La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « locataire »

Locataire

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin locataire locataires

Définitions de « locataire »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOCATAIRE, subst.

[Correspond à louer2A]
A. − Personne qui prend quelque chose à loyer, en vertu d'un contrat de louage (de choses) :
1. − Eh bien, j'ai été trouver le propriétaire de cet enclos; le bail avec les anciens locataires était fini, et je le lui ai loué à nouveau. Toute cette luzerne que vous voyez m'appartient, Valentine... Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 738.
En partic. [P. oppos. à fermier, preneur d'un bien rural] Personne qui prend à loyer une propriété urbaine. Locataires de la maison, du second. En ville, les immeubles à appartements étaient plus recherchés par les locataires que les petits hôtels (Morand, Londres,1933, p. 51):
2. Si le bailleur vend la chose louée, l'acquéreur ne peut expulser le fermier ou le locataire qui a un bail authentique ou dont la date est certaine, à moins qu'il ne se soit réservé ce droit par le contrat de bail. Code civil,1804, art. 1743, p. 317.
SYNT. Bon, nouveau, précédent locataire; locataire insolvable; être locataire; avoir, trouver des locataires; à la charge des locataires.
Principal locataire; auj. locataire principal. Personne qui prend à loyer un logement et le sous-loue en partie ou en totalité à d'autres personnes. En 1810, madame César (...) poussa son mari à se faire principal locataire de la maison où ils occupaient la boutique et l'entresol (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 49).
Sous-locataire*.
En appos. Je connaissais, non seulement les bourgeois locataires de la Raspelière mais ses propriétaires (Proust, Sodome,1922, p. 753).
B. − P. anal. et souvent plais. Personne, animal qui est l'occupant d'un lieu déterminé. Quelqu'un de très étonné aussi, en me voyant, c'est le locataire du premier, un vieux hibou sinistre, à tête de penseur, qui habite le moulin depuis plus de vingt ans (A. Daudet, Lettres moulin, Paris, Lemerre, 1943 [1869], p. 8).Voilà donc notre belle prison neuve qui reçoit des locataires (Zola, Travail, t. 1, 1901, p. 107).
Prononc. et Orth. : [lɔkatε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1510 « celui qui prend en location » (Clermont, 6 ds Z. rom. Philol. t. 67, p. 29). Dér. sav. de locatum, supin de locare « louer »; suff. -aire*; le m. fr. connaît également dans ce sens le subst. conducteur (cf. Gdf., s.v. locateur et locatif ainsi que s.v. conducteur). Fréq. abs. littér. : 698. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 797, b) 1 373; xxes. : a) 1 010, b) 944.

Wiktionnaire

Nom commun - français

locataire \lɔ.ka.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui occupe une maison ou une partie de maison à loyer.
    • Voilà bien ma maison, elle est bien à moi, j’en paie les impositions et j’ai un locataire qui ne paie pas son loyer, on a beau dire mais on est bien malheureux d’être propriétaire. — (Laurent Mourguet, Le Déménagement de Guignol, Elardin, 1876)
    • Son propriétaire, Ferréol Tournier, l’avait, sans façons aucunes, prévenu qu’il en avait assez d’un locataire aussi mauvaise langue que lui et qu’il eût à songer à prendre ses cliques et ses claques pour le 25 mars prochain. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Lorsque le locataire se marie en cours de bail, le conjoint qui n'a pas signé le contrat peut quand même se prévaloir du bail. Il faudra donc que le renon donné par les locataires soit signé par les deux époux et si l'un ne le fait pas, le bailleur pourra considérer que le congé est nul. — (Pierre Jammar, Guide du propriétaire bailleur et de ses conseillers, EdiPro, 2e éd., 2016)
    • Il suffisait que des locataires de la maison déménageassent pour qu'elle ne dormît plus et souffrît autant que si on l'eût privée de tout. La pensée qu'on allait et venait près d'elle, qu'on était content de partir ou de s'installer, lui était intolérable. — (Emmanuel Bove, L'Amour de Pierre Neuhart, Le Castor Astral éditeur, 2018, chap. 3)
  2. Celui ou celle qui prend à bail, à fermage, etc., une activité économique, agricole ou commerciale.
  3. (Entomologie) Nom donné à un insecte parfois envahissant le Lepinotus reticulatus anciennement Clothilla inquilina.
    • Le locataire (Clothilla inquilina) possède deux ailes rudimentaires coriaces ; Virchow l'a vu envahir une maison au point d'y rendre le séjour intolérable et d'altérer gravement la santé des habitants. — (Dictionnaire des Sciences Animales, cirad.fr)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOCATAIRE. n. des deux genres
. Celui, celle qui occupe une maison ou une partie de maison à loyer. Sa maison étant trop grande pour lui, il a pris un locataire. Les grosses réparations ne sont pas à la charge du locataire, mais à la charge du propriétaire. Principal locataire, Celui qui loue au propriétaire une maison, pour la sous-louer en totalité ou en partie. Sous-locataire, Celui qui tient sa location du principal locataire.

Littré (1872-1877)

LOCATAIRE (lo-ka-tê-r') s. m.
  • Celui, celle qui tient à loyer une maison ou une portion de maison. Cette femme est ma locataire. C'est ainsi que, durant dix ans que j'ai été son locataire, sans lui inspirer une amitié bien tendre, je n'ai jamais perdu son estime ni ses bontés, Marmontel, Mém. VI.

    Principal locataire, la personne qui loue du propriétaire une maison pour la sous-louer en totalité ou en partie.

HISTORIQUE

XVIe s. Le locataire doit estre tenu clos et couvert, Loysel, 475. Les hommes se donnent à louage ; leurs facultez ne sont pas pour eulz, elles sont pour ceulx à qui ils s'asservissent ; leurs locataires sont chez eulx, ce ne sont pas eulx, Montaigne, IV, 147.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « locataire »

Provenç. logadier, logatier, locadier ; du lat. locatarius, mercenaire, homme à gages, de locare, louer 2. En latin, locatarius est celui qui se loue ; en français, locataire est celui qui prend à louage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Dérivé savant du latin locatum (« louer ») et -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « locataire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
locataire lɔkatɛr

Fréquence d'apparition du mot « locataire » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « locataire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « locataire »

  • L'amour d'une vierge est aussi assommant qu'un appartement neuf. Il semble qu'on essuie les plâtres. Il est vrai qu'on n'a pas à redouter les germes maladifs, pestilentiels, d'un autre locataire.
    Jules Renard — Journal
  • Lors d’une dispute conjugale, la seule personne qui écoute attentivement la version de chaque époux, c’est le locataire de l’appartement contigu.
    Anonyme
  • Aux anciens locataires : " Moi j'ai acheté cet appartement du quinze au trente,, si tout le monde dépasse d'une demi-journée, qu'est ce qui se passe : l'année prochaine, moi, je skie au mois de juillet".
    Patrice Leconte — Patrice Leconte Dialogue du film Les Bronzés
  • La vie est un bail imposé aux locataires, sans lecture préalable du cahier des charges.
    Delaf
  • Personne n’est propriétaire du bonheur, on a parfois la chance d’avoir un bail, et d’en être locataire. Il faut être très régulier sur le paiement de ses loyers, on se fait exproprier très vite.
    Marc Levy — Et si c’était vrai...
  • Le romantique est un propriétaire. Le don juan, un locataire.
    Yann Moix — Une simple lettre d'amour
  • L'homme qui habite le rez-de-chaussée doit être autant à la hauteur de sa tâche que le locataire du sixième étage.
    Pierre Dac — Y'a du mou dans la corde à noeuds !
  • Le droit de préférence légal de l’article L. 145-46-1 du code de commerce s’impose au propriétaire bailleur, dans certaines conditions. La présente décision apprécie la marge de manœuvre dont celui-ci dispose lorsqu’il met en œuvre ce droit au profit de son locataire.
    Droit de préférence légal du locataire commercial : d’utiles précisions ! - Bail | Dalloz Actualité
  • Le propriétaire a une maison et le locataire en a mille.
    Proverbe persan
  • Ce qui vieillit en nous, c'est le logement. Le locataire ne vieillit pas.
    Charles Gounod
Voir toutes les citations du mot « locataire » →

Traductions du mot « locataire »

Langue Traduction
Anglais tenant
Espagnol inquilino
Italien inquilino
Allemand mieter
Chinois 承租人
Arabe المستأجر
Portugais inquilino
Russe арендатор
Japonais テナント
Basque maizterrak
Corse inquilino
Source : Google Translate API

Synonymes de « locataire »

Source : synonymes de locataire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « locataire »

Combien de points fait le mot locataire au Scrabble ?

Nombre de points du mot locataire au scrabble : 11 points

Locataire

Retour au sommaire ➦