La langue française

Ménestrel

Sommaire

  • Définitions du mot ménestrel
  • Étymologie de « ménestrel »
  • Phonétique de « ménestrel »
  • Citations contenant le mot « ménestrel »
  • Traductions du mot « ménestrel »
  • Synonymes de « ménestrel »

Définitions du mot ménestrel

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉNESTREL, subst. masc.

HIST. Musicien ambulant ou engagé par un seigneur, qui, au Moyen Âge, accompagnait un chanteur ou qui récitait et chantait des pièces de vers, le plus souvent de sa composition, en s'accompagnant d'un instrument. Guillaume Racine, ménestrel de vielle (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 248).[Les marchands] appellent les jongleurs et les ménestrels pour s'égayer de leur musique, de leurs chansons et de leurs contes (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p.64).
Au fém., rare. C'est en 1321 que 37 ménestrels (ou ménestrelles) souscrivirent à un règlement en onze articles (F. Lesure, La Communauté des «joueurs d'instruments» au XIVes.ds R. hist. de dr. fr. et étr., t. 31, 1953, p.79).En appos avec valeur d'adj. Il y avait aussi des femmes ménestrelles. La belle Doete, de Troyes, l'une des plus renommées, était également au nombre des poètes chanteurs de l'empereur Conrad, à Mayence (Grillet, Ancêtres violon, t. 1, 1901, p. 343).
REM.
Ménestrandie, subst. fém.,vx. Art, musique du ménestrel; troupe de ménestrels ou corporation des ménestrels. Abrégé historique de la ménestrandie (La Laurencie, Éc. fr. violon, 1923, p.54, note 6).
Prononc. et Orth.: [menεstʀ εl]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 «serviteur» (Alexis, éd. Chr. Storey, 324); d'où 1170 «ouvrier, artisan» (Rois, éd. E. R. Curtius, II, 21, 19, p.101); en a. et m. fr. seulement; 2. 1170 «poète ou musicien allant de château en château, chantant des vers ou récitant des fabliaux» (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 1984); le mot disparaît av. le xvies. et est repris comme terme d'hist. ds Boiste 1800. Du b. lat. ministerialis (lui-même du lat. class. ministerium «fonction de serviteur, service» dér. de minister «serviteur») «chargé d'un service» d'où le sens en a.fr. de «serviteur, artisan» qui se maintient jusqu'au xivesiècle. Fréq. abs. littér.: 34. Bbg. Bonn. 1920, p.94. _ Mack. t.2 1939, p.72. _ Morgan (R.). Old Fr. jogleor... Rom. Philol. 1953/54, t.7, pp.293-295. _ Vitu (A.). Le Jargon du 15es. Genève, 1977 [1884], p.415 (s.v. ménestrandie).

Wiktionnaire

Nom commun

ménestrel \me.nɛs.tʁɛl\ masculin (pour une femme on dit : ménestrelle)

  1. (Histoire) (Poésie) Poète et musicien qui allait, au Moyen Âge, de châteaux en châteaux, chantant des vers composés par lui ou par d’autres.
    • Prieur Aymer, dit le templier, vous êtes un homme galant, docte dans l’étude de la beauté, et aussi expert qu’un ménestrel dans toutes les affaires qui concernent les arrêts d’amour. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pourquoi restaurer les histoires vermoulues et poudreuses du moyen-âge, lorsque la chevalerie s’en est allée pour toujours, accompagnée des concerts de ses ménestrels, des enchantements de ses fées et de la gloire de ses preux ? — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Avec Walter Scott, plus tard, elle s’éprit de choses historiques, rêva bahuts, salle des gardes et ménestrels. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. (Figuré) (Soutenu) Poète, chanteur.
    • …quelque chevaleresque que soit le poète français ; à Paris, vous pourriez rencontrer plus d’un ménestrel dégénéré, prêt à cultiver votre affection pour la tromper. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉNESTREL. n. m.
Poète et musicien qui allait, au moyen âge, de châteaux en châteaux, chantant des vers composés par lui ou par d'autres.

Littré (1872-1877)

MÉNESTREL (mé-nè-strèl) s. m.
  • Nom, dans l'âge féodal, des poëtes et musiciens qui allaient de châteaux en châteaux, chantant des vers et récitant des fabliaux. Il y avait le ménestrel poëte et improvisateur, puis le ménestrel chantant, enfin le ménestrel joueur d'instrument ; il y avait les grands et les petits ménestrels, comme nous eûmes plus tard les grands et petits violons ; enfin, si je citais les instruments de musique, je parlerais d'un ménestrel de vielle, d'un ménestrel de harpe en 1360…, De Laborde, Émaux, p. 386.

HISTORIQUE

XIIe s. Li reis Salomun tramist ses messages al rei Yram, e preiad que un menestrel [ouvrier] bon li enveiast ki en seust e maistres fust de orfaverie, Rois, p. 252.

XIIIe s. Menestrel [musiciens] s'apareillent pour faire leur mestier, Berte, X. Avint il [Richard] avoit longuement tenu un menestrel, qui nés estoit devers Artois, et avoit nom Blondiaus, Chr. de Rains, p. 53.

XIVe s. Sachent tuit que Philippe Lespieur eust fait semondre en cause de heritage Guillaume Guiart, menesterel de bouche [joueur d'instruments], Bibl. de l'Éc. des chartes, 2e série, t. III, p. 13. Comme du jugleur, et de l'ymagier, et de chascun menesterel en son artifice, Oresme, Eth. IX, 15.

XVe s. Le diner fut grand et bel, et bien estoffé de toutes choses ; et y ot là grand foison de menestrieux qui firent leur mestier, Froissart, II, III, 41. À Gracieuse Alegre, menesterelle du pays d'Espagne, pour sa pension, De Laborde, Émaux, p. 386.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ménestrel »

Thème fictif, ministrellus pour menestrel, ou ministerellus pour menestereus, dimin. du lat. minister (voy. MINISTRE) ; provenç. menestral, artisan.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du bas latin ministerialis [1] (« de service » → voir ministériel) d’où le sens en ancien français de « homme de service, serviteur, artisan », plus avant, du latin ministerium (« service [d’un serviteur] »), dérivé de minister (« serviteur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ménestrel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ménestrel menɛstrœl

Citations contenant le mot « ménestrel »

  • L’association des Amis du vieux Camarès innove avec un jeu de piste destiné aux enfants de 4 à 12 ans autour de la connaissance du village, du territoire et de son histoire. Les plus jeunes sont invités depuis le Chemin Grand, à partir à travers huit énigmes à la recherche de Fripouille, une brebis qui s’est échappée avec son agneau. Les plus grands ont treize énigmes à résoudre pour aider Johan, jeune ménestrel qui s’est perdu en parcourant les rues de Camarès, à retrouver son chemin. Ce sont les enfants du centre de loisirs, encadrés par les animateurs, qui viennent de se prêter au jeu pour le tester. Le verdict est tombé : "C’est trop trop bien !" L’aventure s’est terminée pour eux dans le parc du château autour d’un goûter et d’un cadeau symbolique. Au vu du succès, le jeu de piste sera organisé courant août par l’association des Amis du vieux Camarès, à destination des jeunes vacanciers. Une façon ludique de promouvoir le patrimoine. midilibre.fr, Un jeu de piste pour découvrir le patrimoine - midilibre.fr

Traductions du mot « ménestrel »

Langue Traduction
Anglais minstrel
Espagnol juglar
Italien menestrello
Allemand minnesänger
Chinois 吟游诗人
Arabe المنشد
Portugais menestrel
Russe менестрель
Japonais 吟遊詩人
Basque minstrel
Corse minstrel
Source : Google Translate API

Synonymes de « ménestrel »

Source : synonymes de ménestrel sur lebonsynonyme.fr
Partager