La langue française

Natte

Sommaire

Définitions du mot natte

Trésor de la Langue Française informatisé

NATTE, subst. fém.

A. − Tissu confectionné avec des fibres végétales tressées à plat, d'une texture plus ou moins fine et servant à différents usages d'ameublement (tapis, rideau, tenture) selon les époques et les pays. Natte de roseaux, de jonc, d'écorce, de paille, de sparterie, de vétiver; natte japonaise, de Damas, de Chine. Je rentrai dans les tentes; nous nous étendîmes sur nos nattes, accablés de lassitude, mais la main sur nos armes, pour être debout à la première alerte (Lamart., Voy. Orient, t.1, 1835, p.327).Germain eut un fumoir tapissé de nattes indiennes, garni de divans orientaux, où il n'osait ni cracher ni fumer (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p.70).Le bambou séparé en lamelles sert à fabriquer des paniers et des nattes (Page, Dern. peuples primit., 1941, p.27):
1. ... les Klamath de l'Orégon méridional avaient des villages d'hiver permanents (...) mais, lorsqu'ils se dispersaient pour l'été, ils habitaient de petites cabanes en forme de dômes et couvertes de nattes. Lowie, Anthropol. cult., trad. par G. Métraux, 1936, p.104.
Voile* de/en nattes.
B. − Tresse plate confectionnée à partir d'un matériau propre au tissage, fil, fibre, métal fin, etc. J'ai dit «crotale» par simplicité; en réalité ce sont des cornets de jonc treillissé, fermés à la pointe par une natte de fil (Gide, Retour Tchad, 1928, p.884).
P. anal. [En parlant des cheveux, de la barbe] Tresser, faire des nattes; courte, longue natte; nattes en macaron; couper ses nattes; fausse natte. Le vieillard était noir comme la nuit, il avait une longue barbe blanche tressée en petites nattes, à la mode des anciens mages (Hugo, Rhin, 1842, p.200).N'était la longue natte de cheveux tressés ramenée sur l'épaule et serrée d'un prétentieux noeud de satin, cette figure extraordinaire eût paru sans sexe et sans âge (Bernanos, Crime, 1935, p.813):
2. Il était passé sans difficulté, et même sans y prendre garde, de l'âge où on leur tire la natte à celui où on leur tripote la taille en passant dans un couloir. Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.267.
C. − ARCHIT. ,,Ornement architectural de certaines églises romano-byzantines`` (Bach.-Dez. 1882). Natte est encore un terme d'architecture. On donne ce nom à des entrelacs peints ou sculptés, qui rappellent plus ou moins exactement des nattes tressées (Havard1889, p.958).
D. − BOULANG., PÂTISS. Pain au lait ou brioche fait(e) de trois bandes de pâte tressées ensemble. Synon. tresse. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [nat]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 nate «pièce de tissu de végétaux entrelacés» (Alexis, éd. Chr. Storey, 246); 2. a) 1525 nate p.ext. «tresse de fils, de soie, etc.» (Inventaire de la nef Sainte-Marie-Bonaventure [= ms. B.N. Clairambault 325; v. J. Fennis, Stolonomie, p.545] ds Jal.); b) 1690 natte «tresse de cheveux» (Fur.); 3. 1769 pêche (Duhamel du Monceau, Traité gén. des pêches, t.1, p.107b ds FEW t.6, 1, p.505); 4. 1773 bot. bois de natte (Bern. de St.-P., Voyage à l'Ile de France, éd. 1840, p.42); 1874 natte (Lar. 19e); 5. 1786 zool. natte de jonc «espèce de telline» (d'apr. FEW, loc. cit.); 1792 natte d'Italie «variété de cône» (Bruguière, Hist. nat. des vers ds Roll. Faune t.12, p.14); 6. 1856 archit. (Lenoir, Archit. monast., pp.13-14); 7. a) 1872 «petite pâtisserie en forme de natte» (Littré Add.); b) 1874 «petit pain formé de trois brins de pâte tressés ensemble» (Lar. 19e). D'un lat. *natta «natte» (non att. chez Grégoire de Tours, malgré Diez, p.646 et Blaise Lat. chrét., cf. FEW t.6, 1, p.505b et M. Bonnet, Le lat. de G. de Tours, p.226, note 5; mais on trouve le lat. médiév. natta «natte», att. au début du ixes. chez Smaragdus ds Nov. gloss.; cf. également l'esp., port. et catal. nata «crème du lait»), issu, par assimilation partielle à distance du m- au -t-, du lat. chrét. matta (début ves., Augustin ds Blaise Lat. chrét.), mot d'orig. sémit., prob. punique (d'apr. Pauli ds Z. vergl. Sprachforsch. t.18 1869, p.4, les Romains ont prob. reçu le mot des Carthaginois; Klein Etymol., s.v. mat tire le lat. matta du phénicien et punique matta); cf. les corresp. hébr. mittā h«lit.», dér. de nātā h«incliner, être penché», et ougaritique mtt «lit». Fréq. abs. litt.: 626. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1091, b) 1246; xxes.: a) 621, b) 689.

Wiktionnaire

Nom commun 1

natte \nat\ féminin

  1. Tissu de paille, de jonc, de roseau, etc., fait ordinairement de trois brins ou cordons entrelacés, et servant à couvrir les planchers, à revêtir les murs des chambres, etc.
    • Deux nattes de paille, posées sur des planches, servaient de lit aux deux religieuses. — (Honoré de Balzac, Un épisode sous la Terreur, 1831)
    • Toutes les chambres sont carrelées en briques ; mais, comme ces briques sont recouvertes de nattes de roseau en hiver et de jonc en été, l’inconvénient est beaucoup moindre ; ces nattes de roseau et de jonc sont tressées avec beaucoup de goût ; des sauvages des Philippines ou des îles Sandwich ne feraient pas mieux. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On nous apporte des nattes et des tapis, on allume un grand feu de branchages au beau milieu de la salle, et nous parvenons enfin à nous dégeler. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 38)
    • […] je vis toute la famille de mon hôte, une vingtaine de personnes, dont une dizaine d'enfants, qui dormaient, serrés les uns contre les autres, sur des nattes de pandanus. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • C'était le soir. Nous avions sorti les nattes, le jeu de ludo et la vieille lampe-tempête. Des voisins nous avaient rejoints pour une veillée à la belle étoile. — (Jacques Dalodé, L'Impopulaire, dans Très bonnes nouvelles du Bénin, Editions Gallimard, 2011)
  2. Toute sorte de tresse de fil, de soie, etc., lorsqu’elles sont faites au moins de trois brins ou cordons.
    • Une natte d’or et d’argent.
  3. (En particulier) (Absolument) (Coiffure) Cheveux tressés en natte.
    • Les nattes de sa chevelure largement tressée formaient au-dessus de sa tête une haute couronne à laquelle ne se mêlait aucun ornement, […]. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • […] la Société secrète du Lotus Bleu pousse à la suppression de la natte, emblème de l’asservissement des Chinois aux Tartares Mandchous. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Avec une joie d'enfant, Gasbieha se mettait à transfigurer Zaheira, à relever ses longues nattes, à les lui rouler autour de la tête. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Nom commun 2

natte \nat\ masculin

  1. (La Réunion) (Botanique) Nom vernaculaire de deux espèces d’arbres de la famille des sapotacées : le grand natte ou natte à grandes feuilles, et le petit natte.
    • Les nattes, notamment le petit natte et le grand natte, sont des espèces d’arbres de la famille des Sapotaceae, de bois rouge-brun très recherchés par les ébénistes. — (Sténio Félix, Les arbres de mon pays 66 Bois de natte petite feuille., articlesnature.wordpress.com, 8 octobre 2008)

Forme de verbe

natte \nat\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de natter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de natter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de natter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de natter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de natter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NATTE. n. f.
Sorte de tissu de paille, de jonc, de roseau, etc., fait ordinairement de trois brins ou cordons entrelacés, et servant à couvrir les planchers, à revêtir les murs des chambres, etc. Clouer des nattes sur un plancher. Rouleau de natte. S'étendre sur des nattes.

NATTE se dit aussi de Toute sorte de tresse de fil, de soie, etc., lorsqu'elles sont faites au moins de trois brins ou cordons. Une natte d'or et d'argent. Par analogie, Natte de cheveux, Cheveux tressés en natte.

Littré (1872-1877)

NATTE (na-t') s. f.
  • 1Tissu de paille ou de jonc fait de trois brins ou cordons entrelacés et servant à couvrir les planchers ou à revêtir les murailles des chambres. Le pain et l'eau pour se nourrir, le sac et le cilice pour se vêtir, une simple natte ou la terre nue pour se reposer, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 346. Aussi bons politiques que les Romains, ils [les Iroquois] avaient adopté quelques-uns de ces peuples vaincus, et leur avaient, pour ainsi dire, donné sur leur natte le droit de bourgeoisie iroquoise, Bougainville, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. III, p. 325. On feint [pour échapper au pacha] d'être mourant sur sa natte, ou l'on fuit dans la montagne, Chateaubriand, Itin. 5e part.
  • 2Fil, soie, etc. tressés en natte. Une natte d'or et d'argent.

    Natte de cheveux, cheveux tressés en natte. Théodore, qui, durant ce temps, contemplait les deux plus longues nattes et les plus beaux cheveux du monde, Genlis, Adèle et Théod. t. III, p. 348, dans POUGENS.

    Natte à trois, à quatre, à cinq, à six, etc. natte à trois brins, à quatre brins, à cinq brins, à six brins, etc. Se dit des cheveux surtout.

  • 3 Terme de conchyliologie. Natte d'Italie, variété de cône listre.

    Natte de jonc, espèce de telline, la telline vierge et quelquefois la Vénus écrite.

    Natte de jonc sans tache, autre espèce de telline.

  • 4Bois de nattes, voy. NATTIER.

HISTORIQUE

XIe s. Soz le degret, où il gist sur sa nate, Iluec paist l'um [on le nourrit] del relef de la table, St Alexis, L.

XIIIe s. Le soudanc venoit touz jours jouer aus eschez sus les nates qui estoient au piez de son lit, Joinville, 213.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NATTE. Ajoutez :
5Nom donné à une petite pâtisserie faite en forme de natte.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NATTE, s. f. (Ouvrage de Nattier.) espece de tissu fait de paille, de jonc, de roseau ou de quelques autres plantes, écorces, ou semblables productions faciles à se plier & à s’entrelacer.

Les nattes de paille sont composées de divers cordons, de diverses branches, ordinairement de trois. On met aux branches depuis quatre brins jusqu’à douze, & plus souvent l’épaisseur qu’on veut donner à la natte ou l’usage auquel elle est destinée.

Chaque cordon se natte, ou comme on dit en terme de nattiers, se trace séparément & se travaille au clou. On appelle travailler au clou, attacher la tête de chaque cordon à un clou à crochet, enfoncé dans la barre d’en haut d’un fort traiteau de bois qui est le principal instrument dont se servent ces ouvriers. Il y a trois clous à chaque traiteau pour occuper autant de compagnons, qui à mesure qu’ils avancent la trace, remontent leur cordon sur le clou, & jettent par-dessus le traiteau la partie qui est nattée ; lorsqu’un cordon est fini, on le met sécher à la gaule avant de l’ourdir à la tringle.

Pour joindre ces cordons & en faire une natte, on les coud l’un à l’autre avec une grosse aiguille de fer longue de dix à douze pouces. La ficelle dont on se sert est menue, & pour la distinguer des autres ficelles que font & vendent les cordiers, se nomme ficelle à natte.

Deux grosses tringles longues à volonté & qu’on éloigne plus ou moins, suivant l’ouvrage, servent à cette couture, qui se fait en attachant alternativement le cordon au clou à crochet, dont ces tringles sont comme hérissées d’un côté, à un pouce ou dix-huit lignes de distance. On appelle cette façon, ourdir ou bâtir à la tringle.

La paille dont on fait ces sortes de nattes, doit être longue & fraîche ; on la mouille, & ensuite on la bat sur une pierre avec un pesant maillet de bois à long manche, pour l’écraser & l’applatir.

La natte de paille se vend au pié ou à la toise quarrée plus ou moins, suivant la récolte des blés. Elle sert à couvrir les murailles & les planchers des maisons ; on en fait aussi des chaises & des paillassons, &c.

Les nattes de palmiers servent à faire les grands & les petits cabats, dans lesquels s’emballent plusieurs sortes de marchandises.

Natte, tracer la, terme de Natier en paille, c’est en faire les cordons au clou, c’est-à-dire passer alternativement les unes sur les autres les trois branches de paille dont le cordon est composé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « natte »

(Nom 1) Du latin natta, variante médiévale de matta (« natte de joncs »).
(Nom 2) Wikipédia avance le nom malgache nato. Il est vrai que l’île aux Nattes porte le nom malgache de Nosy Nato, mais les arbres désignés par natte à la Réunion sont inconnus à Madagascar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. matta ; du lat. matta, par changement d'm en n, comme dans nappe, de mappa, nèfle, de mespilus, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « natte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
natte nat

Citations contenant le mot « natte »

  • On ne met pas ceux qui tressent les nattes avec ceux qui tissent les soieries, on ne place pas le tambour à côté du joueur de luth ! De Abolabbas de Rajendjan / Les premiers poètes persans
  • Ingérence humanitaire, c’est le droit qu’on donne à des Etats d’envoyer des soldats dans un autre Etat pour aller tuer des pauvres innocents chez eux, dans leur propre pays, dans leur propre village, dans leur propre case, sur leur propre natte. De Ahmadou Kourouma / Allah n’est pas obligé
  • À Saint-Pol-de-Léon (29), les élèves de Première ST2S du lycée Notre-Dame du Kreisker organisaient, ce lundi 10 février, l’opération « Cut cancer ». Les élèves étaient invités à se faire couper les cheveux toute la journée et les organisateurs avaient lancé un appel aux dons pour pouvoir remettre le maximum de cheveux à l’association Fake hair don’t care. Ils ont trouvé lundi matin dans la boîte aux lettres, un coffret contenant une natte accompagnée d’une lettre anonyme. La donatrice, 70 ans et retraitée à Saint-Pol depuis 10 ans, y explique que ses cheveux, tressés par sa maman, ont été coupés vers 1960 et l’ont accompagnée au gré de ses nombreux déménagements : « J’ai toujours gardé les cheveux mais je ne savais pas où les remettre. Bravo à cette très grande initiative et je pense que ces quelques mèches pourraient servir », a-t-elle ajouté pour expliquer son geste. Le Telegramme, Don anonyme d’une natte de cheveux de 1960 aux lycéens du Kreisker - Saint-Pol-de-Léon - Le Télégramme
  • Ça fait longtemps que je voulais faire mais je n’avais jamais le temps mais je me suis pris un temps pour venir voir comment ça se passe ici et je suis bien contente de ma semaine. On a appris plein de choses : à tresser une natte etc. - indique Viviane Bouarat, qui apprend à tresser des couronnes en feuilles de pandanus.  Nouvelle-Calédonie la 1ère, Découverte de la vannerie à Hienghène - Nouvelle-Calédonie la 1ère
  • VIDÉO – La mère de Surya Bonaly “la tirait par la natte” : les révélations effarantes de Gwendal Peizerat Gala.fr, VIDÉO – La mère de Surya Bonaly “la tirait par la natte” : les révélations effarantes de Gwendal Peizerat - Gala
  • Ce qui est sûr, il faut changer de natte de nuit. Et ZEPH est quand même une belle différence. Et nous devons arrêter notre entêtement pour prendre le courage de changer de plat. Que l’UPC se démontre davantage dans son programme sur les dossiers clés de justice, sécurité et santé. Avec sérieux, rigueur, et ardeur. Et nous embarquons avec lui. , Présidentielle de 2020 : « Zéphirin Diabré, le miracle burkinabè », selon la Génération Zeph 2020 - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso

Images d'illustration du mot « natte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « natte »

Langue Traduction
Anglais mat
Espagnol estera
Italien stuoia
Allemand matte
Chinois
Arabe حصيرة
Portugais esteira
Russe мат
Japonais マット
Basque esterilla
Corse mat
Source : Google Translate API

Synonymes de « natte »

Source : synonymes de natte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « natte »

Partager