Hache : définition de hache


Hache : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HACHE, subst. fém.

A. − Instrument servant à couper et à fendre, utilisé comme outil et anciennement comme arme, et qui est fait d'une lame tranchante, généralement en forme de triangle curviligne, fixée à un manche. Il avait gardé son fort ceinturon, où luisait une hache à double tranchant, et avec sa grande épée dans les mains il s'était précipité par la brèche, impétueusement (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 95).Ces ingrats enfants de la colline commencent par couper les arbres et arbustes à ras de terre, ensuite ils enlèveront les souches avec des haches et des pioches (Barrès, Colline insp.,1913, p. 161) :
1. − Torquemada, j'entends le bruit de ta cognée; Tes bras sont nus, ta face est de sueur baignée; À quoi travailles-tu seul dans ton noir sentier? Torquemada répond : − Je suis le charpentier. Et j'ai la hache au poing dans ce monde où nous sommes. − Qu'est-ce donc que tu fais? − Un bûcher pour les hommes. Hugo, Fin Satan,1885, p. 886.
P. métaph. :
2. Et c'est la vraie raison [le péché contre l'esprit] de l'acharnement que montrèrent certains de ses amis [de Gide] et d'abord Claudel qui avait, le premier, foncé sur lui, armé du casque empanaché de l'espérance, du tomawhak de la foi et de la hache à double tranchant de la charité. Mauriac, Mém. intér.,1959, p. 189.
SYNT. Hache de fer, d'acier; le fer, le tranchant, le manche de la hache; hache à simple tranchant, à deux tranchants; hache à long manche, à manche court; donner un coup de hache; trancher, fendre, tailler à la hache, à coups de hache; brandir, lever, manier la hache; lancer une hache; combattre à la hache; abattre qqn à la hache; tuer à coups de hache.
B. − Spécialement
1. TECHNOLOGIE
a) BÂT. et SYLVIC.
Hache de bûcheron. Grosse hache à tranchant court utilisée par les bûcherons pour abattre et ébrancher les arbres. (Dict. xixeet xxes.).
Hache de charpentier. Hache à tranchant courbe servant à ébaucher l'équarrissage du bois. Monté sur le char, armé d'une grande hache de charpentier, il se mit à éventrer les tonneaux (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 162).V. supra ex. 1.
Hache à main. Petite hache à lame mince, à manche court, maniable d'une seule main, utilisée pour les petites pièces. (Dict. xixeet xxes.).
Hache d'ouvrage. Instrument en forme de marteau ou de masse, utilisé pour briser les blocs d'ardoises. (Dict. xixeet xxes.).
b) Hache de sapeur. Petite hache utilisée par les sapeurs du génie. Leurs canons (...) nous envoyèrent des boulets, dont l'un cassa la hache du sapeur Merlin en lui faisant sauter la tête (Erckm.-Chatr., Conscrit 1813,1864, p. 102).
c) [Chez les peuples préhistoriques et certains peuples primitifs] Hache de pierre. Hache utilisée comme outil ou comme arme et dont la lame est faite de silex ou d'une autre pierre. Hache taillée, polie; hache de silex, de porphyre. La hache de bataille à tranchant de silex (Gautier, Roman mom.,1858, p. 258).L'objet nouveau [à l'époque néolithique], caractéristique, est la hache en pierre polie, qui était emmanchée dans une gaine en bois de cerf (Boule, Conf. géol.,1907, p. 209) :
3. Devant les haches en silex taillé de l'époque paléolithique, il affirmait d'un ton savant que ces armes étaient « une stricte imitation des haches de l'époque de bronze »! Green, Journal,1938, p. 152.
2. ARMES
a) Hache de guerre. Arme offensive composée d'un fer à simple ou à double tranchant, fixé à un manche de longueur variable. La hache de guerre comporte en outre deux variétés d'origine ancienne, qui atteignent leur plus grand développement du xiieau xvesiècle (Gayt. 2.1928).
En partic. Arme utilisée par les Indiens de l'Amérique du Nord. Synon. tomahawk.V. déterrer A 2 rem.
b) Hache d'armes
Arme offensive du Moyen Âge munie d'un long manche et d'un fer large terminé quelquefois par un marteau à l'opposé du tranchant. La hache d'armes écorçait l'arbre des batailles (Quinet, Ahasverus,1833, 3ejournée, p. 225).
Synon. de hache d'abordage.Dans quelque circonstance que ce soit, il n'enverra aucune chaloupe ou autre bâtiment à terre, qu'il ne soit armé de ses canons, muni de fusils, de sabres, de haches-d'armes (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. 51).
c) Hache d'abordage. Hache au manche court, au fer terminé d'un côté par un tranchant, de l'autre par une pointe de fer, utilisée jusqu'au xixesiècle dans la marine pour les combats d'abordage. Jean-Bart s'élançant, la hache d'abordage au poing, sur le navire amiral de l'ennemi (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 354).
3. Instrument de supplice utilisé par le bourreau pour trancher la tête des condamnés. Exécuter à la hache. La hache du bourreau est aiguisée tous les matins et ébréchée tous les soirs (Hugo, M. Tudor,1833, p. 8).Le Dr Guillotin avait perfectionné la hache du bourreau (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 79).
P. ext. Le couperet de la guillotine. La hache révolutionnaire; tomber, périr sous la hache. La fille de Marie Thérèse, la descendante de vingt empereurs, a succombé sous la hache des bourreaux (Sénac de Meilhan, Émigré,1797, p. 1886).
4. [Dans l'Antiq. romaine] L'un des symboles du pouvoir suprême des premiers magistrats de Rome. La hache consulaire; la hache et les faisceaux; la hache des licteurs. Je veux que la hache des consuls s'incline devant le peuple (Robesp., Discours, Sur la guerre, t. 8, 1792, p. 146).Dès 1799, Bonaparte joue au César romain et le décor se peuple d'attributs militaires et guerriers : trophées d'armes, panoplies, faisceaux, casques, glaives croisés, haches de licteurs (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 124).
5. HÉRALD. Meuble de l'écu de certaines familles et de certaines villes, représentant soit une hache à fendre le bois, soit une hache d'armes. La branche ducale porte de gueules, à trois doullouères [doloires], ou haches d'armes d'or mises en fasce (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 104).
C. − [Gén. dans des expr. ou syntagmes figés]
1. P. anal. (Disposition) en hache. Qui rappelle la position du fer de la hache par rapport au manche. ,,Cette pièce de terre fait hache sur telle autre, elle s'enclave, elle est engagée en partie dans telle autre`` (Ac.1835, 1878).Toute cette partie du Louvre, appelée aujourd'hui le vieux Louvre en hache sur le quai (Balzac, Martyr calv.,1841, p. 239).En juin, c'est le bois carré et le chemin creux; en octobre, c'est le bois en hache (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 95).
En partic. Imprimer en hache. Imprimer sur deux colonnes dont l'une dépasse l'autre en longueur. Quand l'addition excède la colonne ou la page qui lui est destinée, et qu'on ne veut point porter le reste à la page suivante, on place son addition en hache, c'est-à-dire que l'on retranche autant de lignes de matière qu'il est nécessaire pour y substituer le reste de l'addition (Bertrand-Quinquet, Impr.,1799, p. 75).
2. Au fig.
a) (Fait, taillé) à la hache, à coups de hache. D'une manière grossière, rude. Synon. (taillé) à la serpe, à coups de serpe.,,Cet ouvrage est fait à coups de hache, il est grossièrement fait`` (Ac. 1835, 1878). Un gros et vigoureux helvétien, taillé à coups de hache, avec un visage rouge et carré (Gobineau, Pléiades,1874, p. 7).
b) Ce qui frappe brutalement quelqu'un ou quelque chose, et meurtrit durement, détruit ou élimine radicalement. La hache législatrice; porter, mettre la hache (dans une institution, un ouvrage). Je garde donc seul ici le coup de hache de l'arrêt du médecin (Mallarmé, Corresp.,1879, p. 198).Les apriorismes du sens commun volent en éclats sous les coups de hache de l'analyse mathématique (Gds cour. pensée math.,1948, p. 446) :
4. Sa raison approuvait le puissant effort des groupements corporatifs, dont la hache à double tranchant frappe à la fois l'abstraction morte de l'état socialiste et l'individualisme infécond... Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1285.
Comité de la Hache. Comité institué en 1938 et en 1947 pour réorganiser l'Administration et y supprimer les emplois superflus.
Prononc. et Orth. : [aʃ] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. Ache, H. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 « instrument tranchant à long manche, servant d'arme offensive » (Geffrei Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 537); b) xiiies. « instrument servant à fendre » (Biens d'un ménage, éd. U. Nyström, I, 151, p. 60); 2. 1640 avoir un coup de hache « être un peu fou » (Oudin Curiositez); 3. 1787 fait à coup de hache (Fér. Crit.). De happja, mot a. h. all. du domaine frq. (happia, happa, heppa « hache de bûcheron », v. Z. rom. Philol. t. 63, 1943, pp. 174-178; Z. fr. Spr. Lit. t. 83, 1973, pp. 52-56). Fréq. abs. littér. : 1 003. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 813, b) 1 865; xxes. : a) 1 293, b) 935.

Hache : définition du Wiktionnaire

Nom commun

hache (h aspiré)\aʃ\ féminin

  1. (Technique) Instrument de fer, cunéiforme, qui a un manche et qui sert à fendre le bois.
    • Il a abattu un arbre à coups de hache.
    • D’un coup de hache le faîte d’un fût de hêtre fut découvert.
  2. Arme de même forme.
    • J’ai ramené au bien et au repentir des misérables qui, un soir, au détour d’un chemin, avaient voulu m’assommer à coups de hache. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Il lui fendit la tête d’un coup de hache.
    • Hache d’abordage.
    • Hache de pierre, celle dont se servent quelques peuples sauvages ou de la préhistoire et qui est faite d’une pierre très dure, au lieu de fer.
    • Hache consulaire, celle entourée de faisceaux de verges que les licteurs portaient devant les consuls.
  3. (En particulier) Instrument avec lequel le bourreau tranchait la tête des condamnés.
    • Périr sous la hache.
    • Pour toi, la Bastille, où tu mourras heure par heure ; et pour celui que tu aimeras, le gibet ou la hache ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. (Par analogie) (Plus rare) Couperet de la guillotine.
    • Il faisait tomber la hache qui descendait lourdement et sans entraves avec un ronron sourd et précipité. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’outil du même nom dans les armoiries. Lorsque son manche est d’un autre émail, on la dit emmanchée. Lorsque son fer est double ou que le tranchant est associé à un pic ou un marteau, on parle alors de hache d’armes. À rapprocher de cognée.
    • De sinople à la hache d’argent emmanchée d’or, posée en barre, plantée dans une souche d’arbre arrachée de sable, qui est de la commune de Plumont du Jura → voir illustration « armoiries avec une hache »

Forme de verbe

hache (h aspiré)\aʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de hacher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de hacher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de hacher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de hacher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de hacher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hache : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HACHE. (H est aspirée.) n. f.
Instrument de fer tranchant, qui a un manche et dont on se sert pour couper et pour fendre. Abattre un arbre avec une hache. Donner un coup de hache. Il lui fendit la tête d'un coup de hache. La hache d'un bûcheron. Il faudra bientôt mettre la hache, porter la hache dans ce bois. Hache à main, Petite hache dont le manche est court. Hache d'armes, Sorte de hache dont on se servait autrefois à la guerre et dans les combats de mer quand on allait à l'abordage. Hache d'abordage. Hache de pierre, Hache dont se servent quelques peuples sauvages et qui est faite d'une pierre très dure, au lieu de fer. Fig. et fam., Il est fait, il est taillé à coups de hache, Il est grossièrement fait. Il se disait particulièrement de l'Instrument avec lequel le bourreau tranchait la tête des condamnés. Périr sous la hache. En termes d'Antiquité, Hache consulaire, Hache entourée de faisceaux de verges que les licteurs portaient devant les consuls.

Hache : définition du Littré (1872-1877)

HACHE (ha-ch') s. f.
  • 1Instrument de fer tranchant, dont la lame a la figure d'un triangle plan, curviligne, convexe par la base et concave par les côtés, qui a un manche, et dont on se sert pour couper et pour fendre du bois et autres choses. Hache d'un sapeur. Mettre la hache, porter la hache dans un bois.

    Hache à main, petite hache dont le manche est court.

    Hache de pierre, hache faite d'un silex taillé et dont se sont servis les anciens hommes et se servent encore quelques peuplades sauvages.

    La hache de la guerre, nom donné, chez les sauvages du nord de l'Amérique au tomahawk ou casse-tête. Depuis la paix, la hache de la guerre est ensevelie à quarante brasses de profondeur…, Raynal, Hist. phil. XVIII, 48.

    Familièrement et fig. Ouvrage fait à coups de hache, ouvrage fait très grossièrement.

    Fig. et familièrement. Avoir un coup de hache à la tête, ou, simplement, avoir un coup de hache, être un peu fou. Les grands artistes ont un petit coup de hache à la tête, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 189, dans POUGENS.

  • 2 Terme de marine. Maître de hache, nom donné quelquefois au charpentier. Je vous conjure de presser extraordinairement le maître de hache de travailler assidûment, puisqu'il ne manque point de bois, au bâtiment des deux galères commencées, Correspond. de Colbert, III, 16.

    On a dit aussi : charpentier de hache. Il ne tombe guère sous le sens que, ayant autant de bons maîtres que vous en avez, vous n'ayez pu avoir jusqu'ici les charpentiers de hache nécessaires, ib. III, 103. (les manuscrits de Colbert portent d'hache et non de hache).

  • 3Instrument de supplice avec lequel le bourreau tranche la tête. Les haches et les croix sont lasses du trépas, Rotrou, St Genest, II, 8. Rhinsaut achève à peine un si fatal serment Que la hache le frappe, et sa tête expirante, Aux pieds de son épouse éperdue et mourante, Des marches de l'autel tombe et roule en fumant, Masson, Helvét. V. Sur les partis rivaux se promenant sans choix, Des bourreaux fatigués la hache indifférente De leur sang confondu sans cesse était fumante, Delille, Trois règnes, V.

    Fig. La hache était suspendue sur toutes les têtes, Raynal, Hist. phil. XVII, 20.

  • 4 Terme d'antiquité. Les haches que les licteurs portaient avec les faisceaux devant certains magistrats romains. Sylla marche en public sans faisceaux et sans haches, Corneille, Sertor. V, 2.

    Hache consulaire, hache entourée de faisceaux et de verges.

    Instrument employé pour tuer les animaux offerts en sacrifice. Pour les fêtes des dieux la hache préparée, Voltaire, Mérope, V, 6.

  • 5Hache d'armes, sorte d'arme offensive, faite quelquefois comme une hache, hormis qu'elle a le manche plus long, et le tranchant plus large, plus fort et plus acéré ; d'autres fois elle a un grand manche en manière de hampe de pertuisane, avec un grand fer au bout en forme de tranchet de cordonnier, mais bien plus long. Les grenadiers à cheval de la maison du roi, dans l'ancienne monarchie, avaient un cimeterre, une hache d'armes, un fusil et une gibecière remplie de grenades. Le roi Jean se défendait en homme de cœur, avec une hache d'armes, à la bataille de Poitiers, Choisi, Hist. du roi Jean, I, 9.

    Hache d'arme, nom d'une espèce de hache en usage dans les combats d'abordage sur mer.

  • 6 Terme de théâtre. Pas de hache, danse fortement caractérisée, espèce de pyrrhique moderne, exécutée par une troupe de soldats, de bacchantes, etc.
  • 7 Terme de blason. Hache danoise, hache d'argent au manche d'or, arrondi ou ployé.
  • 8 Terme d'ardoisière. Hache d'ouvrage, espèce de marteau pour briser les blocs.
  • 9 Terme d'imprimerie. Imprimer en hache, se dit quand il y a des notes qu'on commence à la marge et qui, étant trop grandes, sont imprimées au bas de la page sous le texte qu'on retranche à proportion ; se dit aussi d'un livre imprimé à deux colonnes, dont l'une, plus abondante, occupe toute la largeur de la page au-dessous de celle qui a été plus courte ; ainsi dit parce que celle disposition rappelle la forme de la hache.
  • 10 Terme d'arpenteur. Pièce de terre en hache, pièce de terre qui pénètre en forme de hache dans une autre pièce. Cette pièce de terre fait hache sur telle autre, elle s'enclave dans telle autre.
  • 11 Terme de manége. Coup de hache, se dit d'un creux situé à la jonction du cou et du garrot.
  • 12 Terme de botanique. Hache royale, l'asphodèle blanc et l'asphodèle rameux dit aussi bâton royal.

    PROVERBE

    Aller au bois sans hache, ne pas se munir de ce qui est nécessaire.

HISTORIQUE

XIIe s. Cil qui ot aze en ot greignor partie, Ronc. p. 148. Ainsi [ils] fierent de haches com vilain de flael, Sax. IX.

XIVe s. Portant une grande hache à son col, la quelle avoit bien trente deux posses [pouces] d'alemelle ou environ, Du Cange, hacheta. Gerard le frappa sur les espaules ou sur les bras un seul petit coup du plat d'une petite hache danoise qu'il portoit, Du Cange, ib.

XVe s. Furent apportées les haches au seigneur d'Espiri, pour choisir le premier, comme c'estoit la coustume ; et furent icelles haches ferrées, longues et poisantes, à grandes dagues acerées dessus et dessous, et furent les premieres haches à dagues dessous que l'entrepreneur fit livrer en iceluy pas, De la Marche, Mém. liv. I, p. 266, dans LACURNE. Une longue guisarme ou hache, nommée hache de Crequi, Du Cange, hacheta. Haiche à martel, Deschamps, Poésies mss. 1° 350. Les chaulmes [palissades] doivent estre si fortes que on ne les puisse couper d'une voulge, d'une haiche, ne d'une coignie à fendre bois, le Jouvencel, f° 82, dans LACURNE. Une hache à trois poinctes de dyamant, nommée la hache de messire Bertrand de Clasquin, De Laborde, Émaux, p. 483.

XVIe s. Avoir un coup de hache, Oudin, Curios. franç.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Hache : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* HACHE, s. f. (Tailland.) terme qui désigne tout gros outil de fer aciéré qui sert à couper, & dont le nom change suivant l’emploi & la forme ou la partie tranchante dans cet outil. Ainsi dans le marteau à tailler la pierre, la partie tranchante qui n’est ni bretée ni dentée, se nomme la hache ; l’autre partie, la breture, & le haut, marteau.

Il y a un grand nombre de haches ; celle du Tourneur ressemble à une doloire, voyez Doloire ; mais elle est plus petite ; sa planche & sa douille sont soudées ensemble par leurs extrémités, comme aux cognées à douille ou en épaule des Charrons.

La hache du tireur de bois, ou l’instrument dont ils se servent pour couper les liens des perches qui forment les trains de bois, voyez Trains, a son tranchant à deux biseaux large de quatre à cinq pouces, parallelement à l’outil & au manche. Au côté opposé relativement à l’outil est un picot d’environ six pouces, qui sert à tirer les buches de l’eau. Cet outil est aciéré comme les autres.

La hache du bucheron n’a point de picot ; elle est plus grosse que celle du tireur de bois ; elle s’appelle cognée. Voyez Cognette.

Celle du marinier est une espece de marteau qui au lieu de la panne a un tranchant parallele au manche, large de trois à quatre pouces.

Il y a d’autres instrumens qui portent le même nom. Voyez les articles suivans, nos Planches & leurs explications.

* Hache à main, (Formier & autres ouvriers en bois grossiers.) instrument tranchant large de fer & court de manche, dont on se sert pour diviser les pieces de bois qui sont trop grosses. Voyez la Planche du Formier.

Hache d’Armes, (Art milit. & hist.) espece de hache dont on se servoit autrefois dans les combats pour rompre les armes défensives des hommes d’armes. Elle ne sert plus guere aujourd’hui que dans la Marine, c’est-à-dire dans les combats sur mer. Le manche de la hache d’armes est souvent tout de fer : elle étoit taillée d’un côté en forme de hache ou cognée, & de l’autre en marteau ou en pointe. (Q)

* Hache, (Myth.) symbole de Jupiter Labradeus chez les Cariens. Au lieu de tenir la foudre ou le sceptre, il étoit armé de la hache.

* Hache, (ordre de) (Hist. mod.) Raymond Berenger devenu comte de Barcelonne, l’institua en mémoire de la victoire qu’il remporta sur ses ennemis, & de la belle défense que les femmes de Tortose armées de haches firent au siége de cette ville.

Hache, (Arpentage.) Nicod a dit que hache en fait d’arpentage, « est une certaine forme de champs, & conséquemment tenans ou aboutissans de flanc ou front courbe, & faisant tournailler, & non de droite ou pleine ligne » ; ainsi l’on dit piece de terre assise en tel lieu, appartenante à Louis Grivon, contenant dix arpens en hache, tenant d’une part à Jean Floquart, & d’autre part à Pierre Amy. (D. J.)

Hache, (coup-de) Manege, Maréchallerie, voyez Encolure.

Hache, en Hache, ou Hachée, (Imprimerie.) On se sert de cette expression, lorsque dans un ouvrage il y a des gloses, qui trop abondantes pour contenir à la marge où elles commencent, sont continuées en retournant sous le texte, dont pour cet effet on retranche à la page à proportion que la glose en a besoin. On dit encore d’une addition, qu’elle est hachée, quand après avoir rempli toute la colonne qui lui est destinée elle passe sous la matiere, & forme des lignes qui deviennent de la largeur de la matiere & de l’addition. Cela arrive toutes les fois que le discours de l’addition est trop abondant, & que pour éviter la confusion, on évite d’en rejetter une partie à la page suivante. Plusieurs des anciens ouvrages de Droit sont imprimés en cette maniere : telle est la bible hébraïque de Bomberg, & le talmud du même.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hache »

Étymologie de hache - Littré

Provenç. apcha, ayssa ; catal. axa ; espagn. hacha ; portug. facha, acha ; ital. accia, azza et ascia. Il y a deux formes dans les langues romanes : l'une (anc. franç. aze, provenç. ayssa, ital. ascia) vient du lat. ascia, doloire ; l'autre (hache, apcha, axa, hacha, facha, accia, azza) vient, d'après Diez, de l'allem. Hacke, instrument à trancher, anc. h. allem. hacco, crochet, anglo-sax. haccan, angl. hack, hacher. Diez pense aussi que c'est du français que les autres langues romanes ont emprunté leurs dénominations de la seconde forme. Selon Pictet, ascia est le même que le grec ἁξίνη, hache, radical sanscrit aksh, pénétrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de hache - Wiktionnaire

(vers 1130) Du vieux-francique *happja, attesté par le vieux haut allemand happia, happa.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hache »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hache play_arrow

Citations contenant le mot « hache »

  • Le but : planter la hache au centre de la cible. Info Tours.fr, [En vitrine] On a testé le lancer de haches (et ça défoule un max) Info Tours.fr l'actualité de Info Tours.fr
  • Un homme, « connu pour des troubles psychiatriques », a été légèrement blessé dimanche à la mi-journée à Lyon par des coups de feu de policiers qu’il a menacés avec une hache au cours d’un contrôle routier, a annoncé le parquet de cette ville du centre-est de la France. Mediapart, France : un homme menace la police avec une hache | Mediapart
  • Avec un été où le cinéma d’action s’est absenté des salles obscures, Netflix prend les choses en mains. Charlize Theron, une bande de guerriers immortels, des flingues, des haches et des épées… sur le papier, The Old Guard a tout pour faire vibrer notre corde sensible. Journal du Geek, [Critique] The Old Guard : Charlize Théron déterre la hache de guerre
  • Le lancer de hache est le nouveau jeu qui fait fureur (et qui défoule). Nous l’avons testé au bar Tac, à Libourne, dont l’ouverture était prévue pour avril et qui reçoit ses premiers clients depuis mardi SudOuest.fr, On a testé le premier bar à lancer de haches à Libourne
  • Le Laser Quest propose une nouvelle activité : le lancer de hache. Très encadrée, la pratique demande une certaine adresse pour planter la « Tomahawk ». Nous avons pu tester en mode Geronimo. Journal L'Est Éclair abonné, VIDÉO. Troyes : envoyez du bois avec le lancer de hache
  • Une rixe, liée à un conflit de voisinage, a éclaté à Glageon dans la nuit de jeudi à vendredi au cours de laquelle un homme a été grièvement blessé avec une hache. Deux personnes sont en garde à vue. La Voix du Nord, Glageon : un homme grièvement blessé à la hache lors d’une rixe
  • Ce dimanche à Lyon (Rhône), vers 12 h 30, dans le 9e arrondissement, des policiers ont blessé légèrement par balle un individu qui les menaçait avec une hachemidilibre.fr, Lyon : un homme menace la police avec une hache, il est blessé par balle - midilibre.fr
  • Je ne comprends décidément pas pourquoi il est plus glorieux de bombarder de projectiles une ville assiégée que d'assassiner quelqu'un à coups de hache. De Fiodor Dostoïevski
  • Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hache. De Abraham Lincoln
  • Ne passez pas tout votre temps à couper du bois au point d’en oublier d’affûter votre hache. De Anonyme
  • Le progrès technique est comme une hache qu’on aurait mis dans les mains d’un psychopathe. De Albert Einstein
  • Deux choses me remplissent d'horreur : le bourreau en moi et la hache au-dessus de moi. De Stig Dagerman / L'île des condamnés
  • Un homme peut porter une hache toute sa vie et ne jamais couper d'arbre. Un autre, sachant s'y prendre, donne quelques coups et l'arbre est abattu. Cette hache, c'est la discrétion. De Les Pères du désert
  • La langue allemande n'est pas une langue, c'est un hache-paille. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Le juste doit imiter le bois de santal : il parfume la hache qui le frappe. De Proverbe indien
  • La littérature : un coup de hache dans la mer gelée qui est en nous. De Franz Kafka
  • La forêt n'oublie pas que le manche de la hache est en bois. De Anonyme
  • Le manche de la hache se retourne contre la forêt d'où il vient. De Ahiqar / Paroles
  • Au plus profond des bois pivert et coups de hache De Yosa Buson
  • Hachette. Jeune hache, que les indiens nomment tomahawk. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Fais ami avec le loup, mais garde ta hache prête. De Proverbe russe
  • Une petite hache coupe un gros arbre. De Proverbe guadeloupéen
  • Ne touchez pas à la hache ! Charles Ier,
  • Shakespeare : rendez-vous d'une rose et d'une hache […]. Émile Michel Cioran, Syllogismes de l'amertume, Gallimard

Vidéos relatives au mot « hache »

Traductions du mot « hache »

Langue Traduction
Corse tritatu
Basque txikituta
Japonais みじん切り
Russe рубленый
Portugais picado
Arabe مقطع
Chinois 切碎的
Allemand gehackt
Italien tritato
Espagnol cortado
Anglais chopped
Source : Google Translate API

Synonymes de « hache »

Source : synonymes de hache sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires