La langue française

Mimique

Définitions du mot « mimique »

Trésor de la Langue Française informatisé

MIMIQUE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Rare. Qui concerne le mime, qui a rapport au mime (v. ce mot A). Pièce, poésie mimique; jeux mimiques; auteur mimique. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Dans le domaine du théâtre.Qui imite, exprime (une action, un discours, un état physique et/ou psychique) par des gestes, des jeux de physionomie qui sont socialement codés. Expression, instinct, langage, talent mimique; mouvements, signes mimiques. Ces arts peuvent être appelés arts du geste, ou encore arts mimiques, parce que l'imitation en est le moyen principal (Alain,Beaux-arts,1920, p.45).L'art mimique de l'acteur parlant est certes moins pénible que celui du mime pur, (...) il est plus que l'art de son frère muet: subtil, mal saisissable, mystérieux même (É. Decroux,Paroles sur le mime,Paris, Librairie Théâtrale, 1963 [1954], p.61):
1. ... on retrouve (...) dans ces formules (...) les deux composantes évoquées ci-dessus: la composante proprement mimique, le talent d'extraire (de la réalité de mille gestes (...)) le geste dépouillé, réduit au signifiant de ses seuls traits pertinents; puis la composante économique, ou plastique (...) qui permet d'exécuter ce signifiant gestuel à la perfection. Mounin,Introd. à la sémiologie,Paris, Éd. de Minuit, 1970, p.177.
En partic. Relatif à l'expression du visage, en tant qu'elle est associée à certaines émotions. La Comedia dell'Arte ou la farce, élimineront la précision mimique au profit d'une gestualité expressive du reste du corps, allant même jusqu'à recourir au masque pour neutraliser l'expression faciale (P. Pavis,Dict. du théâtre,Paris, Éd. Sociales, 1980, p.253).
II. − Substantif
A. − Subst. masc., rare. Auteur de mimes (v. ce mot A 1). (Dict. xixeet xxes.).
B. − Subst. fém.
1. Art de l'imitation, de l'expression par le geste et/ou l'expression de la physionomie; action de mimer. Santeul avait (...) au nombre de ses talents, celui de la mimique, et il excellait à ces légères scènes improvisées, qui faisaient de lui un véritable acteur de société (Sainte-Beuve,Caus. lundi,t.12, 1855, p.55).La mimique, fût-elle pantomime, n'est jamais que mimique, c'est-à-dire à la fois imitation (ou mimétique) et gesticulation (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p.154).Il se fit doubler par un cantor (...) qui avait pour mission de chanter ou de déclamer le texte, tandis que lui-même exécuterait la mimique ou la danse correspondante (...). La division établie par Livius entre chant et mimique n'était (...) pas sans exemple sur le théâtre grec (P. Grimal,Le Théâtre antique,Paris, P.U.F., 1978, p.88):
2. Au théâtre, la mimique est capitale pour le jeu naturaliste et psychologique. Tout le mouvement intérieur du personnage est codé dans un ensemble de composantes faciales associées, dans l'esprit du spectateur, à certaines émotions (kinésique). P. Pavis,Dict. du théâtre,Paris, Éd. Sociales, 1980, p.253
2.
a) Ensemble des gestes expressifs et/ou des jeux de physionomie (spontanée ou non) qui accompagnent le langage oral ou se substituent à lui. Mimique dédaigneuse; mimique d'admiration, d'impatience. Le beau Mayol debout devant le buffet, avec une mimique de dos énervée et lasse, déchiquetait une mauviette férocement (A. Daudet,N. Roumestan,1881, p.161).Soupe jouait l'effroi, exhortait Lahrier au silence, par une mimique compliquée, des deux bras (Courteline,Ronds-de-cuir,1893, 4etabl., 1, p.125).Elle montrait, fourchette en main, cette mimique des voraces qui regardent en ennemis leur propre nourriture (Duhamel,Notaire Havre,1933, p.95).
b) MÉD. Expression faciale et gestuelle (sans dimension verbale) qui peut être émotive, réflexe, volontaire ou non et qui traduit le vécu intérieur d'un sujet (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971). Mimique morbide; troubles, muscles de la mimique. La peau est épaisse (...) le regard terne et la mimique insignifiante (Pagniez dsNouv. Traité Méd.fasc. 8 1925, p.6).
REM. 1.
Mimiquer, verbe.Il se mit à mimiquer de long en large en agitant un mouchoir (Queneau,Enf. du limon,1938, p.12).
2.
Mimiquerie, subst. fém.La jeune fille qui joue le rôle du fils de Tell (...) est pour la mimiquerie ce qu'était Léontine Fay (Stendhal,Corresp.,1831, p.31).
Prononc. et Orth.: [mimik]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Adj. a) 1585 «relatif aux mimes, aux histrions» (Gentian Hervet, Cité de Dieu, p.177); b) 1823 «qui exprime par les gestes» (Chateaubr., Corresp., t.4, p.20); 2. 1824 (Raymond, Dict. (...) pouvant servir de suppl. au Dict. de l'Ac.: Mimique [...] Il se dit aussi substantivement de l'art d'imiter sur le théâtre les gestes et les actions de ceux que l'on représente. La mimique des Grecs); d'où 1840 (Ac. Compl. 1842: La mimique est une langue à part). 1 a empr. au lat. mimicus «de mime, digne d'un mime» (gr.μ ι μ ι κ ο ́ ς «id.»); 1 b et 2 p.ext. de sens. Fréq. abs. littér.: 313. Fréq. rel. littér.: xixes.: a)59, b) 222; xxes.: a) 487, b)867. Bbg. Quem. DDL t.13.

Wiktionnaire

Adjectif

mimique \mi.mik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne les mimes.
    • PHILISTION, de Magnésie, poëte mimique, ou composeur de farces, vivoit à Rome peu après Horace. — (Louis Moréri, Le Grand Dictionnaire historique, ou le mélange curieux de l’Histoire sacrée & profane, vol. 8, Les Libraires associés, Paris, 1759, édition revue et refondue par ‎Étienne François Drouet &‎ Claude Pierre Goujet, p. 291)
  2. (Par extension) Qui imite, qui exprime par le geste.
    • Signes mimiques. – Langage mimique.
    • On trouve peu d’exemples de séquences dont le comique soit exclusivement visuel et mimique. — (Thierry Groensteen, 2006, Le Rire de Tintin, p. 85)
  3. (Poésie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • LES VARIÉTÉS DE L’HEXAMÈTRE
      Partagé en deux hémistiches ce vers devient le priapéen; Le buccolique, quand il l’est en deux, et une dipodie, séparées par une pause. Les deux premières dipodies forment le vers alcmanien; Les deux dernières le phalisque; La dernière l’adonique; Le dernier hémistiche forme le phérécratien; Une fraction d’un spondée et de deux dactyles forme un glyconique; Et une fraction impaire forme le dactylique tétramètre catalectique. C’est un composé de trois pieds et demi ou une epthémimérie. Le miurus ou téliambe, mentionné dans le même tableau, n’est que le résultat d’un accident prosodique. Mais chacune de ces variétés a sa valeur mimique.
      — (Émile-Jacques Pérès, Noologie : ou, Philosophie de l’intelligence humaine, troisième volume, A. Durand, Éditeur, Paris, 1865)

Nom commun

mimique \mi.mik\ féminin

  1. Action de mimer.
    • Il attendait, près du portant de gauche, le moment de se diriger du pas d’un homme qui rêve dans la direction de Jimmy, son partenaire, dont la mimique exprimait aussitôt une singulière jubilation. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • La surexcitation de Bert s’aggravait. Il se leva, faisant avec ses doigts une mimique simiesque. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 396 de l’éd. de 1921)
  2. Gestes expressifs.
    • Il ne montrait à aucun degré les facultés transcendantes que son père déployait dans la mimique et la déclamation. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 66.)
    • Et il se mit à singer le papotage d’une Parisienne, et jusqu’à la mimique, avec tant de gaieté que Zaheira ne put s’empêcher de rire. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIMIQUE. adj. des deux genres
. Qui concerne les mimes. Pièce mimique. Poète mimique. Il signifie, par extension, Qui imite, qui exprime par le geste. Signes mimiques. Langage mimique. Il se dit, comme nom féminin, de l'Action de mimer. Cet étranger nous fit comprendre par sa mimique ce qu'il désirait de nous. Il désigne aussi simplement des Gestes expressifs. Je ne comprenais rien à sa mimique.

Littré (1872-1877)

MIMIQUE (mi-mi-k') adj.
  • 1 Terme de littérature latine. Qui concerne les mimes, sorte de pièce de théâtre. D'esclave qu'il était à Rome, où on l'avait amené encore enfant, il [P. Syrus] devint affranchi très jeune, et fut instruit avec beaucoup de distinction ; il excella dans la poésie mimique, Rollin, Hist. anc. liv. XXV, ch. I, art. 2, § 2.

    S. m. Un mimique, un auteur de mimes.

  • 2Qui imite, qui exprime par le geste. Langage mimique.

    S. f. La mimique, l'art d'exprimer la pensée par des gestes. La mimique est une langue à part.

    La mimique des passions, les gestes spontanés que les passions suggèrent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mimique »

Lat. mimicus, de mimus, mime.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin mimicus (« digne d’un mime » ; « simulé », « feint », « faux », « hypocrite »), du grec ancien μιμικός, mimikós.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mimique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mimique mimik

Citations contenant le mot « mimique »

  • L'art du comique, c'est donner l'impression qu'on fait n'importe quoi quand on a travaillé dix heures sur une mimique ou une phrase. De Coluche / Pensées et anecdotes
  • Pourtant, si tout tourne autour du Vélomoteur et du Téléphone à cadran rotatif, il n’y a rien sur scène. Ils n’existent que par leurs sons: un vombrissement de moteur ou une sonnerie stridente. Leur présence s’impose toutefois à nous et leur réalité est délimitée par les performances des commédien.nes. Il en va de même pour les décors, qui se modèlent sur les pas de ces derniers, occupant cet espace vide pour le faire devenir rue, boîte de nuit ou salon américain. Ils virevoltent avec aisance et nous laissent un sourire sur les lèvres prêt à se transformer en rire à la première occasion. Et on rit d’ailleurs jusqu’aux larmes parfois, mais pas un rire potache. On rit de la justesse de l’interprétation et de l’incarnation des personnages et des situations liées à ces objets désuets. Le trio démontre ici une prodigieuse capacité d’observation qui, doublée d’un travail certain, permet une interprétation précise et toujours fine. Chaque geste, mimique, clignement d’oeil, changement de ton est parfait et parfaitement réfléchit pour paraître parfaitement naturel. Le rire vient de là, de l’acuité totale de ce fantastique trio.  Toutelaculture, Vélomoteur et Téléphone à cadran portatif: La Collection du Collectif BPM pour la Sélection Suisse en Avignon au Théâtre de l'Orangerie - Toutelaculture
  • Pendant plus de quatre heures, la prédécesseure d’Olivier Véran s’est évertuée à répondre aux questions des parlementaires de façon claire et détaillée. Avec cette mimique continuelle de retracer la chronologie des faits, des premiers cas déclarés à Wuhan - berceau de l’épidémie - à l’arrivée du virus en Europe, en passant par les multiples décisions qu’elle et ses compères ont prises au fur et à mesure de la crise. Et, ce, bien qu’il n’y avait que douze personnes infectées en France et un seul cluster identifié et maîtrisé aux Contamines-Montjoie, lorsqu’elle a quitté ses fonctions de ministre. Capital.fr, Agnès Buzyn : “vous ne pouvez pas dire que je n’ai pas anticipé” - Capital.fr
  • Au-delà de la joie de voir revivre une filmographie que la plupart d’entre nous ont parcouru en regardant chaque film plusieurs fois avec des oeuvres inoxydables qui ont encore battu tous les records d’audience en passant à la télévision lors du confinement, cette exposition De Funès donne bien à réfléchir. D’abord sur l’art de l’acteur qu’on découvre sous un nouveau jour. Icône et référence absolue, reconnaissable entre tous pour son art de la mimique, De Funès cache autre chose que lui-même quand on suit avec Alain Kruger sa trajectoire. Toutelaculture, Louis de Funès superstar à la Cinémathèque - Toutelaculture
  • Les mimiques sont une façon de montrer vos sentiments. Elles sont utilisées par les habitants et vous pouvez vous aussi les apprendre pour mettre des émotions sur les mots que vous ne pouvez pas dire. Les villageois pourront vous les apprendre facilement ! Millenium, Animal Crossing New Horizons : la liste des mimiques et comment les obtenir - Millenium
  • A La Rochelle, havre cinéphile bon enfant et bon public, on célébrait cette année 2019, entre mille choses, le triomphe de la mimique. Conjoints pour l’occasion, deux grands maîtres du genre officiant de part et d’autre de l’Atlantique étaient convoqués, Louis de Funès et Jim Carrey. Présentée sous les mêmes auspices dans le programme, cette double rétrospective fut en fait disjointe dans la chronologie festivalière, et pas davantage réunie par une tentative de présentation et de problématisation communes. Il est regrettable qu’une aussi bonne idée soit ainsi laissée en friche. Le Monde.fr, Louis de Funès, l’art de la mimique
  • Celle qui a réussi à se hisser jusque dans le groupe des quinze finalistes a créé le buzz avec une mimique immortalisée par quelques internautes. www.leberry.fr, Comment Miss Centre-Val de Loire n'a pas remporté la couronne mais la popularité des internautes - Bourges (18000)
  • Présente dans l’assemblée, l’ex-Première ministre n’a pas caché sa perplexité face aux propos de son successeur. Les sourcils froncés et la bouche grimaçante, elle a d’ailleurs attiré l’attention des internautes qui, arrêt sur image à l’appui, ont tourné sa mimique en dérision. Une expression faciale qui, trois ans après la victoire du « leave » au référendum de 2016, pourrait bien résumer le moral des Britanniques face à l’incroyable et interminable accord sur le Brexit. parismatch.be, Cette mimique de Theresa May résume parfaitement l’état d’esprit des Britanniques sur le Brexit

Images d'illustration du mot « mimique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mimique »

Langue Traduction
Anglais mimic
Espagnol imitar
Italien imitare
Allemand nachahmen
Chinois 模仿
Arabe إيمائي
Portugais mímico
Russe мим
Japonais 模倣する
Basque imitatzen
Corse mimetica
Source : Google Translate API

Synonymes de « mimique »

Source : synonymes de mimique sur lebonsynonyme.fr

Mimique

Retour au sommaire ➦

Partager