La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « macaron »

Macaron

Définitions de « macaron »

Trésor de la Langue Française informatisé

MACARON, subst. masc.

A. − Petit gâteau rond, moelleux, parfumé, à la surface légèrement craquelée, composé de pâte d'amande et de blanc d'oeuf. Quels macarons! C'est à vous dégoûter du pain. Et puis, d'avoir pensé à moi là-bas, à Nancy!... ça c'est charmant! (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1889, p. 262):
.Elle avait surtout une vive tendresse pour la boulangerie Taboureau, où toute une vitrine était réservée à la pâtisserie (...) et elle était encore attendrie par les bocaux pleins de gâteaux secs, de macarons et de madeleines. Zola, Ventre Paris, 1873, p.779.
B. − P. anal. (de forme)
1. Natte de cheveux roulée sur l'oreille. Marie-Hélène avait changé de coiffure; elle portait maintenant deux nattes qu'elle roulait en macarons sur ses oreilles, ce qui, pensait-elle, la rajeunissait et aussi cachait le lobe décollé (Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 157).
2.
a) Insigne de forme ronde en tissu ou en métal que l'on arbore à titre distinctif généralement sur un uniforme. [St-Cyr, 1833.− Le képi ou casquette d'Afrique comporte un] macaron bleu au milieu du calot garance plissé (Titeux, St-Cyr, 1898, p. 368).Macaron de pilote bien en évidence sur la poitrine (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 39).
En partic. et fam. Rosette de la Légion d'Honneur. Recevoir le macaron; macaron à la boutonnière. Les moeurs d'avant 39 n'étaient pas telles qu'il fût permis de se mêler aux tire-laine, à moins qu'ils ne fissent le métier sur une certaine échelle et nantis d'un ruban sinon d'un macaron dans l'ordre national de la Légion d'Honneur (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 86).
b) Vignette (ronde) délivrée à certains corps sociaux, pour permettre une identification rapide et les aider dans leurs fonctions. Macaron tricolore; macaron de Presse. (Ds Voyenne 1967).
3. Rare. Signe manuscrit, rondelle de papier imprimé placé(e) sur un écrit dans le but d'attirer l'attention d'un lecteur. La lettre était tapée à la machine à écrire et portait, dans le coin, les repères de la dactylographe, plus un macaron rouge où se trouvait imprimée la mention «pièces jointes» (Duhamel, Désert Bièvre, 1937, p. 80).
4. Arg. et pop. Volant d'automobile. Manier le macaron; as du macaron (Sandry-Carr. 1963).
C. − Spécialement
1. ARCHIT. Ornement de forme ronde. L'eau qui jaillit de deux fontaines à macarons (Barrès, Cahiers, t. 3, 1904, p. 294).Le plâtrier a tortillé les rinceaux et les macarons. Ces ridicules rosaces, qui entourent au plafond le crochet de la lampe, ont reçu plus d'une confidence (Alain, Propos, 1923, p.550).
2. COIFFURE. ,,Peigne dont les femmes font usage pour retenir leur chignon. Il est de forme ovale, ses deux grosses dents sont très larges, et les deux faces de ces dents ne sont point parallèles`` (Chesn. 1857-58).
3. PASSEMENTERIE. Robe du soir. (...) la jupe drapée est ornée dans le bas d'un large galon d'argent; on le retient sur le côté à l'aide de trois macarons (La Mode illustrée, 21 févr. 1909, p. 77 ds Quem. DDL t. 16).
4. TECHNOL. Clou courbé muni d'une tête ronde qui sert de porte-manteau. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc. et Orth.: [makaʀ ɔ ̃]. ,,L' [ɑ] a pour ainsi dire disparu`` (Fouché Prononc. 1959, p. 86). Martinet-Walter 1973 [-kaʀ ɔ ̃]/[-kɑ ʀ ɔ ̃] (15/2). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1552 «petite pâtisserie ronde aux amandes» (Rabelais, Quart Livre, chap. 59, éd. R. Marichal, p. 241); 2. 1752 peigne à macaron (Trév.); 3. 1833 «insigne de forme ronde» (ds Titeux, loc. cit.); spéc. 1911 arg. «rosette de la Légion d'Honneur» (d'apr. Esn.); 1928 «insigne honorifique» (P. Chack, Ceux du blocus, p. 272 ds G. Esnault, Notes inédites: lieutenant Samy Fournié, premier des nôtres à avoir obtenu le macaron d'aviateur); 4. 1835 «ornement en forme de macaron» (Kock, Ni jamais, p. 28: deux bols de punch ornés de macarons); spéc. 1927 «natte de cheveux roulée sur l'oreille» (Gyp, Souv. pte fille, p. 157); 5. 1925 arg. «volant d'automobile» (d'apr. Esn.); 1927 (Morand, Bouddha, p. 127). Empr. avec transposition, à l'ital. du Sud maccarone (macaroni*) qui désignait, selon les régions, des pâtes de formes diverses, et qui fut synon. de gnocchi du xiveau xviies. (v. DEI et Batt.). Fréq. abs. littér.: 35. Bbg. Boulan 1934, p. 36. _ Chautard Vie étrange Arg. 1931, p. 422. _ Dauzat Ling. fr. 1946, p.275. _ Hope 1971, p. 206. _ Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun - français

macaron \ma.ka.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Cuisine) Petite pâtisserie ronde, dans laquelle il entre principalement des amandes et du sucre.
    • […], et cependant j'entends sa chère tante de Douay qui avait cinq bonnes mille liv. de rentes , lui disant : Merlinet , si tu sais bien ton musa , mon ami , je te donnerai une biscotte , un macaron, un massepain , un biscuit, ou Quelqu'autre Chose Semblable qui flattera ton goût. — (Jean-Nicolas Pache, Sur une affaire pendante à la troisième Section du Tribunal civil de la Seine, Thin-le-Moutier, le 13 floréal an V, Paris : Imprimerie de R. Vatar, page 10)
    • La séance thé a été parfaite. Maman avait fait les choses comme il faut : le service à thé offert par mamie avec des dorures et des papillons verts et roses, des macarons de chez Ladurée et, quand même, du sucre roux (un truc de gauche). — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 173)
    1. Macaron de Montmorillon : Petite pâtisserie ronde à base d'amande et d'amande amère, spécialité de la ville de Montmorillon dans la Vienne.
    2. Macaron de Saint-Émilion : Petite pâtisserie semblable aux macarons de Montmorillon.
    3. Macaron de Cormery : Petite pâtisserie en forme de couronne à base d'amande et de blanc d'œuf, spécialité de la ville de Cormery.
    4. Macaron de Joyeuse : Petit gâteau sec à base d'amande et de noisette, spécialité de la ville de Joyeuse en Ardèche.
  2. (Cuisine) Petit gâteau au blanc d’œuf, au sucre et à la noix de coco. Rocher coco, congolais.
  3. Insigne de forme arrondie.
    • A l'occasion du Championnat du Monde, la F.F.H.B. a adopté l'emblème ci-contre pour marquer cet événement exceptionnel. Il a été produit à plusieurs milliers d'exemplaires sous forme de macarons auto-collants et de cendriers. — (Organe de la Fédération Française de Handball 7C année — N° 62 — Janvier 1970, 32, rue de Londres, Paris, 40, rue Marceau, 94-Ivry)
    • Les mœurs d'avant 39 n'étaient pas telles qu'il fût permis de se mêler aux tire-laine, à moins qu'ils ne fissent le métier sur une certaine échelle et nantis d'un ruban sinon d'un macaron dans l'ordre national de la Légion d'Honneur — (Francis Ambrière, Les Grandes Vacances, Éditions du Seuil, 1946, p. 86)
  4. (Architecture) Ornement rond, rosette, badge.
    • L'exubérance florale du macaron de la voûte de la chapelle Saint-Pierre est apparentée à celle de la sculpture des chapelles du déambulatoire. — (Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques. Fasc. A, Antiquités nationales, Comité des travaux historiques et scientifiques, France, 1986)
  5. (Militaire) Dans les fortifications françaises de la Première Guerre mondiale, fortin détaché, isolé, sans aucune communication avec les autres ouvrages de défense du système fortifié dont il fait partie, ni avec l’arrière.
    • M. Viollette fit ensuite le procès de la dernière découverte de l’état-major : le système des macarons fermés.
      « C’est ce système qui a servi de base à la défense de Verdun. Or, ce système des îlots fermés, sans boyaux de communication, sans moyens de communication à l’arrière, a condamné, de la façon la plus fatale, tous les hommes qui l’occupaient à être faits prisonniers ! Et ceci explique pourquoi, dans l’énoncé des pertes de Verdun, je trouve 69 000 disparus !…
      M. le marquis de la Ferronnays. – Depuis l’Artois, les macarons sont condamnés. »
      — (Paul Allard, Les dessous de la guerre révélés par les comités secrets, chapitre Ier : Les fautes de Verdun ; Les éditions de France, Paris, 1933, page 37)
  6. (Coiffure) Forme de coiffure féminine.
    • 2 octobre 42 – Elle a la coiffure que j’aime le moins au monde : un macaron marron et natté qui lui tourne autour de la tête. C’est une coiffure courageuse, qui sèche les traits et que choisissent généralement des femmes déjà sèches. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 234)
  7. (Marine) Roue de manœuvre du gouvernail ; barre à roue.
    • Toutefois, une observation est à faire en ce qui concerne les vapeurs dont le gouvernail est actionné par une roue désignée sous le nom de macaron et sur laquelle agit le pilote. Dans certains bateaux, quand on appuie sur le macaron, le bateau oriente du même côté ; mais il existe d'autres bateaux dans lesquels la même cause produit un effet contraire. — (« Procès verbal du 13 juin 1904 », dans les Procès-verbaux du Conseil municipal de Paris, 1904, p. 1120)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MACARON. n. m.
Sorte de pâtisserie, dans laquelle il entre principalement des amandes et du sucre et qu'on forme en petits pains ronds. En termes d'Architecture, il se dit d'un Ornement en forme de macaron.

Littré (1872-1877)

MACARON (ma-ka-ron) s. m.
  • 1Petite pâtisserie composée d'amandes, de sucre et de blancs d'œufs, et disposée en petits pains ronds.

    Fig. Mettre du sucre sur du macaron, ajouter bien sur bien. Enfin je ne pense qu'à ma santé, et c'est ce qui s'appelle présentement mettre du sucre sur du macaron, Sévigné, 16 sept. 1676.

  • 2Peigne ovale dont les femmes se servent pour relever et retenir leurs cheveux, ainsi dit par assimilation de forme.
  • 3 Terme de marine. Nom de certains morceaux de bois courts, assemblés sur les plats-bords d'un bâtiment pour recevoir les fargues (Méditerranée).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MACARON, s. m. (Diete.) espece de pâtisserie friande dont les deux ingrédiens principaux sont le sucre & les amandes, & dont les qualités diététiques doivent être estimées par conséquent par celles du sucre & des amandes. Voyez Sucre & Amandes.

Macaron, (Diete.) espece de pâte qu’on mange dans les potages, & dont on prépare aussi quelques autres mets. Voyez Pates d’Italie.

Macaron, (Tabletier.) sorte de peigne arrondi par les deux côtés, ce qui lui donne la forme d’un macaron. On le façonne ainsi pour que les grosses dents des bouts ne blessent point.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « macaron »

Ital. maccherone, sorte de pâte ; Venise, macarone. On n'en connaît pas l'étymologie. Les uns indiquent macco, bouillie de fèves pilées ; les autres, le bas-grec μαϰαρία, signifiant un mets de bouillon et de farine d'orge. Voy. cependant MACÉRER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1552) De l’italien maccarone → voir macaroni ; le sens de « gâteau rond » existait en ancien français avec macherie (« placenta »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « macaron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
macaron makarɔ̃

Citations contenant le mot « macaron »

  • Quittant la Cour, le macaron est mis aux sauces locales. A Nancy, les religieuses Marguerite et Marie-Elisabeth, bientôt surnommées les « sœurs macarons », le vendent pour subsister après la suppression des congrégations en 1792. Leurs pâtisseries plates, rondes et craquelées sont, depuis, devenues une institution. Comme celles de Saint-Emilion et d’Amiens. Ces dernières sont enrichies d’abricot et de miel. Femme Actuelle, Tout savoir sur le macaron : Femme Actuelle Le MAG
  • Cours de pâtisserie : macarons 2020-07-25 – 2020-07-25 Assat Pyrénées-Atlantiques Assat Unidivers, Cours de pâtisserie : macarons Assat samedi 25 juillet 2020
  • Après deux mois à l'arrêt, le spécialiste du macaron Franck Deville a remis en marche son atelier de fabrication courant juin. Avec le confinement, il a perdu 600 000 € de chiffre d'affaires. Mais il veut se relancer en France mais surtout à l'étranger car l'export, c'est un tiers de ses activités. France Bleu, La relance éco : les macarons ligériens de Franck Deville à l'assaut de nouvelles papilles
  • Montmorillon, ses macarons, l’âme de Robuchon, enfant du pays, et le Lucullus. Repris il y a dix ans par Alban et Fanny Galpin, le vénérable "hôtel de France", entièrement restauré au bord de la Gartempe, est une table incontournable du Poitou, que l’on retrouve naturellement, dans le guide des "Tables gourmandes" (1). CharenteLibre.fr, Tables gourmandes: le Lucullus régale au pays du macaron - Charente Libre.fr
  • L’UMIH et l’ASTL les ont accompagnés. Ils ont imaginé une action en deux phases, une phase "urgence Covid — gestion de crise", et une action "prévention primaire de fond". Pour ce qui est de la phase Covid gestion de crise : "Nous avons réalisé au niveau régional, en accord avec tous les services de santé au travail, un questionnaire à visée prévention Covid. Ce questionnaire a été validé avec les professionnels. Un macaron valorisant le travail de prévention et l’engagement du professionnel a été réalisé. Il sera le même dans toute l’Occitanie", explique l’UMIH46. ladepeche.fr, Un macaron pour rassurer les clients - ladepeche.fr
  • Franck Deville, « l'artisan macaronier des chefs » et Anne Deville ont choisi Steel pour lancer Le Clos Deville, leur première boutique destinée à la vente de macarons hauts-de-gamme aux particuliers. L'Essor Loire, Les macarons Deville s'offrent au grand public avec Steel
  • Recette pour 15 petits macarons Kiss My Chef, Macarons tout praliné, attention c’est bon ! - Kiss My Chef
  • Jeudi après-midi, Patrick Orly s’est vu remettre un macaron à placarder à l’entrée de son restaurant L’Ambassade, pour avoir correctement appliqué les règles sanitaires conseillées par l’Association interprofessionnelle de santé au travail (AIST). En collaborant avec l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) de l’Hérault, dont le chef est le président, l’association a pris contact avec près de 500 établissements. Le but : les guider dans la mise en place du protocole sanitaire imposé. midilibre.fr, Coronavirus : le restaurant biterrois l’Ambassade reçoit son macaron de la prévention - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « macaron »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « macaron »

Langue Traduction
Anglais macaroon
Espagnol macarrón
Italien amaretto
Allemand makrone
Chinois 蛋白杏仁饼干
Arabe معكرون
Portugais macaroon
Russe миндальное печенье
Japonais マカロン
Basque macaroon
Corse macaru
Source : Google Translate API

Synonymes de « macaron »

Source : synonymes de macaron sur lebonsynonyme.fr

Macaron

Retour au sommaire ➦

Partager