La langue française

Vaillant

Sommaire

  • Définitions du mot vaillant
  • Étymologie de « vaillant »
  • Phonétique de « vaillant »
  • Citations contenant le mot « vaillant »
  • Traductions du mot « vaillant »
  • Synonymes de « vaillant »
  • Antonymes de « vaillant »

Définitions du mot vaillant

Trésor de la Langue Française informatisé

VAILLANT, -ANTE, adj.

I. − Adjectif
A. − [Implique une idée de combat]
1. [En parlant d'un animé] Qui, face au danger, fait preuve de bravoure, de courage. Synon. brave, courageux, intrépide, valeureux.Or il était arrivé que le bailli de Blois, homme vaillant et sage, chevalier dans les armes et dans les lois, avait eu quelque avis de ce traité qu'on voulait faire signer à son vieux maître (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 36).Chaque gradé a actuellement son rôle indispensable dans l'action; il ne suffit plus qu'il soit tenu par un vaillant soldat parfaitement discipliné, il faut qu'il le soit par un chef sachant son métier, et capable d'initiative (Foch, Mém., t. 1, 1929, p. XXIV).
Empl. subst. masc. Un brave. Ils portent tous au front le sceau Des vaillants sans peur ni reproche; Ils ont ta jeunesse, ô Marceau! Ils ont le dévoûment de Hoche! (Glatigny, Fer rouge, 1870, p. 63).Ah! nous savons tout ce qui manque aux vaillants d'Indochine en fait de moyens matériels, car c'est jusqu'à présent notre lot, dans cette cruelle guerre, de ne pouvoir nulle part, après le malheur initial, retourner à la bataille qu'avec un tronçon d'épée ou bien avec un glaive d'emprunt (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 490).
2. [En parlant d'un inanimé] Qui révèle la bravoure, le courage. La science, le calcul et la routine remplaçaient pour lui [Corneille] la contemplation directe et personnelle des grandes émotions et des actions vaillantes (Taine, Philos. art, t. 1, 1865, p. 18).
B. − [Implique une idée de lutte contre l'adversité, les difficultés de la vie] Qui fait preuve, qui témoigne d'une force d'âme, d'une grande énergie, d'un solide caractère. La médiocrité de votre condition n'est pas dorée comme celle du poète latin, et vous luttez d'un cœur vaillant contre la fortune adverse (A. France, Servien, 1882, p. 187).Jamais il [Edouard III] ne pardonnerait à Mortimer d'avoir réduit sa mère, si belle et si vaillante dans l'adversité (Druon, Lis et lion, 1960, p. 200).
C. − Qui montre une grande ardeur au travail. Synon. actif, diligent.Domestique forte et vaillante. Ah! sans grand'mère, alors, qu'est-ce qu'on serait devenu, sans grand'mère et son vaillant petit crochet (A. Daudet, Évangéliste, 1883, p. 8).
Vaillant à.Il semblait s'en exciter davantage, comme du coup de reins d'une bonne femelle, vaillante à la besogne; et les fléaux s'abattaient toujours, le grain sautait, pleuvait en grêle, sous le toc-toc haletant du couple de batteurs (Zola, Terre, 1887, p. 281).Jacques (...) d'Arc (...) vivait d'un gagnage ou petite ferme (...) Ses voisins et voisines le tenaient pour bon chrétien et vaillant à l'ouvrage (A. France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 3).
D. − [Qualifie favorablement un état de santé] Qui est en bonne santé, robuste. Je suis à Nohant, je me porte bien, tout le monde aussi, excepté ma fille, qui n'est guère vaillante (Sand, Corresp., t. 4, 1856, p. 91).Pour la première fois, il voyait madame Hédouin en toilette de soirée (...) une femme superbe, à la santé vaillante (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 83).
En partic. [En parlant d'un cheval] Plein de vigueur, d'allant, d'énergie. (Dict. xixeet xxes.).
II. − Expr. [En parlant de l'argent] Que l'on possède, disponible. Il a dix mille francs vaillant (Littré).
N'avoir pas un sou, un denier vaillant. Être totalement démuni. Je n'avais pas un sou vaillant, et je savais que dans mes cent mille francs il n'y avait pas un louis que ne fût marqué! (Sand, Meunier d'Angib., 1845, p. 340).
Sans un sou vaillant. Totalement démuni. Possible, mais peut-être est-il juste que nous pâtissions aussi, car tous les torts ne sont pas du côté de Laurence, et nous en avons notre part.Vraiment! s'écria Germain avec ironie, et lesquels? Serait-ce de l'avoir prise sans un sou vaillant et de lui avoir donné une maison confortable où elle vivait comme une reine?C'est, repartit lentement Hyacinthe, de l'avoir prise par égoïsme et non par affection (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 134).
III. − Subst. masc., vx. Ensemble des biens que l'on possède, capital. Un ami sensé lui indique [au vieux père] le bon moyen de se faire soigner et respecter: c'est de s'en venir chez lui, de s'y faire apporter, au su et vu de tous, un coffre-fort bien lourd (...). Les gendres croiront qu'il a encore du vaillant et reviendront lui faire la cour (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 485).
Prononc. et Orth.: [vajɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1050 vailant « de grande valeur, d'un haut mérite, précieux » (Alexis, éd. Chr. Storey, 8: ja mais n'ert [li secles] si vailant; 19: prist muiler vailante ed honurede); 2. a) ca 1100 vaillant « valeureux, courageux, brave » (Roland, éd. J. Bédier, 2657: oiez ore, franc chevaler vaillant); ca 1464 proverbe (R. Lefèvre, Rec. des hist. de Troyes, éd. M. Aeschbach, 40, 3 ds Di Stefano, Dict. des loc. en m. fr., p. 181: a ceur vaillant rien impossible); b) ca 1100 subst. (Roland, 3020: de noz meillors vaillanz); 3. a) 1626 « robuste, vigoureux, en bonne santé » (Ch. Sorel, Francion, éd. E. Roy, t. 2, p. 185, var.: j'estois si vaillant que je la caressois autant qu'a l'ordinaire); rare av. le xixes. 1856 (Sand, loc. cit.); b) 1765 cheval vaillant (Encyclop.); 4. 1600 « actif, diligent, qui a de l'ardeur au travail » (O. de Serres, Théâtre d'agric., VIII, 1, p. 818: Salomon [...] Dit, que la femme vaillante, est la coronne de son mari [= Proverbes 12, 4]); rare av. le xviiies. 1766 [éd.] (Desgrouais, Gasconismes corrigés, p. 249: cette fille est vaillante [au lieu de: adroite, soigneuse, diligente, active]). B. 1. a) Ca 1100 « en fait de valeur » (Roland, 1962: N'en vanteras [...] Vaillant a un dener que m'i aies tolut); b) 1618 loc. (Bruscambille, Fantaisies, p. 204: n'eurent oncques vaillant denier ny maille); 1649 (Scarron, Virgile travesti, III, 146b ds Richardson: mon père [...] n'eut jamais vaillant un liard); 1690 (Fur.: un Gascon qui n'a pas un sol vaillant); 2. a) 1160-74 subst. « valeur, équivalent » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 1697: mez li duc n'en vout prendre vaillant un esperon); 1170 (Horn, éd. M. K. Pope, 2865: Ja nen avrai de vus le vaillant d'un butun); b) fin xiiies. « bien, avoir, capital » (Livre Roisin, éd. R. Monier, § 11: l'escassera on de tout son vaillant); ca 1300 (Vie de Saint Eustache, éd. H. Petersen, 309 ds Romania t. 52, p. 56: Lors n'eut Eustasse plus vaillant [...] Fors çou qu'il avoient viestu). Anc. part. prés. de valoir*. Au sens B 2, cf. le lat. médiév. valens subst. « prix, valeur ». Fréq. abs. littér.: 866. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 156, b) 2 286; xxes.: a) 1 166, b) 770. Bbg. Goug. Mots. t. 1 1962, pp. 115-116. − Hollyman 1957, p. 134. − Paquot (A.). L'Évol. d'un champ sém. du lat. à l'anc. français... In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 1, pp. 797-807. − Schuchard (B.). Valor... Bonn, 1970, pp. 103-115. − Van Emden (W. G.). Rom. Philol. 1980, t. 33, no3, pp. 429-434.

Wiktionnaire

Adjectif

vaillant \va.jɑ̃\

  1. Qui a de la vaillance, qui est courageux.
    • Il est mort le 12 juillet 1935, dans une retraite sereine, entourée de sa vaillante compagne, modèle de dévouement et de courage, et de ses enfants. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Et les camarades bien divers d'agir en sourdine, de miner peu à peu les résolutions les plus vaillantes, prêcheurs d'oubli, de laisser-courre, d'exutoires ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Figuré)Pendant que les lames attaquaient mon vaillant navire et que leurs coups sourds faisaient résonner la coque qui vibrait et se plaignait sous les chocs, je restai allongé sur ma couchette, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Québec) Qui travaille fort.
    • Tu lui diras qu'il vienne m'aider s'il se sent vaillant.
  3. (Louisiane) Sympathique, gentil
    • Il est vaillant, mais un peu canulant.

Adjectif

vaillant \va.ʎãnt\ masculin ou masculin et féminin identiques

  1. Qui a de la valeur, qui vaut quelque chose.
  2. Brave, preu, vaillant.
    • La soie vaillant mere au cors gentil — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 18.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VAILLANT, ANTE. adj.
Qui a de la vaillance, qui est courageux. Une vaillante mère de famille. Un vaillant ouvrier. Un vaillant capitaine. Un peuple vaillant. C'est une nation vaillante. Il signifiait aussi Qui a de la valeur, qui vaut quelque chose; en ce sens il ne s'emploie plus que dans cette phrase : Il n'a plus un sou vaillant, Il ne possède plus rien.

Littré (1872-1877)

VAILLANT (va-llan, llan-t', ll mouillées) adj.
  • Qui a de la vaillance. Les Machabées étaient vaillants, et néanmoins il est écrit qu'ils combattaient par leurs prières plus que par leurs armes, Bossuet, Mar.-Thér. Songez, seigneur, songez à ces moissons de gloire Qu'à vos vaillantes mains présente la victoire, Racine, Iphig. V, 2.

    Substantivement. Je suis ce téméraire, ou plutôt ce vaillant, Corneille, Cid, IV, 5. Paraissez, Navarrois, Maures et Castillans, Et tout ce que l'Espagne a nourri de vaillants, Corneille, ib. V, 2.

    Cheval vaillant, se dit d'un cheval plein de feu et de vigueur.

HISTORIQUE

XIe s. Margariz est mult vaillant chevalers, Ch. de Rol. CI.

XIIe s. Et douce France, la contrée vaillant, Ronc. p. 92. … Eve, sa moillier [d'Adam], la vaillant, ib. p. 152.

XIIIe s. Bernart, à vous veuil demander De deux choses la plus vaillant, Prouesse que tant oi [j'entends] louer, Ou largesse qu'on aime tant, Le Comte de Bretagne, Romancero, p. 160. Ung garnement [parure] li donne tel [à la suivante], Qu'el die que tu es vaillans [généreux], la Rose, 2573. Se uns hons dist vilonnie à un vaillant home, qu'il ait paine de prison, Beaumanoir, XXX, 21.

XVIe s. Homme hardy et vaillant de sa personne, Amyot, Agés. 41. Rien ne vaut l'assaillant, s'il n'est fort et vaillant, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. VAILLANT. Ajoutez :
2 S. m. Nom vulgaire d'un gros d'argent au cavalier armé, qui se frappait en Flandre et dans le Hainaut, au XIIIe siècle et au commencement du XIVe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VAILLANT, adj. qui a de la vaillance. Voyez Vaillance.

Vaillant, terme de Maréchal, cheval vaillant. On appelle ainsi un cheval courageux & vigoureux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vaillant »

Part. présent de valoir ; esp. valiente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien participe présent du verbe valoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin valens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vaillant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vaillant vajɑ̃

Citations contenant le mot « vaillant »

  • Qui plus dépense qu'il n'a vaillant, Tresse la corde où il se pend. De Proverbe français
  • C’est des vaillants et des bons que naissent les braves. De Horace / Odes
  • Les hommes qui parlent le moins sont les plus vaillants. De William Shakespeare / Henry V
  • Jean-Paul Belmondo toujours vaillant : il donne de ses nouvelles Gala.fr, Jean-Paul Belmondo toujours vaillant : il donne de ses nouvelles - Gala
  • A coeur vaillant, rien d’impossible. De Jacques Coeur
  • Un fait courageux ne doit pas conclure un homme vaillant. De Michel de Montaigne / Essais
  • Etre furieux, c'est être vaillant par excès de peur. De William Shakespeare / Antoine et Cléopâtre

Traductions du mot « vaillant »

Langue Traduction
Anglais valiant
Espagnol valiente
Italien valoroso
Allemand tapfer
Chinois 英勇
Arabe الشجاع
Portugais valente
Russe доблестный
Japonais 勇敢な
Basque hazkarren
Corse valente
Source : Google Translate API

Synonymes de « vaillant »

Source : synonymes de vaillant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vaillant »

Partager