La langue française

Jument

Définitions du mot « jument »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUMENT, subst. fém.

A. − Femelle du cheval. Synon. cavale (littér.), haquenée (vx.).Jument alezane, isabelle, pie; jument bréhaigne, pleine; jument de haras; jeune jument (synon. pouliche). Une jument courant dans un pré avec son poulain dans les jambes (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Miss Harriet, 1883, p. 870).Une fine jument noire qui, dans le box qu'on venait d'ouvrir, dansait et grattait du sabot (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 85):
La longue jument baie appuie sur le mors, fauche la route de ses quatre fers avec un puissant battement des hanches, et le grincement du cuir accompagne délicieusement l'odeur fauve du poil, de la belle robe luisante tachée de sueur. Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1360.
Jument poulinière*.
B. − Fam.
1. Proverbe, vx. ,,Jamais coup de pied de jument ne fit mal à cheval, Un galant homme ne s'offense point de recevoir un coup ou une injure d'une femme`` (Ac. 1835, 1878; Dict. xixes.).
2. Femme grande et forte. Lucie Desrosiers, cette grande jument rousse (Colette, Music-hall,1913, p. 240).
REM. 1.
Jumenterie, subst. fém.Haras spécialisé dans l'élevage des étalons et des juments poulinières. [La Fiancée], est le plus beau type de cette jumenterie de Pompadour (D'Esparbès,Folie épée,1927,p. 173).
2.
Jumenteux, -euse, adj.,méd., rare. Urine jumenteuse. Urine trouble et chargée comme celle du cheval. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [ʒymɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xiies. masc. « bête de somme » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, XLVIII, 12 [jumentum]); 2. 1174 fém. « femelle du cheval » (Guernes de Pont-Ste-Maxence, S. Thomas, éd. E. Walberg, 594). Du lat. jumentum « bête de somme »; jumentum « femelle du cheval » est attesté au vies. (TLL, t. 7, 2, col. 647), jumenta « id. » au viiie-ixes. ds les Gloses de Cassel (Bartsch Chrestomathie, 1, 13). Dans cet emploi, jument a évincé l'a. fr. ive, remontant au lat. equa. Fréq. abs. littér. : 485. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 338, b) 523; xxes. : a) 1 024, b) 876. Bbg. Ducháček (O). Les Microstructures lex. Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 1, pp. 584-586. - Fournier (P.-F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 119.

Wiktionnaire

Nom commun

jument \ʒy.mɑ̃\ féminin (pour le mâle on peut dire : étalon, cheval)

  1. Femelle du cheval.
    • Jument poulinière.
  2. (Familier) et (Péjoratif) Femme grande et forte.
    • Quand il m’a demandée en mariage il me disait que j’étais une belle pouliche, aujourd’hui, il me traite de grosse jument !

Nom commun

jument masculin

  1. (Zoologie) (Agriculture) Bête de somme, bête de charge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUMENT. n. f.
Femelle du cheval. Jument poulinière. Jument de haras.

Littré (1872-1877)

JUMENT (ju-man) s. f.
  • 1La femelle du cheval. Lorsqu'un franc campagnard avec longue rapière, Montant superbement sa jument poulinière, Qu'il honorait du nom de sa bonne jument, Molière, Fâch. II, 7.

    Terme de haras. Jument vide, celle qui n'a pas été fécondée par l'étalon.

  • 2Nom d'un instrument qui servait à faire la monnaie au moulin, avant l'invention du balancier ; les faux monnayeurs s'en servent encore, c'est une espèce de fer à gaufrer qui fait et marque en même temps la pièce.

    PROVERBE

    Jamais coup de pied de jument ne fit mal à cheval, c'est-à-dire les hommes prennent en bien et comme des galanteries ce que les femmes peuvent faire contre eux, surtout les coups que les femmes leur donnent.

HISTORIQUE

XIIe s. Cumparez est li huem [l'homme] as jumenz [bêtes de somme] nun savanz, Liber psalm. p. 64. [Il] N'ot pas destrier, ainz chevauche jument, Bat. d'Aleschans, V. 5988.

XIIIe s. Les jumenz, ce est les grosses bestes d'eus [Égyptiens], Psautier, f° 95. Et s'en ala le cheval couvert de ses armes à nos ennemis, pource que le plus des Sarrazins estoient montez sur jumens ; et pour ce trait le cheval aus Sarrazins, Joinville, 218.

XVe s. Une bonne jument du prix de quatre livres tournois, Delisle, Agriculture normande, p. 138. Qui que saille nostre jument, le poulain est nostre, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 178. Boirai-je simplement Ce que boit ma jument [de l'eau] ? Basselin, XXIV.

XVIe s. Le gros bestail nous aide au port, au charroi, et au labourage, à telle cause dict jument, du mot latin juvare, et bien que ce titre soit particulierement donné à la femelle du cheval, De Serres, 259. Amprès que le duc d'Albe desassiegea [leva le siége de] Sanjac [Senthià], M. le marechal Brissac ne fut pas plus heureux au siege de Coni : si bien que, si les François leur reprochoient Sanjac, ils nous reprochoient Coni : à beau jeu, beau retour, et ainsy ils se rendoient la jument, Brantôme, le Maréchal de Brissac, t. III, p. 73.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JUMENT, s. f. (Maréchallerie.) c’est la femelle du cheval, & la même chose que cavalle. On se sert plus communément du mot de jument dans les occasions suivantes. Jument pouliniere, est celle qui est destinée à porter des poulains, ou qui en a déja eu. Jument de haras, est la même chose : jument pleine, est celle qui a un poulain dans le ventre ; jument vuide, en terme de haras, est celle qui n’a pas été emplie par l’étalon. Voyez l’art. Cheval & Haras.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jument »

Berry, jement, jument, cheval, bête de somme ; provenç. jument ; espagn. jumenta ; portug. jumento, jumenta ; ital. giumento, giumenta ; du lat. jumentum, bête de somme, dont le nom s'est particularisé à signifier la cavale ; c'est ainsi qu'en grec moderne ἄλογον, qui veut dire proprement l'animal sans raison, a pris le sens spécial de cheval. Jumentum est la contraction de jugmentum, action de lier, de joindre, de jungere, joindre, jugum, joug.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin jūmentum (« attelage ») de jugum (« joug ») puis prenant le sens de « bête de somme ou de trait ». Ce mot a gardé le sens de « bête de somme » en ancien français qui nommait la femelle du cheval par l’un ou l’autre des deux anciens mots cavale (issu du latin vulgaire caballus) et ive (issu du latin classique equa). Le sens de « femelle du cheval » est attesté dès la deuxième moitié du XIIe siècle (1174).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin jumentum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jument »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jument ʒymɑ̃

Citations contenant le mot « jument »

  • D'où, barbe au vent, nous reviens-tu, Septembre, La lèvre humide, amant gourmand, botté, Ceint d'or sur ta jument comme un saint Georges ? De Jean Grosjean / Neuf poètes
  • Une jument de noble race n’a pas honte de son fumier. De Proverbe arabe
  • Quand la jument est sortie, il n’est plus temps de fermer l’étable. De Proverbe français
  • C’est à qui saura la chevaucher que la jument appartiendra. De Proverbe français
  • Mieux vaut compter sur son âne que sur la jument du voisin. De Proverbe auvergnat
  • L'étalon ne sent pas les coups de pied de la jument. De Proverbe basque
  • Jamais de coup de pied de jument ne fit mal à un cheval. De Proverbe français
  • La bonne jument se vend à l'étable. La rosse doit courir les foires. De Proverbe français
  • Payer une pension alimentaire revient à donner de l'avoine à une jument morte. De Groucho Marx
  • Les chevaux ne sont pas des femmes, même une jument est une espèce d’homme. De William Faulkner
  • Kimberley Conin a déposé une plainte ce dimanche 19 juillet au matin à la gendarmerie de Doullens après que sa jument - qu’elle a sauvée il y a deux mois de l’abattoir- a été sauvagement agressée à l’arme blanche samedi en fin d’après-midi. Courrier picard, Une jument agressée au couteau dans une pâture près de Doullens
  • Un sauvetage délicat pour les sapeurs-pompiers du Var ce dimanche en fin de journée. Une jument est tombée dans une fosse d'entretien de véhicule sur la commune d'Evenos au nord de Toulon. Les secours ont réussi à l'extraire après plusieurs heures. France Bleu, PHOTOS - Une jument sauvée après être tombée dans une fosse à Evenos
  • Thomas Carlile s’impose au haras de Jardy avec la jument qu’il prépare pour les JO Eurosport, Thomas Carlile s’impose au haras de Jardy avec la jument qu’il prépare pour les JO - Equitation - Eurosport
  • Samedi 6 juin 2020, en début d’après-midi, alors qu’elle revient des courses, elle remarque qu’une de ses juments, Lady, âgée de 16 ans, est allongée dans l’herbe. La propriétaire explique : , Elle retrouve sa jument massacrée dans un champ près de Dieppe | Les Informations Dieppoises
  • Un appel est lancé par les propriétaires d’une jument qui a disparu depuis quelques jours. "Nous sommes tristes, qu’est devenue notre douce "Dadoue", jument de 14 ans, qui a disparu le jeudi 25 juin sur la commune de Saint-Georges? Elle mesure 1,58 m et a pour nom "Soledad". Son nom usuel est "Dadoue". sa robe est d’un gris tirant sur le blanc avec l’âge." ladepeche.fr, Saint-Georges. Gers : qui peut dire où est la jument "Dadoue" ? - ladepeche.fr
  • Alexis Deroubaix évoque les qualités de sa nouvelle recrue Kitona de Muze gagnante de la deuxième étape du Grand National 1.50m au Haras de la Vallée (Notre Dame d'Estrées-14). "Nous n'avions pas encore couru de barrages ensemble mais elle est douée". De grandes choses pourraient se profiler. Quant à Annick Chenu (Haras du Plessis), copropriétaire de la jument, elle reconnaît qu'une génétique (belge) "de tout premier plan et que tout le monde connaît est un véritable atout". , Alexis Deroubaix et Annick Chenu : "Kitona pourrait être une jument de championnat" / Saut d'obstacles / Sport / Accueil - leperon.fr
  • Elle a rejoint les écuries Thierry Klein à Tonnoy il y a tout juste un mois. Elle, c’est Cattleya Plassay, une jument âgée de huit ans, précédemment montée par le cavalier professionnel Nicolas Delmotte. Ce Selle français intègre le piquet de chevaux de Laura Klein. , Sport lorrain | Une nouvelle jument pour Laura Klein
  • A 26 ans seulement, Edward Levy s'est aujourd'hui offert la 2e place dans le très disputé GP 5* de Grimaud. Associé à Rebeca LS, le Tricolore s'incline devant le n°1 mondial Steve Guerdat et devance le médaillé d'argent olympique en titre Peder Fredricson, c'est dire si la performance est significative. En vrai compétiteur, le cavalier installé au Haras de Lécaude a cru jusqu'au bout à la victoire et a senti une pointe de déception lors du passage de la ligne d'arrivée de Steve Guerdat mais a vite réussi à apprécier son accessit. et n'a pas manqué de souligner les qualités de sa jument ! Réaction à la sortie de la remise des prix. , Edward Levy : "Une jument exceptionnelle" / Saut d'obstacles / Sport / Accueil - leperon.fr

Traductions du mot « jument »

Langue Traduction
Anglais mare
Espagnol yegua
Italien cavalla
Allemand stute
Chinois 母马
Arabe فرس
Portugais égua
Russe кобыла
Japonais マーレ
Basque mare
Corse mare
Source : Google Translate API

Synonymes de « jument »

Source : synonymes de jument sur lebonsynonyme.fr

Jument

Retour au sommaire ➦

Partager