La langue française

Cimeterre

Sommaire

  • Définitions du mot cimeterre
  • Étymologie de « cimeterre »
  • Phonétique de « cimeterre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cimeterre »
  • Citations contenant le mot « cimeterre »
  • Traductions du mot « cimeterre »
  • Synonymes de « cimeterre »

Définitions du mot cimeterre

Trésor de la Langue Française informatisé

CIMETERRE, subst. masc.

Sabre oriental dont la lame courbe à un seul tranchant s'élargit vers son extrémité. Large cimeterre; cimeterres japonais, luisants :
Il fit un tel carnage avec son cimeterre Que son cheval semblait au monde une panthère. Hugo, La Légende des siècles,t. 2, Sultan Mourad, 1859, p. 445.
Prononc. et Orth. : [simtε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1450 (Jean Chartier, Histoire de Charles VII, p. 272 ds La Curne). Empr. à l'ital. scimitarra « id. » (xves., Pulci ds DEI), lui-même empr. au persan šamšīr « épée » (FEW t. 19, p. 170b) par l'intermédiaire du turc (v. Gdf. Compl., Gay, Hug.). La présence du -t- s'explique peut-être par dissimilation des deux -š- ou par infl. d'un autre mot inconnu. Fréq. abs. littér. : 53. Bbg. Hope 1971, p. 34. − Lammens 1890, p. 88. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 415.

Wiktionnaire

Nom commun

cimeterre \sim.tɛʁ\ masculin

  1. (Armement) Sabre, principalement en usage au Moyen-Orient et avec une lame très large et recourbée.
    • Quand le hardi Provençal vit ses ennemis hors d’état de le surveiller, il se servit de ses dents pour s’emparer d’un cimeterre, puis, s’aidant de ses genoux pour en fixer la lame, il trancha les cordes qui lui ôtaient l’usage de ses mains et se trouva libre. — (Honoré de Balzac, Une passion dans le désert, 1832)
    • « Alors, tu saisiras la femme par les cheveux… d’un seul coup de ton cimeterre tu feras voler sa tête, et, cette tête, tu l’apporteras ici, et tu la remettras à cette fille que voici ! » — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Quand les janissaires brandissaient leurs cimeterres courbes, un gémissement parcourait le désert et les rochers disaient au sable : « Il y a quelqu’un qui manque ici : c’est Sartre. » — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, pages 98-99.)
  2. (Héraldique) Meuble représentant l’arme du même nom dans les armoiries. À rapprocher de badelaire, coutelas, couteau, épée, kriss, rapière et sabre.
    • Parti : d’azur et de gueules, aux deux chevrons jumelés renversés d’or brochant, accompagnés en chef d’une molette d’éperon d’argent brochant également et en pointe de deux cimeterres aussi d’argent, garnis d’or, appointés en chevron renversé, qui est de Villiers-sur-Loir → voir illustration « armoiries avec 2 cimeterres »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CIMETERRE. n. m.
Espèce de sabre, qui est principalement en usage chez les Turcs et qui a une lame très large et recourbée.

Littré (1872-1877)

CIMETERRE (si-me-tê-r') s. m.
  • Sabre à lame fort large et recourbée. Le cimeterre au poing ils ne m'écoutent pas, Corneille, Cid, IV, 3. Ali sous sa pelisse avait un cimeterre, Hugo, Orient. 13. C'est de temps immémorial la coutume des Tartares de porter plus de cordes que de cimeterres, pour lier les malheureux qu'ils surprennent, Voltaire, Russie, II, 1.

    En général toute espèce d'épée. Déjà brille en leurs mains [d'Ailly et son fils] le fatal cimeterre, Voltaire, Henriade, VIII. Les savants ne vont pas s'établir dans ces mers de sable, pour arracher le voyageur au cimeterre du Bédouin, Chateaubriand, Génie, IV, III, 5. Jamais leurs nobles cimeterres [de mes aïeux] Dans les bois n'ont fait peur aux gens, Béranger, Vilain.

HISTORIQUE

XVe s. Sanneterre ou cimeterres, qui sont manieres d'espées à la Turque, J. Chartier, Hist. de Charles VII, p. 272, dans LACURNE. Six mille cinq cens chevaus legers se fussent meslez parmy nous, avec leurs cimeterres au poing, qui sont terribles espées ; veu le petit nombre que nous estions, nous estions desconfits sans remede, Commines, p. 663, dans LACURNE.

XVIe s. Persée estoit sur le haut de la roche, Ayant au poing sa cimiterre croche, Ronsard, 612. Plusieurs qui, les jambes contre-mont, donnoient carriere, la teste plantée sur leurs seiles entre les poinctes des cimeterres attachez au harnois, Montaigne, I, 369.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cimeterre »

(XVe siècle) Emprunt de l’italien scimitarra, lui-même du persan شمشیر, shamshīr (« épée »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. et portug. cimitarra ; ital. scimitarra ; du persan chimchir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cimeterre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cimeterre simtɛr

Évolution historique de l’usage du mot « cimeterre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cimeterre »

  • Les victimes sont, sans aucun doute, plus nombreuses. A Barèges, on a observé un homme « à quy le tranchant d’un rocher enleva la teste comme sy on la luy eust coupée avec un cimeterre »   , Pyrénées. Il y a trois siècles, le 21 juin 1660, un terrible tremblement de terre secouait l'Occitanie | Actu Occitanie
  • En version moderne, au sabre laser, comme dans la version archaïque pratiquée au cimeterre dans les pays arabes du Golfe, le combat chorégraphié a ceci de paradoxal qu’il s’agit d’un affrontement entre ennemis supposés qui requiert une bonne entente entre ses protagonistes. Une fraction importante de l’opinion publique arabe estime que les rapports conflictuels entre les États-Unis et l’Iran en Irak relèvent de ce même paradoxe. Pour d’aucuns, atteints de « complotite », il s’agit d’une entente secrète entre les deux parties ; pour d’autres, plus réalistes, d’une confrontation dont chacun tire profit et qu’ils ont donc tous deux intérêt à perpétuer. Le Monde diplomatique, Danse du sabre entre l’Iran et les États-Unis, par Gilbert Achcar (Le Monde diplomatique, février 2020)
  • Vanessa : Mya est atteinte du syndrome du cimeterre. Déjà, le nom est plus que morbide… Il s’agit d’une anomalie pulmonaire qui, pour faire simple, provoque le développement d’une artère qui ne devrait pas apparaître et fait se mélanger le sang propre et le sang sale. Concrètement, elle fait de l’asthme, elle tousse à longueur de journée, a souvent du mal à respirer et est essoufflée trois fois plus vite qu’un enfant normal. Elle doit être protégée au maximum des microbes, nous ne pouvons pas aller dans un magasin sans lui mettre un masque et dès que l’un de nous a un rhume, il ne peut pas l’approcher. Son rythme cardiaque peut monter à 200 et plus. , Carspach | « On peut perdre notre fille à tout moment »
  • Le bourreau lève bien haut dans le ciel toulousain le cimeterre, qu'il préfère à la traditionnelle hache pour expédier ses clients en enfer. Il bloque sa respiration, fixe la nuque blanche du duc de Montmorency, adresse une dernière prière à Dieu, avant d'abaisser les deux bras avec violence. La tête du premier baron de France atterrit sur le sol. Le corps est agité de soubresauts violents. C'est fini. Le sang jaillit à flots, quelques gouttes éclaboussent la statue d'Henri IV, parrain du duc de Montmorency. Le maréchal de France et gouverneur du Languedoc s'est soulevé contre Louis XIII, i... Le Point, 30 octobre 1632. Le jour où Louis XIII fait décapiter le duc de Montmorency - Le Point
  • Après la parution de l’article « On peut perdre notre fille à tout moment » le 22 février, un vaste élan de générosité et de solidarité s’est déployé dans le Sundgau pour soutenir Mya, 2 ans et demi, et ses parents, à Carspach. La petite fille est atteinte du rare syndrome du cimeterre. Cette maladie congénitale méconnue et gravissime a déjà provoqué chez elle trois arrêts cardiaques et quatre crises de convulsions. Mairie de Carspach, entreprises, associations, mais aussi et surtout particuliers, se sont mobilisés comme rarement pour soutenir les parents de Mya, qui avaient besoin d’une voiture en bon état afin de se rendre aux rendez-vous médicaux de leur fillette. Une partie des dons a permis de financer ce véhicule qui a été remis fin mai à la famille. , Galerie media | [Diaporama] Sundgau: l’œil dans le rétro, de janvier à février
  • Vous évoquez Carthage mais la fondation de cette ville est une colonisation des Phéniciens en 1814 avant Jésus Christ ,qui ont établi des colonies tout le long du pourtour méditerranéen au sud .OK ? Vous sautez de la colonisation romaine en omettant la phénicienne au protectorat français ,on peut penser qu’entre temps il y avait un état indépendant tunisien ,que nenni , la colonisation arabe à la pointe du cimeterre devient une visite de courtoisie apportant l’islam bienveillant et une belle civilisation pacifique ,l’occupation ottomane ? Une belle histoire d »amour de 1574 à 1881 ? Non une exploitation des indigènes ,la collecte des impôts par le fer , les indigènes engagés de force dans l’armée et servant de chair à canon pour leurs visées de conquêtes car après l’écrasante défaite de Lépante en 1571 les ottomans avaient besoin de troupes .Les turcs attachaient les marins aux navires pendant les batailles et les pertes humaines étaient effroyables .On parle du racisme dans le monde certains pays arabes comme la Mauritanie et l’Arabie Saoudite étaient encore esclavagiste au vingtième siècle .Le traitement des subsahariens au Maghrep est peut – être le pire qu ‘il soit en 2020 ! Kapitalis, Esclavage, colonisation et racisme : Se ré-approprier l’histoire - Kapitalis

Traductions du mot « cimeterre »

Langue Traduction
Anglais scimitar
Espagnol cimitarra
Italien scimitarra
Portugais cimitarra
Source : Google Translate API

Synonymes de « cimeterre »

Source : synonymes de cimeterre sur lebonsynonyme.fr
Partager