La langue française

Matérialiste

Sommaire

  • Définitions du mot matérialiste
  • Étymologie de « matérialiste »
  • Phonétique de « matérialiste »
  • Citations contenant le mot « matérialiste »
  • Traductions du mot « matérialiste »
  • Synonymes de « matérialiste »
  • Antonymes de « matérialiste »

Définitions du mot matérialiste

Trésor de la Langue Française informatisé

MATÉRIALISTE, adj. et subst. masc.

A. − PHILOS. Relatif, propre au matérialisme; (personne) qui professe le matérialisme. Anton. spiritualiste.
1. Adj. Conception, doctrine, école, philosophie, thèse matérialiste; collectivisme, empirisme matérialiste; matérialiste et athée, socialiste et matérialiste. La solution de la question sur l'origine des idées, ne se trouve pas dans le système trop purement spiritualiste des idées innées, ni dans le système purement matérialiste des sensations transformées (Bonald, Législ. primit., t.1, 1802, p.68).Lucrèce, le poète matérialiste, loue son maître Épicure d'avoir tué l'âme (Alain, Propos, 1932, p.1064).
Matérialiste(-)dialectique. Relatif au matérialisme dialectique. La psychophysiologie contemporaine (...) s'accommode volontiers des vues aristotélo-thomiste ou matérialiste dialectique (Amadou, Parapsychol., 1954, p.250).
2. Subst. masc. Pendant que le matérialiste s'efforce de ramener toutes les lois de la nature à une attraction aveugle, l'animal réclame en faveur de l'harmonie fraternelle (Bern. de St.-P., Harm. nat., 1814, p.304).Les sensualistes et les matérialistes pour renforcer leurs systèmes, se ralliaient en grand nombre à cette idée de l'homme sauvage, sans langage (Théol. cath. t.4, 1 1920, p.807).
Matérialiste(-)dialectique. Personne qui professe le matérialisme dialectique:
. Si aucun intermédiaire physique (...) ne peut être découvert entre le stimulus et la perception extra-sensorielle de ce stimulus, les spiritualistes, ou plutôt les idéalistes, ne manqueront pas d'interpréter ce fait comme une preuve de grand poids en faveur de l'existence d'une entité immatérielle indépendante en son essence de l'organisme corporel. Mais les mécanistes, et surtout les matérialistes dialectiques, ne se tiendront pas pour battus. Amadou, Parapsychol., 1954, p.318.
B. − (Personne) qui s'attache essentiellement aux biens, aux valeurs et aux plaisirs matériels. Art facile (...) qui, arrêtant la pensée de l'homme aux rapports des êtres matériels, devoit, dans ce siècle matérialiste, hâter la chute des autres études (Bonald, Législ. primit., t.2, 1802, p.174).L'Europe accuse les Américains d'être matérialistes; mais vous accordez beaucoup plus d'importance que nous aux aspects matériels de la vie (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.533).V. démoraliser ex. de France.
Subst. masc. Mes clients, eux, c'étaient des égoïstes, des pauvres, matérialistes tout rétrécis dans leurs sales projets de retraite (Céline, Voyage, 1932, p.414).
− Domaine artistique.Qui s'attache à une représentation réaliste et sensuelle des choses. Les Flamandes [de Verhaeren] − Brutal, matérialiste, naturaliste, réaliste (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p.189).Sa peinture [de Géricault] a la robustesse du métier, les trivialités d'une technique matérialiste (Hourticq, Hist. Art, Fr., 1914, p.332).
REM.
Matérialistement, adv.a) [Correspond à matérialiste A] De plus en plus enclin à croire matérialistement qu'une part notable de la beauté réside dans les choses (Proust, Temps retr., 1922, p.770).b) [Correspond à matérialiste B] J'espère très matérialistement que Dieu tiendra compte au jour de ma mort des efforts que j'ai faits pour lui plaire (M. Jacob, Corresp., I, 1917, 123 ds Quem. DDL t.15).
Prononc. et Orth.: [mateʀjalist]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1698 subst. «celui dont la doctrine ramène tout à la matière» croyance des matérialistes (Ms. trouvé en 1698 chez Bonaventure de Fourcroy ds Adam, Le Mouvement philosophique dans la première moitié du dix-huitième siècle, 64 ds Quem. DDL t.7); b) 1700 adj. (Coste, Trad. Essai Entendement humain ds Locke, Amsterdam, p.696); 2. 1802 adj. cf. supra B, 1819 subst. (Boiste: Les avares, les gourmands, les voluptueux sont de vrais matérialistes). Dér. sav. de matériel* (suff. -iste*); d'abord att. au xvies. comme terme désignant les marchands de drogue (1555, P. Belon, Observations, 22, 2 vods FEW t.6, p.485b) prob. d'apr. le sens de matière en méd. (cf. étymol. et hist. 3); en angl. materialist, terme de philos., est att. dès 1668 (cf. NED). Fréq. abs. littér.: 345. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 498, b) 484; xxes.: a) 318, b) 591. Bbg. Bloch (O.). Sur les premières apparitions du mot matérialiste. Raison présente. 1978, no47, pp.3-16. _ Mack. t.1 1939, p.283, 287. _ Quem. DDL t.12 (s.v. matérialiste-dialectique).

Wiktionnaire

Adjectif

matérialiste \ma.te.ʁja.list\ masculin et féminin identiques

  1. (Adjectivement) Relatif au matérialisme.
    • Ses ouvrages […] contiennent nombre de pensées inspirées par ce vaillant optimisme matérialiste et orientées contre l’agnosticisme , le relativisme et d’autres variétés d’idéalisme. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 147, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • La sociobiologie bien comprise est, malgré ses limites et ses lacunes, la seule approche matérialiste cohérente du développement et du comportement humains. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Quant aux spiritualistes de la fin du XIXe siècle, ils fustigent volontiers la bourgeoisie voltairienne qu'ils qualifient de matérialiste, d’hypocrite et qu'ils jugent faussement respectable. — (Gilbert Guislain, Charles Tafanelli, Voltaire, Studyrama, 2005, p. 77)

Nom commun

matérialiste \ma.te.ʁja.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui adopte les principes du matérialisme.
    • Nous pourrions leur répondre que la matière dont parlent les matérialistes, matière spontanément éternellement mobile, active, productive, matière chimiquement ou organiquement déterminée, et manifestée par les propriétés ou les forces mécaniques, physiques, animales et intelligentes qui lui sont foncièrement inhérentes, que cette matière n'a rien de commun avec la vile matière des idéalistes. — (Mikhaïl Bakounine, Dieu et l'État, paragraphe 3 du premier chapitre.)
    • […], et un célèbre matérialiste du XIIIe siècle a montré clairement que la ligne continue est évidemment le principe actif de la nature, la ligne brisée le principe passif; et sans ménagement pour Confucius, partout où celui-ci avait vu de la morale et de la politique, il a vu de la physique et de la physiologie. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • À l’aube de la pensée grecque, les matérialistes enseignaient la vanité des terreurs de l’au-delà. — (Paul Guimard, L’Âge de Pierre, Grasset, page 151)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATÉRIALISTE. n. des deux genres
. Celui, celle qui adopte les principes du matérialisme. Adjectivement, Doctrine matérialiste. Un écrivain matérialiste.

Littré (1872-1877)

MATÉRIALISTE (ma-té-ri-a-li-st') s. m.
  • Celui, celle qui adopte les idées du matérialisme. Conséquences nécessaires de l'opinion des matérialistes : il faut qu'ils disent que le monde existe nécessairement et par lui-même… il faut qu'ils disent que le monde matériel a en soi essentiellement la pensée et le sentiment, car il ne peut les acquérir, puisqu'en ce cas ils lui viendraient de rien… les matérialistes doivent encore soutenir que le mouvement est essentiel à la matière ; ils sont par là réduits à dire que le mouvement n'a jamais pu ni ne pourra jamais augmenter ni diminuer, Voltaire, Philos. Traité de métaph. II. Non-seulement je ne suis pas matérialiste, mais je ne me souviens pas même d'avoir été un seul moment en ma vie tenté de le devenir, Rousseau, Corresp. du Peyrou, t. III, p. 19.

    Adj. Les opinions matérialistes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « matérialiste »

 Dérivé de matériel avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « matérialiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matérialiste materjalist

Citations contenant le mot « matérialiste »

  • L'idéaliste a la marche des orteils ; et le matérialiste a la marche des talons. Malcolm de Chazal, Sens plastique, Gallimard
  • Le vrai matérialiste, plus il descend dans la matière, plus il exalte la spiritualité. De Georges Braque / Pensées sur l'art
  • Les sectes sont des clignotants qui signalent un défaut dans les circuits de notre civilisation matérialiste. De Alain Woodrow / Les nouvelles sectes
  • Aucun progrès ne peut être acquis par une société sans passer la souffrance, et c'est là le matérialiste est désarmé. De Rabindranàth Tagore / Vers l'homme universel
  • Dans une société qui devient de plus en plus matérialiste, le confesseur, c'est le médecin. De Jules Barbey d’Aurevilly / Autres pensées détachées
  • Quand le mythe se transforme en réalité, à qui revient la victoire : aux matérialistes ou aux idéalistes ? De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Le début du XXe siècle a vu émerger deux théories scientifiques : la physique quantique et la relativité, qui ont fait apparaître de nombreuses anomalies vis-à-vis des principes qui fondaient la science depuis Galilée et Newton. La validité expérimentale de ces théories, qui était déjà très significative, a été fortement accrue ces dernières décennies grâce au progrès technologique - lui-même issu de ces fameuses théories. Si bien que désormais, on ne peut plus ignorer leur message révolutionnaire, qui nous dit que l’espace, le temps et la matière n’existent pas tels que nous les percevons. Ainsi, notre univers n’est pas fondamentalement constitué de matière qui se déplace dans l’espace au cours du temps. Ces concepts n’émergent qu’à partir d’une autre grandeur physique qui constitue le substrat essentiel sur lequel apparaît notre réalité : l’information. Nous évoluons en fait dans un océan d’informations. Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais cette découverte a des retombées philosophiques majeures, car elle remet fortement en question la vision matérialiste qui gouverne nos sociétés actuelles. Le Telegramme, Sylvain Fève : « La vision matérialiste a réduit l’homme à une machine biologique » - France - Le Télégramme
  • La politique c’est l’organisation de la cité et vivre, hors de la servitude volontaire, consiste à faire œuvre d’art de son existence. À être des esprits libres, au gai savoir, dans la joie et vers la beauté éthique et esthétique, à prendre ses désirs pour des réalités, à croire en la réalité de ses désirs. À devenir, par son existence, l’engagement, l’action et la créativité, ce que l’on est en persévérant dans son être. Sagesse agnostique outrepassant le caractère absurde de l’existence comme la question métaphysique d’un dieu qui se distinguerait de la nature. La cité aristocratique de droit divin d’ancien régime, la cité du matérialisme vulgaire productiviste de la croissance sans âme, capitaliste cupide du culte de la marchandise, de la technique, de la vitesse et de la compétition ou la cité du matérialisme historique et dialectique productiviste socialiste s’opposent à cette perspective existentialiste. Sartre qui nous éclaire sur notre condamnation à la liberté, sur l’engagement incontournable, sur la responsabilité, se fourvoie politiquement cédant sur les questions éthiques, esthétiques et existentielles de libertés, tant individuelles que collectives, prétendant concilier l’existentialisme, humanisme, avec le marxisme léninisme, doctrine du matérialiste historique, socialisme en paroles social fascisme, monopolisme d’État, en réalité. La science et les techniques, l’enchevêtrement des structures, économiques, sociales, géographiques, culturelles, politiques, le hasard, les idées, les pulsions peuvent constituer des obstacles, parfois des opportunités. La référence à la nature et à l’écosystème, l’écologisme, s’il est nécessaire et incontournable, ne suffit nullement à cette perspective existentialiste. Au respect de l’écosytème, nécessaire au vitalisme et esthétiquement judicieux pour l’art vécu, il convient d’ajouter l’essentiel, la culture existentialiste, l’élan vital, la créativité, l’esprit libre agnostique. Organisons, autant que faire se peut, la cité collectivement afin que chacun y trouve l‘espace existentiel et naturel de son élan vital, de sa libido, de son intuition, de sa créativité, de son art vécu. Cité d’art et d’art vécu, cité d’esprits libres. Conditions existentielles nécessaires bien qu’à jamais insuffisantes au regard de l’illimité de la poétique du vivre. Telle est l’utopie vers laquelle nous tendons, « sens de l’histoire », esprit. Qu’une boussole nous indique le Nord ne signifie pas que l’on s’y dirige individuellement ou collectivement. Idem pour ce « sens », direction que nous souhaitons pour l’histoire individuelle et collective. Que l’on s’en éloigne ou que l’on s’en rapproche collectivement ne modifie pas la volonté des esprits libres d’aller vers. « Le bonheur n’est pas une gare atteinte un jour, c’est une façon de voyager  ». Le sens est dans la façon d’être et dans la volonté d’aller, dans l’esprit en liberté, dans l’esprit libre. Ne nous contentons pas de voter écologistes, soyons des Esprits Libres pour changer non de société mais la société. Bordeaux Gazette, Sens de l’histoire, histoire des sens
  • Dans le langage courant, on qualifie parfois de « matérialiste » un individu exclusivement intéressé par l’argent et les plaisirs de la chair. On l’oppose alors à l’« idéaliste », qui est animé, lui, par de grands idéaux politiques ou moraux. Révolution : Tendance marxiste internationale, Le matérialisme marxiste - Révolution : Tendance marxiste internationale
  • Qu’y a-t-il de matérialiste chez Spinoza ? Pascal Sévérac Éditions Hermann, collection « Université permanente », 130 pages, 15 euros L'Humanité, Spinoza, ce matérialiste conséquent | L'Humanité
  • Le dérèglement climatique est aujourd’hui un enjeu de la plus haute importance. Les conséquences d’un capitalisme ravageur sur la planète sont désormais préoccupantes, et ne peuvent plus être ignorées. La force politique repose sur la capacité théorique et pratique à croiser les luttes dans une conception matérialiste et dialectique. C’est pourquoi s’interroger sur la place des femmes dans le combat écologiste est intéressant, en s’attardant sur l’écoféminisme, concept critiqué et critiquable, mais qui peut être mobilisé dans une analyse marxiste. Avant-Garde, Féminisme et écologie : approche matérialiste | Environnement - Avant-Garde
  • La science repose sur une conception matérialiste de la nature qu’elle est inapte à justifier. Même les neurosciences ne peuvent rendre compte de la vie de l’esprit en invoquant la seule matière. Thomas Nagel en appelle à un changement radical dans notre manière de concevoir la rationalité. , Après le matérialisme ? - La Vie des idées

Traductions du mot « matérialiste »

Langue Traduction
Anglais materialist
Espagnol materialista
Italien materialista
Allemand materialist
Chinois 唯物主义者
Arabe المادي
Portugais materialista
Russe материалист
Japonais 唯物論者
Basque materialista
Corse materialista
Source : Google Translate API

Synonymes de « matérialiste »

Source : synonymes de matérialiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « matérialiste »

Partager