La langue française

Monogramme

Définitions du mot « monogramme »

Trésor de la Langue Française informatisé

MONOGRAMME, subst. masc.

A. − Chiffre formé généralement de la combinaison des lettres initiales d'un nom. Le monogramme du Christ. La grille ouvragée de la villa (avec son prétentieux monogramme O. T., à peine dédoré par le temps) était ouverte (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.848):
1. D'abord, la maison n'a pas été bâtie à l'époque des guerres de la Révolution (...). Ensuite, elle n'a pas été bâtie pour être un poste; elle porte les lettres ELM-PBILIG, qui sont le double monogramme de deux familles, et qui indiquent, suivant l'usage, que la maison a été construite pour l'établissement d'un jeune ménage. Hugo,Travaill. mer,1866, p.151.
En partic. Marque ou signature stylisée qu'un artiste appose sur ses oeuvres. La pâte de sa porcelaine est transparente comme du verre opalin, et il utilise avec une ingéniosité remarquable le décor mélangé d'émail et de biscuit. Sa marque est un monogramme NS ou bien Nast en toutes lettres (G. Fontaine, Céram. fr.,1965, p.135):
2. ... c'est le moment où l'usage se répand, pour les possesseurs, de faire frapper sur les plats leur monogramme ou leurs armoiries: invention heureuse qui rompt la monotonie du décor. Civilis. écr.,1939, p.10-15.
B. − Sigle de plusieurs lettres qui figure, sur certaines monnaies, la marque de l'atelier monétaire, celle des magistrats chargés du contrôle, etc. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [mɔnɔgʀam]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1578 [éd.] «chiffre ou signe que certains artistes apposent au bas de leurs ouvrages» (Ponthus de Tyard, Le Premier Curieux, p.3); 2. 1610 [éd.] (Fauchet, Recueil des antiquitez gauloises et françaises, fo355 vo: (les deniers) avoient en la légende ... le nom du Roi, et au milieu le monogramme: qui est le chiffre et abrégé des lettres de son nom). Empr. au b. lat. monogramma «id.» (cf. Blaise Lat. chrét. et Blaise Latin. Med. Aev.), formé sur le gr. μ ο ́ ν ο ς «seul» (v. mono-) et γ ρ α ́ μ μ α «lettre» (v. -gramme). Fréq. abs. littér.: 25.
DÉR. 1.
Monogrammatique, adj.Qui concerne le monogramme ou en a la forme. (Dict. xxes.). [mɔnɔgʀam(m)atik].1reattest. 1808 (Boiste); de monogramme, suff. -(at)ique*.
2.
Monogrammiste, subst. masc.Artiste qui signe d'un monogramme. La signature, elle est imitée par les spécialistes (...). Ces adroits artistes, appelés monogrammistes (Moreau-Vauthier,Peint.,1933, p.283).[mɔnɔgʀamist]. 1reattest. 1766 (Papillon, Traité hist. et pratique de la grav. sur bois, t.1, p.505); de monogramme, suff. -iste*, peut-être d'apr. grammatiste*.
BBG. Delb. Matér. 1880, p.206.

Wiktionnaire

Nom commun

monogramme \mɔ.nɔ.ɡʁam\ masculin

  1. (Linguistique) Dessin réunissant plusieurs lettres en un seul signe, parfois accompagné d’ornements ou de symboles et servant à signer, à marquer un sceau, des meubles ou tout autre objet.
    • Les actes des rois de France ont été longtemps souscrits d’un monogramme.
  2. Broderie représentant des initiales entrelacées ou juxtaposées, destinée à marquer le linge de maison.
    • — Un gant de cardinal en soie rouge avec monogramme du Christ brodé or, XVe siècle.
      — Une paire de gants de haut dignitaire ecclésiastique en tricot de fil avec monogramme du Christ et broderies or et soies de couleur, XVIe siècle.
      — (Union centrale des Beaux-arts appliqués : Quatrième exposition 1874 : musée historique du costume, Paris : A. Chaix & Cie, 1874, p.11)
    • Jadis, les jeunes filles brodaient leur monogramme sur chaque pièce de leur trousseau.
  3. Chiffre ou signe que certains artistes apposent au bas de leurs ouvrages.
  4. (Philosophie chinoise) Un des deux symboles du yin-yang, ⚊ (yang) ou ⚋ (yin), formant les quatre digrammes, les huit trigrammes et les 64 hexagrammes.

Forme de verbe

monogramme \mɔ.nɔ.ɡʁam\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de monogrammer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de monogrammer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de monogrammer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de monogrammer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de monogrammer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MONOGRAMME (mo-no-gra-m') s. m.
  • 1Nom qu'on donne à la réunion de plusieurs lettres en un seul caractère, de telle sorte que le même jambage ou la même panse serve à deux ou trois lettres différentes, tandis que dans le chiffre on peut suivre distinctement toutes les parties de chaque lettre.

    Monogramme parfait, celui qui renferme toutes les lettres d'un nom.

    Clef d'un monogramme, celle de ses lettres qui est la première dans l'ordre alphabétique ; seconde clef, la seconde lettre en observant le même ordre.

  • 2Chiffre ou signe que les artistes apposent au bas de leurs ouvrages.
  • 3 S. f. Terme de botanique. La monogramme, la plus petite fougère connue, et en même temps la plus simple d'organisation.
  • 4 Adj. Terme d'antiquité. Qui ne consiste que dans les lignes, dans les contours. Peinture monogramme.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MONOGRAMME, s. m. (Monnoies. Inscriptions. Médailles.) caractere composé d’un chiffre, formé de plusieurs lettres entrelacées. Ce caractere ou chiffre étoit autrefois une abréviation de nom, & servoit de signe, de sceau, ou d’armoiries.

La signature avec des monogrammes étoit fort en usage au vij. & viij. siecles. Charlemagne se servoit du monogramme dans ses signatures, comme une infinité de titres de ces tems-là le justifient, il le fit même graver sur un calice dont Louis-le-Débonnaire, ou plûtôt le foible, fit présent à S. Médard, ainsi que l’assure l’auteur de la translation de saint Sébastien ; calicem cum paterâ patris sui magni Caroli monogrammate insignitâ. L’on commença pour-lors, à l’imitation de l’empereur, à se servir en France plus fréquemment du monogramme. Eginard rapporte que Charlemagne ne savoit pas écrire ; qu’il tenta sans succès de l’apprendre dans un âge avancé, & que son ignorance fut cause qu’il se servit pour sa signature du monogramme, qui étoit facile à former, ut imperitiam hanc, honesto ritu suppleret, monogrammatis usum, loco proprii signi invexit. Nombre d’évêques de ce tems-là étoient obligés de se servir du monogramme par la même raison.

On trouve aussi le monogramme de Charlemagne sur les monnoies de ce prince, & c’est une preuve que Charles-le-Chauve n’a pas été le premier, comme l’a cru le pere Sirmond, qui ait ordonné qu’on mît son monogramme sur les monnoies, il ne sert de rien pour défendre l’opinion du savant jésuite, de dire qu’il a seulement prétendu que Charles le-Chauve étoit le premier, qui avoit ordonné par un édit, qu’on marquât les monnoies avec son monogramme, puisqu’il est certain que sans l’ordre exprès du souverain, on ne s’avise jamais de toucher à la marque de la monnoie, qui est une chose sacrée. Sous la seconde race de nos rois, on mit presque toujours le monogramme du prince sur la monnoie, & cette coutume dura jusques sous le roi Robert. Du Cange s’est donné la peine de recueillir les monogrammes des rois de France, des papes, & des empereurs.

Mais l’objet le plus intéressant des monogrammes, est relatif aux médailles. Le pere Hardouin prétend qu’ils désignent les différens tributs qu’on payoit à l’empereur, du dixieme, du vingtieme, da trentieme, du quarantieme, & du cinquantieme. Selon lui, I marque le dixieme denier, K le vingtieme, M le quarantieme. De même le simple X dénote le dixieme, XX le vingtieme, XXX le trentieme, XXXX le quarantieme ; mais ce sentiment est abandonné de tous les savans.

Il seroit plus raisonnable de conjecturer que ces lettres dénotent le prix de la monnoie, que l’I ou l’X marquent, si vous voulez, des oboles, ou semblables petites monnoies du pays, le K ou les XX vingt, &c. comme on voit sur les ochavo d’Espagne, où le VIII. marque maravedis.

Nous avons dans le bas-Empire des monogrammes de villes, & de fleuves, comme de Ravenne, du Rhône, & de quelques autres que M. du Cange a recueillis : & dans les modernes nous avons des monogrammes de noms, comme on le peut voir dans Strada.

Il ne faut pas croire pour cela que les monogrammes soient particuliers au bas-Empire ; les médailles antiques des rois & des villes sont chargées quelquefois de plusieurs monogrammes différens, sur le même revers. Il y en a de simples qu’on devine sans peine, mais la plûpart sont encore inconnues aux plus éclairés.

Il est donc souvent fort difficile d’expliquer ces sortes de lettres à plusieurs branches, renfermant un mot entier qui est ordinairement le mot de la ville ou du prince, ou de la déité représentée sur la médaille, quelquefois encore l’époque de la ville, ou du regne du prince pour qui elle a été frappée. On en trouve grande quantité, principalement sur les médailles greques.

Les monogrammes sont parfaits, quand toutes les lettres qui composent le mot y sont exprimées ; tel est celui du Rhône dans la médaille de Justin, celui de Ravenne, & semblables ; telles sont les monnoies de Charlemagne & de ses descendans, où le revers porte Carlus en monogramme. Ils sont imparfaits quand il n’y a qu’une partie des lettres exprimées ; tel est celui de la ville de Tyr, où l’on ne trouve que la tige du T, qui est la massue d’Hercule, divinité tutélaire des Tyriens : le monogramme de cette ville est aussi souvent figuré par Y.

Il faut prendre garde à ne pas confondre les monogrammes avec les contre-marques des médailles. Les contre-marques sont toujours enfoncées, parce qu’elles sont frappées après la médaille battue ; les monogrammes battus en même tems que la médaille, y font plûtôt un petit relief. Pour les découvrir sûrement il faut beaucoup de sagacité, & une grande attention au lieu & au tems où la médaille a été frappée, à toutes les lettres qu’on peut former des différens jambages qu’on y découvre, & aux lettres qui sont répétées, où les mêmes traits servent deux ou trois fois. Tel est le monogramme de Justinien sur le revers d’une médaille grecque de Césarée, où la premiere branche qui fait I sert trois fois dans le mot ΙΟΥϹΤΙΝΙΑΝΟϹ. Le Ϲ & la lettre Ν servent deux fois. Les lettres uniques qui marquent le nom des villes, comme Π Paphos, Σ Samos, &c. ne doivent point être comptées parmi les monogrammes, ce sont de vraies lettres initiales. (D. J.)

Monogramme, (Peint. anc.) en grec μονογραμμος, en latin monogrammus dans Cicéron. Il faut entendre par ce mot de simples esquisses, des desseins où il n’y a que le trait, que nous appellons nous-mêmes aujourd’hui des traits, & c’est en ce sens que Cicéron disoit, que les dieux d’Epicure comparés à ceux de Zénon, n’étoient que des dieux monogrammes & sans action ; ce n’étoit pour ainsi dire que des ébauches de divinités. M. l’abbé d’Olivet, qui montre beaucoup de sagacité & de justesse dans l’interprétation des auteurs anciens, s’est trompé néanmoins en prenant le monogramme pour une figure d’un seul trait, il falloit plûtòt dire une figure au simple trait. La définition de Lambin, fondée sur celle que Nonius Marcellus avoit déja donnée, est plus conforme à la pratique de l’art. Monogramme, dit-il, est un ouvrage de peinture qui ne fait que de naître sous la main de l’artiste, où l’on ne voit que de simples traits, & où l’on n’a pas encore appliqué la couleur, quod solis lineis informatum & descriptum est, nullis dùm coloribus adhibitis. Voyez Traits. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « monogramme »

(1557) Du latin monogramma emprunté au grec ancien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mono…, et γγράμμα, lettre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « monogramme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monogramme mɔnɔgram

Citations contenant le mot « monogramme »

  • Si la célèbre marque du groupe LVMH atteint régulièrements les sommets et les premières places des différents classements, c’est désormais au sens propre que cette dernière souhaite s’élever dans les airs, avec une production pour le moins originale : un cerf-volant aux couleurs de la maison, arborant fièrement le légendaire monogramme de Louis Vuitton. Luxe.net, Louis Vuitton : Un cerf-volant monogramme à 7.050€
  • Aussi, sa découverte va permettre d’identifier s’il s’agit d’un Renoir ou pas. Une découverte qui pourra ainsi rendre un immense service au Villeurbannais Ahmed Ziani qui, en 2016, pensait avoir retrouvé Soirée d’été du peintre impressionniste. Il en est même persuadé : « Les observations approfondies dévoilent le monogramme “A. R.” apposé au niveau de l’herbe. Ses signatures – ou monogrammes – sont multiples et se confondent parfois avec l’œuvre, et peu importe son emplacement sur le tableau : il pouvait signer en bas à gauche, en bas à droite, en haut à gauche, etc. », explique Liliane Poul, graphologue » dans le Progrès en janvier 2019. L'infoRmateur de Bourgogne, Peinture - Un Montcellien découvre les signatures cachées du peintre Auguste Renoir - L'infoRmateur de Bourgogne
  • A l’occasion de leur 10e anniversaire, ce vendredi, la princesse Josephine et le prince Vincent de Danemark se voient offrir leurs propres monogrammes royaux. , Princesse Josephine et prince Vincent, le cadeau officiel de la reine Margrethe II de Danemark pour leurs 10 ans
  • L’une des caractéristiques les plus remarquables de ce modèle particulier est la réinterprétation de la teinte Neodyme : ce brun chatoyant aux reflets cuivrés créait un fascinant contraste avec la couleur basique GT Silver Metallic qui habillait le joyau avant-gardiste de 1993. Ce coloris pare la jupe avant, les prises d’air latérales dotées d’une fine baguette transversale unique, ainsi que les monogrammes et les jantes en alliage léger bitons de 20 pouces. Porsche propose le Boxster 25 Years en GT Silver Metallic, mais aussi en Jet Black Metallic et en Carrara White Metallic. Le bouchon du réservoir à carburant réserve une autre surprise grandiose puisqu’il est orné du monogramme Porsche de la gamme Exclusive Design. Il brille dans un look alu, tout comme les sorties du système d’échappement sport à finition haute brillance. L’encadrement du pare-brise adopte quant à lui un noir contrastant. MOTORS ACTU, Porsche rend hommage au concept car Boxster de 1993 - MOTORS ACTU
  • Cette saison, le logo se porte à gogo ! Les maisons de couture réinventent leurs monogrammes emblématiques pour l'estampiller sur quasiment toutes les pièces de nos garde-robes. Zoom sur la nouvelle lubie des fashionistas. aufeminin, Le monogramme, quand porter le logo devient cool et stylé
  • « J’ai choisi assez spontanément de redessiner le monogramme à la main, telle une esquisse qu’on ferait de mémoire. » Urs Fischer Le Monde.fr, Le coup de patte d’Urs Fischer dans la mode
  • «On ne sent pas de bouffée de chaleur sur ses lèvres», précise Babette Keller Liechti. Pas de besoin de soleil: le système Nano SysXF réagit à la lumière visible, infrarouge et ultraviolette. La microfibre bleue est sertie d’un monogramme argenté, dont le treillage sert de chauffage. Le Matin, Covid-19: Babette invente le masque chauffant qui ne gèle pas - Le Matin

Traductions du mot « monogramme »

Langue Traduction
Anglais monogram
Espagnol monograma
Italien monogramma
Allemand monogramm
Chinois 会标
Arabe حرف واحد فقط
Portugais monograma
Russe монограмма
Japonais モノグラム
Basque monograma
Corse monogramma
Source : Google Translate API

Synonymes de « monogramme »

Source : synonymes de monogramme sur lebonsynonyme.fr

Monogramme

Retour au sommaire ➦

Partager