La langue française

Minute

Sommaire

  • Définitions du mot minute
  • Étymologie de « minute »
  • Phonétique de « minute »
  • Citations contenant le mot « minute »
  • Traductions du mot « minute »
  • Synonymes de « minute »
  • Antonymes de « minute »

Définitions du mot minute

Trésor de la Langue Française informatisé

MINUTE1, subst. fém.

I. − Espace de temps.
A. − [Le plus souvent avec un adj. numéral cardinal]
1. Unité de temps égale à la 60epartie de l'heure (abrév. mn, m (s'il n'y a pas d'ambiguïté) ou (récent) min.). Je me couchai dans une telle agitation que je fus au moins dix minutes à m'endormir (A. France, Pt Pierre, 1918, p.229).Un doigt à couper, dit le chirurgien, c'est parfait. Avec l'anesthésie, vous en avez pour six minutes tout au plus (Michaux, Plume, 1930, p.159).Sa montre était toujours réglée avec une extrême exactitude. Il s'arrangeait même pour mettre l'aiguille des minutes en accord avec celle des secondes (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.211):
1. Vous n'avez plus que demain. − Eh bien! Mais le jour se compose de vingt-quatre heures, chaque heure se compose de soixante minutes, chaque minute de soixante secondes; en quatre-vingt-six mille quatre cents secondes on fait bien des choses. Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.468.
SYNT. Accorder, donner x minutes (à qqn, pour faire qqc.), consacrer x minutes (à qqc.), disposer de x minutes (pour faire qqc.), mettre, passer x minutes (pour faire qqc.), perdre x minutes; passer x minutes (avec, chez qqn); qqc. dure, prend x minutes; attendre, s'assoupir, réfléchir, se recueillir x minutes; une montre, une horloge avance, retarde de x minutes; avoir x minutes d'avance, de retard, être en avance, en retard de x minutes; au bout de, dans, depuis, en, pendant, sous x minutes, x minutes avant, après, à x minutes près; il y a x minutes que; de x minutes en x minutes.
Compter les minutes. S'impatienter, s'ennuyer. Les préliminaires furent très-longs, et je comptais les minutes qui me séparaient encore du moment de ma délivrance (Fromentin, Dominique, 1863, p.128).
[Minute détermine un subst.] Délai de x minutes, halte, pause, repos de x minutes. Je désirerais avoir un entretien de quelques minutes avec soeur Marie des Anges (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p.109).
C'est l'affaire de x minutes. X minutes suffiront. V. affaire ex. 16.
C'est une question de minutes. Tout sera joué dans très peu de temps. Il est perdu! Le poumon traversé... Ce n'est plus qu'une question de minutes! (Vogüé, Morts, 1899, p.381).
Loc. adj., vx. C'est un homme à la minute. D'une grande exactitude. (Ds Littré, Ac. 1835, 1878).
Minute de + subst.Trois minutes d'arrêt (en gare). Henri: (...) j'exige qu'à l'instant même vous avouiez tout à votre mère. Angèle: Quelques minutes de grâce. Henri: Pas une seconde (Dumas père, Angèle, 1834, iii, 1, p.186).Vingt minutes de gymnastique respiratoire... Puis, dix minutes de repos. Après quoi, je m'habillerais... (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.819).
Minute de silence. Temps que l'on passe en silence pour se recueillir, généralement pour rendre hommage aux morts. Conservez toutefois, mes enfants, l'habitude de vous confesser au bon Dieu. Je propose à cet effet deux minutes de silence (H. Bazin, Vipère, 1948, p.105).
[Pour évaluer une distance] Être, se trouver à x minutes de (tel endroit); il y a x minutes de (tel endroit) à (tel autre). Le marquis Don Inigo suivait à cinq minutes de distance et n'était point en retard (Ponson du Terr., Rocambole, t.3, 1859, p.400).− Mais où sommes-nous donc? lui demanda Fritz tout pâle. − Près de la roche des Tourterelles, à vingt minutes au-dessus de ta ferme, répondit Hâan (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p.130).
Minute de + subst. indiquant comment est effectué le trajet.X minutes de tramway, de vol. L'on était sûr de trouver à dix minutes de marche une maison habitée (About, Roi mont., 1857, p.61).On atteignait ce gros bourg avec deux kilomètres de marche, et vingt minutes d'autocar (Montherl., Célibataires, 1934, p.888).
[Pour d'autres évaluations, minute servant d'unité] A/de la minute, par minute. La chaussée à tout instant traversée par les plus rapides omnibus, dix fardiers à la minute et mille fiacres à l'heure (Verlaine, Œuvres compl., t.4, Mém. veuf, 1886, p.185).Un grand cheval peut (...) marcher pendant dix heures à la vitesse moyenne de 40 à 50 mètres par minute (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p.750).Une piastre de la minute à qui de vous sera pas couché au bout de cinq minutes de lutte (Guèvremont, Survenant, 1945, p.221).
[Dans l'indication d'une heure précise] L'heure marquée est minuit moins cinq minutes (Dumas père, Don Juan, 1836, v, 3, p.99).«Quelle heure? dit-il. − Cinq heures et une minute,» répondit aussitôt Gédéon Spilett (Verne, Île myst., 1874, p.132).
Rem. Minute et aussi l'indication de l'heure sont parfois sous-entendus. Il était huit heures dix (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.276). Conan regarda son bracelet-montre: − Oh, bon Dieu! moins dix (Vercel, Cap. Conan, 1934, p.57).
2. P. ext. (Très) petit intervalle de temps. Synon. instant, moment, seconde.Qu'est-ce qu'il faut, Mamzelle Claire? − L'omelette, bien vite. − Dans une minute, mamzelle (Maupass., Contes et nouv., t.2, Marquis de F., 1886, p.68).Va chez moi avec un centimètre, prends les mesures du tableau de Lhote (...). Envoie-les-moi quand tu auras une minute (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p.315):
2. Laissons une minute vos histoires d'exilés et d'émigrés. Cela n'intéresse plus que vous. Giraudoux, Siegfried, 1928, II, 3, p.92.
SYNT. Attendez, accordez-moi une/trois/cinq minutes, je suis à vous dans une/cinq minutes; arriver dans une minute; finir (qqc.) dans une minute; s'arrêter, souffler une minute; ne pas avoir une minute (à soi); sans perdre une minute, il n'y a pas une minute à perdre.
P. ell. [Dans la conversation fam., pour retenir qqn ou élever une objection] Minute!, minute papillon! Oh! je crois bien que je vais me sauver! − Minute, Annie! où courez-vous par là? (Colette, Cl. s'en va, 1903, p.36).Oh! il se fabrique de petits rêves, dit Nadine avec dédain. Seulement quand il veut me faire entrer dedans, minute! (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.349).
[Dans certaines tournures négatives, sert à renforcer la négation, la valeur strictement temporelle s'efface] Ne pas admettre, croire, douter une minute (de qqc., que). L'enfant qui entendait marcher derrière elle le terrible nègre, armé de son couteau, se montra docile et ne songea point une minute à appeler au secours (Ponson du Terr., Rocambole, t.3, 1859, p.453).Une petite compagne (...) dont la fidélité ne saurait faire question une seule minute (Courteline, Boubouroche, 1893, i, 2, p.36).
Adj. + minute.Une petite minute. Des rires s'entendaient. Elle frappa, et il y eut un brusque silence. On mit une grande minute à lui ouvrir (Zola, Germinal, 1885, p.1359).Je regardai Morhange. Il me regarda, et soudain un rire, un rire fou, s'empara de nous, nous secoua une bonne minute (Benoit, Atlant., 1919, p.124).
Locutions
a) Loc. adv.
De minute en minute
À intervalles réguliers et très rapprochés. Le bourg était blanc, net et vide comme un décor avant que ça commence. Mais de minute en minute un homme sortait, équipé pour le travail des champs (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p.257).
Progressivement, à mesure que le temps passe. Elles faisaient de la charpie pour les blessés dont le nombre augmentait de minute en minute (A. France, Pt Pierre, 1918, p.82).L'anxiété l'envahissait, de minute en minute plus forte (Montherl., Bestiaires, 1926, p.528).
Minute à minute, minute par minute. Sans interruption, sans rien manquer, omettre. Je me la rappelle minute à minute, et mot à mot (Laforgue, Moral. légend., 1887, p.216).La maison, des combles à la cave, était tenue, minute par minute, au courant des progrès de l'opération (Duhamel, Suzanne, 1941, p.187).
b) Loc. adj.
À la minute. Qui dure peu; qui est fait rapidement; qui donne des résultats rapides. Lapereau, côtelettes à la minute; thermomètre à la minute. Sa vie [du siècle] semble une fièvre (...) si dans cette fièvre il entre bien des émotions passagères, de mauvais caprices, d'engouements à la minute, il y a aussi là-dedans de bien nobles palpitations (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.2, 1862, p.154).
P. ell., en compos. Dont la réalisation est très rapide. Synon. instantané.Clé(-)minute, nettoyage(-)minute, talon (-)minute, bouillon-minute. Ses images [de J. Renard], qui devaient d'abord s'enfoncer comme des griffes dans le réel, sont vite devenues des rêveries-minutes, en marge des choses (Sartre, Sit. I, 1947, p.312).À cette terrasse de la Rotonde, Modigliani ne m'évoquait pas ces dessinateurs qui (...) cherchent la clientèle et dessinent le portrait-minute (Cocteau, Poés. crit. I, 1959, p.260).
Cocotte-minute. V. cocotte2.
3. Littér. Temps qui passe. Votre main sur mon front, vous me dites des mots Que personne ne sait, pour endormir mes maux: − L'heure devient minute et fuit à tire d'ailes! (Gautier, Poés., 1872, p.311).Je m'ennuie, les heures dansent autour de moi. Par moments «où suis-je?» Vraiment les minutes sont comme des mouches qui bourdonnent dans la chaleur (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1891, p.87).V. agoniser ex. 23.
B. −
1. Point déterminé d'une durée, tranchant par rapport à celle-ci. Synon. instant, moment.L'œil fixé sur l'acteur, il épiait la minute précise où l'applaudissement arrive à point, et l'arrêtait quand il pouvait nuire (Reybaud, J. Paturot, 1842, p.266).Des unités en ligne qui, à cette minute même, reculent peut-être faute de munitions (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p.108).
Minute + adj.
La première, la dernière minute. Dès la première minute, il fut certain qu'il n'oserait jamais s'approcher d'elle, qu'il ne serait jamais rien pour elle (Larbaud, F. Marquez, 1911, p.145).En dernière minute, Folcoche, je ne sais comment, arrache la sanction du fouet (H. Bazin, Vipère, 1948, p.193).Il n'y avait pas encore beaucoup de monde dans la salle. «Le public se ramène toujours à la dernière minute» m'ont dit les Cange (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.204).
La dernière minute de qqn. L'instant de sa mort. Sentant approcher sa dernière minute, le malheureux Samuel m'a prié de jurer sur les cendres de mes parents de faire ce qu'il me demanderait (Duhamel, Suzanne, 1941, p.114).V. heure II A 4 b.
Dernière minute. Titre de presse annonçant une information très récente. Dernière minute: Un Américain à la tête des forces navales atlantiques [titre] (Combat, 19-20 janv. 1952, p.1, col.6).
La minute (présente). Le moment présent et p. ext. l'époque actuelle. Ce livre [Les Travailleurs de la mer] n'est pas un livre de combat; il est écrit, non pour la minute, mais pour la postérité (Hugo, Corresp., 1866, p.523).La femme (...) ne conçoit pas que l'on puisse vivre dans le passé; sa chair, son coeur et son esprit ne connaissent du temps que la minute présente (Milosz, Amour. initiation, 1910, p.110).
Minute + subst.
[indiquant une durée] La force qu'il y avait dans Pascal à la minute où il a écrit «L'homme est un roseau», à ces minutes de nuit, de jour, elle ne se déployait pas uniquement dans ces billets, elle était dans sa nuit, dans ses expériences de physique (Barrès, Cahiers, t.11, 1917, p.302).
Sa minute de vie. Le court moment que dure la vie (par rapport à d'autres durées). Quel plaisir de troquer sa minute de vie Contre un nom à jamais redit par les humains (Pommier, Océanides, 1839, p.202).
[indiquant un événement] Il attendait, perdu, dans une molle rêverie, que la minute sonnât du lever (Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p.101).On n'a pas déplacé un objet dans sa chambre depuis la minute de sa mort (Lacretelle, Silbermann, 1922, p.35).
Locutions
Loc. adv.
À la minute. Tout de suite, sur le champ. Monsieur le curé, restez-là! Je vous en prie! une seconde... une toute petite! le temps que je cherche le directeur... Je vous le ramène à la minute!... (Céline, Mort à crédit, 1936, p.513).V. démontrer II A.
À chaque minute, à toute(s) minute(s). (Presque) continuellement, très souvent. Le roi réclamait le docteur Rodrigue avec instance. Les jours qui suivirent, il demandait à toute minute: «Ne viendra-t-il pas bientôt?» (A. France, Chemise, 1909, p.182).Quel supplice, dit Mllede Maupin, de voir l'homme que l'on a choisi mentir à chaque minute à l'idée qu'on s'était faite de lui (Barrès, Cahiers, t.11, 1914, p.103).
D'une minute à l'autre. Incessamment, dans l'instant qui suit. Avec ce détraqué depuis trente-cinq ans bientôt, je ne sais même pas ce qu'il va faire d'une minute à l'autre, dès que j'aurai le dos tourné (Céline, Mort à crédit, 1936, p.489).
Par minute(s). De temps à autre, par intervalles. Synon. par instant (v. ce mot C 1 f).Tu sens certainement par minutes − comment dire? − le besoin brusque de rattraper une sorte de moyenne que tu oubliais heureusement (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1899, p.364).Le silence est léger et calme; par minute Le vent passe au travers comme un joueur de flûte (Noailles, Coeur innombr., 1901, p.84).
Pour la minute. Actuellement. Synon. pour l'instant (v. ce mot C 1 g), pour l'heure (v. ce mot C 8).Ce n'est pas sur ce plan-là que pour la minute je me tiens (Barrès, Cahiers, t.5, 1907, p.177).
Loc. adj.
De la dernière minute. Non, vous voyez, la sale blague! Qu'on ait oublié Suzanne! Imaginez seulement qu'elle soit redescendue à terre. (...) un achat, une lubie, une course de la dernière minute (Duhamel, Suzanne, 1941, p.302).
De chaque minute, de toutes les minutes. Incessant. C'étaient des engueulades au sujet de sommes misérables, une avidité odieuse de chaque minute (Zola, Nana, 1880, p.1450).
Loc. conj. À/dans la minute (même) où, dès la minute où, à la minute que. Vous me ferez le plus grand plaisir en m'adressant de belles mélodies (...) comme celle (...) que je reçois dans la minute où je quitte Mirabeau, le château singulier du fameux orateur (Barrès, Cahiers, t.5, 1907, p.332).Le dégoût qu'il avait senti dès la minute où la Flora s'était offerte (Genevoix, Raboliot, 1925, p.301).Ces gens que la musique bouleverse à la minute qu'ils l'entendent, mais qui ne retiennent pas les airs (Nizan, Conspir., 1938, p.160).
2. En partic. Moment de la vie d'un individu, d'un groupe social, remarquable par son contenu affectif, par l'importance qu'on y attache. Mais les moments sont précieux, sire. Il m'a fallu cinq ans pour obtenir cette minute... Faites qu'elle ne soit pas perdue (Dumas père, Napoléon, 1831, ii, 4, p.149).Voilà, c'est la minute où je perds l'amour de mon mari. Elle passe sur moi, cette minute... (Bernstein, Secret, 1913, iii, 3, p.35).Il ne pouvait plus se payer de mots, il était à une de ces rares minutes où l'introspection descend jusqu'à des bas-fonds qu'elle n'a jamais éclairés encore (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p.733).
Minute + adj. (précisant le caractère de ce moment).Hier soir, dans mon lit, j'ai eu une minute terrible. J'ai eu brusquement la vision que mon service m'avait diminué, que je ne me valais plus (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p.132).Tel, je végète, soulevé, descendu par les vagues de chaque jour, élevé pour une minute sacrée, plongé pendant une sacrée minute (Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p.70).La décadence est la grande minute où une civilisation devient exquise (Cocteau, Maalesh, 1949, p.145).
SYNT. Minute affreuse, déchirante, fatale, horrible, irréparable, pathétique, tragique; minute délicieuse, divine, exquise; minute impérissable, inoubliable, précieuse, privilégiée; minute décisive, importante, solennelle; minute favorable, propice.
Minute + adj. (indiquant l'état d'esprit de la pers. à ce moment).Dans les minutes à demi lucides que lui accorde sa débilité de tempérament et d'esprit (Gobineau, Pléiades, 1874, p.192).Je sais pourtant que j'ai eu des minutes bien cruellement désemparées (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p.286):
3. ... celui qui les dessinait [ces gestes purs], soulevé de terre comme les mystiques par un extraordinaire bonheur corporel et spirituel, se sentait vivre une de ces hautes minutes délivrées où nous apparaît quelque chose d'accompli, que nous tirons de nous-même et que nous baptisons Dieu. Montherl., Bestiaires, 1926, p.560.
Minute de + subst. (indiquant un sentiment, une manière d'être).En racontant à votre amie mes bêtises, j'obéissais à une résolution prise, justement, dans une de ces minutes de neurasthénie, de folie... (Bernstein, Secret, 1913, i, 8, p.13).
SYNT. Minute d'ahurissement, d'affolement, d'agitation, d'angoisse, de bonheur, d'hésitation, d'indécision, de faiblesse, d'humeur, de joie, d'orgueil, de patience.
Minute de vérité*.
[Avec un compl. déterm. ou adj. poss.] Moment particulièrement favorable où quelque chose atteint son apogée, où quelqu'un connaît le succès. Phidias est la plus haute minute, le point de perfection du génie athénien (Barrès, Voy. Sparte, 1906, p.65).V. heure II A 4 a:
4. Sans doute qu'il [Radiguet] avait un plan, qu'il exécutait un programme, à longue échéance. Il aurait, un jour, orchestré son oeuvre et même, j'en suis certain, fait toutes les démarches utiles à la mettre en vue. Il attendait sa minute. La mort l'a pris avant. Cocteau, Diff. d'être, 1947, p.28.
II. − GÉOM., ASTRONOM. Unité d'angle.
A. − Cour. Soixantième partie du degré (symb. '). Minute sexagésimale. On découvre ensuite: l'île de Hond, ou l'île des Chiens, par 15 degrés 12 minutes de latitude sud (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.104).La raison n'aurait pas moins de peine à admettre qu'un décret primitif et inexplicable eût donné la préférence à telle forme polyédrique sur telle autre; eût choisi tel nombre de degrés et de minutes plutôt que tel autre, pour l'inclinaison de deux faces ou de deux arêtes (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.181).
B. − Peu usité. Minute centésimale. ,,En géodésie, on utilise la «minute centésimale» qui est le centigrade`` (Astron. [CILF] 1980).
III. − BEAUX-ARTS. Unité de mesure.
A. − ARCHIT. ,,Douzième partie du module ou rayon d'un fût de colonne, mesuré à sa base`` (Adeline, Lex. termes art, 1884).
B. − PEINT. ,,Division de la hauteur d'une tête humaine en quarante-huit parties égales`` (Adeline, Lex. termes art,1884).
REM.
Compte-minutes, subst. masc.Appareil qui sert à déterminer d'avance la durée d'une opération, un signal avertissant que le temps fixé est écoulé. Le compte-minutes. Se règle de 1 minute à 1 heure (toujours remonter à fond) (Catal. 3 Suisses, printemps-été 1984, p.732).
Prononc. et Orth.: [minyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. a) 3equart xiiies. minuce «la plus petite sous-division du temps» (Comput, fo2 ds Littré), attest. isolée; b) 1392 minute «la 60epartie de l'heure» (E. Deschamps, L'Art de dictier, 394c ds Œuvres compl., éd. G. Raynaud, 7, p.268); 2. a) 1560 «moment bref» (Calvin, Instit. chrét., éd. J. D. Benoit, I, XIV, 22); en partic. b)1792 «moment bref remarquable par son contenu affectif» une minute d'inquiétude (Staël, Lettr. L. de Narbonne, p.17); 1826 la minute fatale (Chateaubr., Natchez, p.487); 3. loc. adv. a) 1803 d'une minute à l'autre (Krüdener, Valérie, p.143); b) 1813 de minute en minute (Constant, Esprit conquête, p.149); c) 1815 à la minute (Id., Journaux, p.448); d) 1836 à une minute près (Vigny, Mém. inéd., p.54); 4. 1808 interj. minute! (Hautel); 5. 1922 élém. de compos. bouillon-minute (Morand, Ouv. la nuit, p.152). II. 1. a) 1377 minut «sous-division du degré de la sphère céleste» (Oresme, Ciel, éd. A. D. Menut et A.J.Denomy, I, I, fol. 3d, p.46), attest. isolée; b) 1636 minute «60epartie de chaque degré d'un cercle» (Monet); 2. 1691 archit. (Ozanam); 3.1840 minute centésimale (Ac. Compl. 1842). Empr. au lat. médiév. minuta (v. Latham), fém. subst. du lat. class. minutus «petit, menu», part. passé de minuere «rendre plus petit, diminuer» lui-même dér. de minus, compar. neutre de parvus «petit». Bbg. Quem. DDL t.19.

MINUTE2, subst. fém.

A. − Première rédaction (d'un texte, d'un document officiel) qu'on se propose de mettre au net, de recopier. Minute diplomatique. Lucien feuilletait la minute du ministre, qui avait douze pages. «Pour tout au monde, mon père ne lirait pas un rapport aussi long (...)» (Stendhal,L. Leuwen, t.3, 1836, p.22).Il n'y a que les princes pour savoir obliger ainsi, dit le marquis de Chargeboeuf en prenant des mains de Bordin cette précieuse minute de la pétition à faire signer aux quatre gentilshommes et pour laquelle il se promit d'obtenir d'augustes apostilles (Balzac,Tén. affaire,1841, p.50):
1. Je décidai donc que tout le monde partirait à l'offensive le 6; je fis en conséquence, rectifier les dates, je signai la minute de l'ordre qui fut immédiatement portée au service du chiffre. Joffre,Mém., t.1, 1931, p.389.
En partic., vieilli. Brouillon, original d'une lettre. M.Feuillet de Conches m'a envoyé trois minutes de lettres de Marie-Antoinette, retouchées, m'a-t-il dit, par l'abbé de Vermond (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.8, 1864, p.386).
DR. Original d'un acte notarié ou d'un jugement qui doit être conservé par le notaire ou le greffier du tribunal qui en délivrent des copies, grosses ou expéditions. Minute notariale; minute d'un contrat, d'un acte de vente, d'un testament. Extrait des minutes de la justice de paix de la ville et commune de Morlaix (Voy. La Pérouse,t.1, 1797, p.lxiv).Le mandant peut révoquer sa procuration quand bon lui semble, et contraindre, s'il y a lieu, le mandataire à lui remettre, soit l'écrit sous seing privé qui la contient (...), soit l'expédition, s'il en a été gardé minute (Code civil,1804, art. 2004, p.360).Malgré son caractère matériel de brouillon, souvent abrégé dans l'énoncé des innombrables clauses (un dicton rappelle: «Méfiez-vous de l'etc. du notaire»), la minute constitue l'original de l'acte et porte, seule, la signature des témoins éventuels (Encyclop. univ.t.191974, p.1268):
2. ... cet imbécile de Ribouté écrivait sous ma dictée (...) et par mégarde il a inséré le mot dans son acte... (...). Je sais bien qu'on l'a biffé (...) en mettant en marge un mot rayé nul (...) mais l'injure n'en reste pas moins sur la minute timbrée et enregistrée!... Labiche,Gros mot,1860, 4, p.313.
B. − P. anal., CARTOGRAPHIE. ,,Document original, élaboré de façon précise, de présentation parfois imparfaite, servant de base pour la rédaction d'une carte`` (C.F.C. ds George 1970 et Topogr. 1980). Minute topographique, hydrographique. Sur le désir que je lui témoignai, il me fit à l'instant voir les minutes de ses cartes. Ces minutes sont à une échelle immense, bien détaillées, et... les sondes y sont marquées avec profusion tout le long des côtes jusqu'à 300 brasses de profondeur (Dumont d'Urville,Voy. Pôle Sud, t.1, 1841, p.30).
Prononc. et Orth.: [minyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Fin xives. [ms.] «écrit original sur lequel se font les copies» (Trésor amoureux, 1148 ds J. Froissart, Poésies, éd. A. Scheler, III, 132); cf. 1412 fuelles de minutte (Tut. des enf. Vilain de Launais, A.Tournai ds Gdf. Compl.); en partic. 2. 1549 minutes de contracts «original d'actes notariés qui reste chez le notaire et dont on ne peut délivrer que des copies» (Est.); 3. 1812 cartographie la minute d'un plan ou d'une carte (Mozin-Biber t.2). II. 1582 «petite écriture» un billet escrit en minutte (F. Bretin, trad. de Lucien, Le Banquet ou les Lapites, 17 ds Hug.). Empr. au lat. médiév. minuta «note, brouillon d'un écrit» (1387 ds Latham, v. aussi minute1), qui étaient traditionnellement écrits en petite écriture.
DÉR.
Minutier, subst. masc.a) Registre contenant les minutes notariales. Une loi du 14 mars 1928 a permis aux notaires français de déposer aux Archives nationales (pour Paris) ou départementales les parties les plus anciennes de leur minutier (Encyclop. univ.t.191974, p.1268).b) Minutier (central). ,,Local affecté au dépôt des archives notariales comptant plus de 125 ans de date, afin d'assurer leur conservation effective et leur utilisation historique`` (Cap. 1936). Il faudrait (...) plus de vingt ans pour microfilmer le minutier des notaires de la Gironde qui occupe deux mille mètres de rayonnage (L'Hist. et ses méth.,1961, p.799).[minytje]. 1resattest. 1893 «registre contenant les minutes des actes d'un notaire» (DG), 1931 minutier central (Lar. 20e); de minute2, suff. -ier*.
STAT. Minute1 et 2. Fréq. abs. littér.: 12168. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9991, b) 19743; xxes.: a) 20179, b) 20510.

Wiktionnaire

Nom commun

minute \mi.nyt\ féminin

  1. (Métrologie) Unité de mesure de temps, compatible avec le Système international, et qui compte soixante secondes. Son symbole est min.
    • J’étais descendue à huit heures et demie ; je suivais des yeux l’aiguille des minutes, dont la marche était presque visible sur le vaste cadran de l’horloge. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Jetant un coup d’œil sur la pendule de la cheminée (…), j’eus le plaisir de voir que j’avais encore vingt minutes à moi. — (Edgar Poe, L’Ange du bizarre, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Dans ce chenal étroit je pouvais à peine faire route trente secondes entre deux virements de bord et encore je devais utiliser cette demi-minute pour prendre les relèvements au compas et m'assurer de ma position. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La durée de l'essai de 90 minutes, qui peut paraître au premier abord un peu longue, a été choisie parce qu'elle correspond au temps mis par le bol alimentaire pour parcourir le tube digestif de l'insecte. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Paris : libr. E. Le François, 1939, p.63)
  2. (Figuré) Instant ; temps très court.
    • Pour rien au monde, nous n’aurions détaché nos yeux de la boussole. Ces compas avaient quelque chose d’humain dans une minute aussi capitale. […] Notre salut dépendait autant de lui que du moteur. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Le jour naissait. Feempje se dressa sur son séant et ne reprit lourdement ses esprits qu'après quelques minutes. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 56)
    • Les habitants d’Houffalize, tapie au fond de sa vallée, au bord de l’Ourthe claire, et que la guerre avait jusque là épargnée, virent arriver les avions […], et une minute plus tard, Houffalize n'existait plus. — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, pp.156-157)
    • Je la regardais — minutes silencieuses où l'on n'entendait que le tic-tac de l'horloge accrochée au mur — et j'essayais de lire dans son visage muet, mais rien d'elle ne m'était familier. — (Stefan Zweig, La peur, traduit de l'allemand par Alzir Hella éd. Grasset, 1935, 2002)
  3. (Métrologie) Unité de mesure d’angle plan, égale à la soixantième partie d’un degré. Aussi appelée minute d’arc, son symbole est .
  4. (Métrologie) (Astronomie) Unité de mesure d’angle plan, égale à la soixantième partie d’une heure d’ascension droite (elle est quinze fois plus grande que la minute d’arc). Aussi appelée minute d’ascension droite, son symbole est min.
  5. (Désuet) Écriture en caractères menus.
    • Écrire en minute.
  6. (Par extension) (Droit) Original d’un acte authentique conservé par l’autorité qui le détient et qui ne peut s’en séparer (acte notarié dans le cas d’un notaire, décision de justice dans le cas d’une juridiction…)
    • La minute de ce contrat est chez mon notaire. — La minute d’une sentence, d’un arrêt, d’un rapport d’experts.
    • On prétendait qu’il y avait une omission dans la grosse, il fallut avoir recours à la minute.
  7. (Spécialement) Procès-verbal original d'une expérimentation ou d'un essai.
    • Les résultats de ce grand travail, qui l'occupa pendant plusieurs mois, ont été publiés dans le rapport fait à l'Institut par Van-Swieden, et ensuite par Delambre, dans le IIIe vol. de la Base du Système métrique décimal, mais non pas la minute des observations, qu'on n'a jamais pu retrouver. — (Blainville, « Lefèvre-Gineau (Louis) », dans Biographie universelle, ancienne et moderne, supplément : vol. 71, Paris : chez L.-G. Michaud, 1842, page 168)
  8. (Par analogie) (Cartographie) Document graphique original, élaboré de façon précise, de présentation parfois imparfaite, servant de base pour la préparation d’une carte[1].
    • Comme nous disposions d'une minute d’État-Major entre les PK 116 et 132, nous avons recherché les points cotés communs entre cette minute et ceux de la carte de base IGN au 1/25000 au niveau des berges sur une largeur voisine de 2500 m de part et d'autre de la rivière. — (Jean-Claude Mallard , Nivellements de la grande Saône de 1835 à 1867: Section Chalon-sur-Saône/Tournus : Altimétries 1836/1865/1891, Presses universitaires de Lyon, 2004, page 172)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  9. (Désuet) Original, brouillon d’une lettre, ce qu’on écrit d’abord pour en faire ensuite une copie et le mettre plus au net.
    • Faire la minute d’une lettre.
    • Il ne fait point de minute de ses lettres, il n’en garde pas les minutes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MINUTE. n. f.
Portion de temps qui forme la soixantième partie d'une heure. L'heure est composée de soixante minutes. La minute contient soixante secondes. Une minute et demie. Une demi-minute. Il a fait ce trajet en cinq minutes. Compter les heures et les minutes.

MINUTE se prend souvent, dans la conversation, pour un Court espace de temps qui n'est pas déterminé d'une manière précise. Il n'y a qu'une minute qu'il est parti. Je reviens dans une minute. Je serai absent deux minutes. Être à la minute, N'avoir qu'un moment à soi, être très pressé. Côtelettes à la minute, Côtelettes grillées promptement et servies sur-le-champ. Fam., Minute! Sorte d'interjection qui signifie Attendez! pour Attendez une minute.

MINUTE, en termes d'Astronomie et de Géographie, désigne la Soixantième partie de chaque degré d'un cercle. Le diamètre du soleil se voit sous un angle de trente-deux minutes en hiver et de trente et une en été. La terre, dans son mouvement diurne, fait quinze minutes de degré en une minute de temps.

MINUTE désignait aussi une Écriture en caractères menus. Écrire en minute. Il se dit particulièrement de l'Original des actes, qui demeure chez les notaires et sur lequel s'expédient les copies qu'on appelle Grosses et Expéditions. La minute de ce contrat est chez mon notaire. C'est lui qui en garde la minute. On prétendait qu'il y avait une omission dans la grosse, il fallut avoir recours à la minute. Il désigne aussi l'Original des sentences, des arrêts, des procès-verbaux qui demeurent au greffe. La minute d'une sentence, d'un arrêt, d'un rapport d'experts. Il désigne aussi l'Original, le brouillon d'une lettre, ce qu'on écrit d'abord pour en faire ensuite une copie et le mettre plus au net. Faire la minute d'une lettre. Il ne fait point de minute de ses lettres, il n'en garde pas les minutes. En ce sens, il vieillit.

Littré (1872-1877)

MINUTE (mi-nu-t') s. f.
  • 1La soixantième partie d'une heure. Une demi-minute. La minute contient soixante secondes.

    Compter les minutes, être dans une attente qui fait trouver le temps long. Sitôt que quelqu'un arrivait… je sortais en murmurant… j'allais compter les minutes dans son antichambre [de Mme de Warens], Rousseau, Conf. III.

  • 2 Par extension, un très court espace de temps. Je ne serai absent qu'une minute. Quand j'en suis séparée une seule minute, Tristan, Panthée, II, 2. Et moi, pour te louer, Dieu des soleils, qui suis-je ! Atome dans l'immensité, Minute dans l'éternité, Lamartine, Harm. I, 2.

    Familièrement. C'est un homme à la minute, il est à la minute, c'est-à-dire il est d'une grande exactitude.

    Dans la minute, à l'instant même. Je suis à vous dans la minute.

    Côtelettes à la minute, côtelettes grillées promptement et servies sur-le-champ.

  • 3 Terme d'astronomie et de géographie. La soixantième partie de chaque degré d'un cercle. M. Picard y traça [à Uranibourg] la méridienne du lieu, et fut fort étonné de la trouver différente de dix-huit minutes de celle que Tycho avait déterminée et qu'il ne devait pas avoir déterminée négligemment, puisqu'il s'agissait d'un terme fixe où se rapportaient toutes ses observations, Fontenelle, Chazelles.

    Dans le système centigrade, minute s'est dit de la 100e partie d'un degré et d'une heure. On dit en ce sens : minute centésimale.

  • 4 Terme de marine. Sablier qui est réglé sur la durée d'une minute de temps.

    Demi-minute, sablier qui passe en trente secondes.

  • 5 Terme d'architecture. La 12e, la 18e ou la 30e partie du module.
  • 6 Terme de peinture. Subdivision de la tête humaine, d'après laquelle on règle les proportions d'une figure. C'est à peu près la 48e partie de la tête.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li jors a quatre quadrans, li quadrans six eures, li eure quatre poins, les poins dix momens, li momens douze onces ; une once quarante sept minuces qui sont si petites qu'on ne les puet deviser, Comput, f° 2.

XVe s. Sçavoir les heures, les temps, les minutes et les momens pour sçavoir le commencement des jours et des nuis, Deschamps, Art de dictier, p. 263.

XVIe s. En une minute de temps, Calvin, Instit. 119. À quoy ils ne faillirent d'une seule minute d'horloge, Despériers, Contes, CXXVIII. Si la plus longue vie est moins qu'une journée, Une heure, une minute envers l'eternité, Desportes, Œuv. chrestiennes, Sonnets, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MINUTE, s. f. (Géograph. & Astron.) c’est là soixantieme partie d’un degré. Voyez Degré. Ce mot vient du latin minutus, petit.

On appelle aussi les minutes, minutes premieres ; mais le mot de minutes tout court est plus usité.

Les divisions des degrés sont des fractions dont les dénominateurs croissent en raison sexagecuple, c’est-à-dire qu’une minute = de degré, une seconde . Voyez Seconde.

Dans les tables astronomiques, &c. les minutes sont marquées par un accent aigu en cette sorte ′, les secondes par deux ″, les tierces par trois ‴. Voyez Seconde & Tierce.

Minute dans le calcul du tems marque la soixantieme partie d’une heure. Comme le mot de minute est employé par les Astronomes dans deux sens, savoir comme partie de degré & comme partie de tems, on appelle quelquefois les premieres minutes de degré, & les autres minutes de tems. La terre dans son mouvement diurne fait 15 minutes de degré en une minute de tems, 15 secondes de degré en une seconde de tems, &c. Voyez Heure. Chambers. (O)

Minute méridionale, voyez Méridionale.

Minute de mersion, voyez Mersion.

Minute, en Architecture, marque ordinairement la soixantieme, la trentieme, la dix-huitieme & la douzieme partie d’un module.

Le module est le demi-diametre du bas de la colonne, & sert à mesurer toutes les parties d’un ordre. Voyez Module.

Minute, (Medec.) minuta ; épithete d’une fievre extrèmement violente accompagnée de syncope qui abat si fort les forces du malade, qu’il ne sauroit y résister plus de quatre jours. Castelli.

Minute, (Jurisprud.) est l’original d’un acte ; comme la minute des lettres de chancellerie, la minute des jugemens & procès-verbaux, & celle des actes qui se passent chez les notaires.

Les minutes des actes doivent être signées des officiers dont ils sont émanés, & des parties qui y stipulent, & des témoins s’il y en a.

Les minutes des lettres de grande & petite chancellerie restent au dépôt de la chancellerie, où elles ont été délivrées. Celles des jugemens restent au greffe ; celles des procès-verbaux de vente faite par les huissiers, celles des arpentages & autres semblables, restent entre les mains des officiers dont ces actes sont émanés.

Pour ce qui est des minutes des Notaires, voyez ce qui en est dit au mot Notaire. (A)

Minute, (Ecrivain.) on emploie aussi ce terme dans l’écriture pour exprimer la coulée ordinaire ; la minute est plus en usage dans le barreau que dans l’usage ordinaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « minute »

Du latin minutus (« partie menue résultant de la division [de l’heure ou du degré] »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. minuta, chose menue (voy. MENU). Minuce dans l'exemple du XIIIe siècle vient de minutia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « minute »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
minute minyt

Citations contenant le mot « minute »

  • Un infini de passions peut tenir dans une minute. De Gustave Flaubert / Madame Bovary
  • Chaque minute de cafard vous prive de soixante secondes de bonheur. De Blas de Otero
  • Le meilleur est toujours dans une seule minute. De Maxime Gorki / Les ennemis
  • Un baiser d'amour, ça ne se minute pas. De Michel Clément / Confidences d'une prune
  • Le plus bavard des perroquets peut respecter une minute de silence. De Roland Topor
  • Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, le Balcon
  • L'homme juge tout dans la minute présente, sans comprendre qu'il ne juge qu'une minute : la minute présente. De Antonio Porchia / Voix
  • Se séparer sans peine ni regret et à la dernière minute aimer. De Leah Goldberg / De ma vieille maison
  • Une minute d'écart, ça peut se transformer en années de placard. De Michel Audiard
  • Mieux vaut être couard une minute que mort tout le reste de la vie. De Proverbe gaélique
  • Les plaisirs ne sont jamais vains, au moins pendant la minute où on les goûte. De Jean Anouilh
  • Que pourrait la volonté d’une minute contre la volonté accumulée de longs siècles. De Alexandra David-Néel
  • Foi : vingt-quatre heures de doute... mais une minute d'espérance. De Georges Bernanos
  • Si la dernière minute n'existait pas, une quantité de choses ne seraient jamais faites ! De Anonyme
  • La décadence est la grande minute où une civilisation devient exquise. De Jean Cocteau
  • La vie, c'est la minute où nous cherchons tous à être heureux. De Francis Picabia / Écrits critiques
  • Check liste de dernière minute. Partir en vacances nécessite une certaine organisation. Alors pour vous simplifiez la vie et vous permettre de profitez un max de vos bon moments, nous vous avons concocté une liste d’objets pratiques et sympas à mettre dans votre valise. So Healthy, Check liste de dernière minute - So Healthy
  • Mariage de Beatrice d'York : cette demande de dernière minute à Elizabeth II Gala.fr, Mariage de Beatrice d'York : cette demande de dernière minute à Elizabeth II - Gala
  • (Zone-turf.fr) - Dernière minute Quinté : 15 Special Appeal. Elle vient de jouer de malchance et sa régularité pourrait être payante dès aujourd’hui. Ce cheval est proposé à la cote de 4.7/1. ZoneTurf.fr, La dernière minute de Zone-Turf pour le Quinté du jour : le n° 15 Special Appeal - Plat | Zone-Turf.fr
  • La Métropole d’Orléans ainsi que Keolis Orléans Métropole, invitent les voyageurs à respecter une minute de silence en hommage au conducteur du réseau Chronoplus du Pays Basque sauvagement agressé dimanche 5 juillet à Bayonne. , Minute de silence et de solidarité nationale | Orléans Métropole
  • Elles sont réparties ici et là à Segré. Certaines places sont réservées à de courts arrêts de quinze minutes. , Segré : respecter les zones bleues et arrêts minute, mais dans quelles rues ? | Haut Anjou

Traductions du mot « minute »

Langue Traduction
Anglais minute
Espagnol minuto
Italien minuto
Allemand minute
Chinois 分钟
Arabe دقيقة
Portugais minuto
Russe минут
Japonais
Basque minute
Corse minutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « minute »

Source : synonymes de minute sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « minute »

Partager