La langue française

Inachevé

Définitions du mot « inachevé »

Trésor de la Langue Française informatisé

INACHEVÉ, -ÉE, adj.

Qui n'est pas achevé.
A. −
1. [En parlant d'une chose faite par qqn] Qui n'a pas été mené jusqu'à son terme. Travail inachevé; qqc. qui reste inachevé. Sa bibliothèque dont le rangement demeurait inachevé, l'agaça (Huysmans, À rebours,1884, p. 235).Passe un long train de marchandises, des wagons de charbon d'abord, puis d'autres, chargés (...) d'automobiles inachevées, carrosseries non peintes (Butor, Modif.,1957, p. 72) :
1. Doux constructeurs las des églises, doux constructeurs aux tempes de briques roses, aux yeux grillés d'espoir, la tâche que vous deviez faire est pour toujours inachevée. Éluard, Capitale douleur,1926, p. 113.
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. La simplicité du toit que la veuve de l'architecte avait fait couvrir à peu de frais, par tous les bonheurs de l'inachevé et de l'involontaire (A. France, Lys rouge,1894, p. 289).
2. En partic.
a) [En parlant d'une œuvre] Le dernier mot du christianisme dans l'art, la cathédrale de Cologne est restée inachevée (Michelet, Introd. Hist. univ.,1831, p. 423).Le Capital est resté d'ailleurs inachevé, parce que Marx se penchait à la fin de sa vie sur une nouvelle et prodigieuse masse de faits sociaux et économiques auxquels il fallait de nouveau adapter le système (Camus, Homme rév.,1951, p. 233) :
2. ... saint Thomas conçut une œuvre digne de lui : ce fut une vaste synthèse des sciences morales, où serait dit tout ce qui se peut savoir de Dieu, de l'homme, et de leurs rapports; une philosophie vraiment catholique, summa totius theologiae. Ce monument, plein d'harmonie, malgré l'apparente aspérité de ses formes, colossal dans ses dimensions, magnifique dans son plan, demeura toutefois inachevé, semblable en cela même à toutes les grandes créations politiques, littéraires, architecturales du Moyen Âge, choses que le destin n'a fait que montrer et n'a pas laissé être jusqu'au bout... Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 49.
La Symphonie inachevée. Symphonie en mi et en quatre mouvements de Schubert dont on possède seulement les 110 premières mesures terminées par le compositeur, et, pour le reste, des esquisses avec les parties de violon et de basses in extenso. Il entendait passer des phrases de la Symphonie inachevée de Schubert. Pauvre petit Schubert! Quand il écrivait cela, il était seul, fiévreux et somnolent (...) dans l'état de demi-torpeur qui précède le grand sommeil (Rolland, J. Chr., Foire, 1908, p. 805).
P. méton. du déterminé; [en parlant d'une pers.] Imparfait. Bossuet, sublime dans l'Oraison funèbre, n'a pas atteint la même excellence dans toutes les parties du Sermon; il y est inégal, inachevé (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 9, 1851-62, p. 273).
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Des licences pittoresques. Chaque maître leur doit souvent ses effets les plus sublimes : l'inachevé de Rembrandt, l'outré de Rubens (Delacroix, Journal,1850, p. 418).Piron, homme du métier, sentait bien l'incomplet de Voltaire, l'inachevé de ses œuvres d'art et ses à peu près dans l'exécution (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 7, 1864, p. 435).Carrière, dont les paroles ont le gris, l'incertain, l'inachevé de ses tableaux (Renard, Journal,1891, p. 91).
Rem. Inachevé peut avoir, dans ces cas, le sens de « imparfait » (cf. Sainte-Beuve, Nouv. lundis, loc. cit.).
b) [En parlant d'une parole, d'un son] Qui n'a pas été entièrement prononcé ou entendu. Mot inachevé; phrase inachevée. Deux fois je crus entendre, éteints par la distance, Parmi les cris du vent des cris aigus courir, Mon nom inachevé dans des sanglots mourir (Lamart., Jocelyn,1836, p. 654).
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Il lui arrive assez souvent de ne pas achever ses phrases, ce qui donne à sa pensée une sorte de flou poétique. Elle fait de l'infini avec l'imprécis et l'inachevé (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1123).
3. [En parlant d'une pers.] Qui n'est pas ou ne s'est pas parfaitement réalisé. L'homme, créature inachevée, tient encore du singe et du chien (Vigny, Journal poète,1834, p. 1003).C'était ça que son beau mariage avait fait de la chair, c'étaient ces deux êtres inachevés, vacillants, que le moindre souffle du ciel menaçait de tuer comme des mouches (Zola, Œuvre,1886, p. 345).
B. − [En parlant d'une chose utilisée ou consommée par qqn] Qui n'a pas été utilisé ou consommé jusqu'au bout. Plat, repas inachevé. Tout à coup il jette loin de lui son cigare inachevé (Borel, Champavert,1833, p. 42).Présenter parmi les bouteilles pleines, une bouteille payée et inachevée à une autre table, n'intimidait pas Angelo Bozzoni (Hamp, Champagne,1909, p. 234).
C. − [En parlant d'une pensée ou d'un rêve] Qui n'est pas arrivé à sa fin. Bossuet, à tout moment, faisant taire son sens littéraire et le dominant par l'intérêt de sa cause, dira non à des pensées inachevées, abruptes et scabreuses (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 318).Celle-ci [une femme], vers nous conduite Comme un ange retrouvé, Semble à tous les cœurs la suite De leur songe inachevé (Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 158) :
3. Mille petits souffles lui passaient sur la chair : songeries inachevées, voluptés innommées, souhaits confus, tout ce qu'un retour du Bois, à l'heure où le ciel pâlit, peut mettre d'exquis et de monstrueux dans le cœur lassé d'une femme. Zola, Curée,1872, p. 329.
REM.
Inachever, verbe,hapax. Laisser inachevé. L'agilité des mains, ou plutôt des pattes, de Rodin, était extraordinaire (...). Quelquefois il inachevait, « afin de laisser sa place au rêve » et les plaisantins disaient de lui qu'il avait un mauvais emballeur (L. Daudet, Universaux,1935, p. 271).
Prononc. et Orth. : [inaʃve]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1783 (L.-S. Mercier, Tabl. Paris, t. 5, p. 238 : la destinée de ce superbe monument sera de rester inachevé). Dér. de achevé*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 389. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 323, b) 325; xxes. : a) 720, b) 770. Bbg. Gohin 1903, p. 282.

Wiktionnaire

Adjectif

inachevé \i.naʃ.ve\

  1. Qui n’a point été achevé.
    • Méthodique, ce connaisseur des métiers d'art, ne s’intéressait pas moins à l’architecture qu'au mobilier domestique, indissociable de celle-ci, et dont il avait commencé une étude inachevée. — (Ali Amahan & Catherine Cambazard-Amahan, « Hommage à Jacques Revault (1902-1986) », note de Pierre Pinon, dans Espace centré : figures de l'architecture domestique dans l'Orient méditerranéen, Éditions Parenthèses, 1987, p. 127)
    • A cette date, le public amateur d'art a commencé à comprendre les toiles impressionnistes qui, auparavant, lui apparaissaient comme des « barbouillages » tant leur facture inachevée et imprécise, destinée à rendre les variations de la lumière, les rendaient « irregardables ». — (swahili, Histoire culturelle de la France au XIXe siècle, collection "U Histoire", Éditions Armand Colin, 2010)

Forme de verbe

inachevé \i.na.ʃə.ve\

  1. Participe passé masculin singulier de inachever.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INACHEVÉ, ÉE. adj.
Qui n'a point été achevé. Un ouvrage qui reste inachevé. Une œuvre inachevée.

Littré (1872-1877)

INACHEVÉ (i-na-che-vé, vée) adj.
  • Qui n'a point été achevée. Une œuvre inachevée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inachevé »

De achevé, avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et achevé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inachevé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inachevé ɛ̃aʃœve

Citations contenant le mot « inachevé »

  • L'inachevé n'est rien. Henri Frédéric Amiel, Journal intime, 25 novembre 1861
  • Dieu a créé des hommes inachevés dans un monde inachevé pour les laisser être. Les hommes doivent se réaliser eux-mêmes. De Jacques Duquesne / L'Express - 4 Septembre 1997
  • Les êtres sont inachevés l'un par rapport à l'autre, l'animal par rapport à l'homme, ce dernier par rapport à Dieu, qui n'est inachevé que pour être imaginaire. De Georges Bataille / Somme athéologique
  • L'inachevé n'est rien. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime
  • L'amour, c'est l'homme inachevé. De Paul Eluard / La vie immédiate
  • L'inachevé est beau ... De Barbara / Il était un piano noir...
  • Il n’y a que le champion qui compte ; une troisième place c’est quelque chose d’inachevé. De Bruno Marie Rose
  • Quand on dit que l’Univers est infini, il semble surtout inachevé. De Claude Frisoni / Frisoni soit qui mal y pense
  • C’est tellement complexe un homme et, jusqu’au dernier instant, tellement inachevé ! De Abbé Pierre / Servir
  • Ecrire est une manière de mettre en scène le secret, l’interdit, la passion, l’énigme, l’inachevé, l’inavouable. De Colette Fellous
  • Les désirs inachevés, ça empoisonne la vie. Les désirs imaginaires, ça doit rester imaginaire, juste pour réchauffer le coeur. De Jean-François Somain / La vraie couleur du caméléon
  • Dans ma pipe je brûlerai mes souvenirs d'enfance, Mes rêves inachevés, mes restes d'espérance. De Jacques Brel / Paroles de la chanson Le Dernier Repas
  • La beauté gît dans tout ce qui est l'indéfini et l'indéfinition ; voilà pourquoi les enfants, qui sont toujours imprécis, toujours sont si beaux. La beauté est dans tout inachevé. De Jean Marcel / Hypathie ou la fin des dieux
  • C’est devant plus de 70 joueurs, dirigeants et sympathisants "rouge et noir", que le président Bernard Landes a ouvert, ce vendredi 10 juillet, l’assemblée générale du GSF. Après avoir fait respecter une minute de silence à la mémoire des serviteurs du club de rugby figeacois disparus dans l’année, il proposait son rapport moral sur la saison écoulée. "Un bilan très positif pour moi, mais qui me laisse un vrai goût d’inachevé. Il faut pourtant saluer le pôle jeunes qui monte en puissance et, pour la première fois depuis longtemps, la qualification des deux équipes seniors, toutes deux virtuellement classées à la 2e place." ladepeche.fr, Figeac. GSF : un bilan très positif mais un goût d’inachevé - ladepeche.fr
  • L’auteur a beaucoup écrit pour la jeunesse, mais aussi des contes, de la poésie, des romans à suspense, avec une ambition pédagogique et un positionnement impérieux pour l’émancipation des femmes (lire la biographie de Charline Bourdin). Mais voilà, « Aunt Nellie’s Diary » – « le Journal de tante Nellie » -, est resté inachevé. Andrew Gulli a donc eu l’idée de proposer à ses lecteurs d’imaginer la fin du roman. Le meilleur des manuscrits que recevra le « Strand » sera publié… À vos plumes. Voici le début de l’histoire : tante Nellie a la charge de sa nièce, Annie, et d’une autre jeune fille, Isabel. Elle accueille aussi Edward, dont les deux amies vont tomber amoureuses. À vous d’écrire la suite qu’aurait souhaitée l’auteur… SudOuest.fr, Qui veut raconter la suite d’un inédit inachevé de l’auteur du best-seller " Les Quatre Filles du Dr March"?
  • 2008 |Dans le cadre d’une série d’émissions consacrées au thème de l’inachèvement dans "Les nouveaux chemins de la connaissance", Raphaël Enthoven recevait le philosophe Lucien Jerphagnon, pour évoquer l'ouvrage "Quelque part dans l’inachevé" et la pensée de son auteur, Vladimir Jankélévitch. France Culture, Quelque part dans l’inachevé, Vladimir Jankélévitch - Ép. 6/9 - La Nuit rêvée de Lewis Trondheim

Traductions du mot « inachevé »

Langue Traduction
Anglais unfinished
Espagnol inconcluso
Italien incompiuto
Allemand unvollendet
Chinois 未完成
Arabe غير مكتمل
Portugais inacabado
Russe незаконченный
Japonais 未完成
Basque amaitu gabeko
Corse non finita
Source : Google Translate API

Synonymes de « inachevé »

Source : synonymes de inachevé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inachevé »

Inachevé

Retour au sommaire ➦

Partager