La langue française

Jointure

Définitions du mot « jointure »

Trésor de la Langue Française informatisé

JOINTURE, subst. fém.

A. − Endroit où deux éléments d'un ensemble se joignent.
1. [Dans un assemblage, une construction] Endroit où deux éléments de bois, de métal, de pierre, se trouvent en étroit contact; manière dont ils sont joints (v. joint1A 1). Jointure parfaite; jointure d'une fenêtre. Le palais de David, avec sa voûte de blocs de pierre polis par les siècles, et tapissés, dans leurs jointures, de mousses humides et de lierre éternel (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 457).Un bateau s'abîme quand il reste trop longtemps déchargé : le soleil lui ouvre les jointures des planches hors de l'eau (Renard, Journal,1903, p. 838).Mais comme la porte était à deux battants, en pesant de tout son poids sur la jointure, elle réussit à la faire céder, dans un brusque craquement (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 464):
1. La forge devenait peu à peu impossible. La pierre enclume s'était fendue. La soufflante commençait à mal travailler. La petite chute hydraulique étant d'eau marine, des dépôts salins s'étaient formés dans les jointures de l'appareil, et en gênaient le jeu. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 306.
2. [Chez l'homme et chez l'animal] Endroit où les os se joignent. Synon. articulation.La jointure du poignet. Pauline constata au coude gauche une tumeur très enflammée. Il se plaignait surtout de cette jointure, où la douleur devint bientôt insupportable (Zola, Joie de vivre,1884, p. 939).Renard, efflanqué, à demi-pelé, gisait sur le flanc droit, l'arrière-train pris par le piège qui l'avait arrêté à la jointure des cuisses (Pergaud, De Goupil,1910, p. 26).Il ouvrait (...) sa grosse main velue et la refermait lentement, en faisant craquer les jointures (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 680):
2. Et, comme je souris au millimètre, d'un sourire à peine perceptible pour tout autre que toi, tu te venges en réitérant le coup de fourchette sur le dos de la main de Frédie, en choisissant l'endroit le plus sensible, à la jointure des doigts, là où l'on compte les mois de trente ou trente et un jours. H. Bazin, Vipère,1948, p. 82.
MÉD. VÉTÉR. ,,Paturon du cheval`` (DG).
3. LING. Synon. de joncture. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
B. − Au fig.
1. [En parlant de choses abstr.] Limite, séparation. Je ne commence à me plaire aux œuvres de l'esprit qu'au moment où j'en découvre les attaches avec la vie, et c'est le point de jointure qui m'attire (France, Jard. Épicure,1895, p. 108).Nous sommes ici à la jointure des difficultés extérieures et des difficultés politiques et financières auxquelles la monarchie devait bientôt succomber (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 11):
3. Au plus profond de ce malade [Proust], atteint à la jointure de la chair et de l'esprit, le monde sensible contre lequel il était sans défense, qui s'est engouffré en lui et que sa mémoire a fait resurgir, baigna durant des années. Mauriac, Écrits intimes, Du côté Proust, 1947, p. 205.
2. Expr., vx. Trouver jointure à. Trouver une solution, une opportunité. L'instant vient où ça ne va plus et l'on ne peut plus avancer. C'est là que nous trouvons jointure et où vous permettez Qu'on nous emploie aussi, même de force, à votre croix (Claudel, Corona Benignitatis,1915, p. 472).
Prononc. et Orth. : [ʒwε ̃ty:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 « articulation, joint entre deux os » (Roland, éd. J. Bédier, 1333); 2. 1121-34 « joint de jonction, rainure, fente » (Philippe de Thaon, Bestiaire, 3025 ds T.-L.). Du lat. junctura « articulation, jointure [mains, genoux]; joint ». Fréq. abs. littér. : 160.

Wiktionnaire

Nom commun

jointure \ʒwɛ̃.tyʁ\ féminin

  1. Endroit où deux parties se joignent.
  2. (Spécialement) (Anatomie) Articulation, endroit où les os se joignent.
    • Jointure des doigts.
    • M. Dandurand, jadis Me Dandurand, qui avait habité un des plus vieux hôtels particuliers de Fontenay, avait la manie de faire craquer ses doigts aux jointures mal huilées.
      — Cela vous serait égal de laisser vos phalanges en paix et de me dire pourquoi vous vous êtes présenté à mon bureau ? soupira Maigret en rallumant sa pipe éteinte.
      — (Georges Simenon, Cécile est morte, 1942, chapitre 3)
    • Déjà il retournait dans sa tête la phrase qu’il lui dirait ce soir même : « Quand je devrais m’user les doigts jusqu’aux jointures à essuyer les plats… » Pourtant cette phrase rendait un son ridicule, et il ne la dirait pas, […] — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 181)
    • À sept heures, plus morte que vive, je me dirige vers le quatrième étage, en priant à m’en faire péter les jointures pour ne croiser personne. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 245)
  3. (Spécialement) (Architecture) Intersection entre des blocs de matériaux.
    • Ces deux pierres, ces deux morceaux de bois sont si bien ajustés qu’on ne peut apercevoir la jointure.
    • Les portes de la chambre à coucher étaient faites d’ais de cèdre si exactement unis, qu’il était impossible d’en deviner les jointures. — (Théophile Gautier, Le Roi Candaule, 1844)
  4. (Spécialement) (Bases de données) Opération qui consiste à effectuer un produit cartésien des enregistrements de deux tables pour lesquelles certaines valeurs correspondent.
    • Une jointure entre deux tables en SQL.
    • Une jointure est un produit cartésien, suivi d’une sélection et d’une projection.
  5. (Linguistique) (Extrêmement rare) Joncture.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOINTURE. n. f.
Il est moins usité que Joint, lorsqu'on parle d'autre chose que des os. Endroit où deux parties se joignent. Toutes les jointures du corps. Il avait des douleurs dans les jointures. Ces deux pierres, ces deux morceaux de bois sont si bien ajustés qu'on ne peut apercevoir la jointure.

Littré (1872-1877)

JOINTURE (join-tu-r') s. f.
  • 1Endroit où les os se joignent. Les os sont brisés de distance en distance, ils ont des jointures où ils s'emboîtent les uns dans les autres, Fénelon, Exist. 31.

    Fig. Alors [à la mort du Dauphin], si on ose hasarder ce terme, toutes les jointures de son âme [du duc de Beauvilliers] furent ébranlées, Saint-Simon, 365, 82.

  • 2Endroit où se joignent des pierres, des planches. On ne peut apercevoir la jointure de ces deux pièces de bois.
  • 3 Fig. Adresse à trouver les joints, les opportunités, les facilités des choses. Le président de Mesmes qui avait plus de vues et plus de jointures lui répondit : Vous vous moquez…, Retz, II, 210. Le maréchal de Bellefonds a gâté cette affaire : M. de la Rochefoucauld dit que c'est qu'il n'a point de jointures dans l'esprit, Sévigné, 135. M. le Grand trouva jointure à mettre le prince Camille à la place de Carlingford, Saint-Simon, 104, 113.
  • 4 Terme de vétérinaire. La jointure longue ou courte caractérise le cheval long-jointé ou court-jointé.

HISTORIQUE

XIe s. [Il] Tranche l'eschine, onc n'i ot quis [cherché] jointure, Ch. de Rol. CII.

XIIIe s. Et de ce droict descent jeointure de male [mâle] et de femele, que nos apelons mariage, Liv de jost. et de plaid, 2. Pour les gointures des genous faire plus legieres, Alebrand, f° 29.

XVIe s. Encor faillirent-ils à se noier sur un banc, qui, ouvrant une jointure du bateau, les mit en l'eau jusques à mi jambes, D'Aubigné, Hist. III, 316. Et dessus les jointures des doigts, y avoit force diamants, Marguerite de Navarre, Nouv. LVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* JOINTURE, s. f. (Gramm. & Arts méchan.) l’endroit où deux corps approchés se touchent & se lient. Quand un ouvrage est bien travaillé, on ne discerne pas la jointure. Junctura fallit unguem.

Jointure, (Anatomie.) tout endroit du corps humain où les os sont joints ensemble pour l’exécution de plusieurs sortes de mouvemens.

Quoique les mouvemens des extrémités du corps soient circulaires, le centre de ces mouvemens ne se réunit pas dans un point ; car outre que les jointures seroient trop foibles, il arriveroit que les deux os s’useroient, & se pénétreroient l’un l’autre ; mais ces jointures se font par de larges surfaces, les unes convexes, les autres concaves, quelques-unes cannelées & sillonnées ; d’autres semblables à une tête ronde qui s’emboëte dans un creux sphérique ; toutes ont les qualités requises pour contribuer au mouvement & à la force ; toutes sont couvertes de cartilages, lisses, polis, qui forment l’union des os, les collent & les étendent de toutes parts. Ces cartilages sont arrosés d’une humeur onctueuse, qui est séparée de la masse du sang par le secours des glandes mucilagineuses.

Remarquez que les conduits excréteurs de ces glandes mucilagineuses, ont quelque longeur dans leur passage, jusqu’à leur orifice ; cette structure empêche l’effusion inutile de la substance huileuse, tend à en fournir une quantité suffisante, & à en procurer une plus grande lorsqu’il en est besoin pour les mouvemens violens ou long-tems continués.

Ajoutez qu’on trouve pour y suppléer des pelotons de graisse qui concourent au même but. Le manque ou les vices de l’humeur mucilagineuse, causent diverses maladies dans les jointures, comme le cliquetis, la luxation, l’anchylose, & l’impuissance des mouvemens.

Mais ces cas rares ne détruisent point le merveilleux appareil des organes de notre charpente ; considérez seulement pour vous en convaincre, l’insertion des muscles à l’aide desquels les jointures se peuvent tirer de différens côtés, selon les fonctions particulieres de leur destination ; la fabrique curieuse des os, la variété de leurs articulations pour exécuter tous les mouvemens de flexion, d’extension, de ressort, de genou, de charniere, de coulisse, de pivot & de roue.

Considérez la force des ligamens pour maintenir les os en respect ; considérez sur-tout les cartilages placés aux extrémités des jointures, leur périchondre, leurs vaisseaux vasculeux, leurs glandes mucilagineuses & huileuses, qui distillent perpétuellement une humeur lubréfiante, pour arroser, nourrir, prévenir les frottemens, & faciliter en toute occasion les mouvemens que nous voulons exécuter.

Enfin la souplesse, la flexibilité à laquelle on peut amener les jointures par un constant exercice mis en usage dès la plus tendre enfance, est une chose si surprenante, qu’on auroit de la peine à l’imaginer si l’on n’en avoit pas le spectacle dans ces personnes qui le donnent aux yeux du peuple pour de l’argent, & à ceux du physicien pour confondre ses connoissances.

Les transactions philosophiques, n. 242, p. 262, parlent d’un Anglois nommé Clarck, qui avoit trouvé sur la fin du dernier siecle le secret de déboiter, de tordre, de luxer, de disloquer la plûpart des jointures de son corps, à un degré de singularité qu’on croyoit impraticable. Il eut une fois le talent de pousser si loin ses distorsions, qu’un fameux chirurgien appellé pour le traiter, après l’avoir attentivement examiné, refusa de l’entreprendre, & déclara que le cas étoit incurable ; mais à peine eut-il prononcé cet arrêt, qu’à son grand étonnement il vit le prétendu malade effacer de lui-même toutes ses distorsions, & lui prouver combien le pouvoir de la nature l’emporte sur celui de l’art. (D. J.)

Jointure, (Ecriture.) se dit aussi dans l’écriture des différentes situations de plume ; à la premiere & seconde jointure du doigt index.

Jointure, chez les Cordonniers, c’est la couture qui joint les deux quartiers du soulier.

Jointure & Jointe, (Maréchal.) se dit pour paturon dans les occasions suivantes ; la jointure grosse, c’est-à-dire, le paturon gros, ce qui est une bonne qualité ; la jointure menue est une mauvaise qualité, sur-tout lorsqu’elle est pliante, c’est-à-dire que le bas du paturon est fort en devant ; la jointure longue ou courte fait dire d’un cheval, qu’il est long ou court jointé. Voyez Jointé.

Jointure, (Peinture.) on appelle jointure en Peinture le lieu où se joignent deux parties différentes de la même figure, comme la jambe avec la cuisse, le bras avec l’avant-bras, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jointure »

(1080) Du latin junctura → voir joindre, lui-même de jungere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. junctura, junhtura ; espagn. juntura ; ital. giuntura ; du lat. junctura, formé du supin junctum, de jungere, joindre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jointure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jointure ʒwɛ̃tyr

Citations contenant le mot « jointure »

  • Bonne nouvelle pour les écosystèmes tech européens : les sources de financement en growth grossissent sur le continent. Après Infravia, au tour de Kennet d'annoncer le closing final de son nouveau fonds, le cinquième, à 250 millions de dollars (222 millions d'euros), en partenariat avec Edmond de Rothschild. Cet acteur de l'investissement créé en 1997, basé à Londres et dans la Silicon Valley, a la particularité de n'investir que dans des entreprises autofinancées. Un critère particulièrement original sur le growth, moment de financement qui fait la jointure entre le capital-risque et la sortie, s'adressant ainsi à des entreprises déjà matures. « Nous avons un respect immense pour les fondateurs qui construisent des entreprises sans compter sur l'argent des investisseurs, indique Hillel Zidel, Managing Director de Kennet. S'ils ont su faire bon usage de leur capital, ils sauront faire bon usage du nôtre ! ». Les Echos, Kennet lève 222 millions d'euros en partenariat avec Edmond de Rothschild pour soutenir des pépites matures | Les Echos
  • « C’est le premier été que l’on est obligé de continuer la distribution alimentaire au centre universitaire », explique Michèle Gouazé, présidente du secours populaire. « Certains se sont retrouvés confinés dans leur logement d’étudiant avec des dépenses en plus et un stage annulé. On a eu des étudiants qui ne nous sollicitaient pas d’habitude, mais là, ils ont perdu les petits boulots qui leur permettaient de faire la jointure des deux mois d’été. Car les bourses ne courent que sur 10 mois. Ils sont en difficultés pour payer leur loyer cet été ». C’est le cas d’Éloïse, étudiante en 2e année de BTS, qui par ailleurs se trouve dans une situation administrative ubuesque. « Le secours populaire va m’aider à payer les loyers de juillet et août ». Elle ajoute qu’il y a eu une erreur dans le calcul du montant de ses bourses. « J’ai perdu 400 € par mois. Je ne percevais que 168 € de bourse alors que ma chambre au CROUS me coûte 230 €. Mes parents sont séparés mais pas divorcés. Le fait que ma mère soit désormais parente isolée n’a pas été pris en compte ». Michèle Gouazé précise que même au CROUS, pour conserver sa chambre, « il faut acquitter les loyers l’été, et donner en plus 100 € pour réserver sa chambre en septembre ». Outre son problème de loyer, Éloïse a eu recours au secours populaire cette année pour se nourrir car avec un budget alimentaire de 100 € par mois, cela ne suffit pas. Michèle Gouazé rappelle que le secours populaire assure une distribution alimentaire sur le campus chaque lundi. « Pour 3 €, ils ont accès à des produits qui les arrangent bien ». Romaric Godelu, directeur du secours populaire, souligne que lorsque l’antenne a été installée à l’IUT, « On ne s’attendait pas à toucher autant d’étudiants de tous horizons. Notre plus grande surprise a été d’accueillir beaucoup d’étudiants de l’Énit ». Michelle Gouazé précise qu’il y a 3 ans, le secours populaire aidait environ une quinzaine d’étudiants.  « On en a désormais 220 qui viennent régulièrement sur l’antenne du campus ». ladepeche.fr, Tarbes : le secours populaire aide les étudiants pauvres - ladepeche.fr
  • Le marché mondial des joints universels est une étude professionnelle et intelligente qui offre une analyse approfondie du marché respectif qui étudie de manière approfondie chaque composant, segments et autres sections importantes de l’industrie spécifique. En outre, il comprend des statistiques liées aux entreprises et des tendances en constante évolution sur le marché mondial de la jointure universelle, ainsi qu’un facteur de croissance, une part des revenus et des bénéfices au cours de la période prévue 2020-2026. Journal l'Action Régionale, Recherche sur le marché commun universel (impact de COVID-19) 2020-2026: GKN, NTN, AAM – Journal l'Action Régionale
  • Ce nouveau délai doit permettre d'assurer «une jointure temporelle» cohérente avec le démarrage de plusieurs chantiers visant à mettre en place des aménagements cyclables durables et de qualité, relèvent le département cantonal des infrastructures et le département municipal de l'aménagement, des constructions et de la mobilité. , Genève: pistes cyclables provisoires prolongées de 60 jours - Le Matin
  • Le problème est le suivant. Sachant que dans Oracle, une jointure gauche (LEFT JOIN) constitue par défaut une jointure externe (OUTER JOIN) l'usage des termes INNER (interne) et OUTER (externe) apparait étrange. En effet, il devrait être évident que INNER s'associe uniquement à JOIN ou à FULL JOIN (qui logiquement est la même chose si interne) pour fournir toutes les correspondances présentes dans deux tables. Et que OUTER s'associe à LEFT, RIGHT et FULL. LeMagIT, Oracle DB : différences entre les jointures LEFT JOIN et LEFT OUTER JOIN

Traductions du mot « jointure »

Langue Traduction
Anglais join
Espagnol unirse
Italien aderire
Allemand beitreten
Chinois 加入
Arabe انضم
Portugais junte-se
Russe присоединиться
Japonais 加わる
Basque batu
Corse unisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « jointure »

Source : synonymes de jointure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jointure »

Jointure

Retour au sommaire ➦

Partager