La langue française

Indicible

Sommaire

  • Définitions du mot indicible
  • Étymologie de « indicible »
  • Phonétique de « indicible »
  • Citations contenant le mot « indicible »
  • Traductions du mot « indicible »
  • Synonymes de « indicible »
  • Antonymes de « indicible »

Définitions du mot indicible

Trésor de la Langue Française informatisé

INDICIBLE, adj.

[En parlant d'un sentiment, d'une attitude, d'une qualité ou d'un défaut, d'un événement, d'une atmosphère] Qui ne peut être dit, traduit par des mots, à cause de son caractère intense, étrange, extraordinaire. Synon. indéfinissable, indescriptible, ineffable, inexprimable.Angoisse, douleur, effroi, émotion, épouvante, joie, mélancolie, peur, plaisir, supplice indicible; beauté, charme, méchanceté indicible. Une expression indicible de douleur et de regrets (Janin, Âne mort,1829, p. 191).Cet univers indicible où règnent la contradiction, l'antinomie, l'angoisse ou l'impuissance (Camus, Sisyphe,1942, p. 39):
1. ... les yeux par instants révulsés, comme quelqu'un qui étouffe, elle se défendait contre la mort avec un courage et une douceur indicibles. Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 319.
Rare. C'est indicible. Il n'est pas possible ou pas décent de le rapporter :
2. Ce qu'il a chanté devant les femmes de la société qui étaient là, non, c'est indicible! [it. dans le texte]. Ç'a été, en ces poèmes du jour, les michetons fournisseurs de galette, les joyeux petits marlous donnant de la pantoufle dans les fesses de leurs marmites, des vérolées de Saint-Lazare, dans les médicaments, écrivant à leurs maquereaux... Ç'a été, en ce lyrisme de l'ignoble, des dénonciations infâmes... Goncourt, Journal,1892, p. 210.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre, dans le lang. artistique, philos. Ce qui n'est pas traduisible par des mots. En face de l'indicible qu'il se sent la mission d'exprimer, le peintre dispose donc, tout de même, de signes d'une portée universelle (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 283).La musique n'exprime rien ou exprime l'inexprimable à l'infini (...). Et tout de même l'indicible n'est-il pas un mystère dicible à l'infini? (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 44).
REM.
Indicibilité, subst. fém.Caractère de ce qui est indicible. Faut-il admettre que l'indicible est justement ce qui est traité comme ne pouvant pas reparaître ainsi [dans un autre contexte], comme n'étant absolument pas un contenu? Ceci est plus important, mais il faut s'exprimer autrement, je crois, et dire que, pour qu'on puisse parler d'indicibilité, c'est cette distinction même entre l'éprouvant et l'éprouvé qui ne doit plus être faite. Tout ce qui peut être traité comme contenu est par là même dicible (G. Marcel, Journal,1920, p. 227).
Prononc. et Orth. : [ε ̃disibl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1452 adj. « qui ne peut être dit » (Jacques Milet, Epistre adjacent et epillogative ds C. Häpke, Kritische Beiträge zu Milet's dramatische Istoire de la Destruction de Troye la Grant, p. 131). Empr. au b. lat.indicibilis « inexprimable, indicible ». On trouve déjà indisible au xives. (cf. Bl.-W.1-5). Fréq. abs. littér. : 612. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 578, b) 849; xxes. : a) 1 152, b) 961.
DÉR.
Indiciblement, adv.D'une manière indicible. Il y a des jours où toute mon existence officielle dans ses conditions présentes m'excède indiciblement (Amiel, Journal,1866, p. 280).La vie est grave presque indiciblement (Maeterl., Trésor humbles,1896, p. 234).Ce qui m'inquiétait surtout, c'est que ses pauvres mains perdaient aussi leur sensibilité; je le constatais à maints indices; il lui arrivait de les écorcher sans même s'en apercevoir, et je souffrais indiciblement de ne la voir point éviter le contact des objets poisseux ou souillés (Gide, Et nunc manet,1951, p. 1140).[ε ̃disibləmɑ ̃]. 1reattest. 1528 (Gringoire, Chants royaulx, fo4 ds R. Ét. rab., t. 5, p. 166); de indicible, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 46.

Wiktionnaire

Adjectif

indicible \ɛ̃.di.sibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne peut exprimer par des mots ; indescriptible.
    • Maurice, […] se retourna de mon côté avec un regard si paresseux, si plein d’un indicible reproche, que je fus ému du combat qu’il était forcé de se livrer pour obéir, sans se laisser aller au désespoir. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Le paysage était d'une indicible grandeur. De tous côtés surgissaient des montagnes plongeant à pic dans la mer, tandis que leurs cimes neigeuses se perdaient dans les nuages; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 31)
    • […] le vagabond le trouvait là, inexprimable, au fond des prunelles changeantes de l’aimée, où il plongeait ses regards, longtemps, longtemps, jusqu'à ce que l'angoisse indicible de la volupté broyât leurs deux êtres? — (Isabelle Eberhardt, La Rivale, 1904)
    • Un faire-part imprimé, collé sur une vitre, annonçait la mort d’un client. Aucun nom sous le sien. Nulle mention d’ami ni de famille. […]. Cet avis mortuaire, avec son laconisme, me parut d’une indicible tristesse […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Nom commun

indicible \ɛ̃.di.sibl\ masculin

  1. Ce qui ne peut pas s'exprimer, ce qui est innommable.
    • Il sentait tout l'infini, tout l'imprécis de cet horizon entrer en lui, le pénétrer, alanguir son âme et comme l'embrumer, elle aussi, de vague et d'indicible. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Par votre attitude irresponsable, vous allez pousser les équipes soignantes déjà surmenées à se confronter à l’indicible. — (Bertrand Dévigne, Le coup de gueule d'un médecin lyonnais contre le non-respect du confinement, leprogres.fr, 22 mars 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDICIBLE. adj. des deux genres
. Qu'on ne peut exprimer. Il n'est guère usité que dans les locutions suivantes : Joie indicible. Douleur indicible. Plaisir indicible.

Littré (1872-1877)

INDICIBLE (in-di-si-bl') adj.
  • Qu'on ne saurait dire, exprimer. Ô faiblesse indicible ! Tristan, Mariane, I, 3. Ce supplice [des auges, chez les Perses] durait ordinairement quinze ou vingt jours, pendant lesquels le patient souffrait des tourments indicibles, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 327, dans POUGENS. C'est alors qu'elle [l'âme] ne se regarde plus qu'avec des horreurs indicibles, Massillon, Carême, Passion. Cette bouche entr'ouverte, ces bras tendus, ce corps un peu penché sont d'une expression indicible, Diderot, Salon de 1765, Œuvr. t. XIII, p. 340.

HISTORIQUE

XVIe s. Cette indicible benevolence que si souvent avez demonstrée, Condé, Mém. p. 651. …Pour vous certes, je treuve Facile chose à faire un impossible, Et fort aisée à dire un indicible, Marot, I, 359.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « indicible »

Composé de in- et dicible, issu du latin dicibilis (« qui peut être dit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et un adjectif fictif dicible forgé d'après le verbe latin dicere, dire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « indicible »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indicible ɛ̃disibl

Citations contenant le mot « indicible »

  • Rien ne vaut d'être dit en poésie que l'indicible, c'est pourquoi l'on compte beaucoup sur ce qui se passe entre les lignes. De Pierre Reverdy / Le Livre de mon bord
  • Là-bas, où que ce soit, nier l'indicible, qui ment. Stéphane Mallarmé, La Musique et les lettres, Gallimard
  • Quelle étrange et indicible sensation que d’entendre sa fille être appelée maman. De Jean Gastaldi / Le Petit Livre de maman
  • Ce que l'on appelle ordinairement la vie, reste dans l'indicible. De Gao Xingjian / La montagne de l'âme
  • L'esprit qui nous révèle Dieu est ce murmure indicible en quoi s'achève la parole. De Henri Le Saux / Sagesse hindoue, mystique chrétienne
  • Il y a un indicible bonheur à savoir tout ce qui en l'homme est exact. De J.M.G. Le Clézio / L’extase matérielle
  • Il n’y a que les personnes qui ont vécue l'indicible qui peuvent parvenir à nous expliquer l’inconcevable. Ça c’est fascinant. De Jean-Paul Rouve / Livrehebdo.fr du 3 janvier 2015
  • S'il est un chagrin dans ce monde qui ne peut être soulagé, c'est le poids au cœur de l'indicible. De Thomas de Quincey / Confessions d'un mangeur d'opium anglais, 1821
  • Nous ne serons jamais satisfaits tant que les Noirs seront les victimes de l’horreur indicible de la brutalité policière. De Martin Luther King / 28 août 1963
  • L'aveugle garde le regard comme le muet la parole - l'un et l'autre dépositaires de l'invisible, de l'indicible... gardiens infirmes du rien. De Edmond Jabès / Le Petit Livre de la subversion hors de soupçon
  • Oh quel bien-être, quel bien-être indicible que de se sentir en sécurité avec quelqu’un à l’abri de tout danger, sans avoir à peser ses pensées, à mesurer ses paroles. De Sagesse indienne
  • Le théâtre est une destination inconnue, mais suffisamment connue pour produire une inquiétude indicible, mais moins effrayante qu’elle ne devrait l’être grâce à la certitude de n’y arriver jamais. De Olivier Py / Les Mille et une définitions du théâtre
  • Et moins de trois mois plus tard, soit le mercredi 15 juillet, il est dans une joie indicible et aux anges. Par la voix de son porte-parole et faisant fi de la souveraineté nationale hier alléguée, le gouvernement a salué, aussitôt et par communiqué, un autre arrêt de la Cour. Connectionivoirienne.net, CADHP: Une cour africaine sous pression - Connectionivoirienne.net
  • « Emmanuel Gourdon, Florence Joubert et Aurélie Scouarnec transforment le paysage en territoires de fictions originelles, et explorent les limites géographiques et temporelles. Les mondes qu’ils inventent apparaissent à la marge de la représentation, oscillant entre un ancrage profond dans la matière des éléments naturels et une forme d’indicible, de sacré ». Le Telegramme, Coup d’envoi des Estivales Photographiques du Trégor - Agenda des loisirs - Le Télégramme
  • "C'est un bonheur indicible." Sylvie vient d'acheter sa place pour la séance de 14h20, Filles de joies, au cinéma Les Enfants du Paradis à Chartres. Ce lundi 22 juin, les salles de cinéma ouvrent de nouveau leurs portes, après trois mois de fermerture. www.lechorepublicain.fr, Réouverture des salles de cinéma : une reprise calme mais attendue aux Enfants du Paradis, à Chartres - Chartres (28000)

Traductions du mot « indicible »

Langue Traduction
Anglais unspeakable
Espagnol indecible
Italien indicibile
Allemand unaussprechlich
Chinois 无法形容
Arabe لا يوصف
Portugais indizível
Russe невыразимый
Japonais 言いようのない
Basque unspeakable
Corse indisponibile
Source : Google Translate API

Synonymes de « indicible »

Source : synonymes de indicible sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « indicible »

Partager