La langue française

Intouchable

Sommaire

  • Définitions du mot intouchable
  • Étymologie de « intouchable »
  • Phonétique de « intouchable »
  • Citations contenant le mot « intouchable »
  • Traductions du mot « intouchable »
  • Synonymes de « intouchable »
  • Antonymes de « intouchable »

Définitions du mot intouchable

Trésor de la Langue Française informatisé

INTOUCHABLE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Qui se dérobe au toucher. Synon. inaccessible, intangible, inviolable, impénétrable.L'image vague d'un univers intouchable et silencieux (Paulhan, Fleurs Tarbes,1941, p. 125).Une jeune fille secrète invisible, intouchable, soigneusement gardée pour vous? Elle est là. Elle vous attendait (Anouilh, Répét.,1950, IV, p. 98).
B. − Qu'on ne doit pas toucher. Quant à mon père, je le voyais peu. Il partait chaque matin pour « le Palais », portant sous son bras une serviette pleine de choses intouchables qu'on appelait des dossiers (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 10).
Au fig. Dont la valeur incontestable est à l'abri de toute critique. J'ai donc été amené à me poser des questions à ce sujet, et notamment en fonction de l'emploi, par Bach ou Mozart, d'un certain langage musical. Je regrette d'avoir à discuter de maîtres aussi intouchables, et j'eusse préféré exercer mon analyse sur de plus petits (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 164).
1. Des effets de jonction ont été de la sorte obtenus dans tous les développements historiques. Zones de développement, axes de développement, nœuds de trafics sont conquis peu à peu sur les « données » naguère intouchables du théoricien qui, fermant les yeux sur la réalité, s'occupait surtout de la croissance du marché plus que de celle de l'économie... Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 183.
II. − Emploi subst., SOCIOL., RELIG. Membre des castes inférieures qui étaient exclues de certaines pratiques religieuses dans l'hindouisme et tenues en suspicion au point que les castes supérieures évitaient leur contact. Synon. paria.Dans la cacophonie orientale (...) des pestiférés, des coolies, des intouchables dont j'ai partagé la vie aux coins des rues grouillantes, quand je crevais la faim à Pékin, en 1904 (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 185).
P. anal. Toute une caste d'intouchables se trouva d'un coup rayée de son regard et, rejetée hors du soleil, commença à languir dans une quarantaine interminable (Gracq, Beau tén.,1945, p. 56):
2. ... les petites gens... ils avaient dû faire des sottises, sans s'en rendre compte, bien sûr, mais tout de même ils étaient coupables et c'était déjà bien gentil qu'on leur donne ainsi en souffrant l'occasion d'expier leurs indignités... C'était une « intouchable » ma mère. Cet optimisme résigné et tragique lui servait de foi et formait le fond de sa nature. Céline, Voyage,1932, p. 120.
REM.
Intouchabilité, subst. fém.État, condition des intouchables (v. ce mot II). Croit-il [Gandhi] au système des castes? Oui [.] mais il faut supprimer l'intouchabilité et réintégrer les parias dans la société (J. Grenier, inNRF, no203, août 1930, p. 172 ds Quem. DDL t. 18).
Prononc. : [ε ̃tuʃabl̥]. Étymol. et Hist. 1. a) 1569 « qu'on ne peut toucher avec les mains » (Ronsard, Sixième livre des poèmes, Le chat ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 15, p. 40, 15); b) 1952 « qu'on ne peut critiquer » (Schaeffer, loc. cit.); 2. 1923 les intouchables (Rolland, Gandhi, p. 87). Dér. de touchable*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Adjectif

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\

  1. Qui ne peut être touché, inaccessible.
    • L’image vague d’un univers intouchable et silencieux. — (Paulhan, Fleurs tarbes, 1941)
    • Une jeune fille secrète invisible, intouchable, soigneusement gardée pour vous ? Elle est là. Elle vous attendait. — (Jean Anouilh, La Répétition, 1950)
    • L'on n'insistera pas trop sur l'identité du « poignardeur » en chef de cette fine équipe, intouchable judiciairement et dont la réputation en matière de lancer du couteau dans le dos des autres n'est plus à faire. — (Robert Grabinszky, Manifeste pour une nouvelle démocratie: devenir parlementaire : pourquoi pas vous ?, Éditions Edilivre/Éditions APARIS, 2007, note 11 - p. 22)
  2. Qu’on ne doit pas toucher, inviolable.
    • Quant à mon père, je le voyais peu. Il partait chaque matin pour « le Palais », portant sous son bras une serviette pleine de choses intouchables qu’on appelait des dossiers. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958)
  3. Hors d’atteinte, impénétrable.
    • Des effets de jonction ont été de la sorte obtenus dans tous les développements historiques. Zones de développement, axes de développement, nœuds de trafics sont conquis peu à peu sur les « données » naguère intouchables du théoricien qui, fermant les yeux sur la réalité, s’occupait surtout de la croissance du marché plus que de celle de l’économie. — (François Perroux, Économie du XXe siècle, 1964)

Nom commun

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) En Inde, paria, membre d’une caste inférieure, au plus bas de la hiérarchie sociale, dont l’hindouisme interdit aux castes supérieures tout contact.
    • Dans la cacophonie orientale […] des pestiférés, des coolies, des intouchables dont j’ai partagé la vie aux coins des rues grouillantes. — (Blaise Cendrars, Bourlinguer, 1948)
    • Nous n’avons aucune preuve scientifique qu’Eve ait été tentée par le Serpent, que les âmes des infidèles brûlent en enfer après la mort ou qu’il déplaise au Créateur qu’un brahmane épouse une intouchable: des millénaires durant, des milliards de gens ont pourtant cru à ces histoires. — (Yuval Noah Harari, 21 leçons pour le XXIe siècle, traduit de l'anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat, Albin Michel, 2018)
  2. (Par extension) Toute personne mise au ban de la société.
    • … les petites gens… ils avaient dû faire des sottises, sans s’en rendre compte, bien sûr, mais tout de même ils étaient coupables et c’était déjà bien gentil qu’on leur donne ainsi en souffrant l’occasion d’expier leurs indignités… C’était une « intouchable » ma mère. Cet optimisme résigné et tragique lui servait de foi et formait le fond de sa nature. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

INTOUCHABLE (in-tou-cha-bl') adj.
  • Qui ne peut pas être touché.

HISTORIQUE

XVIe s. Intouchable, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « intouchable »

(XVIe siècle) Dérivé de touchable avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et toucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « intouchable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intouchable ɛ̃tuʃabl

Citations contenant le mot « intouchable »

  • La responsabilité aime bien son confort, elle repose volontiers sur ceux qui sont intouchables. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Si on dit aux religions : «Vous êtes intouchables», on est foutus De Charb / le Monde du 21 septembre 2012
  • Les religions font de leurs héros des figures de vérité intouchables dont la parole est d’or. De Michel Onfray / Lire, 1er mars 2015
  • L'humour est une façon de remettre en question les choses qu'on considère comme intouchables. De Jean-Louis Bory / Entretien avec Bernard Pivot - Juin 1977
  • Sujatha Gidla, originaire de l’Andhra Pradesh, est née intouchable, comme une personne sur six en Inde. Contrairement à la plupart des intouchables, sa famille, dans les années 1930, a été « éduquée » par des missionnaires canadiens. Ses parents sont devenus professeurs. Elle-même a pu suivre des études à l’université, en sortir ingénieure, se spécialiser dans la recherche spatiale, à Madras. Elle quitte l’Inde à 26 ans. « Je devais toujours, confie-t-elle dans un entretien , faire attention à mon statut de caste (…). Parfois, des Hindous de classe supérieure m’invitaient chez eux, mais je me sentais très mal, je pensais que je salissais leur maison et leurs assiettes. » Aujourd’hui, elle est chef de train dans le métro de New York. L'Humanité, « Des fourmis parmi les éléphants », le roman vécu des intouchables | L'Humanité
  • Non, je ne pense pas. Il est favori, mais il n’est pas intouchable. Le Telegramme, Moto. Quartararo : « Marquez n’est pas intouchable » - Moto - Le Télégramme

Traductions du mot « intouchable »

Langue Traduction
Anglais untouchable
Espagnol intocable
Italien intoccabile
Allemand unantastbar
Chinois 不可触摸
Arabe لا يمكن المساس بها
Portugais intocável
Russe неприкасаемый
Japonais アンタッチャブル
Basque ukiezina
Corse intoccable
Source : Google Translate API

Synonymes de « intouchable »

Source : synonymes de intouchable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « intouchable »

Partager