Joint : définition de joint, jointe


Joint, jointe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JOINT, JOINTE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de joindre*.
II.
A. − Emploi adj.
1. [En parlant de deux ou de plusieurs choses] Qui sont joints (v. joindre I B 1 et 3). Ces six colonnes (...) sont composées de deux ou trois blocs seulement, si parfaitement joints ensemble qu'on peut à peine discerner les lignes de jonction (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 170).La table (...) était le meuble vénéré, quasi sacré. Elle avait les pieds de chêne joints en croix, le dessus de hêtre (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 160):
1. Grand vent d'autan, grand orchestre à ma fenêtre. J'aime assez cette harmonie qui sortait de tous les carreaux mal joints, des contrevents mal fermés, de tous les trous des murailles. E. de Guérin, Journal,1838, p. 151.
Au fig. :
2. ... à part les courtes œuvres de René, d'Atala et de l'Abencerage, et le poëme des Martyrs, il [Chateaubriand] n'a donné que des pages et n'a plus composé d'ouvrage véritablement joint et consistant. Sainte-Beuve, Chateaubr., t. 1, 1860, p. 148.
[P. méton.] Dont les différents éléments joignent. Fenêtre, porte bien jointe. Le bruit du vent qui pleure ou siffle entre les ais mal joints de la croisée (Nodier, Smarra,1821, p. 31).Déjà, en plein août, je sens par ces murs mal joints les vents de septembre (Michelet, Journal,1842, p. 472).
2. En partic. [En parlant de deux parties symétriques du corps hum.] Qui sont rapprochées (cf. joindre I B 2). Jacques (...) salua la caissière de deux doigts portés joints au rebord du chapeau et se dirigea vers le vestiaire (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 58):
3. En face de Cédar, triste, elle s'asseyait; Sur ses deux genoux joints elle appuyait sa tête, Comme sur un appui qu'un frère aimé nous prête... Lamart., Chute,1838, p. 867.
Mains jointes. La tête inclinée, les mains jointes ou plutôt crispées, il s'apprêtait à écouter de toutes ses oreilles (Dumaspère, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 319).Nana avait cessé de rire. Elle reprit sa place, le dos au feu, ramenant de ses deux mains jointes ses genoux sous le menton (Zola, Nana,1880, p. 1273):
4. À Lisbonne, sur le quai de débarquement, j'ai vu les capitaines de votre armée, seigneur. Ils étaient debout, adossés au mur, ils avaient leurs mains jointes comme dans la prière (...). Et leurs mains, en effet, étaient bien jointes pour une prière, car ils demandaient l'aumône. Montherl., Reine morte,1942, III, 6, p. 220.
Pieds joints. Elle tient ses pieds joints comme les pieds des anges (Hugo, Fin Satan,1885, p. 841).
Expr. Sauter à pieds joints. On racontait qu'un soir, après un dîner, il avait parié de sauter à pieds joints par-dessus la table, et l'avait fait sans rien casser (Gide, Si le grain,1924, p. 537).Au fig. Sauter à pieds joints (dessus, par-dessus, sur) qqc. Ne pas tenir compte de quelque chose, l'ignorer volontairement. C'est un bavard insupportable, expliquant longuement ce dont on n'a que faire, et sautant à pieds joints les choses difficiles (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 132).Comme on a passé assez brusquement de la religion du dix-septième siècle à la philosophie du dix-huitième, le protestantisme (...) a été perdu dans l'entre-deux. On a sauté dessus à pieds joints (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 347):
5. Aujourd'hui (...), il m'a demandé si je le suivrais à Sainte-Hélène; j'ai répondu avec la dernière franchise, mes sentiments me le rendaient facile. Je lui ai dit qu'en quittant Paris pour le suivre, j'avais sauté à pieds joints sur toutes les chances, celle de Sainte-Hélène n'avait rien qui dût la faire excepter... Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 41.
3. [En parlant de deux ou de plusieurs choses] Qui sont mises ensemble, réunies (v. joindre I C 1). Efforts joints; forces jointes.
Joint à
[En parlant d'une chose] Qui est ajouté à une autre et apporte un complément (cf. joindre I C 2). Avantages joints à une situation; lettre jointe à un paquet; pièce jointe à un dossier. Mais il est tombé ici des montagnes de neige, et le dégel joint à un enrouement assez fort m'ont retenu à côté de mon poêle (J.-J. Ampère, Corresp.,1827, p. 427).Vous reconnaissez, dis-je, que l'individu désigné dans les actes joints au sous-seing (...) est le comte Chabert, votre premier époux (Balzac, Chabert,1832, p. 104).
[En parlant d'un caractère intellectuel, moral ou physique] Qui est uni, allié à un autre chez une même personne. Force, vertu jointe à la beauté. La pure satisfaction qu'inspire l'exercice convenable de notre activité intellectuelle, jointe au doux plaisir que procure la découverte de la vérité (Comte, Philos. posit., t. 4, 1839-42, p. 540).
4. Vx. Personnes jointes. Personnes qui sont unies par un lien moral (d'apr. Littré).
B. − Loc. Ci-joint. ,,Qui est joint à ce dont on parle`` (DG). Veuillez trouver un chèque ci-joint, les papiers ci-joints, la déclaration ci-jointe, les factures ci-jointes.
Rem. ,,Il reste invariable quand il précède le nom qu'il détermine`` (Ac. 1935). Ci-joint copie de l'acte. Je vous transmets ci-joint la feuille de route qui m'a été délivrée à Marseille, en vertu d'un congé de convalescence de trois mois (Courier, Lettres Fr. et Ital., 1800, p. 671). Ci-joint la liste des personnes et journaux à qui je voudrais que l'on fît le service de L'Otage (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1911, p. 175).
Prononc. et Orth. : [ʒwε ̃], fém. [-ε ̃:t]. Att. ds Ac. 1694-1878 qui se montre incohérente au sujet de ci-inclus et ci-joint (cf. Grev. 1964, § 785). Fréq. abs. littér. : 1 805. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 119, b) 2 381; xxes. : a) 2 424, b) 2 280.

JOINT1, subst. masc.

A. − Point, surface de contact.
1. Ligne, surface où s'assemblent deux éléments contigus. Joints d'un volet, d'une fenêtre, de persiennes. Cette porte était si bien sertie dans le panneau de la cloison qu'il me fut impossible d'en trouver les joints (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 161).On peut tirer (...) un argument du poli extraordinaire des cannelures, dans les colonnes du Parthénon (...). À une distance de dix à douze pas, l'œil a peine à distinguer les joints (Mérimée, Ét. anglo-amér.,1870, p. 97).Dans la chambre de Julia l'épais volet fermé à bloc retient l'ombre. On entend les abeilles du dehors qui bourdonnent contre le joint des planches (Giono, Gd troupeau,1931, p. 182):
1. Chaque soir, ils se promenaient tous trois le long de la rive jusqu'au barrage de la Morue (...). Le fleuve, arrêté par la longue file de piquets, s'élançait entre les joints, sautait, bouillonnait, écumait, sur une largeur de cent mètres... Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 496.
P. anal. [En parlant d'un vêtement] Le sable s'éparpillait, entrait par le joint des armures (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 81).Cette poussière de foin traverse tout : la maille du bas, le joint du soulier, tout, et on en est partout gluante (Giono, Gd troupeau,1931p. 48):
2. Au joint du corsage de sa robe de moire noire, voilée de dentelles, une pierre malade, une admirable opale, à l'image de son âme, sans doute, luisait dans un cercle d'or. Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 313.
Spécialement
a) MAÇONN. [En parlant d'un moellon, d'une pierre de taille] Face latérale par laquelle une pierre est contiguë à une autre. (Dict. xixeet xxes.).
b) MAR., loc. À joints carrés. [En parlant de pièces de bois] Qui sont rapprochées l'une de l'autre par leurs extrémités contiguës et fixées sans entailles ni feuillures (d'apr. Littré).
c) MENUIS. [En parlant d'une planche] Face latérale, c'est-à-dire la plus étroite. (Dict. xixeet xxes.).
Loc. À plat joint. [En parlant d'une cloison] Dont les planches sont jointives mais non assemblées. Cloison à plat joint (Nouv. Lar. ill.). Planches posées à plat joint (Quillet 1965). Porte à plat joint. Porte dont le cadre n'a ni languettes, ni rainures pour les assemblages (d'apr. Nouv. Lar. ill., Lar. 20e).
2. Point de raccordement de deux éléments contigus fixes.
a) CH. DE FER. ,,Dispositif qui réunit et rend solidaires les extrémités voisines de deux rails contigus`` (Lar. encyclop.). Joint éclissé. Après avoir descendu, en pleine vitesse, la côte de Survilliers, la 2.638, ralentie et sifflant aux signaux, martelait les joints des plaques tournantes de la gare de Paris (Hamp, Marée,1908, p. 52).
b) ÉLECTR. ,,Union intime des extrémités de deux conducteurs électriques par juxtaposition, torsion ou liaison, et complétée par la soudure`` (Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.).
c) TECHNOL. Point de raccordement de deux conduits, de deux tuyaux. Joint à brides; joint soudé. On avait, à mesure qu'on avançait, placé des tuyaux en fer-blanc dont les joints étaient lutés avec de la terre glaise (Malot, Sans fam.,1878, p. 128).Une conduite (...) d'une périphérie de deux mètres, d'une épaisseur de cloisons de 22 millimètres, assemblée section par section par des boulons de 6 centimètres de diamètre, au nombre de 24 pour le même joint (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 188).
3. Espace entre deux éléments fixes constitutifs d'un ensemble. Joint de dilatation.
a) CONSTR. Espace, interstice ménagé entre deux éléments contigus d'un assemblage. Remplir les joints des pierres avec du mortier, du plâtre; remplir un joint dans une maçonnerie, entre deux pavés. Couvert en tuiles creuses du pays, avec ses chaînes d'angle ébréchées, ses joints fourrés d'herbe, (...) ce château gardait quelque air montagnard et rustique (Pourrat, Gaspard,1922, p. 121).Fermeture du caveau, réfection des joints, coût... 380 (Montherl., Célibataires,1934, p. 849).Le dallage de briques rouges vallonnées, où les joints de ciment saillissaient en relief (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 10):
3. Que de fois ai-je dû frotter, cirer, polir les carreaux rouges avant que se dissipât cette odeur de moisissure et d'eau morte qui sort ici des murs mêmes, empoisonne jusqu'à l'air du jardin! J'ai dû curer les joints, pavé par pavé, les imbiber de chlore comme autant de petites plaies. Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1362.
SYNT. Joint creux, plat, saillant; joint en bout (entre les pavés de deux rangées consécutives); joint en rive (entre deux pavés de la même rangée).
b) GÉOL. Fissure peu étendue dans un minéral, une roche :
4. L'eau libre n'existe que dans les terrains perméables (...). La perméabilité résulte : d'une part, de la porosité (...) et d'autre part de l'abondance des joints (...) et aussi des plans de stratification... Baulig1956.
Joint de stratification. ,,Espace vide qui sépare les strates d'un ensemble de roches stratifiées`` (Littré).
,,Surface suivant laquelle une roche est apte à être divisée`` (Plais.-Caill. 1958). Synon. clivage.
c) MAR. Espace entre les bordages. Wilson se hâta de rétablir le joint des bordages avec de l'étoupe et une feuille de cuivre soigneusement clouée (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 46).
B. − P. méton. Garniture qui assure l'étanchéité de l'assemblage de pièces fixes ou mobiles. Joint autoclave; joint d'étanchéité, de tuyauterie; joint en caoutchouc, en cuir, en matière plastique, en métal. Le joint d'un bocal de conserve doit être sans défaut (Davau-Cohen1972).Un plombier qui vient remettre un joint au robinet de la baignoire (Prévert, Paroles,1946, p. 144).
AUTOMOB. Joint de culasse. Pièce plane dont la surface correspond à la section de la culasse, interposée entre celle-ci et le bloc-cylindres, qui permet le transit du gaz, de l'huile et de l'eau à travers des ouvertures usinées tout en assurant l'étanchéité du moteur. Le joint d'étanchéité le plus connu est le joint métallo-plastique de culasse parce qu'il lui arrive de donner des soucis (Guerber1967).
C. − Articulation.
1. Vieilli, ANAT. Endroit où deux os se joignent. Le joint de l'épaule, du genou. Monsieur peut lever une aile. Ce n'est pas difficile de trouver le joint, quand le poulet est tendre (France, Bergeret,1901, p. 4).
Au fig.
a) Liaison, passage. Rentré le long du quai; − pensé au quai des Esclavons, à Venise. Pourquoi? − Qui peut dire les joints de la Rêverie, − mystérieuses articulations! (Barb. d'Aurev., Memor. 4,1858, p. 99).Le matin, oraison sur l'Évangile. Bien trouver le joint entre le travail et la contemplation (Dupanloup, Journal,1866, p. 276):
5. Si l'article semble trop long, tu supprimerais toute l'analyse et ferais un joint quelconque pour arriver jusqu'aux considérations, qu'il faut garder; et alors on ferait une longue citation (...). Mais je crois que l'analyse n'est pas ennuyeuse et que le peu de vers que j'ai cités, étant bien choisis, donnent une idée, approximative hélas, du poème. Flaub., Corresp.,1852, p. 459.
b) Expr. fam. Saisir le joint. Saisir le moment favorable pour intervenir :
6. A-t-il [Talleyrand] eu tort, comme M. Thiers le prétend, de se tourner tout d'abord vers l'Angleterre et l'Autriche (...). Avait-il raison, au contraire, comme le soutient sir Henry Bulwer, de saisir avec habileté le joint et de ne pas manquer l'occasion de diviser les grandes puissances? Sainte-Beuve, Nouv. lundis,1869, p. 79.
c) Expr. Chercher, trouver le/un joint. Chercher, trouver la meilleure façon de résoudre une difficulté, de mener à bien une affaire. « Il sera bien temps tout à l'heure d'aborder la question. Je vais chercher un joint. » Il ne trouva pas de joint et ne dit rien (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 109):
7. La conversation de Mme Swetchine est plutôt scientifique que littéraire, et quand Valéry ne trouve pas le joint pour glisser une anecdote du temps de Louis XIV ou citer un passage du Télémaque de Fénélon, c'est un homme désorienté. Delécluze, Journal,1826, p. 304.
2. P. anal., MÉCAN. Dispositif qui permet l'articulation de deux pièces et la transmission d'un mouvement de l'une à l'autre. Joint coulissant; joint à rotule ou universel; joint en caoutchouc.
Joint de cardan. Dispositif qui permet la transmission d'un mouvement entre deux arbres tournants qui ne sont pas alignés sur le même axe et dont la position angulaire est variable. Voir Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 1, 1927, p. 217.
Prononc. et Orth. : [ʒwε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V. joindre. Fréq. abs. littér. : 105. Bbg. Archit. 1972, pp. 49-50. - Ball (R.V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1974, t. 42, p. 356. - Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 311. - Quem. DDL t. 6, 18, 19.

JOINT2, subst. masc.

Cigarette de hachisch ou de marihuana. 1967 et début 1968, à Paris (...) c'est l'époque aussi, où surgissent le haschich et le L.S.D., où le « joint » que l'on se passe de main en main cimente (des amitiés) (C. Olievenstein,Il n'y a pas de drogués heureux,1977ds Gilb. Mots contemp. 1980).
Étymol. et Hist. 1973 (San Antonio, J'ai essayé, on peut! p. 139 ds Rey-Gagnon Angl.), cf. aussi C. Olievenstein supra pour l'indication 1967-68. Empr. à l'angl. joint, lui-même empr. au fr. joint1*, qui d'apr. le sens de « point de jonction » a pris en arg. amér. celui de « lieu de rencontre plus ou moins illégal » désignant notamment les locaux où l'on fumait l'opium, d'où son usage, attesté dep. 1935, pour désigner les ustensiles nécessaires au consommateur de drogue comme la seringue hypodermique puis la cigarette de marihuana (cf. NED Suppl.2).

Joint, jointe : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

joint \ʒwɛ̃\ masculin

  1. Endroit, ligne, intervalle, surface où sont en contact différents éléments. En fonction du corps de métier considéré :
    1. (Maçonnerie) Pour le maçon, face de la pierre en contact.
      • Tous les joints, tant des trottoirs que ceux des bornes avec les souillards ou les murs auxquels elles sont adaptées, sont exécutés en ciment romain. — (J. Dupuit, Traité théorique et pratique de la conduite et de la distribution des eaux, tome 1, 2e éd., Paris : chez Dunod, 1865, p. 287)
    2. (Jardinage) Pour le jardinier, intervalle entre deux ou plusieurs éléments d’un dallage.
      • Un joli dallage irrégulier dépend en grande partie de l’aspect des joints.
    3. (Mécanique) Pour le mécanicien, pièce flexible permettant d’adapter, l’une a l’autre, deux pièces métalliques ou deux solides.
      • Joint de culasse.
    4. (Plomberie) Partie reliant deux tuyaux ou conduites. Par extension, nom de la pièce permettant d’assurer l’étanchéité entre deux tuyaux ou deux conduites.
      • Le robinet fuit, le joint doit être usé.
    5. (Technologie)(Hydraulique) Pièce déformable en matière élastomère ou métallique qui assure l'étanchéité entre deux brides ou parties d'un raccord à vide ou à fluide sous pression.
    6. (Chemin de fer) Pièce permettant de relier deux rails de chemin de fer.
  2. (Géologie) Fissure dans un morceau de roche, une veine.
  3. Solution, possibilité, arrangement.
    • Quant à ce soir, je ne compte pas la voir ; maintenant si elle le désirait ou si vous trouviez un joint, vous n’avez qu’à m’envoyer un mot chez Mme de Saint-Euverte jusqu’à minuit, et après chez moi. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 174)

Nom commun 2

joint \ʒwɛ̃\ masculin

  1. (Argot) ou (Familier) Cigarette généralement composée d’un mélange de cannabis (shit ou herbe) et de tabac que l’on roule soi-même.
    • Malgré l’interdiction du cannabis, il est très courant de fumer un joint.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Joint, jointe : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOINDRE. (Je joins; nous joignons. Je joignis. Je joindrai. Je joindrais. J'ai joint.) v. tr.
Approcher deux choses l'une contre l'autre, en sorte qu'elles se touchent ou qu'elles se tiennent. Ces pièces de bois n'ont pas été jointes, ne sont pas bien jointes. Joindre deux planches avec de la colle forte, avec des chevilles. Joindre deux morceaux d'étoffe en les cousant ensemble. L'endroit où une chose se joint à une autre, où deux choses se joignent. Sauter à pieds joints. Il est aussi intransitif dans cette acception : Ces planches, cette porte, ces fenêtres ne joignent pas bien. Faites que cela joigne mieux. Se joindre se dit des Personnes. Quand il a vu qu'il était égaré il est venu se joindre à nous. Il se joignit à l'équipe précédente. Nous n'avons pu nous joindre une seule fois. Joindre les mains, Approcher les deux mains en sorte qu'elles se touchent en dedans. Joindre les mains pour prier Dieu, pour demander pardon. Joignez les mains. À mains jointes. Fig., Avoir de la peine à joindre les deux bouts. Voyez BOUT. Il signifie aussi Faire de deux choses un tout, en sorte que l'une soit le complément de l'autre. Joignez cette maison à la vôtre. Il a joint ces deux jardins. Joindre les intérêts au capital. On a joint à l'ouvrage une table analytique des matières. On est tenu de joindre à sa réclamation les pièces qui constatent, etc. Je joindrai mon témoignage au sien. Joindre le prénom au nom. Joignez à cela que... Cette rivière va se joindre à telle autre en tel endroit. À ces premières difficultés vint se joindre une difficulté plus grave encore. Ce corps d'armée est allé se joindre à tel autre. Il signifie également Unir, allier. Joindre l'utile à l'agréable. Joindre l'autorité spirituelle avec la temporelle. Joindre la prudence et la valeur, à la valeur, avec la valeur. Ils sont joints ensemble pour leur intérêt commun. Ils résolurent de joindre leurs forces, de joindre leurs armes, etc. Joindre ses prières à celles d'un autre. Ils joignirent leurs efforts. Ces deux familles se sont jointes par plusieurs alliances. Quand il a vu qu'il était trop faible, il s'est joint à un tel, avec un tel. Il signifie encore Atteindre. Quoiqu'il fût parti avant moi, je le joignis bientôt. Joindre quelqu'un signifie aussi Se rencontrer avec lui, parvenir à le trouver et à lui parler. Si une fois je puis le joindre, je lui parlerai comme il faut. Ci-joint, Ici joint, ou joint à ceci. Il ne se dit que d'un Écrit, d'une pièce que l'on joint à une lettre, à un mémoire, etc. Les papiers ci-joints. Les pièces ci-jointes. La déclaration ci-jointe. Il reste invariable quand il précède le nom qu'il détermine. Vous trouverez ci-joint copie de sa lettre. Ci-joint quittance. Ci-joint l'expédition du jugement.

JOINT QUE, loc. conjonctive. Ajoutez que, outre que. Il n'a pas fait votre affaire, parce qu'il était malade, joint qu'il n'avait pas les papiers nécessaires. On dit plus ordinairement joint à cela que.

Joint, jointe : définition du Littré (1872-1877)

JOINT (join, join-t') part. passé de joindre
  • 1Il se dit de choses mises à côté l'une de l'autre, de manière à se toucher, à tenir ensemble. Ces pièces de bois n'ont pas été jointes, ne sont pas bien jointes. Un voyageur attentif peut se convaincre par ses yeux que les Cyclades, les Sporades faisaient autrefois une partie du continent de la Grèce, et surtout que la Sicile était jointe à l'Apulie, Voltaire, Dict. phil. Changements arrivés dans le globe.

    À mains jointes, en appliquant le dedans des mains l'une contre l'autre, ce qui est un signe de supplication. Les Huns demandèrent-ils à mains jointes que les Romains daignassent les recevoir ? Voltaire, Mœurs, 12.

    À joints pieds, et, plus ordinairement aujourd'hui, à pieds joints, en rapprochant sur la même ligne les deux pieds afin de sauter. Sauter un fossé à pieds joints.

    Fig. Vous avez passé à joints pieds sur toutes les misères, Sévigné, 380. Pontchartrain s'en tira [du départ de la flotte] à joints pieds et se moqua d'eux tout à son aise, Saint-Simon, 130, 195. Le jeune homme saute à pieds joints par-dessus vos discours préliminaires, Rousseau, Conf. V.

  • 2Mis ensemble, en parlant de corps de troupes. Les maréchaux d'Humières et de Bellefonds sont exilés pour ne vouloir pas obéir à M. de Turenne, quand les armées seront jointes, Sévigné, 24 avr. 1672.
  • 3 Fig. Uni à, en parlant des choses. La mémoire du père, à bon droit respectée, Jointe au grand intérêt que je prends à la sœur, Veut que du moins on tâche à lui rendre l'honneur, Molière, Éc. des mar. III, 4. Cette liberté et cette contrainte qui se trouvent jointes selon l'esprit dans tous les véritables enfants de Dieu, Bossuet, Panég. St Victor, 2. Lorsque les passions se trouvent jointes avec un pouvoir absolu, Fléchier, Panég. II, p. 22. Que pour vos intérêts tout me sera facile, Quand je les verrai joints avec ceux de Taxile, Racine, Alex. IV, 2. Amis, la fermeté, jointe avec la clémence, Peut enfin subjuguer sa fatale inconstance, Voltaire, Sophon. V, 1. La licence jointe avec la barbarie, De sang et de forfaits inonda nos remparts, Saurin, Spartacus, II, 1.
  • 4Uni à, en parlant des personnes. Le ciel pour être joints ne nous fit pas tous deux, Molière, Éc. des mar. III, 10. En les voyant joints d'intérêts et d'intrigue avec les jésuites, Pascal, Prov. II.

    Absolument. Être joints, vivre dans l'union, la concorde. Soyez joints, mes enfants ; que l'amour vous accorde, La Fontaine, Fabl. IV, 18.

  • 5Ci-joint, joint ici, ou joint à ceci, en parlant d'un écrit, d'une pièce que l'on joint à une lettre, à un mémoire, etc. Les papiers ci-joints. La déclaration ci-jointe.

    L'usage veut qu'on écrive : Vous trouverez ci-joint copie de ce que vous demandez ; et : Vous trouverez ci-jointe la copie, une copie de l'acte. C'est que, dans le premier cas, le mot copie sans l'article est vague, indéterminé, et l'on fait accorder ci-joint avec ceci sous-entendu : Vous trouverez ceci ci-joint à savoir copie de… etc.

    Quand ci-joint commence la phrase, l'usage le fait invariable, qu'il y ait ou n'y ait pas l'article avec le substantif. Ci-joint quittance, ci-joint la quittance.

  • 6Joint que, loc. conj. signifiant ajoutez que, outre que. Joint que ta vertu passe Tous les rois qui seront, Régnier, Sat. I. Joint qu'au moindre attentat contre un front couronné, C'est être criminel que d'être soupçonné, Rotrou, Bélis. V, 6. Ils s'acquirent d'abord un grand crédit par la pureté de leur doctrine et par l'observance exacte de la loi ; joint que leur conduite était douce, quoique régulière, et qu'ils vivaient entre eux en grande union, Bossuet, Hist. II, 5. Joint que Dieu sait bien se rendre le maître, et faire des œuvres que la puissance ennemie ne puisse imiter, Bossuet, ib. II, 12. Mais cette vieillesse dans Homère après tout, c'est la vieillesse d'Homère, joint qu'en tous ces endroits-là il y a beaucoup plus de fable que d'action, Boileau, Traité du subl. VII.

    On dit aussi : joint à ce que, joint à cela que. Joint que, vieille liaison qui sent sa chicane ; il n'en faut point user pour tout, Malherbe, Comment. sur Desportes, t. IV, p. 393. Cet arrêt de Malherbe est trop sévère, les exemples le prouvent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Joint, jointe : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

JOINT, s. m. (Architecture & coupe des pierres.) a différentes significations ; c’est 1°. l’intervalle plein ou vuide qui reste entre deux pierres contigues ; dans ce sens on dit petit joint, grand joint. 2°. Il se prend pour les lignes de division des voutes en claveaux. Ainsi on dit joint en coupe, joint de tête, joint de lit, joint de doele, où il faut remarquer que quoique les joints de lit soient des divisions longitudinales de la doele, on n’entend par joints de doele, que les joints transversaux, autrement dits joints de tête, & que les joints de lit sont ainsi nommés parce que le délit naturel de la pierre doit leur être parallele, ou partager l’angle du claveau en deux également, comme la fig. 16. représente. ABCD est un bloc de pierre vu par un bout qui fera un joint de tête, MN la direction du délit naturel de la pierre, laquelle doit passer par le sommet o de l’angle aoc formé par les joints de lit ab, cd du claveau, & le couper en deux également.

On ne doit jamais mettre de joint au milieu de la voute ; c’est pourquoi les claveaux ou voussoirs doivent être en nombre impair.

Voici donc les différens joints, & la définition qu’il en faut donner.

Joints de lit, ceux qui sont de niveau, ou suivant une pente donnée.

Joints montans, ceux qui sont à plomb.

Joints quarrés, ceux qui sont d’équerre en leurs retours.

Joints en coupe, ceux qui sont inclinés & tracés d’après un centre.

Joints de tête ou de face, ceux qui sont en coupe ou en rayons au parement, & séparent les voussoirs & claveaux.

Joints de douelle, ceux qui sont sur la longueur du dedans d’une voute, ou sur l’épaisseur d’un arc.

Joint de recouvrement, celui qui se fait par le recouvrement d’une marche sur une autre.

Joint recouvert, c’est le recouvrement qui se fait de deux dales de pierre, par le moyen d’une espece d’ourlet qui en cache le joint.

Joint feuillé, c’est le recouvrement qui se fait de deux pierres l’une sur l’autre, par une entaille de leur demi-épaisseur.

Joint gras, celui qui est plus ouvert que l’angle droit ; & joint maigre, le contraire.

Joints serrés, ceux qui sont si étroits, qu’on est obligé de les ouvrir avec le couteau à scie, pour le pouvoir couler ou ficher avec plâtre ou mortier.

Joints ouverts, ceux qui à cause de leurs cales épaisses sont hauts & faciles à ficher.

On appelle aussi joints ouverts ceux qui se sont écartés par mal-façon, ou parce que le bâtiment s’est affaissé plus d’un côté que de l’autre.

Joints refaits, ceux qu’on est contraint de retailler de lit ou de joint sur le tas, parce qu’il ne sont ni à plomb ni de niveau.

Ce sont aussi les joints qu’on fait en ragréant & en ravalant avec mortier de même couleur que la pierre.

Joint à onglet, celui qui se fait de la diagonale d’un retour d’équerre, comme il s’en voit dans les ouvrages de marbre, & les incrustations.

Joint, (Menuiserie.) il se dit de la maniere d’assembler une ou plusieurs pieces. Il y a le joint quarré, le joint à queue d’aronde, &c.

On joint à plat joint, quand on tient deux pieces approchées sans rainure ni languette.

A pointe de diamant, lorsque de quatre pieces d’assemblage, toutes les quatre coupées en angle, la pointe des quatre angles se réunit au même sommet, comme on voit aux frises, au parquet dans les appartemens, & aux petits bois des croisées. Il n’y a point à l’endroit où ils se croisent, le petit quarré qui s’appelle plainte en termes de menuiserie ; mais les petits bois y forment quatre angles qui se réunissent au même point. Voyez nos Planches de Menuiserie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « joint »

Étymologie de joint - Wiktionnaire

(Nom 1) (XIIIe siècle) Participe passé substantivé de joindre ; du latin junctus.
(Nom 2) (Années 1970) De l’anglais joint, emprunté au français et qui a pris, dans l’argot américain, sous la prohibition, le sens de « lieu de rencontre plus ou moins illégal » où boire de l’alcool, fumer de l’opium, etc., et, par métonymie, le lien pour se shooter, la cigarette de marijuana, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « joint »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
joint ʒwɛ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « joint »

  • Le “NAU-SKEMA Institute"est créé conjointement par SKEMA Business School et l'Université de Nanjing (NAU). La création d’une Joint School avec une université chinoise est réservée à un très petit nombre d’établissements étrangers d’excellence dont SKEMA fait maintenant partie.Cet institut commencera à recruter sa première cohorte d'étudiants en Chine dès septembre 2020 par le biais du Gaokao. Cet examen d'entrée dans les universités chinoises reputé difficile va permettre le recrutement d’un grand nombre d’étudiants chinois : 300 environ chaque année mais sur une base toujours très selective. Ils suivront un premier cycle à plein temps d'une durée de quatre ans qui comporte quatre filières hybrides ouvrant aux étudiants une diversité de parcours possibles :- Ingénierie financière- Audit- Gestion de l'information et des systèmes d’information - Gestion de l’ingénierie Studyrama Grandes Ecoles, SKEMA renforce sa position en Chine en créant une 'joint school' et un master en entrepreneuriat
  • Global Le joint et l’automobile Marché 2020 Rapport de recherche est un rapport de recherche compétent et approfondi sur les principales conditions du marché régional du monde, en se concentrant sur les principales régions (Amérique du Nord, Europe et Asie-Pacifique). Il couvre le paysage du marché et ses perspectives de croissance dans les années à venir. Le rapport comprend également une discussion sur les principaux fournisseurs opérant sur ce marché mondial avec des approches descendantes et ascendantes et analysés en outre à l’aide d’outils analytiques tels que l’analyse des cinq forces du porteur et découvrir les opportunités, les défis, les contraintes et les tendances du Le joint et l’automobile mondial Marché. , Analyse de la croissance de l’industrie mondiale du marché Le joint et l’automobile, segmentation, taille, part, tendance, demande future et mises à jour des principaux acteurs par prévision jusqu’en 2026 – InFamous eSport
  • La mesure est entrée en vigueur ce mercredi. Jusqu'à présent, lorsqu'une personne était prise en flagrant délit de fumer un joint dans l'espace public, une procédure pénale pouvait être ouverte. Même si selon une loi datant de 1970, le délit d'usage de stupéfiant est passible d'un an de prison et de 3.750 euros d'amende, dans les faits, les procédures se soldaient le plus souvent par un classement sans suite ou un simple rappel à la loi. Et encore ! Devant la lourdeur de la procédure et sa dimension chronophage, certains policiers n'entamaient pas du tout de procédure et se contentaient de faire un simple rappel à la loi eux-mêmes.  France Bleu, A Lille, fumer un joint dans la rue désormais passible d'une amende de 200 euros
  • Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double. De Isaac Newton
  • Dieu est mort, mais l'homme n'est pas, pour autant, devenu athée. Ce silence du transcendant, joint à la permanence du besoin religieux chez l'homme moderne, voilà la grande affaire aujourd'hui comme hier. De Jean-Paul Sartre / Situations
  • Etre supérieur aux autres n'a jamais représenté un grand effort si l'on y joint pas le beau désir d'être supérieur à soi-même. De Claude Debussy / Monsieur Croche, antidilettante
  • Un homme d'esprit est perdu s'il ne joint pas à l'esprit l'énergie de caractère. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • L'homme puissant qui joint l'audace à l'éloquence devient un citoyen dangereux quand il manque de bon sens. De Euripide / Les bacchantes
  • Le mortel qui joint une santé florissante à la richesse et à la gloire doit se garder d'envier le sort des dieux. De Pindare / Les olympiques
  • La gloire est la réputation jointe à l'estime ; elle est au comble, quand l'admiration s'y joint. De Voltaire / Dictionnaire philosophique
  • La terre est notre mère : elle enfante nos corps, et le ciel y joint l'âme. De Marcus Pacuvius
  • L'impuissance. Un défaut d'allumage joint à une panne des sens. De Guy Brouty / L'esprit des mots
  • Quand un prêtre joint les mains, le Ciel s'agenouille. De Julien Green
  • Celui qui joint l'utile à l'agréable recueille tous les suffrages. De Horace
  • Quand le prêtre joint les mains, le ciel s'agenouille. De Julien Green / Le Revenant
  • La mer joint les régions qu'elle sépare. De Alexander Pope
  • Heureux celui qui joint la santé à l’intelligence. De Ménandre

Images d'illustration du mot « joint »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « joint »

Langue Traduction
Corse cunghjuntà
Basque joint
Japonais ジョイント
Russe совместный
Portugais junta
Arabe مشترك
Chinois 联合
Allemand joint
Italien comune
Espagnol articulación
Anglais joint
Source : Google Translate API

Synonymes de « joint »

Source : synonymes de joint sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « joint »



mots du mois

Mots similaires