La langue française

Jugé, jugée

Définitions du mot « jugé, jugée »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUGÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de juger*.
II. − Emploi adj.
C'est un homme jugé (fam., péj.). ,,Homme dont on connaît le peu de mérite, le peu d'honnêteté`` (Ac. 1878-1935).
Bien jugé, mal appelé. [Formule figurant dans l'arrêt confirmant le jugement de la juridiction inférieure dont est fait appel]
Mal jugé, bien appelé. [Formule employée lorsque l'arrêt infirme le jugement frappé d'appel] Emploi subst. Mon cher Dutacq, Ce pauvre garçon n'est pas coupable, et il y a mal jugé, nous triompherons (Balzac, Corresp.,1839, p. 703).Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il a fallu distinguer l'erreur juridique, soumise à la censure du tribunal suprême, d'avec le mal jugé, soit en droit, soit en fait, qui échappe à cette censure (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 439).
(La) chose jugée. Ce qui est décidé par sentence judiciaire. M. Dufour commet la grave impertinence de s'inscrire en faux contre la chose jugée, qui m'est acquise tant qu'il n'y aura pas appel (Balzac, Corresp.,1836, p. 106).Que nous objecte-t-on? La chose jugée...? (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 209).On a préféré la loi et la chose jugée à M. Lescouvé. Ils ont préféré Dreyfus à tout (Barrès, Cahiers, t. 7, 1908, p. 107).
L'autorité de la chose jugée. Qualité que possède la sentence à partir du moment où elle est rendue par le fait qu'elle met fin au litige de façon irrévocable. La Chambre, de son autorité, impose à une circonscription un représentant qu'un arrêt ayant la force de chose jugée déclare criminel (Barrès, Cahiers, t. 11, 1918, p. 390):
1. L'autorité de la chose jugée n'a lieu qu'à l'égard de ce qui a fait l'objet du jugement. Il faut que la chose demandée soit la même; que la demande soit fondée sur la même cause; que la demande soit entre les mêmes parties, et formée par elles et contre elles en la même qualité. Code civil,1804, art. 1351, p. 245.
III. − Emploi subst. masc. en loc. adv. Au jugé. Par approximation, sans avoir la possibilité de voir, d'entendre :
2. Aussi, le premier coup de canon de l'ennemi n'avait-il surpris personne, et les batteries françaises (...) s'étaient-elles mises aussitôt à répondre, pour faire acte de présence, car elles tiraient simplement au jugé; dans le brouillard. Zola, Débâcle,1892, p. 207.
P. anal. Et depuis longtemps il avait pris l'habitude de ne plus travailler que de chic, de peindre au jugé avec l'acquis des souvenirs d'école (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 95).
Au juger (var. orth.). J'aperçois quelque chose qui file dans les roseaux; (...) je tire au juger; Agobar me rapporte une grosse poule d'eau (Dumas père, Chasse et amour,1825, 10, p. 47).Une charrette limonière, chargée de grosses pierres de taille et pesant au juger de cinquante à soixante quintaux (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 155):
3. Avenue de France, dans l'espoir d'un peu de tabac, des queues de cent quatorze obstinés devant un kiosque, de cent trois devant un autre. Je me suis amusé à les compter. (Au juger, j'aurais cru exagérer en supputant au-dessus de quatre-vingts.) Gide, Journal,1943, p. 183.
Prononc. et Orth. : [ʒyʒe]. Att. ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 2 134. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 493, b) 2 421; xxes. : a) 2 933, b) 3 033.

Wiktionnaire

Adjectif

jugé \ʒy.ʒe\ masculin

  1. Qui a été jugé par les tribunaux.
  2. (Péjoratif) Qualifie un homme dont on connaît le peu de mérite, le peu d’honnêteté.

Nom commun

jugé \ʒy.ʒe\

  1. Jugement

Forme de verbe

jugé \ʒy.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe juger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUGER. v. tr.
T. de Jurisprudence. Décider une affaire, un différend en qualité de juge. Juger un procès. Juger définitivement. Juger précipitamment. Juger impartialement. Juger sur les pièces. Juger avec connaissance de cause. Juger contre droit et raison. Juger en dernier ressort. Juger une personne, Juger son procès. Je vous jugerai quand j'aurai vu les pièces. On l'a jugé, il est absous. On dit dans un sens analogue Dieu viendra juger les vivants et les morts. Fig., Juger sur l'étiquette. Voyez ÉTIQUETTE. Juger par contumace. Voyez CONTUMACE. La chose jugée se dit d'un Point de contestation qui a été définitivement jugé par les tribunaux. Il y a chose jugée quand... Le respect dû à la chose jugée. L'autorité de la chose jugée. Jugement passé en force de chose jugée, Décision qui ne peut plus être réformée par aucune voix légale, attendu que la partie condamnée n'est pas pourvue dans le délai fixé. Bien jugé, mal appelé; mal jugé, bien appelé, Formules employées dans les arrêts quand un juge supérieur confirme ou casse la sentence d'un juge subalterne. Substantivement, dans le même sens Le bien-jugé. Le mal-jugé. Maintenir le bien-jugé. Fam., C'est un homme jugé, se dit en mauvaise part d'un Homme dont on connaît le peu de mérite, le peu d'honnêteté.

JUGER signifie aussi Décider comme arbitre et comme étant choisi par ceux qui sont en différend. C'est notre arbitre, il nous jugera. Je m'en rapporte à ce qu'il en jugera. Un cas difficile à juger. Juger des coups, Regarder des joueurs et apprécier en quoi ils jouent bien ou mal. Il signifie figurément Être simple spectateur des événements, les louer ou les blâmer sans y prendre part. Il signifie encore, en termes de Logique, Prononcer un jugement. Un enfant de dix ans est en état de raisonner et de juger. Il signifie souvent Se former, avoir, énoncer un avis, une opinion sur une personne ou sur une chose. Vous jugez cet homme trop sévèrement. Vous me jugez fort mal, si vous avez une telle opinion de moi. Je l'ai jugé au premier abord. Juger un ouvrage, un tableau, une pièce de théâtre. C'est là nous juger témérairement. Les préventions nous empêchent de juger sainement. Il se juge lui-même très sévèrement. Nous nous jugeons rarement comme les autres nous jugent. Ce poète s'est jugé lui-même dans sa préface. Ils ne se jugeaient pas l'un l'autre bien favorablement. Dans ce sens, il est souvent accompagné de la préposition DE. Juger des gens sur l'apparence, sur la mine. Juger de la pièce par l'échantillon. Je ne pouvais pas bien juger de la distance. On juge mal des événements, quand on n'en connaît point les véritables causes. Juger sainement des choses. On dit dans un sens analogue : L'œil juge des couleurs. L'oreille juge des sons. Il juge bien de la poésie, de la peinture. Il juge mal de ces sortes de choses, il ne s'y connaît point. J'en jugerais comme un aveugle des couleurs.

JUGER signifie également Décider en bien ou en mal du mérite d'autrui, de ses pensées, de ses sentiments, du motif de ses actions. Bien juger, mal juger de quelqu'un ou de ses actions. Vous en jugez légèrement, témérairement. Jugez favorablement de lui. Absolument, Ne jugez point, si vous ne voulez être jugé. Jugez équitablement. Juger d'autrui par soi-même, Estimer les sentiments d'autrui par les siens. Jugez d'autrui par vous-même et voyez si vous seriez bien aise qu'on se conduisît ainsi avec vous.

JUGER signifie aussi Conjecturer, estimer que, être d'avis, d'opinion que... Si j'en juge par ce premier essai, nous réussirons. Je jugeai, à son air, qu'il était fort inquiet. Je jugeai que telle chose arriverait. Que jugez-vous de cela? Je ne sais qu'en juger. Si vous jugez qu'il puisse remplir cette mission, confiez-la-lui. Le parti que vous jugerez le meilleur. Que jugez-vous que je doive faire? Il n'a pas jugé à propos de s'y trouver. On a jugé nécessaire d'y pourvoir de bonne heure. Vous en jugez-vous capable? Ils se jugèrent faits l'un pour l'autre. Vous jugez, vous pouvez bien juger qu'il n'en fut pas fort content. Jugez un peu de ma surprise. Jugez si je fus ravi de le voir. Il est aisé de juger d'où vient le coup. En termes de Chasse, Tirer au jugé, Tirer sans voir la pièce sur laquelle on tire.

Littré (1872-1877)

JUGÉ (ju-jé, jée) part. passé de juger
  • 1Qui a été l'objet d'un jugement, en parlant des personnes. Les voleurs jugés et condamnés.

    Substantivement. Les jugés, les condamnés au jugement dernier. Quand je viens à penser que ces personnes peuvent tomber et être au nombre malheureux des jugés, Pascal, Lett. à Mlle de Roannez, 5.

    Fig. C'est un homme jugé, se dit, dans un sens péjoratif, d'un homme dont on connaît le peu de valeur intellectuelle ou morale. On dit dans le même sens : cela est jugé.

  • 2Qui a été l'objet d'un jugement, en parlant des choses. Affaire jugée en première instance.

    Terme de jurisprudence. La chose jugée, point de contestation qui a été jugé par les tribunaux. Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de fin ; que la force des choses jugées n'était presque plus connue… ! Bossuet, le Tellier.

    Jugement passé en force de chose jugée, décision qui ne peut plus être réformée par aucune voie légale.

    Bien jugé, mal appelé ; mal jugé, bien appelé, formules employées dans les arrêts quand un juge supérieur confirme ou casse la sentence d'un juge subalterne.

    Substantivement, le bien jugé, jugement bien rendu. Maintenir le bien jugé.

    En sens contraire, le mal jugé, jugement défectueux. Il faut prouver le mal jugé, quand on appelle d'une sentence, d'un premier jugement. Le mal jugé n'est pas un moyen de cassation. Nous verrons si le bien jugé, qui n'a passé que de deux voix, n'est pas le plus infernalement mal jugé [dans l'affaire du jeune la Barre et de ses amis], Voltaire, Lett. d'Argental, 22 janv. 1775.

REMARQUE

L'Académie a un substantif mal-jugé (avec tiret), mais elle n'a pas un bien-jugé, et elle écrit bien jugé sans tiret. Cependant bien jugé et mal-jugé sont des substantifs identiques, il vaut donc mieux les écrire de même, sans tiret, ou bien mettre un tiret aux deux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jugé »

Dérivé du participe passé du verbe juger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jugé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jugé ʒyʒe

Citations contenant le mot « jugé »

  • Il s'agit d'un procès inédit dans le monde arabe, car jamais l'auteur d'un putsch réussi n'avait été jugé dans l'histoire récente. Le Point, Soudan: Béchir jugé pour coup d'Etat, risque la peine de mort - Le Point
  • De la même façon, la cour d’appel de Paris a jugé qu’un expert-comptable qui accepte de vérifier le calcul de plus-values de cession de parts sociales et « des droits y afférents » doit aussi s’interroger sur le régime fiscal applicable aux plus-values afin d’en calculer les montants taxables conformément à ce régime (CA Paris 9-1-2020 n° 18/20501 : BRDA 7/20 inf. 5). , Un expert-comptable jugé responsable de ne pas avoir conseillé son client sur la fiscalité d’une opération - Éditions Francis Lefebvre
  • Son avocat Stefan Waterkamp a réclamé ce lundi un non-lieu, ou au pire une peine de prison avec sursis conformément à la législation pour mineurs sur la base de laquelle il est jugé. Il était âgé de 17 ans au moment des faits. Il faut prendre en compte le fait que « servir dans un camp de concentration n'était à l'époque pas considéré comme un crime », a-t-il ajouté. leparisien.fr, Un ancien nazi jugé en Allemagne présente ses excuses aux victimes de l’Holocauste - Le Parisien
  • Mercredi 8 juillet 2020,  il a été jugé en correctionnelle pour usage illicite de stupéfiants et outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique. , Jugé à Caen pour outrages et usage de stupéfiants : il a 23 ans et 11 mentions dans son casier | Liberté Caen
  • Les témoignages sont flous dans cette affaire de violences conjugales. Un homme, âgé de 42 ans, était présenté en comparution immédiate vendredi 17 juillet. Il était suspecté d’avoir battu et séquestrée sa compagne durant le confinement, et de lui avoir asséné deux coups au visage le 12 juillet. Il a été relaxé sur les premiers faits et jugé coupable pour ceux du mois de juillet. La Voix du Nord, Saint-Omer : un homme relaxé d’un côté et jugé coupable de l’autre pour des violences conjugales
  • La plainte déposée mi-juin contre M. Salamé avait été déposée par le groupe "Le peuple veut la réforme du régime", représenté par les avocats Haytham Azzo, Hassan Bazzi, Jad Tohmé, Joseph Wannis, Pierre Gemayel, Françoise Kamel et Bassel Abbas. Le patron de la BDL sera notamment jugé pour avoir affaibli la monnaie nationale, porté atteinte à la confiance dans les finances publiques ainsi que pour détournement de fonds publics.La juge unique de la cour pénale de Beyrouth, Lara Abdel Samad, avait fixé au 14 octobre prochain le début de ce procès.  L'Orient-Le Jour, Un juge de Beyrouth ordonne la saisie conservatoire des biens de Riad Salamé - L'Orient-Le Jour
  • Le 16 mai 2017, l'ancien président du Football club de Rouen était poignardé dans son commerce du centre ville de Rouen. Les magistrats ont jugé que son agresseur était irresponsable à cause d'une maladie mentale. La famille de la victime reste sans réponse face à l'horreur de ce crime. France 3 Normandie, L'homme qui a assassiné Pascal Darmon en 2017 jugé irresponsable de ses actes

Traductions du mot « jugé »

Langue Traduction
Anglais judge
Espagnol juez
Italien giudice
Allemand richter
Chinois 法官
Arabe قاضي
Portugais juiz
Russe судья
Japonais 裁判官
Basque epaileak
Corse ghjudice
Source : Google Translate API

Synonymes de « jugé »

Source : synonymes de jugé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jugé »

Jugé

Retour au sommaire ➦

Partager