La langue française

Jongleur, jongleuse

Sommaire

  • Définitions du mot jongleur, jongleuse
  • Étymologie de « jongleur »
  • Phonétique de « jongleur »
  • Citations contenant le mot « jongleur »
  • Traductions du mot « jongleur »
  • Synonymes de « jongleur »

Définitions du mot jongleur, jongleuse

Trésor de la Langue Française informatisé

JONGLEUR, -EUSE, subst.

A. −
1. HIST. DES ARTS. [Au Moyen Âge] Musicien, chanteur ambulant qui allait de château en château récitant des vers, chantant des chansons en s'accompagnant de divers instruments de musique :
1. D'autres grands personnages, plus indulgents que lui [saint Louis] pour le plaisir, ont souvent à leur service un jongleur de prédilection, homme d'esprit, de conversation agréable, qui sait vieller, chanter, composer, et qui divertit le maître pendant ses voyages et ses promenades, ou à ses heures de loisir. Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 111.
2. [Dans certaines relig. primitives] Espèce de devin guérisseur. − « Ce n'est pas pour parler de René que je veux voir le jongleur, dit Outougamiz; je suis malade, il me guérira » (Chateaubr., Natchez,1826, p. 386):
2. ... les rêves, la conduite des castors, l'apparition de la pleine lune, l'arrivée des abeilles, l'effraction du seuil de leurs portes, font naître des pressentimens plus ou moins favorables ou sinistres, sur lesquels ils consultent leurs devins ou jongleurs. Crèvecœur, Voyage, t. 1, 1801, p. 19.
3. Professionnel de spectacle de cirque qui se livre à des tours de jonglerie et d'acrobatie. D'autres considèrent de préférence les acrobates, équilibristes et jongleurs, en qui, tout au contraire, on saisit la force des muscles jointe à la grâce et au naturel (Alain, Beaux-Arts,1920, p. 55).
En appos. avec valeur d'adj. L'otarie jongleuse (Queneau, Pierrot,1942, p. 105).
B. − Au fig. Personne habile à manipuler êtres et choses. Jongleur de mots; jongleur politique. Qu'on épluche toutes les opérations de M. Necker, et on trouvera sans cesse le parfait jésuite, l'heureux jongleur, l'ami des grands, l'ennemi du peuple (Marat, Pamphlets, Dénonc. Necker, 1790, p. 91).Penseur à la façon pédante, faiseur d'abstractions et jongleur du Vague; cela, certes, il [A. Daudet] ne le fut jamais (L. Daudet, Alphonse Daudet,1898, p. 18):
3. Vous verrez, sous la lumière étincelante de l'homme qui en est responsable [Baudelaire dans la préface aux œuvres d'Edgard Poe], ce que vaut cette éternelle confusion entre le jongleur et le penseur, une pensée agile et le geste d'un illusionniste. Cocteau, Lettre Amér.,1949, p. 69.
Prononc. et Orth. : [ʒ ɔ ̃lœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fém. jongleresse, supra ex. 1. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 juglere hist. des arts (aussi Ed. Faral, Les Jongleurs en France au Moyen Age, éd. 1964) (Couronnement de Louis, Rédaction AB, 5, éd. Y. G. Lepage); xiiies. [ms.] jongleur (St François, 3236 ds T.-L.); 2. 1549 « bateleur, saltimbanque » (Est. : jongleur dient les Picards, que nous appelons basteleur); 3. 1732 « sorcier, chez les sauvages d'Amérique » (Lesage, Les Aventures de M. Robert Chevalier, dit de Beauchêne, t. 1, p. 58); 4. av. 1811 « celui qui cherche à en imposer par de fausses apparences » (Chénier, Ninon, III, 3 ds Œuvres posthumes, éd. P.-C. Daunou, t. 2, p. 97). Du lat. joculator « rieur, railleur, bon plaisant », sens attesté en a. fr. (ca 1265, Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, ch. 37, p. 204). La forme jongleur est due à un croisement avec l'a. subst. jangleor, janglëur, dér. de jangler (v. jongler), signifiant « bavard, hâbleur, médisant » (ganglëur, ca 1165, Benoit de Ste-Maure, Troie, 30305 ds T.-L.); cf. à ce sujet les var. jogleor, iugleor, iougleour ds Benoit de Ste-Maure, loc. cit., et Hulsius 1596 qui donne pour jongler un jangler « faire des tours d'adresse ». Fréq. abs. littér. : 278. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 602, b) 222; xxes. : a) 91, b) 493. Bbg. Breal (M.). Notes d'étymol. B. Soc. Ling. 1910/11, t. 16, p. 65. - Morgan (R.). Old Fr. jogleor and kindred terms. Rom. Philol. 1953/54, t. 7, pp. 279-325. - Neue Beiträge zur romanischen Etymologie. Heidelberg, 1975, pp. 296-302.

Wiktionnaire

Nom commun 1

jongleur \ʒɔ̃.ɡlœʁ\ masculin (pour une femme on dit : jongleresse).

  1. (Histoire) Sorte de ménestrel qui allait, chantant des poèmes ou récitant des contes, dans les cours des princes et dans les maisons des grands seigneurs.
    • Il ne manquait dans cette foule bigarrée ni de bouffons ni de jongleurs […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Enfin, le personnage même des troubadours procède des jongleurs, et ceux-ci sont, comme leur nom l’indique, une dérivation de l’ancien joculator, qui faisait partie, aussi bien que les histrions et les mimes, d’une classe d’hommes consacrée aux jeux dégénérés de la scène romaine. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Nous irons, mes frères et moi, dans les villes, nous nous tiendrons avec un luth sur la place publique, le jour du marché. Les bonnes gens s’approcheront de nous, et nous leur dirons : « Nous sommes les jongleurs du bon Dieu, et nous allons vous chanter un lai. Si vous en êtes contents, vous nous donnerez une récompense. » — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 210)
    • Entre les deux camps se trouve le souk avec tous les éléments d'un marché indigène : marchands, conteurs d'histoires, jongleurs, charmeurs de serpents, danseuses, etc. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 94)

Nom commun 2

jongleur \ʒɔ̃.ɡlœʁ\ masculin (pour une femme on dit : jongleuse).

  1. (Jonglerie) Celui, celle qui jongle.
  2. (En particulier) Celui, celle qui jongle dans un spectacle de cirque.
    • Bastien travaillait un passing de massues avec Rémi et j'en ai compté sept. L'une d'elles montait toujours plus haut que les autres et les bras faisaient des mouvements continus, les massues émettant un bruit clair et creux lorsqu'elles claquaient contre les mains des jongleurs. — (François Pieretti, Saltimbanques, Éditions Viviane Hamy, 2019)
    • L’écuyère est folle d’amour
      Pour un jongleur doux et charmant
      Qui ne remarque pas sa cour
      Et jongle avec ses sentiments.
      — (François Morel, Le Cirque, 2006)
  3. (Figuré) (Familier) Tout homme qui cherche à en imposer par de fausses apparences.
  4. Espèce de devin guérisseur.[1]
    • «cette persuasion est si générale & si incarnée, qu'il n'y a pas une Nation de l'Amérique dans toute son étendue, qui n'ait ses Devins, ou ses Jongleurs, pas une qui n'apprehende les sorts, pas une, ou personne refuse de recourir aux Jongleurs, & ne subisse volontiers toutes les épreuves des Initiations, pour etre fait Jongleur soi-même. — (Joseph Francois Lafitau , Mœurs des Sauvages ameriquains comparees aux mœurs des premiers temps, Paris, Saugrain l’aine et Charles-Estienne Hochereau, 1724, 2 t.)

Nom commun

jongleuse \ʒɔ̃.ɡløz\ féminin (pour un homme on dit : jongleur)

  1. (Jonglerie) Celle qui jongle, en amatrice ou comme artiste de cirque.
    • J’espère que les soins capillaires ne vont pas devenir ma spécialité sinon je vais avoir des biceps de jongleuse de foire. — (Michèle Perrein, Le buveur de Garonne, Flammarion, 1973, page 47)
    • Et les citadins prenaient l’habitude de se déplacer vers ces périphéries pour les voir, là où leurs baraques et leurs tentes côtoyaient celles des autres forains proscrits de la capitaie : les jongleuses, les femmes athlètes, les diseuses de bonne aventure, les bohémiennes avec leurs singes et leurs ours, les acrobates, les Pierrots, les Hercules et les Arlequins. — (Bertrand Mary, La pin-up ou La fragile indifférence, Fayard, 1983, page 116)
  2. (Par extension) (Figuré) Celle qui manipule un ensemble de choses avec dextérité.
    • Une jongleuse de modèles mathématiques, pensait-elle alors, détiendrait une puissance incontestable sur la terre entière, et donc sur la société, pourquoi pas au-delà. — (Brigitte Tsobgny, L’Afro-Parisienne et la suite arithmétique du Saigneur de Paris, Odin, 2013, page 29)
  3. (Désuet) Devineresse, diseuse de bonne aventure.
    • — Oh ! je te sais une habile jongleuse, — continua le jeune marquis, — mais je ne suis pas un de ces sots paysans qui croient à tes sortilèges et ont peur de tes prophéties. — (Emmanuel Gonzalès, Les proscrits de Sicile, Bureaux du Siècle, 1863, page 332)
    • D’ici peu, lui avait dit la jongleuse, vous souffrirez moralement et acquerrez la force de vous venger ; vous courrez de grandes aventures... — (Langlois-Fréville (pseudonyme), L’abbé de Blanche-Lande, F. Langlois, 1888, page 111)
  4. (Histoire) (Désuet) Femme ménétrier au Moyen Âge dans le Languedoc.
    • Rien de plus tragique que ce qui se pratiquait aux funérailles. Les parents du mort se faisaient conduire & soutenir en ces occasions par des jongleurs & par des jongleuses. — (Paul François Velly, Histoire de France depuis l’établissement de la monarchie jusqu’à Louis XIV, volume 6, Desaint & Saillant, 1758, page 285)
    • Les noces se faisaient avec beaucoup de pompe ; & les Capitouls firent un Règlement en 1204, pour défendre aux Jongleurs, & aux Jongleuses, d’entrer dans les maisons, sans la permission du maître, excepté durant ses noces. — (Jean Raynal, Histoire de la ville de Toulouse, livre 7, J.-F. Forest, 1759, page 99)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JONGLEUR. n. m.
Il se disait autrefois d'une Espèce de ménestrel qui allait, chantant des poèmes ou récitant des contes, dans les cours des princes et dans les maisons des grands seigneurs. Il signifie maintenant Celui qui jongle. Il se dit, figurément et familièrement, de Tout homme qui cherche à en imposer par de fausses apparences.

Littré (1872-1877)

JONGLEUR (jon-gleur) s. m.
  • 1Ménestrel qui chantait et souvent composait des poëmes, des chansons, des fabliaux ; il allait les chanter dans les cours, dans les tournois, dans les châteaux, dans les villes ; en ce sens il n'est usité que dans l'histoire du moyen âge. Les jongleurs, qu'on nomma aussi ménestrels ou ménestriers, étaient rassemblés dans le même quartier et donnèrent leur nom à l'église de St-Julien, dont Jacques Grure et Hugues-le-Lorrain, tous deux jongleurs ou ménestriers, furent les fondateurs en 1331, Duclos, Mém. jeux scéniques, Œuvr. t. I, p. 364, dans POUGENS.
  • 2 Par une extension péjorative, joueur de tours de passe-passe, bateleur qui joue avec des boules, avec des cercles qu'il lance en l'air.

    En Amérique, on donne le nom de jongleurs aux devins des sauvages, qui font surtout profession de guérir les maladies et de prédire. Chactas apprit à René que le principal jongleur était un prêtre avide, Chateaubriand, Natch. V.

  • 3 Fig. Celui qui cherche à en imposer par de fausses apparences. Les jongleurs politiques.

    Il a aussi un féminin dans le sens figuré. C'est une jongleuse.

HISTORIQUE

XIIe s. [Que] Jà nus [nul] vilains jugleres de ceste [chançon] ne se vant, Car il n'en sauroit dire ne les vers ne le chant, Sax. I.

XIIIe s. Là veïssiez fleuteors, Menesterez et jougleors, la Rose, 754.

XIVe s. L'en dit d'aucun que il est malvez medecin ou malvez jugleur, et toutevoies l'en ne dit pas que il soit malves simplement, Oresme, Eth. 202. S'il advenoit qu'aucun appelast un autre jongleur, ou bourdeur, ou ribault…, Bouteiller, Somme rural, liv. II, titre 26, p. 814, dans LACURNE.

XVIe s. Tous jongleurs, basteleurs et joueurs de cordes et tous autres jeux diffamez, Gr. coust. de France, livre IV, ch. 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jongleur »

(1572) De l’ancien français jogleour, « plaisant, rieur » (fin XIIe siècle), du joculator, ioculatores. Influencé par jangler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. gioccolatore ; du lat. joculatorem, celui qui joue. Dans le vieux français, juglere est le nominatif, de joculátor ; jugleor est le régime, de joculatórem. Le français avait aussi jugler (Cel jor orent jugler auques de lor talent ; Guiteclin les paia d'or fin et de besans, Saxons, v), et le provençal, juglar ; jugler et juglar viennent du latin jocularis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jongleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jongleur ʒɔ̃glœr

Citations contenant le mot « jongleur »

  • Un écrivain peut finir par devenir un simple jongleur de mots plus ou moins adroit. Il peut en arriver à oublier l'essentiel : cette source qui coule au fond de nous et qui est le véritable lieu de rencontre des êtres. De Janine Boissard / Claire et le bonheur
  • Que sont les serviteurs de Dieu, sinon comme ses jongleurs qui doivent élever les coeurs des hommes et les émouvoir de la joie spirituelle ? De Saint François d'Assise
  • Connaissez-vous le nom d’un célèbre jongleur du Moyen-Âge ? Marc, non. Et pourtant, ce passionné de la période médiévale a épluché quantité de livres d’histoire pour tenter d’en trouver. En vain jusque-là. Le Telegramme, À Saint-Brieuc, Marc jongle comme au XIIIe siècle ! [Vidéo] - Saint-Brieuc - Le Télégramme
  • Transforme-toi à la nuit tombée en un chevalier du Moyen Âge. Monte à l’assaut des vestiges du château de Faucigny puis assiste à un spectacle médiéval “Dans la peau d’un chevalier, jongleur de feu” avec un artiste de la compagnie Les saltimbanques de Sabaudia. C’est ce que vous propose l’écomusée Paysalp, dans le cadre de ses animations estivales. , Culture - Loisirs | Faucigny : transforme-toi à la nuit tombée en un chevalier du Moyen Âge !
  • "Il s’agit d’un style contestataire du Moyen Âge chanté par les troubadours. Mais ce n’est pas ce qu’on croit. Ce sont les seigneurs, les princes qui écrivaient ces textes et les jongleurs, qui les entendaient dans leurs cours, les passaient ensuite de château en château. Ces textes étaient des messages, souvent des plaintes et étaient adressés. Le jongleur allait le chanter à celui concerné. Il s’agit de textes poétiques extrêmement élaborés, extrêmement raffinés. Ils les chantaient sur des mélodies populaires, des musiques simples pour que le message se retienne mieux. Pendant la résidence, nous avons travaillé des Sirventès de guerre. Il existe un répertoire important sur la guerre. Un prince, qui voulait aller au combat, composait un Sirventès et l’envoyait à ses alliés et ses ennemis." Club de Mediapart, «Les Sirventès, ce n’est pas ce qu’on croit» | Le Club de Mediapart
  • **One man show circassien, jongleur-acrobate-musicien-magicien** **Jongleur hors pair, aussi à l’aise avec les mots qu’avec une tronçonneuse, IMMO est aux commandes de ce match culturel serré entre la France et l’Allemagne** Unidivers, Spectacle de rue « French Touch made in Germany » par l’artiste IMMO Château de Flers Villeneuve-d'Ascq dimanche 20 septembre 2020
  • Société de production de spectacle pluridisciplinaire : équestre, art de la rue, audiovisuel…C’est en 2012 que naît la société R&L Productions. Il s’agit d’une compagnie de spectacle visant à promouvoir les arts équestres. Tout commence par l’association de deux hommes : Romain Vergnaud et Lionel Dufourcq.Forts d’une expérience de plus de quinze ans dans le spectacle équestre (grands parcs d’attractions européens, tournages de films de cinéma, spectacles vivants, tournois de chevalerie), ils ont constitué une équipe regroupant de multiples talents et compétences. Cavaliers, bien sûr, mais aussi comédiens, voltigeurs, cascadeurs, acrobates, jongleur, chanteurs ou encore musiciens. Unidivers, Tournoi de Chevalerie Sedan jeudi 27 août 2020
  • Ainsi Martin Palisse avait proposé à Elsa Guérin de poser sa candidature pour une codirection du pôle Sirque. La jongleuse a refusé. « Je n’avais pas envie de cela pour l’instant. Je préférais continuer à me consacrer exclusivement à la création, ma recherche. Plus tard, pourquoi pas ? » www.lamontagne.fr, Pour la jongleuse Elsa Guérin, le cirque est une histoire d’amour - Nexon (87800)
  • Lundi, ja jongleuse se disait ravie de sa performance. , Vendée : la jongleuse Françoise Rochais brille au Festival international du cirque de Monte-Carlo | Le Journal des Sables
  • Excellente nouvelle pour la jongleuse sablaise, Françoise Rochais, et son compagnon Stéphane Delvaux, alias Elastic Artisto. , Les Sables-d'Olonne : la jongleuse Françoise Rochais et Elastic Artisto au festival de cirque de Monte-Carlo 2020 | Le Journal des Sables
  • Malawi, Tanzanie, Kenya, difficile d’identifier la provenance de la vidéo au premier abord. On trouve une première trace des exploits de cette jongleuse hors pair en 2012, une autre vidéo tournée dans une station-service. En fouillant un peu, on finit par tomber sur le bon client : Richard Chilakilako, habitant de Lilongwe, la capitale du Malawi. Richard, qui a vu la jeune femme à l'oeuvre par hasard en circulant dans le voisinage, a mené son enquête : , VIDEO. Retweetée par Donald Trump, Hadhara Charis «jongle contre 30 centimes d'euros» au Malawi

Traductions du mot « jongleur »

Langue Traduction
Anglais juggler
Espagnol malabarista
Italien giocoliere
Allemand jongleur
Chinois 杂耍
Arabe المحتال
Portugais malabarista
Russe жонглер
Japonais ジャグラー
Basque malabarista
Corse juggler
Source : Google Translate API

Synonymes de « jongleur »

Source : synonymes de jongleur sur lebonsynonyme.fr
Partager