homme du monde pour les bagues hiéroglyphiques et lithologiques; Nitot pour le dessin et la monture des boucles d'oreilles (Jouy, Hermite, t.1, 1811, p.77).
B. −
1. Armature qui peut soit donner à un objet sa forme, soit en délimiter le contour et assurer éventuellement l'assemblage de ses diverses parties. Monture de lunettes, de miroir, de parapluie. Cropette, qui ne se doutait de rien, cligne quatre ou cinq fois de la paupière gauche, essuie ses lunettes à monture de fil de fer, les remet et regarde Folcoche, pour confirmation (H. Bazin, Vipère, 1948, p.271).
2. Spécialement
a) AGRIC. ,,Ensemble des animaux et instruments aratoires servant à exploiter une ferme`` (Mots rares 1965).
b) ARM. Monture de fusil. Pièce de bois formant le fût et la crosse du fusil. (Dict. xixeet xxes.). Monture d'épée. Ensemble de la garde, de la fusée et du pommeau (Dict. xixeet xxes.).
c) ASTRON. ,,Ensemble mécanique destiné à porter un instrument d'observation et mobile autour de deux axes perpendiculaires qui servent à le diriger vers un point quelconque de la voûte céleste.`` (Astron. 1973). Monture azimutale, équatoriale; monture allemande, anglaise; monture à fourche, en fer à cheval.
d) ORFÈVR. Partie dans laquelle s'enchâsse un ornement, où est sertie une pierre précieuse. Elle fit miroiter la bague. − Il est regrettable que la monture soit démodée. − Je vous en ferai mettre une moderne (Montherl., Lépreuses, 1939, p.1426).
e) PÊCHE. ,,Système d'hameçons de constructions variées, avec lequel on peut attacher divers types d'amorces`` (Schreiner 1975). Monture à poisson mort, à crevette, à amorce vivante, à vers.
Prononc. et Orth.: [mɔ ̃ty:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1348 «bête sur laquelle on monte pour se faire transporter» (Compte de Nicol. Bracque, A.N. KK 7, fo14 vods Gdf. Compl.); b) 1892 «bicylette» (Baudry de Saunier, Cycl., p.467); 2. a) 1680 «partie d'un objet qui sert à assembler, fixer, supporter l'élément principal» (Rich.); b) 1831 «partie métallique d'une pièce d'orfèvrerie, enchâssant l'ornement principal» (Dumas père, Charles VII, IV, 3, p.287); 3. 1718 «action de monter un ouvrage» (Ac.). Dér. de monter*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér.: 347. Fréq. rel. littér.: xixes. a) 303, b) 762; xxes.: a) 579, b) 459. Bbg. Autheville (P. D'). Termes techn. empl. en sellerie. Banque Mots, 1977, no14, p.158. _ Quem. DDL t.9.

Wiktionnaire

Nom commun

monture \mɔ̃.tyʁ\ féminin

  1. Animal (cheval, âne, mulet, etc.) que l’on monte.
    • Quant aux montures destinées au service des voyageurs, c’étaient de ces petits chevaux de race espagnole, noirs ou grisâtres de robe, […] bêtes douces et courageuses qui sont fort estimées. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • À peine nos montures avaient-elles un assez large espace pour marcher deux de front. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Nous avions combattu et couru toute la journée. Faits prisonniers par les dragons prussiens, nous avions été emmenés jusqu'à Vrigne-aux-Bois au grand trot de nos montures. — (Victor Thiéry, Après la défaite : Souvenirs et impressions d'un prisonnier de guerre en Allemagne, Paris : chez Frinzine, Klein & Cie, 1884, p. 17)
    • Parfois les rênes s'échappent de nos doigts engourdis, et nos montures aveuglées, tournant le dos à la tempête, refusent d'avancer. Nous les laissons souffler un instant, puis reprenons notre course muette et aveugle. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 36)
    • Accompagné de trois cavaliers, il approchait de Troyes : avec sa monture, il y avait donc quatre chevaux. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • (Figuré)Vers le sud, à cent mètres environ au-dessus des eaux, chevauchant, telles des Valkyries, les étranges montures dont la mécanique européenne avait été l’inspiratrice, les Japonais s’avançaient sur leurs monoplans rouges. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 312 de l’éd. de 1921)
  2. (Arts) Action de monter un objet, un outil, un bijou ; résultat de cette action.
  3. (Par extension) Travail de l’ouvrier qui l’a monté.
    • La monture de cet éventail, de ce bijou a été exécutée avec goût. Il en a coûté tant pour la monture.
  4. Ce qui sert à assembler, à supporter, à fixer la partie ou les parties principales d’un objet, d’un outil.
    • La monture d’une scie, d’un télescope.
    1. (En particulier) Métal employé pour assembler, réunir, encadrer les différentes pièces dont se forment une tabatière, un étui, un vase, un bijou quelconque.
      • Une monture de vermeil, d’or, d’argent. La monture d’une bague.
    2. (En particulier) Partie des lunettes qui maintient les verres.
      • Par une fenêtre ouverte, elle aperçut un piano sur lequel jouaient à quatre mains deux filles portant les mêmes lunettes à monture d’écaille. — (Jane Thynne, Le jardin d'hiver, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Sophie Bastide-Foltz, Éditions JC Lattès, 2016, chap. 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MONTURE. n. f.
Animal (cheval, âne, mulet, etc.) sur lequel on monte. Le cheval est la meilleure de toutes les montures. Les mules sont la monture ordinaire en Espagne. Dans les Indes, on se sert assez généralement de bœufs pour monture. Les éléphants sont la monture habituelle des princes orientaux. Prov. et fig., Qui veut voyager loin ménage sa monture. Voyez MÉNAGER.

MONTURE, en termes d'Arts, se dit de l'Action de monter un objet, un outil, un bijou, et désigne le Travail de l'ouvrier qui l'a monté. La monture de cet éventail, de ce bijou a été exécutée avec goût. Il en a coûté tant pour la monture. Il se dit aussi du Résultat de cette action et il désigne Ce qui sert à assembler, à supporter, à fixer la partie ou les parties principales d'un objet, d'un outil. La monture d'une scie. La monture d'un fusil, d'un pistolet, Le bois sur lequel les parties métalliques sont montées. La monture d'un éventail, L'assemblage des morceaux de bois ou d'autre matière qui servent à soutenir le papier ou l'étoffe d'un éventail. Monture de bride, Ce qui porte et soutient la partie du mors qui entre dans la bouche du cheval.

MONTURE se dit particulièrement du Métal employé pour assembler, réunir, encadrer les différentes pièces dont se forment une tabatière, un étui, un vase, un bijou quelconque. Une monture de vermeil, d'or, d'argent. La monture d'une bague.

Littré (1872-1877)

MONTURE (mon-tu-r') s. f.
  • 1Bête sur laquelle on monte pour aller d'un lieu à un autre. J'ai néanmoins encore une prière à vous faire, que vous preniez des montures et l'équipage nécessaire, et que vous alliez trouver Gabelus, Sacy, Bible, Tobie, IX, 3. Les ânes firent toujours sa monture ordinaire, Voltaire, Mœurs, 52. Sa monture était un tigre superbe qu'il avait dompté, et qui était aussi haut que les plus beaux chevaux de Perse, Voltaire, la Princ. de Babyl. 1.
  • 2Travail d'un ouvrier qui a monté quelque ouvrage. Vous payerez tant pour la monture.
  • 3Ce qui sert à assembler, à supporter, à fixer la partie ou les parties principales d'un objet, d'un outil, etc. La monture d'un thermomètre.

    La monture d'un fusil, d'un pistolet, le bois sur lequel le canon et la platine sont montés.

    La monture d'un éventail, l'assemblage des morceaux de bois ou d'autre matière qui servent à soutenir le papier ou l'étoffe d'un éventail.

    Monture d'un violon, d'une basse, d'une guitare, l'ensemble des cordes qui les garnissent, considérées surtout une fois qu'elles sont ou peuvent être montées au ton convenable.

    Monture de bride, ce qui porte et soutient la partie du mors qui entre dans la bouche du cheval.

  • 4Le métal employé pour monter un bijou, un objet précieux. Une monture d'or, d'argent.
  • 5 Terme de commerce. Équipement d'un vaisseau.

    Marchandises qu'on doit transporter.

    PROVERBE

    Qui veut aller loin ménage sa monture, c'est-à-dire il faut éviter les excès si l'on veut prolonger ses jours ; ou bien il faut ménager les choses dont on veut se servir longtemps.
    Je lui disais parfois : monsieur Perrin Dandin, Tout franc, vous vous levez chaque jour trop matin ; Qui veut voyager loin ménage sa monture, Racine, Plaid. I, 1.

HISTORIQUE

XVe s. Sans monture et sans armure, Froissart, II, II, 238. Portant harnois rouillé de nonchaloir Sus monteure foulée de foiblasse, Orléans, Bal. 84.

XVIe s. Il alloit faisant sa visitation par les villes à pied, sans monture quelconque, Amyot, Cat. 13.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MONTURE. Ajoutez :
6 Terme rural. Les animaux et les instruments aratoires servant à exploiter une terre. Vente de la belle monture garnissant la terre de Mémartin, en Juilley…, Avranchin, 22 fév. 1874, Annonces.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MONTURE, s. f. terme de Commerce, qui n’est guere en usage que dans les provinces de France voisines de l’Espagne, particulierement du côté de la Gascogne, pour signifier la charge d’un mulet, composée de deux balles de marchandises de cent-cinquante livres chacune. Ainsi lorsqu’un marchand mande à son correspondant, ou un commissionnaire à son commettant, qu’il lui envoye six montures de laine, cela doit s’entendre de dix-huit-cens livres de laines partagées en douze balles sur six mulets. Dictionnaire de Commerce.

Monture, (Marine.) c’est la même chose qu’armement. Voyez Armement.

Monture, en terme d’Eventaillistes, sont des bâtons ou verges de bois d’inde, d’ivoire, de baleine, de roseau, sur lesquels la feuille est montée.

Monture, en terme d’Orfévre en grosserie, c’est le corps ou la branche d’un chandelier fait sur différens desseins. Tous les accessoires d’un ouvrage d’orfévrerie quelconque en sont la monture, tels que les ornemens qui sont sur les chandeliers, écuelles, terrines, pot-à-oille, &c.

Monture, se dit de toutes les bêtes sur le dos desquelles on monte. La mule est une monture fort commode.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « monture »

Monter ; provenç. et espagn. montadura.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1360) Dérivé de monter avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monture »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monture mɔ̃tyr

Citations contenant le mot « monture »

  • Qui veut voyager loin ménage sa monture. De Jean Racine / Les Plaideurs
  • Qui aime bien ses lunettes ménage sa monture. De Francis Blanche / Mon Oursin et moi
  • La poésie, c'est la monture de l'adjudant. De Jacques Audiberti
  • La vie passe, rapide caravane ! Arrête ta monture et cherche à être heureux. De Omar Khayyâm / Rubâ'iyyât
  • A trop museler sa monture, on risque de se retrouver enfourchant un cheval de bois. De Driss Chraïbi / Une Enquête au pays
  • Plus un diamant est beau, plus il faut que la monture soit légère. Plus le chaton est riche, moins le diamant est en évidence. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Bien connu des utilisateurs de filtres pour porte-filtres à fixation magnétique, H&Y lance un projet Kickstarter pour finaliser la mise au point d’une monture de filtre à lames rétractables. , H&Y Revoring : un projet de filtre à monture adaptable sur n’importe quel (...) - Le Monde de la Photo
  • Lancé avec seulement deux objectifs DX en monture Z, le Nikon Z 50 est compatible avec l’adaptateur FTZ, ce qui lui permet d’utiliser de nombreux objectifs en monture F – sauf les optiques non-AI Nikkor. Le Nikon Z 50 pourra ainsi être utilisé avec un parc optique DX constitué pour un reflex Nikon APS-C ou FF. Phototrend.fr, Test du Nikon Z 50, le premier hybride APS-C en monture Z
  • En une dizaine de mois, Karine Breheret et Emmanuel Nau ont créé une trentaine de montures dont la fabrication est assurée par une entreprise française d’Oyonnax dans le Jura. , Près de Nantes, ils créent des lunettes bio made in France | L'Hebdo de Sèvre et Maine
  • L’étude sur l’industrie mondiale des montures de lunettes aide chaque entreprise à fournir des opportunités significatives aux entreprises spécifiques ainsi que l’avenir de l’industrie mondiale des montures de lunettes. L’objectif principal du rapport sur le marché de la monture Spectacle est d’inclure une information de profil récemment mise à jour pour tenir un registre du marché de la monture Spectacle à travers le monde parallèlement aux décisions liées à l’entreprise. Thesneaklife, Recherche sur le marché des montures de lunettes (impact de COVID-19) 2020-2026: Shuron (États-Unis), Luxottica (Italie), Safilo Group (Italie) – Thesneaklife

Images d'illustration du mot « monture »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « monture »

Langue Traduction
Anglais mount
Espagnol montar
Italien montare
Allemand montieren
Chinois 安装
Arabe دابة
Portugais monte
Russe крепление
Japonais マウント
Basque mendian
Corse muntagna
Source : Google Translate API

Synonymes de « monture »

Source : synonymes de monture sur lebonsynonyme.fr
Partager