La langue française

Seing

Sommaire

  • Définitions du mot seing
  • Étymologie de « seing »
  • Phonétique de « seing »
  • Citations contenant le mot « seing »
  • Images d'illustration du mot « seing »
  • Traductions du mot « seing »
  • Synonymes de « seing »

Définitions du mot seing

Trésor de la Langue Française informatisé

SEING, subst. masc.

A. − HIST. Signe de croix, marque ou signature apposé(e) au bas d'une lettre, d'un document, par celui qui veut attester la validité, l'authenticité de son contenu. La minute étant lue et quand l'acte fut prêt À recevoir les seings au bas des protocoles, Pizarre, ayant jadis peu hanté les écoles (...) Sur le vélin royal d'où pendaient les grands sceaux Fit sa croix, déclarant ne savoir pas écrire, Mais d'un ton si hautain que nul ne put en rire (Heredia,Trophées,1893, p. 187).
Seing manuel. ,,Marque professionnelle apposée par les notaires méridionaux aux fins de conférer l'authentique aux actes reçus par eux`` (Fédou Moy. Âge 1980).
B. − Vieilli, littér. Signature apposée par quelqu'un au bas d'une lettre, d'un écrit, d'un acte. Vous pouvez donc (...) disposer des lambris sous lesquels j'ai habité. Je vous en octroie ma permission ici-bas revêtue de mon seing. Alexandre Schaunard (Murger,Scènes vie boh.,1851, p. 24).À moins que vous ne signiez, monsieur le marquis! car votre seing est sacré pour qui, comme votre fidèle Bellinde, connaît l'honneur d'un gentilhomme tel que vous (Sand,Beaux MM. Bois-Doré, t. 2, 1857, p. 150).
C. − DROIT
Acte sous seing privé, sous seing, p. oppos. à acte authentique. V. sous-seing.
Blanc-seing*. Contreseing*
Prononc. et Orth.: [sε ̃]. Homon. et homogr. ceint, sain, saint, sein et cinq (dans certains cas). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 seing « marque, signe » (Troie, éd. L. Constans, 5135 [ici: marque de naissance]); 2. a) ca 1170-80 « marque apposée au bas d'un écrit pour le certifier » (Guillaume de St-Pair, Mont-Saint-Michel, éd. P. Redlich, 2423: en la chartre, où son seing fist); 2emoit. xiiies. (Dit des Avocas, éd. G. Raynaud, 183 ds Romania t. 12, p. 217: li uns [avocat] demande argent des sains); b) 1642 (Oudin Fr.-Ital.: accord sous seing privé, scrittura privata). Du lat. signum « marque, signe, empreinte; signal; signe, indice; cachet, sceau » (v. signe). Cf. aussi blanc-seing, contreseing, sous-seing. Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Nom commun 1

seing \sɛ̃\ masculin

  1. Nom de quelqu’un écrit par lui-même au bas d’une lettre, d’un acte, pour le certifier, pour le confirmer, pour le rendre valable.
    • Mettez là votre seing.
    • Contrefaire le seing de quelqu’un.
    • Le seing des témoins.

Nom commun 2

seing \sɛ̃\ masculin

  1. (Archaïsme) Cloche.
    • Il n’en faict pas les seings sonner, anc. prov. Il ne fait pas grand bruit de cela. — (Académie française, Complément du Dictionnaire de l’Académie française, 1843, page 927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEING. (On ne prononce pas le G.) n. m.
Nom de quelqu'un écrit par lui-même au bas d'une lettre, d'un acte, pour le certifier, pour le confirmer, pour le rendre valable. Mettez là votre seing. Contrefaire le seing de quelqu'un. Le seing des témoins. Seing privé, Signature d'un acte qui n'a point été reçu par un officier public. Un acte sous seing privé. Blanc-seing. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

Littré (1872-1877)

SEING (sin ; le g ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des sin-z authentiques) s. m.
  • 1Anciennement, la marque, le signe qu'une personne met à un écrit pour garantir qu'il vient d'elle. Autrefois, quand un noble ne savait pas écrire, il suppléait à la signature du nom par le seing et le sceau. Je vous salue ici de ma propre main, moi Paul ; c'est là mon seing dans toutes mes lettres, Sacy, Bible, St Paul, 2e épit. aux Thess. III, 17.
  • 2Signature, c'est-à-dire le nom de quelqu'un mis au bas d'une lettre, d'un écrit, d'un acte. Ce billet démenti pour n'avoir point de seing, Molière, D. Garcie, I, 5. Madame, on a du comte examiné le seing ; Les écrits sont de lui, nous connaissons sa main, Th. Corneille, C. d'Essex, II, 3. Adorez, a-t-il dit, l'ordre de votre maître, De son auguste seing reconnaissez les traits, Racine, Baj. V, 11. Voyez, lisez vous-même ; Vous connaissez, madame, et la lettre et le seing, Racine, ib. IV, 3.
  • 3Seing privé, signature qui n'a point été faite en présence d'un officier public. Une promesse sous seing privé. Aujourd'hui, pour épargner les frais d'un contrat, la plupart des gens se marient sous seing privé, Dancourt, la Femme d'intrigues, II, 3.
  • 4Blanc-seing, papier ou parchemin signé que l'on confie à quelqu'un pour le remplir à sa volonté. Ils ont donné leurs blancsseings aux arbitres.
  • 5Sous-seing, voy. ce mot à son rang.

HISTORIQUE

XIIIe s. En aucunes viles est il, que nul n'i pot avoir mesures à grain, s'ele n'est seignie au saing du segneur, Beaumanoir, XXVI, 14.

XIVe s. Estre fletri d'un fer chaut au saing de fleur de lis, Bibl. chart. 2e sér. t. III, p. 425.

XVIe s. Les enfans apportent du ventre de leurs meres plusieurs taches ou macules dites vulgairement seings, Paré, XVIII, 17.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SEING.
4Ajoutez :

Abus de blanc-seing, inscription frauduleuse, au-dessus de la signature, d'un acte préjudiciable au signataire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SEING, s. m. (Gram. & Jurisprud.) du latin signum, signifie en général marque.

Anciennement le terme de seing, signum, se prenoit pour le sceau ou cachet particulier, dont chacun usoit pour sceller & adopter les actes qu’il passoit ; ce seing ou sceau tenoit alors lieu de signature.

Depuis que l’usage de l’écriture est devenu plus commun, & que les signatures manuelles ont été substituées à l’opposition des sceaux ou cachets ; on a souvent entendu par seing la souscription que quelqu’un fait d’un acte, & pour distinguer ce seing de l’apposition du sceau, on l’a appellé seing manuel.

Les seings ou signatures n’ont pas toujours été formés du nom entier de la personne & en toutes lettres suivies ; au lieu de signature, l’on usoit de monogrammes, espece de hiéroglyphes, qui rassembloient toutes les lettres du nom. Voyez le gloss. de Ducange, au mot monogramma.

Les personnes qui ne savent pas écrire, au lieu de seing, font encore une croix ou autre marque, ce qui ne forme qu’une preuve fort imparfaite.

J’ai vu un acte souscrit par l’impression d’une signature gravée en bois ; cette marque étoit plus facile à reconnoître qu’une croix ou autre marque aussi simple.

On distingue deux sortes de seing, le seing public & le seing privé ; le premier est authentique, l’autre ne l’est point, & n’a point de date certaine. Voyez Authentique, Signature, Souscription. (A)

Seing dans quelques anciennes ordonnances, signifie marque, poinçon ou cachet. Par exemple, dans l’ordonnance de Philippe le Bel du mois de Janvier 1313, article 10 ; il est dit que dans chaque ville où il y aura orfevre, il y doit avoir un seing propre pour seigner les ouvrages qui y seront faits, qui sera gardé par deux prud’hommes établis à cet effet, & qu’un seing ne doit point ressembler à l’autre. (A)

Seing, (Comm.) c’étoit proprement parmi les anciens un signe, une marque, que l’on faisoit au-bas d’un acte, tels qu’étoient les monogrammes qui servoient tout ensemble de signature & de sceau, & que l’on mettoit aux chartres & autres actes publics ou particulier, pour les confirmer & les autoriser.

Seing s’entend présentement de deux manieres, 1°. de la signature que les contractans ou l’un d’eux font de leur propre main au-bas de quelqu’écrit.

2°. Du paraphe ou entrelacement de plusieurs lignes ou traits que chacun imagine pour son usage, & qu’on met immédiatement après sa signature.

Acte sous seing privé, est celui qui n’est ni attesté ni passé par des personnes publiques.

Blanc-seing, c’est une feuille de papier blanc, au bas de laquelle on met son nom, pour être remplie à la volonté de celui à qui on le confie. Dictionn. de Commerce & de Trév.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « seing »

Provenç. seing, seng, signe ; ital. segno ; du lat. signum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « seing »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
seing sɛ̃

Citations contenant le mot « seing »

  • Quand on exalte à ce point l’unité et ses vertus, on s’expose à donner un blanc-seing aux pouvoirs. De Russell Banks / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • Pour l’opposition Laurent Maillard interroge le maire par rapport à la signature d’un sous-seing avec un porteur privé dont il a appris l’existence pour ce projet. Le maire lui confirme que ce sous-seing n’a pas abouti. Laurent Maillard souhaite également avoir des précisions concernant l’EPFL (Établissement public foncier local) qui doit selon lui financer cette création. L’élu voudrait savoir le coût annuel et combien de temps va durer cette structure juridique ? Il souhaite savoir si le bâtiment sera conservé ou le mettre sous terre pour partir sur autre chose ?" ladepeche.fr, Foulayronnes. L’acquisition de la réserve foncière de l’ancien Intermarché actée - ladepeche.fr
  • On le sait, l'Antwerp a en son seing des joueurs au caractère bien trempé. Si Dieumerci Mbokani est finalement resté, la relation entre le club et Didier Lamkel Zé a été compliquée. Le joueur a été renvoyé dans le noyau B, mais il a été réintégré cette semaine. On connait le talent de l'ailier, mais aussi son comportement qui a parfois posé questions. S'il est dans le bon état d'esprit, il apportera beaucoup à l'Antwerp. Walfoot.be, La retour de la Pro League: l'énorme chantier de l'Antwerp - Tout le foot | Walfoot.be
  • Mais Mbappé pourrait bien prolonger avec le PSG, si le club accepte d’inclure une clause libératoire (ou équivalent sous seing privé, puisque la procédure est interdite en France) dans le nouveau contrat. As ne précise cependant pas de montant. VIPSG, Mbappé impose une clause pour prolonger au PSG - VIPSG

Images d'illustration du mot « seing »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « seing »

Langue Traduction
Anglais check
Espagnol cheque
Italien dai un'occhiata
Allemand prüfen
Chinois 检查
Arabe التحقق من
Portugais verifica
Russe чек
Japonais 小切手
Basque egiaztatu
Corse cuntrolla
Source : Google Translate API

Synonymes de « seing »

Source : synonymes de seing sur lebonsynonyme.fr
Partager