La langue française

Héroïque

Sommaire

  • Définitions du mot héroïque
  • Étymologie de « héroïque »
  • Phonétique de « héroïque »
  • Citations contenant le mot « héroïque »
  • Traductions du mot « héroïque »
  • Synonymes de « héroïque »
  • Antonymes de « héroïque »

Définitions du mot héroïque

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉROÏQUE, adj.

I. [Correspond à héros I]
A. − MYTHOLOGIE
1. Qui se rapporte aux héros de l'Antiquité. Légendes héroïques. Mais c'est dans Godefroi qu'il faut admirer le chef-d'œuvre du caractère héroïque. Si Énée veut échapper à la séduction d'une femme, il tient les yeux baissés (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 365).Homère, Hésiode et même Archiloque, Pindare, Eschyle, Sophocle furent l'objet d'un culte héroïque (Lavedan1964, p. 520).
En partic. [En parlant d'une période, d'un lieu] Où ont vécu les héros. Âges, siècles héroïques. De la Grèce héroïque et naissante et sauvage Dans Homère à nos yeux vit la parfaite image (Chénier, Invention,1794, p. 15).Ces Thésée, ces Pirithoüs, ces Romulus qui ont marqué le passage des âges barbares à l'âge héroïque auquel ils ont présidé (Nodier, J. Sbogar,1818, p. 168) :
1. Je vous dis que j'ai sous les yeux une ville de l'Odyssée [Antibes]. Côte d'Asie ou côte d'Europe, elles se ressemblaient sur les deux rivages; et il n'en est point, sur l'autre bord de la Méditerranée qui éveille en moi, comme celle-ci, le souvenir des temps héroïques. Maupass., Contes et nouv., t. 1, MmeParisse, 1886, p. 730.
Loc. Remonter aux temps héroïques (fam.). Être extrêmement ancien. (Ds Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
LITTÉRATURE
a) [En parlant d'une œuvre, d'une catégorie d'œuvres] Qui relève de l'épopée. (Dict. xixeet xxes.). Synon. épique.Poème héroïque (Ac.). Les modernes, placés dans un état de société plus avancé, ont excellé dans le genre héroïque, et Bossuet et Corneille, entre autres, offrent de ces traits de grandeur sublime que les anciens n'ont pas égalés (Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 210).
b) [En parlant de la forme d'une œuvre] Qui est propre à l'épopée. Il [le rythme] n'est presque toujours que la forme de l'épopée, mais sans le mouvement héroïque (Alain, Beaux-arts,1920, p. 92) :
2. D'abord il [Ronsard] tenait l'alexandrin pour le mètre héroïque, et il s'en serait volontiers servi pour son épopée. Obligé par Charles IX, ce pauvre roi qui avait l'étoffe d'un bon poète (...) d'écrire la Franciade en décasyllabes, il reconnaît à l'usage que ce décasyllabe (...) est en français le vrai mètre héroïque (ce que la Chanson de Roland nous aide aujourd'hui à comprendre). Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 24.
PROSODIE. Vers héroïque. Vers de la poésie épique qui correspond à l'hexamètre dans la littérature gréco-latine et à l'alexandrin, ou plus rarement au décasyllabe, dans la littérature française. Du poème épique. − Les deux choses impossibles à présent sont : dans l'ensemble des poèmes humains, un merveilleux qui se puisse admettre. − Dans le détail de la forme, le vers héroïque (Vigny, Journal poète,1838, p. 1095).Le Carmen apologeticum, écrit en 259, est un recueil d'instructions, tortillées en acrostiches, dans des hexamètres populaires, césurés selon le mode du vers héroïque (Huysmans, À rebours,1884, p. 45).
2. Qui se rapporte aux héros légendaires :
3. ... ils [les peuples bretons] ont en effet toute une littérature traditionnelle dans leurs légendes, leurs contes, leurs imaginations mythologiques, leurs cultes superstitieux, leurs poèmes flottants çà et là. Il en était de même de la plupart de nos légendes héroïques, avant que, répudiées par la partie cultivée de la nation, elles fussent allées s'encanailler dans la Bibliothèque bleue. Renan, Avenir sc.,1890, p. 199.
B. − P. ext. Époque, temps héroïque(s) (de qqc.). Débuts mémorables ou perçus comme tels (d'une technique, d'un art, d'une discipline). Les temps héroïques du cinéma. C'était le temps héroïque du roman naturaliste, le temps où beaucoup croyaient (et quelques-uns le croient encore) que la peinture exclusive et farouche des hideurs de la réalité est le dernier mot de l'art (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 313).À l'époque héroïque du symbolisme mallarméen on avait été tout près de fonder une religion (Du Bos, Journal,1922, p. 107) :
4. Elle vit grandir Port-Ferry, bâtir un quai, monter les assises des premières maisons de briques, (...) elle se rappelait encore les temps héroïques, gardait le souvenir des jours noirs où la fièvre avait couché tant d'hommes qui ne s'étaient pas relevés. Mille, Barnavaux,1908, p. 5.
II. − [Correspond à héros II et héroïsme]
A. −
1. [En parlant d'une ou de plusieurs pers.] Qui se comporte en héros, en héroïne. Une femme héroïque (Ac. 1835-1935). Cet héroïque régiment colonial du Maroc qui s'est illustré à Dixmude au mois de décembre 1914 (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 295) :
5. Croit-on que ceux qui luttaient à si grand désavantage, pour faire rendre justice au Juif condamné comme traître, laisseront pourrir au fond du bagne l'homme héroïque qui a offert sa vie en sacrifice pour laver son pays d'une tache d'iniquité? Non. Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 437.
Emploi subst. Ce sont les héroïques, les affamés de la vertu, les assoiffés de la justice (Psichari, Voy. centur.,1914, p. 188).
P. ext. [Correspond à héroïsme B] Qui porte une qualité à son plus haut degré. Seule Jeanne, héroïque de jeunesse et de force noble, entendait la cloche de Domremy (Barrès, Cahiers, t. 2, 1901, p. 245).
2. [En parlant du comportement moral ou physique d'une pers.] Qui relève de l'héroïsme. Acte, bravoure héroïque. Une pâleur de cire marquait seule sa lutte héroïque contre la douleur (Estaunié, Empreinte,1896, p. 287).Sa mort héroïque, survenue le 28 mai 1918, à la tête de la 151edivision d'infanterie, a privé la France d'un de ses futurs grands chefs (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 171) :
6. ... on ne saurait accuser d'inhumanité celui-là même [Bonaparte] qui, peu de temps auparavant, immortalisa ces mêmes hôpitaux de Jaffa par l'acte le plus sublime, le plus héroïque, en se dévouant à toucher solennellement les pestiférés, pour tromper et vaincre les imaginations malades... Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 125.
P. méton. Qui est marqué par des actes d'héroïsme. Les heures héroïques de la libération de Paris, les pages héroïques de l'histoire de France Aux temps héroïques du christianisme, il eût cherché le martyre (Renan, Souv. enfance,1883, p. 234).
3. [En parlant d'une décision, d'une action] Qui demande du courage. Résolution héroïque. Pris un parti héroïque : j'ai renoncé à fumer. Et il y a de cela deux jours. C'est horrible, cette renonciation soudaine et entière à une habitude de quarante ans (Goncourt, Journal,1882, p. 170).Alors il prit une décision héroïque. « J'ai perdu mon billet, dit-il, fouillant dans ses poches. Il faut que j'en reprenne un autre » (Montherl., Célibataires,1934, p. 877) :
7. MmeJosserand eut l'idée de l'inviter un soir avec Auguste, le futur. Peut-être la vue du jeune homme le déciderait-elle. Le moyen était héroïque, car la famille n'aimait pas montrer l'oncle, redoutant toujours de se faire du tort dans l'esprit des gens. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 118.
MÉD., vx. [En parlant d'un remède, de ses caractéristiques] Dont l'absorption nécessite du courage; qui est souverain mais peut être dangereux. On attribuait jadis à cette plante, à ce remède des propriétés héroïques. Remède héroïque (Ac.1835-1935) :
8. Il demandait aussi en même temps que je lui fasse des piqûres : avec des sels d'or. − Si j'en crève des piqûres, tu sais j'y perdrai rien! Mais je me refusais, bien entendu, à entreprendre une thérapeutique héroïque quelconque. Céline, Voyage,1932, p. 367.
Loc. fig. Remède héroïque. Solution efficace mais hasardeuse. À ces deux maux, on se sait trop comment parer si ce n'est par un remède héroïque qui serait, dans un avenir aussi prompt que possible, la séparation du Jura de l'ancien évêché de Bâle (Gobineau, Corresp. [avec Tocqueville], 1850, p. 129).Contre l'excès de malheur, il n'y a qu'un seul remède héroïque : penser le malheur clairement et à fond (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 222).
B. − [En parlant d'une œuvre artistique] Qui célèbre l'héroïsme. Une musique héroïque et funèbre (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 157).Une musique militaire monte au kiosque de l'Espolon. Nous attendons un air martial, une marche héroïque : elle joue un tango (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 296).
Prononc. et Orth. : [eʀ ɔik]. Att. ds Ac. dep. 1694.
Prononc. et Orth. : [eʀ ɔik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1370-72 heroÿque « relatif aux anciens héros mythologiques » (Oresme, Ethiques, livre 7, chap. 1, éd. A.D. Menut, p. 363); b) 1370-72 « relatif à la poésie qui célèbre ces héros » (Id., ibid., livre I, chap. 15, p. 130); 2. 1370-72 subst. « personne exceptionnelle » (Id., ibid., livre VII, chap. 1, note 2); 1381 adj. eroyque « digne d'un héros » (Poème sur le Grand schisme, éd. P. Meyer et N. Valois, 65, 2 ds Romania t. 24, p. 218); 3. 1800 héroïque « énergique (de médicaments) » (Geoffroy, Méd. prat., p. 42). Empr. au lat. heroicus « relatif aux héros », « relatif à la poésie qui célèbre ces héros », du gr. η ̔ ρ ω ι ̈ κ ο ́ ς de mêmes sens. Fréq. abs. littér. : 1 949. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 830, b) 2 889; xxes. : a) 3 604, b) 2 156.
DÉR.
Héroïcité, subst. fém.,rare. a) Qualité d'une personne héroïque, caractère de ce qui est héroïque. Achille, à cet Ordre cité, N'eût tenu que d'un mot! « Bravoure », Son brevet d'héroïcité (Rostand, Vol Marseill.,1918, p. 210).b) [Correspond à II A 1 p. ext.] Degré extrême auquel un mérite, une qualité peuvent être portés. Synon. héroïsme (v. ce mot B).Le décret sur l'héroïcité des vertus (du P. Eudes) (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 586).[eʀ ɔisite].1reattest. 1721 (Trév.); du lat. heroicus de héroïque, suff. -ité*; d'apr. Trév. 1721, le mot est attesté dans les Actes de béatification (1716) du jésuite fr. Jean François Régis (1597-1640).

Wiktionnaire

Adjectif

héroïque \e.ʁɔ.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à un héros ou à une héroïne.
    • Jamais je n’admirai rien de si héroïque, et David, quand il eut tué Goliath, ne dut pas avoir l’air plus enivré de triomphe. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Les hommes qu’Elfy avait trouvés tremblants dans la salle de l’auberge déployèrent un courage héroïque, aussitôt qu’ils eurent appris par Elfy où en étaient les choses […] — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange Gardien, 1888)
    • Loin du danger, il ne rêve qu’exploits héroïques, entreprises surhumaines et gigantesques ; mais, quand vient le péril, son imagination trop vive lui représente la douleur des blessures, le visage camard de la mort, et le cœur lui manque […] — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, vol. 1, Charpentier, 1871, p. 270)
  2. Qualifie les personnes qui montrent de l’héroïsme.
    • Une femme héroïque. - Âme héroïque.
  3. Qualifie une poésie noble et élevée.
    • En 1606, il fut admis en présence de Henri IV pour lui lire des fragments d’un poème héroïque qu’il composait à sa louange. Le monarque, qui aimait l’encens, l’encouragea à mener son épopée à bonne fin. — (Eugène et Émile Haag , La France protestante, ou, vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l’histoire, vol. 8, Joël Cherbuliez, Paris & Genève, 1858, p. 10)
  4. Qualifie les temps où vivaient les anciens héros et dont l’histoire est mêlée de fables.
    • Dans la première, qui est la période héroïque, on trouve les chants rudes, simples, grandioses, des plus vieilles épopées chevaleresques ; en particulier, la Chanson de Roland. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, tome 19, 1839)
  5. (Par extension) (Médecine) Très puissant, très efficace en parlant des propriétés de certains médicaments.
    • Le docteur Léo, de Varsovie, avait aussi recommandé cette préparation dans le choléra de Pologne, et il passait même à ses yeux pour un remède héroïque et presque spécifique. — (Du sous-nitrate de bismuth dans le traitement des diarrhées rebelles., dans Encyclographie des sciences médicales, vol. 6 à 8, 1833, p. 171)
    • Malgré cette alerte, il guérit et le morticole pontifia, proclamant à qui voulait l’entendre qu’il avait découvert le remède héroïque contre la fièvre typhoïde. — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919 (Presses universitaires de Limoges, 2005), p. 70)
  6. Qualifie une forme de poème épique.
    • Platon, le divin Platon, n'était en verve que lorsqu'il était en pointe de vin. Ennius ne travaillait jamais à son poème héroïque, que Bacchus ne l'eût réconforté, et Alcée n'écrivait ses tragédies que lorsqu'il était ivre. — (C. de Méry, Histoire générale des proverbes, adages, sentences, apophtegmes, vol. 3, Paris : chez Delongchamps, 1829, p. 165)
  7. Qualifie les vers alexandrins ou de douze syllabes.
  8. (Figuré) Qualifie une ressource extrême employée dans les cas désespérés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉROÏQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient à un héros ou à une héroïne. Vertu héroïque. Courage héroïque. Actions héroïques. Sentiments héroïques. Patience héroïque. Il se dit aussi des Personnes qui montrent de l'héroïsme. Une femme héroïque. Dans un sens analogue, Âme héroïque. Il se dit encore d'une Poésie noble et élevée. La poésie héroïque. Le genre héroïque. Poème héroïque, Poème épique. Vers héroïques, Les vers alexandrins ou de douze syllabes. Âge héroïque, siècles, temps héroïques, Les temps où vivaient les anciens héros et dont l'histoire est mêlée de fables. Il se disait par extension, en termes de Médecine, pour Très puissant, très efficace en parlant des Propriétés de certains médicaments. On attribuait jadis à cette plante, à ce remède des propriétés héroïques. Remède héroïque. Fig., Parti, résolution héroïque, Ressource extrême dans les cas désespérés.

Littré (1872-1877)

HÉROÏQUE (é-ro-i-k') adj.
  • 1Qui appartient aux anciens héros mythologiques. Âges héroïques. Le fanatisme usé des siècles héroïques, Voltaire, Catilina, IV, 1.

    Terme d'antiquité. Honneurs héroïques, cérémonies funèbres en mémoire des héros.

  • 2Il se dit de la poésie primitive qui chanta les héros. L'Iliade et l'Odyssée sont les plus beaux monuments de la poésie héroïque.

    Par extension, il se dit d'une poésie noble et élevée.

    Terme de peinture. Genre héroïque, nom donné par quelques critiques à la peinture qui représente les faits et les personnages des temps héroïques.

  • 3Vers héroïque, vers employé dans la poésie primitive qui chanta les héros. Chez les anciens, c'est le vers hexamètre.

    Chez nous, dans le moyen âge, le vers héroïque était le vers de dix syllabes, consacré aux chansons de geste. Aujourd'hui c'est le vers alexandrin qu'on désigne par le nom de vers héroïque.

    Poëme héroïque, le poëme épique.

    Comédie héroïque, comédie où les personnages sont d'un rang élevé. Comédie héroïque, genre mitoyen qui peut avoir ses beautés, Voltaire, Comment. Corn. Don Sanche, Préface.

    S. m. L'enjoué est mêlé à l'héroïque dans le Lutrin, Richelet.

  • 4Qui appartient aux héros, aux hommes d'une âme grande, aux capitaines illustres. Constance héroïque, Tristan, Panthée, IV, 1. J'ai vu tous les plaisirs de son âme héroïque N'avoir rien que d'auguste et que de magnifique, Corneille, Attila, II, 5. …Voilà l'illustre place Où le brave Moron, d'une héroïque audace, Affrontant d'un sanglier l'impétueux effort, Par un coup de ses dents vit terminer son sort, Molière, Princ. d'Él. I, 2. Toute la discipline militaire n'est-elle pas fondée sur l'obéissance, et sur l'obéissance la plus héroïque jusqu'à braver les périls, jusqu'à répandre son sang ? Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 485. Qu'en lui jusqu'aux défauts tout se montre héroïque, Boileau, Art p. III. Combien Homère est héroïque lui-même en peignant le caractère d'un héros ! Boileau, Sublime, 7. Une héroïque ardeur brillait sur son visage, Racine, Théb. III, 1. Vous vous piquiez de je ne sais quoi d'héroïque dans vos passions, Massillon, Avent, Concept. La piété est l'effort le plus héroïque du cœur et l'usage le plus noble et le plus sensé de la raison, Massillon, Panégyr. St Louis. On se fait honneur même de leur [aux princes] débiter les maximes les plus sévères et les plus héroïques de la sagesse, Massillon, ib. Ô Rome ! ô rigueur héroïque ! Voltaire, M. de César, III, 1. Vous avez dit sérieusement ce que M. de Bougainville disait au combat de la Grenade, dans un moment de gaieté héroïque ; les boulets roulaient sur son bord ; il cria à ses officiers : Ce qu'il y a d'aimable, messieurs, c'est que nous ne sommes point en guerre ; et en effet la guerre n'était point déclarée, Mirabeau, Collection, t. III, p. 371. Qu'est-ce qu'une action héroïque ? c'est une action utile et généreuse et que cependant le devoir n'exige pas, Genlis, Veillées du chât. t. I, p. 359, dans POUGENS.

    Ironiquement et par moquerie. Je sais que pour un sou, d'une ardeur héroïque, Vous vous feriez fesser dans la place publique, Regnard, Légat. III, 2.

  • 5Il se dit des personnes qui montrent de l'héroïsme. Cette héroïque femme, Fléchier, Mme d'Aig. Cet héroïque vieillard, Massillon, Or. fun. Louis XI. Ils sont dans nos forêts, et leur foule héroïque Vient périr sous ces murs ou venger l'Amérique, Voltaire, Alz. II, 4. Pour vous de mes travaux compagnons héroïques…, Ducis, Macbeth, II, 4. Qui nous rendra, dit cet homme héroïque, Aux bords du Rhin, à Jemmape, à Fleurus, Ces paysans, fils de la république, Sur la frontière à sa voix accourus ? Béranger, Vieux sergent.
  • 6 Terme de médecine. Très puissant, très efficace. Un médicament héroïque.

    Fig. Dans le langage ordinaire, un remède héroïque, un parti héroïque, une grande résolution qui tranche une situation très difficile.

HISTORIQUE

XIVe s. Ainsi est-il racompté et escript du roy Preant [Priam] es vers heroïques que de ce fist Homerus le poete, Oresme, Eth. 22. À bestialité l'en peut bien dire, que sa contraire est une vertu qui est par sus nous, appellée heroyque et divine, Oresme, ib. 191.

XVIe s. Rampant au limon de la terre, je ne laisse pas de remarquer jusques dans les nues la haulteur inimitable d'aulcunes ames heroïques, Montaigne, I, 263. Vers de dix syllabes que nous appellons heroïques, Pasquier, VII, p. 605, LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HÉROÏQUE. Ajoutez : - REM. Corneille a quelquefois aspiré l'h : Quand je me suis résolu de repasser du héroïque au naïf, Epître du Menteur ; J'ajoute à celle-ci [comédie de Don Sanche] l'épithète de héroïque. Les deux épîtres d'où ces exemples sont tirés ne se trouvent que dans les éditions antérieures à 1660 (Lexique de Corneille, éd. Marty-Laveaux). Aujourd'hui cette h ne s'aspire jamais.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « héroïque »

(1361) Du latin heroicus (« héroïque, épique »), lui-même du grec ancien ἥρως, hêrôs, « demi-dieu, héros ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. heroicus, de ἡρωϊϰὸς, de ἥρως, héros.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « héroïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
héroïque erɔik

Citations contenant le mot « héroïque »

  • L'hypocrisie peut être une forme presque héroïque de charité ! De Paule Saint-Onge / La Saison de l'inconfort
  • Plus que jamais la guerre est une épopée héroïque. De Russell Banks / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • La patience est la plus héroïque des vertus, précisément parce qu'elle n'a pas la moindre apparence d'héroïsme. De Giacomo Leopardi / Zibaldone
  • L'amour, ce n'est pas faire des choses extraordinaires, héroïques, mais de faire des choses ordinaires avec tendresse. De Jean Vanier
  • Les actions héroïques se font le plus souvent simplement. De Bruno Samson / L'amer noir
  • Une vie sportive est une vie héroïque à vide. De Jean Giraudoux / Le sport
  • Rien n'est plus agréable que de prendre une décision héroïque et, pour des raisons indépendantes de notre volonté, de ne pas pouvoir la mettre à exécution. De William James
  • Ô mes pauvres amis, si la vie est courte et la mort éternelle, réveillons-nous et allons hop ! Allons faire des choses folles et héroïques. De Manuel da Fonseca / On a tué la fanfare
  • Monter à cheval enivre comme le vin. Une fois en selle, on perd la raison et on commence à se balancer comme dans un rêve héroïque. De Laza Lazarevic / Il connaît tout
  • Accepter l'inévitable sans révolte, ne pas s'apitoyer sur soi, penser encore à être utile, bien sûr, c'est cela le courage, beaucoup plus que des actes héroïques. De Anne Bernard / Cancer
  • L'amour est sublime et misérable, héroïque et stupide. Juste, jamais. Ce n'est pas l'amour qui relève du registre de la justice, c'est l'amitié. De Francesco Alberoni / L'amitié
  • Le cinéma américain reproduit à l’infini une image héroïque de l’homme qui doit vaincre une menace extérieure pour continuer à vivre en paix. De Ruben Östlund / interview du Figaro du 28 janvier 2015
  • Pour un ténor habitué aux rôles héroïques, Don José, ce meurtrier en puissance est à la fois une respiration et une énigme. De Jonas Kaufmann / Le Figaro du 27/06/2015
  • Enfant je me voyait avec la figure héroïque d'un Hemingway, un Malraux ou un Cendrars. De Serge Joncour / Figaro Littéraire 2 octobre 2014
  • Les personnages de Shakespeare sont totalement paradoxaux; héroïques, mais complètement effrayés aussi. De Eric Ruf / Le Figaro, 4 décembre 2015 à propos de la nouvelle production jouée à la Comédie Française
  • Sa sœur aînée arrivera peu après par hasard. «Nous passions dans le coin et nous avons vu un attroupement. J'ai su que c'était mon frère», raconte-t-elle d'une voix blanche. Avant de se reprendre : «Il a eu un geste héroïque pour un jeune de 18 ans. Il a été le seul à intervenir», finit-elle par lâcher. Dans un soupir, elle se souvient aussi des mots réconfortants qu'un policier lui a glissés : «Votre frère est parti en homme.» leparisien.fr, Saint-Denis : Mohamed, tué par balle après «un geste héroïque» - Le Parisien
  • Lorsqu'il a vu un homme à terre prendre des coups, Patrick Hutchinson n'a pas hésité une seconde. Il l'a soulevé et placé sur son épaule avant de le transporter en lieu sûr. Son acte héroïque a été immortalisé par des photographes de l'agence Reuters samedi au centre de Londres, alors que des tensions avaient éclaté entre des manifestants anti-racisme du mouvement Black Lives Matter et des militants liés à l'extrême droite. Patrick Hutchinson manifestait avec les premiers et l'homme à qui il a porté assistance a été identifié comme un membre de l'extrême droite. , A Londres, l'acte héroïque d'un manifestant de Black Lives Matter
  • Évidemment, le petit écran nous a aussi offert bon nombre de productions et séries sur les univers super-héroïques, entre celles de l'Arrowverse sur CW, l'excellente Watchmen sur HBO et celles Marvel sur Netflix. La plateforme au N rouge a dû cependant abandonner toutes ses séries estampillées Marvel avec la fin de son accord avec Disney. Pour autant, cela n'a pas empêché Netflix de rapidement se relancer avec de nouveaux super-héros avec les adolescents de Umbrella Academy. EcranLarge.com, Umbrella Academy saison 2 : une bande-annonce explosive pour la série super-héroïque Netflix - Actualité Série - EcranLarge.com

Traductions du mot « héroïque »

Langue Traduction
Anglais heroic
Espagnol heroico
Italien eroico
Allemand heroisch
Chinois 英勇
Arabe بطولي
Portugais heróico
Russe героический
Japonais ヒロイック
Basque heroiko
Corse eroico
Source : Google Translate API

Synonymes de « héroïque »

Source : synonymes de héroïque sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « héroïque »

Partager