Lame : définition de lame


Lame : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LAME, subst. fém.

I. − Bande mince, plate, de forme allongée, faite de métal ou d'une matière dure, et servant à différents usages. Lame d'argent, d'or, de plomb; lame de bois, d'écaille, d'ivoire. Après avoir cueilli du jonc, elles le préparent en lames et l'enterrent (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 212).Les Invalides se distinguent entre tous les bâtimens de Paris par un grand dôme couvert de lames de cuivre doré (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 140):
1. Il refusa toujours de remplacer − ce dont beaucoup de ses concurrents ne se privaient pas − les semelles d'une seule pièce par des semelles faites de deux minces lames de cuir enfermant tant bien que mal une couche de débris. On lui en sut gré. Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 170.
P. métaph. Souvent mes yeux furent attirés à l'horizon par la belle lame d'or de la Loire (Balzac, Lys,1836, p. 32).Des lames de lumière, les feux tournants de projecteurs, s'y croisaient (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 233).
A. − Spéc. Lame de verre, lame porte-objet. Petit rectangle de verre utilisé comme support d'une préparation examinée au microscope. Il regagna sa place au laboratoire, s'assit (...) devant le microscope et recommença d'examiner les petites lames de verre (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 20).Les coupes sont alors collées sur une lame de verre dite lame porte-objet (Husson, Graf, Manuel biol. gén.,1965, p. ii).
1. JEUX
a) Vx. Partie du jeu de trictrac. (Dict. xixes.).
b) Carte du jeu de tarot, servant surtout pour la cartomancie. Thérèse lui fit couper le jeu de la main gauche une fois seulement. Elle interrogeait les lames d'une autre façon (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 14).Ce symbole, il faut le noter, n'est pas autre chose que celui de la dixième lame du tarot trismégiste (Abellio, Pacifiques,1946, p. 318).
2. SC. et TECHN.
a) PHYSIQUE
ACOUST. Mince pièce de bois, de métal, etc., dont la vibration produit un son. Synon. languette.Dans les tuyaux à anches de l'orgue, les anches ou languettes sont les lames vibrantes (Baratoux, La Voix,1912, p. 2).Je cherche à construire une lame vibrant automatiquement (lame de sonnette) que j'approche de divers corps sonores (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 14).
OPT. Nous analysons cette absorption au moyen du spectroscope (c'est-à-dire en interposant une lame cristalline sur le passage des radiations de la lumière blanche) (Metta, Pierres préc.,1960, p. 34).En 1811, Arago découvrit le fait qu'une lame de quartz perpendiculaire à l'axe optique agit sur la lumière polarisée (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 172).
Lame à faces parallèles. ,,Système optique constitué de deux dioptres plans parallèles`` (Sarm. Phys. 1978). Les rayons lumineux formant cette image traversent une lame à faces parallèles qui les dévie latéralement (Decaux, Mesure temps,1959, p. 77).
Lame demi-onde, quart d'onde. Lame mince à faces parallèles, taillée dans une substance biréfringente parallèlement à l'axe optique, et d'une épaisseur telle qu'elle introduit une différence d'une demi-longueur d'onde (ou 180o), ou d'un quart de longueur d'onde (ou 90o) entre les deux rayons réfractés d'une lumière de longueur d'onde particulière. Si l'on interpose une lame de mica d'un quart d'onde, on obtient des spirales (Des Cloizeaux, Propr. opt. biréfringentes,1857, p. 78).
b) TECHNOLOGIE
INDUSTR. DES TRANSPORTS
Lame de ressort. Chacune des bandes d'acier de longueur décroissante, superposées et assemblées pour assurer la suspension du véhicule. Un ressort de suspension se compose (...) d'un certain nombre de lames d'acier, de même épaisseur et de même largeur, mais de longueurs différentes (Herdner, Constr. et conduite locomot., t. 1, 1887, p. 290).
Ressort à lame. L'avantage essentiel des ressorts à lames est de créer un amortissement des oscillations grâce à l'existence du frottement de leurs lames les unes sur les autres (Bailleul, Matér. roulant ch. de fer,1951, p. 17).
HORLOG. Lame de ressort. Bande d'acier enroulée formant le ressort d'une montre, d'une pendule. (Dict. xixeet xxes.).
MAÇONN. Lame de plomb. Mince feuille de plomb placée entre les joints d'un mur, ou les tambours d'une colonne, pour fournir une meilleure stabilité. Cf. Adeline, Lex. termes art, 1884.
MENUISERIE
Lame de jalousie, de persienne. Chacune des traverses (d'une jalousie, d'une persienne) légèrement inclinées vers l'extérieur, et qui se recouvrent tout en laissant filtrer la lumière. Synon. latte.Les lames des jalousies en perspective dans le corridor ouvert (Goncourt, Journal,1860, p. 748).Des rais de lumière jaune passaient entre les lames de hautes persiennes, rabattues sur une porte-fenêtre (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 217).
Lame de parquet. Chacune des bandes de bois qui, emboîtées, constituent le parquet. Synon. latte.Elle se jeta au milieu du quadrille (...) et donna un tel branle à la danse, que les lames du parquet craquèrent (Zola, Page amour,1878, p. 899).Tout devait pousser Matrena (...) à enlever les derniers clous de la lame du parquet (G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 50).
SERR. Lame de fiche. Partie mince de la fiche d'une penture qui entre dans le bois d'une porte ou d'une fenêtre au moyen d'une mortaise. (Dict. xixeet xxes.).
TEXTILE
Fil de métal laminé, employé pour le tissage ou la broderie de certaines étoffes (v. lamé). Son dais, étoilé de lames d'argent et soutenu par quatre colonnes (Flaub., Tentation,1856, p. 631).C'était elle qui avait introduit la lame dans les robes de bal, édité les premières robes à étincelles (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 17).
Cadre supportant les lisses d'un métier à tisser. Dans le tissage mécanique, les fils (...) sont passés dans les maillons de lisses métalliques soutenues par des cadres en bois appelés lames (Araud, Ch. Thomas, Fabric. drap,1921, p. 111).
B. − P. anal.
1. [Pour désigner une mince partie d'un tout]
a) Couche fine (à la surface d'une chose). Synon. pellicule.Je revois le lac couvert d'une mince lame de glace, sous les plis de laquelle se devinait le frisson souple de l'eau (Bourget, Disciple,1889, p. 125).Leurs yeux qui étincelaient, comme mouillés d'une mince lame d'eau brillante (Genevoix, Raboliot,1925, p. 218).
b) Fragment, tranche fine. Synon. lamelle.Lame d'écorce, de gruyère. Avant de mettre vos oignons coupés en lames dans votre casserole, vous y faites fondre un quarteron de beurre (Viard, Cuisin. roy.,1831, p. 14).Elle mord à même une lame de jambon maigre (Colette, Chatte,1933, p. 30).
P. métaph. Il eut le temps de se dire que c'était là un autre moment pathétique qui ne lui serait pas accordé deux fois. Il lui fallait concentrer toute son âme dans cette mince lame de durée (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 94).
Spécialement
ANAT. Partie mince d'un cartilage, d'un os, d'un tissu, etc. Les fosses nasales occupent avec leurs cavités accessoires ou sinus un grand espace compris entre le crâne et la face; elles sont séparées l'une de l'autre par une lame médiane et verticale : la cloison (Baratoux, La Voix,1912, p. 3).Les mitoses sont fréquentes pendant la période de croissance des lames épithéliales (J. Verne, Vie cellul.,1937, p. 69).Lame criblée (de l'ethmoïde). V. criblé II B 2.
Lames palatines. ,,Chez l'embryon, lames horizontales, paires et symétriques (...) qui, en se soudant sur la ligne médiane, donneront (...) la partie antérieure, osseuse de la voûte palatine`` (Méd. Biol. t. 2, 1971). Un palais secondaire est constitué ensuite par les lames palatines qui naissent symétriquement des processus maxillaires supérieurs (Perrier, Zool., t. 4, 1928-32, p. 2938).
Lame spirale. ,,Lamelle osseuse contournée en spirale, divisant le tube limacéen [= du limaçon] en deux rampes`` (Méd. Flamm. 1975). Pour que les sons puissent être distingués, il faut d'abord (...) que les vibrations soient communiquées (...) aux fibres de la lame spirale (Maine de Biran, Influence habit.,1803, p. 25).
Lame vertébrale. Segment osseux de l'arc postérieur vertébral entre les apophyses articulaires et épineuses. Cf. Catal. instruments chir. [Collin], 1935, p. 423.
BOTANIQUE
Partie évasée des pétales d'une fleur. Elles [les fleurs des crucifères] sont rendues très visibles par leurs 4 pétales, lames foliacées, jaunes, brunes ou violacées (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 444).
[En parlant du limbe d'une feuille] Une coupe transversale (...) nous montre que le limbe est constitué par une lame faite de tissus dont l'organisation est uniforme (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931p. 218).
Chacun des feuillets disposés en rayon et situés à la face intérieure du chapeau de certains champignons (v. lamelle A). Un agaric, un joli champignon, Dont le chapeau, rempli de lames convergentes, Formait comme une roue aux délicates jantes (Pommier, Océanides,1839, p. 231).Ce chapeau se compose de deux parties : la fraction supérieure (...) et la fraction inférieure, le dessous, faite de lames rayonnées, roses, blanches ou jaunes (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 162).
Rem. On relève dans l'usage région. (Anjou, Touraine) le sens « grappe de raisin qui commence à se former » (cf. Folkl. Touraine, 1943). Si la vigne peut passer fleur et ne point couler, on ne saura où mettre tout le vin cette année. Jamais tant de lame ne s'est vue au cep, ni si bien préparée (Courier, Pamphlets pol., Gazette du village, 1823, p. 182).
MINÉRALOGIE
Feuillet formant la structure de certaines roches. Lame de mica. On apercevait les lames des schistes, étincelants de mica (Zola, Germinal,1885, p. 1161).
PRÉHIST. Éclat de pierre dont la longueur excède le double de la largeur, et qui est caractéristique du paléolithique supérieur. La grande majorité des lames est en silex de diverse nature (Mortillet, Préhist.,1882, p. 507).
PHYS. (thermodynamique). Lame d'eau, de gaz. Mince volume d'eau, de gaz, inclus entre deux éléments sensiblement parallèles de la surface chauffante d'une chaudière. [Dans la chaudière Oriolle] la lame d'eau d'avant est en communication par le haut avec un réservoir de vapeur (Ser, Phys. industr.,1890, p. 105).
2. Vieilli ou littér. Pierre tombale. Je l'ensevelirai; je clouerai sous la lame Ce corps flétri, mais cher, ce reste de mon âme (Sainte-Beuve, Poés.,1829, p. 70).La maison des Cordeliers avait été bâtie (...) par Mathieu II de Lorraine (...). De nobles dames, de hauts seigneurs (...) y gisaient sous lame (France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 82):
2. ... en peu d'instants j'avais mis à nu une fort belle lame sépulcrale du quatorzième siècle, en grès rouge de Heilbronn. Sur cette lame gisait, sculpté presque en ronde bosse, un chevalier armé de toutes pièces, mais auquel manquait la tête. Hugo, Rhin,1842, p. 169.
C. − En partic.
1. Partie tranchante d'une arme blanche ou d'un outil destiné à couper, percer, tailler, raser. Il s'assure que les ciseaux fonctionnent bien et, du bout du doigt, que toutes les lames du couteau ont le fil très fin (Renard, Journal,1901, p. 650).Il prit une poignée d'herbe, essuya soigneusement la lame de sa faux (R. Bazin, Blé,1907, p. 270):
3. ... elle fit fabriquer, sur ses indications, des poignards d'une nouvelle espèce. C'étaient de longs couteaux à gaîne (...) mais dont la lame, ciselée dans toute sa longueur, était couverte de figures en creux. Innocent en apparence, cet ornement avait une destination véritablement diabolique; il devait servir à ce que le fer pût être empoisonné plus à fond... Thierry, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 170.
Lame de rasoir. Petit rectangle d'acier, très mince et tranchant, qui s'adapte à un rasoir mécanique. Le milicien revint, une boîte de lames Gillette à la main (Malraux, Espoir,1937, p. 597).Il range son rasoir dans sa musette : la lame servira encore deux fois (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 198).
SYNT. Lame de canif, de ciseau, d'épée, de sabre, de scie, de serpe; lame acérée, effilée, émoussée; lame de Damas, de Tolède; lame en acier trempé; dos, plat, tranchant d'une lame; affûter, aiguiser une lame.
P. métaph. Vous avez donc glissé dans mon cœur, hier, par votre conduite, la lame froide et cruelle du soupçon (Balzac, Mém. jeunes mar.,1842, p. 256):
4. Emmanchée, au couchant, une lame d'azur Se pose sur le tronc de la ville et l'entaille; Par la fente, en bouillons de sève et de résine, Les rêves libérés des hommes vont jaillir. Romains, Vie unan.,1908, p. 186.
[P. anal. d'aspect] Elle [la fouine] avait atteint le corps et, tels des couteaux inarrachables, lui avait planté violemment dans les flancs les lames froides de ses dents (Pergaud, De Goupil,1910, p. 115).La bouche fermée, cachant − lames à petites dents de scie logées au cœur humide d'un fruit − les incisives larges, toutes neuves (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 269).
2. P. méton.
a) L'arme elle-même (généralement l'épée). Lorenzo : Montre-moi cette épée. Ah! garçon, c'est une brave lame (Musset, Lorenzaccio,1834, III, 1, p. 168).Il cachait sous son manteau deux yatagans formidables, excellentes lames de Damas. Que dis-je, de Damas? Deux lames japonaises (About, Nez notaire, 1862, p. 50).
b) Bonne, fine, forte lame. Personne qui manie habilement l'épée. M. le général passait pour une des meilleures lames de l'armée. Mais il fut pressé si vivement dès les premières bottes, qu'il rompit (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 232).Moi, qui me suis mesuré avec les plus fines lames du temps, et qui suis toujours revenu du pré sans une égratignure (Gautier, Fracasse,1863, p. 248).
Vieilli
Fine lame (au fig.). Esprit pénétrant, subtil. Georges l'aimait, c'était sûr. Songeait-il à l'épouser?... Elle se doutait bien que non, la fine lame! (A. Daudet, Fromont jeune,1874, p. 70).
Arg. milit. Vieille lame. Vieux camarade de régiment (cf. France 1907). Continue, ma vieille lame! s'écria le clairon de zouaves (A. Camus, Bohèmes,1863, p. 268).
3. Expr. et proverbes
(Figure, nez, visage) en lame de couteau, de rasoir, de sabre, de serpe, etc. Long et d'aspect anguleux. Pillerault (...) très grand, très maigre, avec (...) un nez en lame de sabre, dans un visage osseux de chevalier errant (Zola, Argent,1891, p. 8).Malgré son visage très osseux, taillé en lame de couteau, il inspirait généralement la sympathie (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1601):
5. Ses cils et ses sourcils alezans, drus et longs, voilaient ses yeux qui étincelaient comme à travers un treillis; son nez en bec de corbin formait un promontoire anguleux qui morcelait en deux lots la superficie de sa face en lame de coutelas... Borel, Champavert,1833, p. 134.
(Ne) tenir (qu')à la lame d'un couteau (fig.). Tenir à peu de chose. Synon. (ne) tenir (qu')à un fil.Il aura tenu à la lame d'un couteau que je n'eusse rien au monde (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 108).
La lame use le fourreau (fig.). L'activité intellectuelle intense, les sentiments violents épuisent le corps. Le moral tuait le physique : la lame usait le fourreau (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 16).
Rem. Certains aut. usent de la même expr. sous une forme légèrement différente. Don Ruy Gomez : Arrière, vous! sinon le bras, j'ai l'âme. Aux rouilles du fourreau ne jugez point la lame (Hugo, Hernani, 1830, IV, 3, p. 111). Des esprits délicats, qui avaient à se plaindre de leurs corps (...) ont trouvé à dire de fort jolies choses sur les avantages d'une complexion frêle, qui laisse à l'esprit tout son jeu et donne aux organes une certaine transparence. La pensée y acquiert et y conserve plus de délié; elle s'y aiguise. Chez Érasme, Bayle et Voltaire, ne semble-t-il pas, en effet, que la finesse de la lame se fasse mieux sentir dans le mince fourreau? (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 261). Que de ruines! quelle dégringolade! il fallait que mon « fourreau » fût robuste, car le sort a cruellement ébréché la lame! (Flaub., Corresp., 1877, p. 18).
II. − [En parlant de l'action d'une force naturelle qui s'exerce sur la mer, la terre, l'atmosphère]
A. − Mouvement plus ou moins considérable de la mer dû à l'action du vent; masse d'eau qui se soulève, s'amincit à la crête, écume et déferle. Lame courte, sourde; creux d'une lame; attaquer, fendre la lame; naviguer à la lame. Le retentissement sourd et périodique des larges lames brisant sur le sable à l'embouchure du fleuve (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 83).La lame, mince comme une gaze, se déroulait sur le sablon sans bruit et sans écume (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 679):
6. Elle regardait, au pied de la digue (...) les longues et lourdes lames grises, aux sauvages crinières blanches, déferler contre les blocs de glace, y cracher une écume mousseuse, y creuser des cavernes, avec de sourdes et lointaines détonations. Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 181.
Lame de fond. Vague très violente produite par un phénomène sous-marin ou un coup de vent passé, et qui s'élève brusquement du fond de la mer. Les lames de fond, secouant leur chevelure d'écume, accourent en barrant l'horizon brumeux (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 56).
P. métaph. Puis le sommeil reflue et couvre sous ses lames ces divines musiques de la nuit et ces îles pleines de nos larmes (Montherl., Encore inst. bonh.,1934, p. 681):
7. ... la mort n'atteint pas uniformément tous les hommes, mais (...) une lame plus avancée de sa montée tragique emporte une existence située au niveau d'autres que longtemps encore les lames suivantes épargneront. Proust, Sodome,1922, p. 867.
Au fig. [En parlant du comportement d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Manifestation soudaine et brutale d'un sentiment, d'un mouvement d'opinion. Synon. vague.Cette espèce de tension violente de son âme, ce soulèvement des lames intérieures était brusquement tombé (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 164).Comment pourrais-je douter, d'ailleurs, qu'au lendemain du conflit qui embrase la terre, la passion de s'affranchir soulèvera des lames de fond? (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 182).
B. − P. anal. Coup de vent rapide et violent. Synon. bourrasque, rafale.Une lame de vent glisse entre les murs de Lure, déchire la fumée (Giono, Colline,1929, p. 159).La bise traînait ses lames de giboulées de montagne en montagne (Pourrat, Gaspard,1930, p. 55).
Prononc. et Orth. : [lam]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1121 « morceau (de métal) mince et étroit » (St Brendan, éd. E.G.R. Waters, 1128); b) 1649 « mince et étroite bande ou fil de métal précieux » (Barbier de Montault, Œuvres, t. 1, p. 187 : galon de soie jaune avec lame d'or); c) 1764 bot. « feuillet du chapeau de certains champignons » (Valm., s.v. champignon); 2. 1176-81 « pierre tombale » (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 1895), rarement empl. dep. la période classique; 3. a) 1316-28 « fer d'une arme » (Ovide Moralisé, éd. C. de Boer, XII, 3835); b) 1690 (Fur. : Une bonne lame, une fine lame, une personne fine et adroite); c) 1831 visage en lame de couteau (Balzac, Peau chagr., p. 82); 4. 1611 « grosse vague » (Cotgr.). Du lat. lamina « mince pièce de métal, de bois, etc., feuille, plaque ». Fréq. abs. littér. : 2 012. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 410, b) 3 619; xxes. : a) 2 191, b) 1 535.
DÉR.
Lamette, subst. fém.Petite lame de bois, de métal. L'appareil de pointage [allemand] comprend un guidon semblable à celui du fusil français, avec une hausse à curseur et à lamette (Ledieu, Cadiat, Nouv. mat. nav.,1890, p. 321).P. métaph. Le ciel brillant comme un vitrail N'épand qu'un jour de soupirail Sur leurs lamettes de corail Ensorcelées [des coquelicots] (Rollinat, Névroses,1883, p. 232).Le camarade (...) commença de s'intéresser à la violence de l'averse, de prendre même un plaisir enfantin à la voir rebondir et se briser sur le rail en minces lamettes d'acier (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., 1, p. 91).[lamεt]. 1resattest. 1458 lamete (Habits des gens de guerre, Richel, 1997, fo82 vods Gdf.) attest. isolée, 1765 « petites lames de bois servant à soutenir les carreaux des lisses » (Encyclop.); de lame, suff. -ette*.
BBG.Chautard Vie étrange Arg. 1931, p. 596. - Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1929, t. 41, p. 135. - Quem. DDL t. 1, 8. - Wexler 1955, p. 16, 46, 127.

Lame : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

lame \lam\ féminin

  1. Solide aplati, d’épaisseur mince, feuille, tôle, plaque.
    • L’ouvrier se sert d'une lame courte et tranchante, engagée dans un manche d’os, avec laquelle il pratique, au bas de l’arbre, une entaille circulaire et assez profonde pour arriver jusqu'à l’aubier. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 174)
  2. (Spécialement) Feuillet d’or ou d’argent utilisé pour réaliser l’étoffe dite le lamé.
  3. (Spécialement) Plaque de verre de faible épaisseur qui sert à déposer les objets dans l’observation microscopique.
    • L’écrasement du pus entre lame et lamelle permet de mieux visualiser les grains […] — (J. P. Euzéby, Abrégé de bactériologie générale et médicale à l’usage des étudiants de l’École nationale vétérinaire de Toulouse, chap. « Actinobacillus »)
  4. (Botanique) Partie mince et plate, sorte de feuillet qui garnit ou compose certains végétaux.
    • Les lames qui garnissent le chapeau des agarics.
  5. (Anatomie) Lame vertébrale : Portion plate et large d’une vertèbre située à l’arrière de celle-ci et reliant une apophyse transverse à l’apophyse épineuse.
    • La lame vertébrale part de l’apophyse transverse et se dirige en arrière et en dedans pour rejoindre la lame vertébrale de l’autre côté et former une saillie médiane appelée apophyse épineuse.
  6. (Menuiserie) Planchette de bois mince.
    • Lames de persienne, de jalousie : Planchettes assemblées dans les montants d’une persienne, d’une jalousie.
    • Lames de parquet
  7. Partie d’un outil, d’une arme blanche, d’un instrument, propre à couper, tailler, trancher, raser, gratter, etc.
    • […] un couteau pourvu de nombreuses lames et probablement de peu d’utilité, une boussole, un sifflet, etc. […] pendaient à sa ceinture. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La lame du kinjal porte sur chaque face une rainure pour permettre l’écoulement du sang de la victime. — (Henri Dorion & ‎Arkadi Tcherkassov , Le russionnaire: petite encyclopédie de toutes les Russies, Éditions MultiMondes, 2001, page 138)
    • Je vous en prie, ayez pitié de mon fourreau :
      Si vous continuez, il va rendre sa lame !
      — (Edmond Rostang, Cyrano de Bergerac, Acte I, scène 4, 1897.)
    • Il en va de même pour les lames de votre tondeuse à gazon ! Les lames tournantes qui se trouvent sous votre tondeuse finissent avec le temps par s’émousser. — (Guy Delœuvre, Tout savoir sur son jardin, chez l'auteur / Éditions Laurent Poret, 2018)
  8. (Par métonymie) Homme d’arme qui manie une épée ou un sabre.
    • Ce mousquetaire est une fine lame.
  9. (Par analogie) (Marine) Vague de la mer qui s’étend en nappe.
    • La tempête fut violente, le ciel se chargea, et les lames battirent le littoral avec un fracas assourdissant. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Avec un petit caillou situé à 200 mètres dans le nord-est, connu sous le nom de Hazelwood, dont la tête se montre, soit dans le creux des lames, soit couronnée de brisants, Rockall est tout ce qui émerge d’une grande terre disparue. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Pendant que les lames attaquaient mon vaillant navire et que leurs coups sourds faisaient résonner la coque qui vibrait et se plaignait sous les chocs, je restai allongé sur ma couchette. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • […] le bateau heurte un premier récif. Agrippé par l’étrave, il gémit dans ses membrures, s’immobilise un instant. Bientôt une lame énorme le renfloue. — (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
  10. (Poétique) Pierre tombale.
    • Une ou deux lames échouées là étaient du grand style sévère du début du XVe siècle ; d’autres, d’un gothique tardif et fleuri, ou d’un Renaissance imitant le gothique. Les petits chiens couchés sous les pieds des dames rendaient aimables ces espèce d’épaves. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 115)
    • Sous la lame : sous la pierre tombale, dans la tombe.
  11. (Cartes à jouer) Carte des jeux de tarot.
    • — Je peux vous dire la bonne aventure, dit Lulu Doumer.
      — Tu sais ? demande Thérèse
      — Oui.
      — Moi aussi, dit Thérèse.
      — Tu m’as caché ce talent, remarqua des Cigales qui passa les lames à Lulu Doumer.
      — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, p. 12)
  12. (Architecture des ordinateurs) Type de serveur plat qui s'insère à chaud dans un module câblé pouvant en contenir plusieurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lame : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAME. n. f.
Morceau de métal plat de peu d'épaisseur, et ordinairement plus long que large. Lame de cuivre, d'étain, de plomb, d'argent, d'or. Une inscription, une épitaphe gravée sur une lame de cuivre. Il se dit aussi, surtout au pluriel, de l'Or ou de l'argent trait, battu, ou aplati entre deux cylindres, qu'on fait entrer dans la fabrication de certaines étoffes, de certaines broderies, de certains galons pour les rendre plus riches et plus brillants. Voyez LAMÉ. Il se dit encore, par analogie, en termes d'Histoire naturelle, des Parties minces et plates, des espèces de feuillets qui garnissent ou composent certains végétaux ou minéraux. Les lames qui garnissent le chapeau des agarics. Une pierre qui peut aisément se partager en lames. En termes de Menuiserie, Lames de persienne, Les planchettes de bois minces assemblées dans les montants d'une persienne. Lames de jalousie, Planchettes qui composent une jalousie.

LAME se dit également du Fer d'armes et de toutes sortes d'instruments propres à couper, tailler, trancher, raser, gratter, etc. Lame de sabre, de couteau de chasse, de poignard, de baïonnette, de fleuret. Lame de couteau, de canif, de rasoir. Couteau à deux lames. Lame ébréchée, dentelée, épointée. Lame à deux tranchants. Lame de bonne trempe. Fig. et fam., C'est une bonne lame, se dit de Celui qui manie bien l'épée; et, C'est une fine lame, d'une Personne fine et rusée. Prov. et fig., La lame use le fourreau, se dit des Personnes chez qui l'excessive activité de l'esprit nuit à la santé du corps. Fig. et fam., Figure en lame de couteau, Profil long et mince. Il désigne, par analogie, en termes de Marine, une Vague de la mer qui s'étend en nappe. Il vint une lame qui balaya le pont. Lame longue. Lame courte. Lame de fond.

Lame : définition du Littré (1872-1877)

LAME (la-m') s. f.
  • 1Morceau de métal plat, de peu d'épaisseur. Il [Salomon] fit lambrisser la partie la plus grande du temple de bois de sapin, et fit appliquer sur tout le lambris des lames de l'or le plus pur, Sacy, Bible, Paralip. II, III, 5. Dans un temps de famine, Clovis II, pour nourrir les pauvres, avait fait enlever les lames d'or et d'argent qui couvraient les tombeaux de saint Denis et de ses compagnons ; c'était une action charitable et digne d'un grand roi, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 338, dans POUGENS.

    Lame d'or de Malte, lame d'or trouvée à Malte, en 1694, sur laquelle sont représentées des divinités égyptiennes.

    Terme de monnayeur. Jeter en lames, verser les matières d'or ou d'argent en bain dans les châssis où elles s'étendent en plaques.

    Terme de plombier. Lames d'étain, plusieurs éclats d'étain que les ouvriers laissent tomber sur les tables qu'ils veulent blanchir, pour disposer leur étain à fondre plus aisément.

    Terme de serrurerie. Lame de fiche, la partie de la fiche qui entre dans le bois au moyen d'une mortaise, et qui est fixée par des pointes.

    Terme de maçon. Lame, morceau de plomb mince qu'on met à sec entre les tambours d'une colonne pour l'empêcher de s'éclater.

  • 2 Particulièrement. Or ou argent trait, battu, ou aplati entre deux cylindres, qui entre dans la fabrication de quelques étoffes, de quelques broderies, de quelques galons. Mousseline brodée de lames. Robe couverte de lames.
  • 3 Terme d'histoire naturelle. Partie mince et plate. Les lames qui garnissent le chapeau des agarics. Une pierre qui peut aisément se partager en lames. Dans les minéraux, chaque petite lame infiniment mince n'étant travaillée que dans deux dimensions par un plus ou moins grand nombre d'éléments organiques, elle ne peut recevoir qu'autour de sa surface une figuration plus ou moins régulière, Buffon, Min. t. I, p. 13.

    Terme de botanique. Partie évasée de chaque pétale, jusqu'à l'onglet exclusivement, en parlant des corolles polypétales.

  • 4Tranche. Si l'on enlève une lame d'écorce qui n'ait que peu d'épaisseur, ce qui se reproduira à la place ne sera que de l'écorce, Bonnet, Consid. corps org. Œuv. t. V, p. 387, dans POUGENS.

    Terme de confiseur. Une lame d'écorce de citron, une tranche mince de cette écorce.

  • 5Au trictrac, ancien synonyme de flèche.
  • 6 Terme de menuisier. Lames de persienne, les petites traverses de bois mince assemblées à recouvrement l'une sur l'autre dans les montants ou battants.

    Lames de jalousie, les lattes qui les composent.

  • 7Fer de différents instruments propres à tailler, couper, percer, raser, gratter. Lame de sabre, de couteau, de canif, de grattoir, de lancette. Déjà trois fois, hors de l'étui, Sous vos doigts, à demi-tirées Les lames des poignards ont lui, Hugo, Orient. X.
  • 8 Particulièrement. Fer d'une épée. Une bonne lame. Lame de bonne trempe. La lame se faussa. Lame de Tolède.

    Fig. et familièrement. Une bonne lame, un homme qui manie bien l'épée. Dablanville : Homme du monde. - Favel : Instruit. - Dablanville : Une excellente lame, Picard, Entrée dans le monde, III, 1.

    Fig. Une fine lame, une bonne lame, femme fine et rusée. …Sœur Agnès qui n'était de ce lieu La moins sensée, au reste bonne lame, La Fontaine, Abb. mal.

  • 9Lame à deux tranchants, espèce de marteau de couvreur pour tailler l'ardoise.

    Largeur du clou à ferrer les chevaux.

    Terme d'horloger. Lame de ressort, chacun des tours que le ressort décrit quand il est enfermé dans le barillet.

  • 10 Terme de marine. Élévation momentanée d'une certaine partie de la mer qui, sous l'influence du vent, soulevée comme une espèce de lame, grandit, écume et déferle à son sommet, Jal Il [le bécasseau] ramasse le menu frai de poisson et les vermisseaux sur le sable, que tour à tour la lame d'eau couvre et découvre, Buffon, Ois. t. XIV, p. 334. Si vous aimez à voir les étoiles éclore, Ou la lune onduler dans la lame des mers, Lamartine, Harm. I, 11.

    La lame est courte, se dit lorsque les lames se suivent de près les unes les autres ; dans le cas contraire la lame est longue.

    Être bout à lame, se dit quand la lame vient de l'avant.

    La lame vient du large, la lame prend par le travers, c'est-à-dire les vagues donnent contre le côté du vaisseau.

    Lame sourde, lame qui, surgissant inopinément, s'élève sans bruit.

    Lame de tempête, la masse d'eau, de plus ou moins de diamètre, selon la violence et la grandeur du météore (trombe ou autre), qui s'élève au-dessus du niveau ordinaire de la mer, par suite de la diminution de la pression atmosphérique au centre et qui chemine avec lui dans toute son étendue, Presse scientifique, t. II, p. 421.

    Fausse lame, celle que la variété des vents pousse dans diverses directions.

    Au sens du langage de mer, lame ne semble s'être introduit qu'au commencement du XVIIe siècle ; il se trouve pour la première fois dans le Dict. franç. et esp. d'Oudin, 1660 (JAL).

  • 11 Terme d'hydraulique. Lame d'eau, jet aplati tel qu'en vomissent les animaux qui accompagnent les fontaines, et surtout les jets qui tombent par des chutes disposées en escaliers, comme à la fontaine des Innocents à Paris.

    Terme d'exploitation. Nappe d'eau qui se rencontre quelquefois à une certaine profondeur dans le sein de la terre.

  • 12Les tisserands appellent lame une partie du métier qui sert à hausser et baisser une pièce pour faire courir la navette.
  • 13Nom, dans la Touraine, de la grappe de raisin qui commence à se former. Jamais tant de lame ne s'est vue au cep ni si bien préparée, Courier, Gaz. du village, IV.
  • 14Pierre sépulcrale, sens qui vient de l'ancienne langue, et qui s'est dit encore dans le XVIIe siècle. Ci-gît, sous la lame…

    On a essayé de le rajeunir. Je l'ensevelirai ; je clouerai sous la lame Ce corps flétri, mais cher, ce reste de mon âme, Sainte-Beuve, Poésies, les Rayons jaunes.

    PROVERBE

    La lame use le fourreau, se dit des personnes qu'une grande activité d'âme ou d'esprit fatigue, épuise.

HISTORIQUE

XIIIe s. Rois de France, rois d'Angleterre, Qu'en jonesce deveiz conquerre L'oneur dou cors, le preu de l'ame, Ainz que li cors soit soz la lame, Sans espargnier cors et avoir, Rutebeuf, 113.

XVe s. Je me suis mis à parler tout au long de la vie d'Aimerigot Marcel et de remontrer tous ses faits ; la cause a esté pour embellir sa lame et sepulture, Froissart, III, IV, 15. Lequel, courant contre un Anglois, de fer de lance fut feru par entre deux lames travers le ventre, dont à la fin en mourut, Monstrelet, t. I, ch. 145, p. 226, dans LACURNE.

XVIe s. Il feit border leurs pavois tout alentour d'une lame de cuivre, Amyot, Cam. 18. Et ainsi faulsoient leurs espées qui avoient les lames fort tenues et subtiles, Amyot, ib. 70. À dire vrai, je deviens vieille lame, Marot, II, 81. Ceux qui sont mis sous sepulchres et lames Ont à leurs maux trouvé allegement, Saint-Gelais, 177. Pourquoy en vous moquant me faites-vous ce tort De m'appeler squelette et lame de la mort ? Ronsard, 658. Le temps s'en va, le temps s'en va, ma dame ; Las ! non, le temps, mais nous, nous en allons, Et tost serons estendus sous la lame, Ronsard, Poésies diverses. N'admirons le fourreau pour mespriser la lame, Cotgrave Une bonne lame [un habile coquin], Oudin, Dict.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LAME. Ajoutez :
14 Nom provençal d'un très gros squale, dit aussi redoune, Journ. des Débats, 28 sept. 1876, 3e page, 3e col. (voy. REDOUNE au Supplément).
15 Terme d'anatomie. Lame criblée, partie de l'ethmoïde par laquelle les filets du nerf olfactif passent dans les fosses nasales.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Lame : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LAME, s. f. (Gramm.) se dit en général de toute portion de métal, plate, longue, étroite & mince. Voyez aux articles suivans différentes acceptions de ce mot.

Lames inférieures du nez, (Anatom.) c’est la même chose que ce qu’on nomme les cornets inférieurs du nez.

Presque tous les anatomistes font des lames inférieures du nez, deux os spongieux particuliers de la tête, roulés en maniere de coquille, un dans chaque narine, & formant dans quelques sujets par un jeu de la nature, une continuité avec l’os ethmoïde ; mais ce n’est point par un jeu de la nature que les cornets inférieurs du nez forment une continuité avec l’os ethmoïde, c’est qu’ils en sont réellement une portion, & que par conséquent on peut les retrancher du nombre des os, qu’on compte ordinairement dans la tête.

Comme les lames osseuses qui font leur union avec l’os ethmoïde, ou avec l’os unguis, ou avec l’os maxillaire, sont très-minces & très-fragiles, on les casse presque toujours, & d’autant plus facilement qu’ils sont retenus avec l’os maxillaire par leur apophyse en forme d’oreille, qui est engagée dans le sinus maxillaire.

Les cornets inférieurs se soudent avec l’os du palais, & ensuite avec l’os maxillaire ; mais cette union ne les doit pas faire regarder comme faisant partie de l’un ou de l’autre de ces os : presque tous les os qui se touchent, s’unissent & se soudent ensemble avec l’âge, les uns plutôt, les autres plus tard. Une piece osseuse peut être regardée comme un os particulier, lorsque dans l’âge ou les os sont bien formés, on ne trouve point entr’elles & les pieces voisines une continuité non interrompue d’ossification.

Pour avoir un os ethmoïde auquel les cornets inférieurs restent attaches, il n’y a qu’à choisir une tête où ces cornets ne soient point encore soudés avec les os du palais & les os maxillaires ; on ouvrira le sinus maxillaire par sa partie externe, & on détruira le bord de l’os maxillaire, sur lequel l’oreille du cornet inférieur est appliquée ; pour ne point en même tems détacher le cornet de l’os ethmoïde, il faut un peu d’adresse & de patience, & avec cela ne réussira-t-on pas toujours.

L’oreille du cornet étant ainsi dégagée, on ôte l’os maxillaire qui suit ordinairement l’os du palais, & le cornet reste attaché à l’os ethmoïde.

Au reste, il n’est pas besoin de cette préparation, si l’on veut seulement s’assurer de la continuité des lames spongieuses inférieures avec l’os ethmoïde ; il ne faut que consulter des têtes où il n’y a rien de détruit, on verra presque toujours que du bord supérieur de chaque cornet inférieur, s’éleve une lame qui va s’attacher à l’os ethmoïde ; & lorsque les cornets inférieurs sont séparés de l’os ethmoïde, on apperçoit sur leur bord supérieur, de petites éminences osseuses qui ne paroissent être que les restes de la lame rompue. (D. J.)

Lame d’eau, (Hydr.) est, à proprement parler, un jet applati, tel qu’en vomissent les animaux qui accompagnent les fontaines. Ces jets applatis sont de vrais parallélogrames. Voyez Jet d’eau. (K)

Lame, (Marine.) Ce sont les flots ou vagues que la mer pousse les uns contre les autres ; il y a des côtes le long desquelles la mer forme des lames si grosses, qu’il est très-difficile d’y pouvoir débarquer sans courir le risque de voir les chaloupes renversées ou remplies par ces lames. On dit la lame vient du levant ou de l’arriere, c’est à-dire, que le vent pousse la vague contre l’avant ou contre l’arriere du vaisseau. La lame vient du large ; la lame prend par le travers, c’est à-dire que les vagues ou les flots donnent contre le côté du vaisseau.

La lame est courte, se dit lorsque les vagues de la mer se suivent de près les unes des autres.

La lame est longue lorsque les vagues se suivent de loin & lentement.

Lame à deux tranchans, (Ardois.) le corps du marteau dont les couvreurs se servent pour couper l’ardoise.

Lame, (Boutonnier.) c’est de l’or ou de l’argent, trait fin ou faux, qu’on a battu & applati entre deux rouleaux d’acier poli, pour le mettre en état d’être facilement tortillé ou filé sur un brin de soie ou de fil.

Quoique l’or & l’argent en lame soit presque toujours destiné a être filé sur la soie ou le fil, on ne laisse pas que d’en employer sans être filé dans la fabrique de quelques étoffes & rubans, & même dans les broderies, dentelles, galons & autres ouvrages semblables pour les rendre plus riches & plus brillans.

Lames, (Soieries.) partie du battant. Ce sont, dans le métier à fabriquer des étoffes, des planches de noyer de cinq à six pouces de large, d’un pouce d’épaisseur, pour soutenir & porter le dessus du battant au moyen d’une mortaise juste & bien chevillée, pratiquée de chaque côté. Le dessus du battant ou la poignée a également une mortaise de chaque côte, dans laquelle elle entre librement pour laisser la facilité de la lever & baisser, quand on veut sortir le peigne. Voyez Battant. Il y a aussi une partie qu’on appelle porte-lame. Voyez Métier en soie, à l’article Soierie.

Lame, (Fourbisseur.) on appelle ainsi la partie des épées, des poignards, des bayonnettes & autres armes offensives, qui perce & qui tranche. On dit aussi la lame d’un couteau, la lame d’un rasoir, pour exprimer la partie de ces ustensiles de ménage qui coupe ou qui rase. Toutes ces sortes de lames sont d’acier très-fin, ou du moins d’acier moyen. Les lames des armes se font par les fourbisseurs, & celles des couteaux par les couteliers. Voyez Fourbisseur & Coutelier.

La bonne qualité d’une lame d’épée est d’être bien pliante & bien évidée : on en fait à arrête, à dos & à demi dos.

Les lames de damas & d’Angleterre sont les plus estimées pour les étrangers, & celles de Vienne en Dauphiné pour celles qu’on fabrique en France.

Voyez les différentes sortes de lames & leur profil, au bas de la planche du Fourbisseur au moulin.

Lames, Contre-lames, terme de manufacture, ce sont, dans les métiers des faiseurs de gazes, trois tringles de bois qui servent à tirer ou baisser les lisses, c’est pourquoi on les appelle aussi tirelisses. Voyez Gaze.

Lame signifie en général parmi les Horlogers une petite bande de métal, un peu longue & fort mince ; mais elle s’entend particulierement de la bande d’acier trempé mince & fort longue, dont est formé le grand ressort d’une montre ou d’une pendule. Cependant lorsque ce ressort est dans le barillet, ils regardent alors chacun de ses tours comme autant de lames. C’est en ce sens qu’ils disent que les lames d’un ressort ne doivent point se frotter, lorsqu’il se débande. Voyez Ressort.

Lame, en terme de Lapidaire, n’est autre chose qu’une lame de couteau, dont l’ébaucheur se sert pour hacher sa roue.

Lames, (à la monnoie) ce sont des bandes minces de métal, soit d’or, d’argent, ou de billon, formées & jettées en moule d’une épaisseur conséquente à l’espece de monnoie que l’on veut fabriquer.

Les lames, avant de passer au coupoir, sont ébarbées, dégrossies, recuites & laminées.

Lames les, (Rubanier) ce sont de petites barres de bois que les marches font baisser par le moyen de leurs lacs ; elles sont plates & enfilées par leur tête dans deux broches ou boulons de fer qui traversent leurs chassis, qui est lui-même couche & arrêté sur les traverses du métier ; leur usage est de faire hausser la haute lisse, au moyen de leurs tirans qui redescendent ensuite par le poids de la platine, lorsque l’ouvrier quitte la marche qu’il enfonçoit ; il y en autant que de marches. Voyez Marches.

Lame percée, (Rubanier) est une barre étroite & mince comme une lame, voyez Lames, attachée par les deux bouts dessus ou dessous les deux barres de long du métier à frange ; cette lame fixe est percée de plusieurs trous, pour donner passage aux tirans des lisettes ; ces tirans, au nombre de deux (puisqu’il n’y a que deux lisettes), ont chacun un nœud juste à l’endroit où ils doivent s’arrêter dessus la lame percée ; ces nœuds n’empêchent pas que ces tirans ne puissent baisser, lorsqu’ils sont tirés par les marches, mais bien de remonter au-delà d’eux, sans quoi le bandage de derriere & qui les fait mouvoir, entraîneroit tout à lui.

Lame, (Tapissier) c’est cette partie du métier de basselissier, qui est composée de plusieurs petites ficelles attachées par haut & par bas à de longues tringles de bois, appellées liais. Chacune de ces ficelles, que l’on nomme lisse, a sa petite boucle dans le milieu faite de la même ficelle, ou son petit anneau de fer, de corne, d’os, de verre ou d’émail, à travers desquels sont passés les fils de la chaîne de la piece que l’on veut fabriquer.

Lame, (Tireur d’or.) les Tireurs d’or appellent ainsi de l’or ou de l’argent trait fin ou faux, qu’on a battu ou écaché entre deux petits rouleaux d’acier poli, pour le mettre en état de pouvoir être facilement tortille ou filé sur de la soie ou du fil de chanvre ou de lin.

Quoique l’or & l’argent en lame soient presque tout destinés à être filés sur la soie ou sur le fil, on ne laisse pas cependant d’en faire entrer de non-filé dans la composition de quelques étoffes, même de certaines broderies, dentelles & autres semblables ouvrages, pour les rendre plus brillantes & plus riches. Voyez Or.

Lame, chez les Tisserands & autres ouvriers qui travaillent avec la navette, signifie la partie de leur métier, qui est faite de plusieurs petites ficelles attachées par les deux bouts à de longues tringles de bois, appellées liais.

Chacune de ces ficelles, appellées lisses, a dans son milieu une petite boucle de la même corde, ou un petit anneau de fer, d’os &c. à-travers desquels sont passés les fils de la chaîne de la toile que l’on veut travailler.

Les lames, qui sont suspendues en l’air par des cordes passées dans des poulies au haut du métier des deux côtés, servent par le moyen des marches qui sont en bas, à faire hausser & baisser alternativement les fils de la chaîne, entre lesquels on glisse la navette, pour porter successivement le fil de la treme d’un côté à l’autre du métier.

Lames, au jeu de trictrac, certaines marques longues terminées en pointes, & tracées au fond du trictrac. Il y en a vingt-quatre : elles sont blanches & vertes, ou d’autres couleurs opposées ; c’est sur ces lames qu’on fait les cases. On les appelle encore fleches ou languettes. Voyez l’art. Trictrac.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lame »

Étymologie de lame - Littré

Provenç. espagn. et ital. lamina ; et aussi provenç. lama, laima ; ital. lama ; du lat. lamina, qui a l'accent sur la. On trouve déjà dans Horace, Odes, II, 2, la contraction lamna pour lamina.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lame »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lame lam play_arrow

Citations contenant le mot « lame »

  • Les ruines de la bastide datent du Moyen-Age. Le moulin servait à fournir à ses habitants de la farine et de l’huile. On pouvait aussi y affûter les lames. Des prospections archéologiques ont permis de découvrir les restes de maisons autour du donjon et quelques objets ont pu être retrouvés. Un four à pain a également été mis à jour sur le site, à quelques mètres derrière le moulin. Le site a été la propriété de plusieurs familles En Coïa, Vassals puis Gasc. Le donjon a été détruit pendant la guerre de 100 ans puis reconstruit. En 1830, le moulin est vendu à un industriel mais celui-ci fit faillite. Et la bastide entière s’endormit avant d’être réveillée depuis 3 ans par ces deux passionnés. ladepeche.fr, Dans le Tarn, l’âme d'une bastide moyenâgeuse bientôt réveillée - ladepeche.fr
  • En Algérie, en Tunisie ou au Maroc, les ressortissants d’Afrique subsaharienne venus pour étudier, travailler ou tout simplement migrer vers l’Europe se plaignent régulièrement de discriminations au quotidien. Après le choc de la mort avilissante aux États-Unis de l’Afro-Américain George Floyd et la lame de fond antiraciste qui a déferlé sur le monde, force est de constater que le mouvement Black Lives Matter ne mobilise guère au Maghreb. « La mort de Floyd a réveillé la rage qui dormait en nous », témoigne Fabrice, un Camerounais sans papiers vivant à Alger. Cette agonie choquante a « fait naître la haine de l’autre couleur », se désole Bintou, une Malienne qui veut quitter l’Algérie. Son constat : le débat sur le racisme et les violences policières initié par le mouvement mondial Black Lives Matter (La vie des Noirs compte), né aux États-Unis en 2013 et qui a servi de fer de lance, n’a en rien ébranlé les pays du Maghreb. Tract, Lame de fond mondiale "Black Lives Matter" : Marocains, Tunisiens et Algériens "peu concernés" et pas mobilisés, malgré un passé esclavagiste | Tract
  • Analyse du marché mondial lame de scie à ruban 2020 couvre lensemble de la chaîne dapprovisionnement, en mettant laccent sur loffre, la demande, le commerce et les prix par pays et par produit. Nous fournissons également des prévisions à cinq ans pour ces mêmes fondamentaux du marché. La force concurrentielle est susceptible daugmenter dans un proche avenir. marché lame de scie à ruban devrait maintenir lexpérience un niveau plus élevé de la concurrence avec un nombre croissant de joueurs mettant laccent sur la sécurisation dune part de marché plus importante. Il a également des discussions sur la taille du marché des différents segments et leurs aspects de croissance ainsi que les tendances de croissance, les différentes parties prenantes comme les investisseurs, chefs dentreprise, commerçants, fournisseurs, recherche et médias, directeur mondial, directeur, président, analyse SWOT-à-dire la force, faiblesses, opportunités et menace pour lorganisation et dautres. , lame de scie à ruban Taille du marché 2020 avec limpact du marché intérieur et mondial joueurs, action, défis futurs, les revenus, la demande, la croissance de lindustrie et de meilleurs joueurs Analyse à 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Le segment des services publics est principalement stimulé par laugmentation des incitations financières et des soutiens réglementaires des gouvernements à léchelle mondiale. Les denrées Machine de polissage de lame de scie actuelles sont principalement affectées par la pandémie de COVID-19. La plupart des projets en Chine, aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud sont retardés, et les entreprises sont confrontées à des problèmes opérationnels à court terme en raison des contraintes de la chaîne dapprovisionnement et du manque daccès au site en raison de lépidémie de COVID-19. LAsie-Pacifique devrait être fortement affectée par la propagation du COVID-19 en raison de leffet de la pandémie en Chine, au Japon et en Inde. La Chine est le centre épique de cette maladie mortelle. La Chine est un pays majeur en termes dindustrie chimique. Instant Interview, Marché mondial des Machine de polissage de lame de scie 2020 NS Maquinas Industiais, Lapmaster Wolters GmbH, Langzauner, EchoLAB, AUTOPULIT – Instant Interview
  • Le meilleur soldat est celui qui ressemble à une pierre. Sans sortir la lame du fourreau, il réussit à prouver que personne ne pourra le vaincre. De Paulo Coelho / La Cinquième montagne
  • Ce n’est pas la façon dont sa lame est aiguisée qui fait le talent du sabreur. De Yvan Audouard / Le Sabre de mon père
  • Le retour du fait religieux est un mouvement mondial, une lame de fond. De Michel Houellebecq / interview au Figaro Magazine, 9 janvier 2015
  • Pour parvenir à toi, félicité, Sur le fil d’une lame il nous faut marcher. De Eugenio Montale / Ossi di seppia
  • Les amoureux peuvent se tenir même sur le tranchant d’une lame. De Proverbe géorgien
  • L’amitié est comme la lame d’un couteau : en se retournant elle blesse son maître. De Proverbe mbédé
  • La mère est celle qui prend le couteau par la lame. De Proverbe bantou
  • Un couteau sans lame auquel manque le manche. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • Une lame non aiguisée finit par se rouiller. De Proverbe chinois

Traductions du mot « lame »

Langue Traduction
Corse lama
Basque pala
Japonais
Russe лопасть
Portugais lâmina
Arabe شفرة
Chinois
Allemand klinge
Italien lama
Espagnol espada
Anglais blade
Source : Google Translate API

Synonymes de « lame »

Source : synonymes de lame sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires