Doloire : définition de doloire


Doloire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DOLOIRE, subst. fém.

A.− TECHNOLOGIE
1. CHARPENT., TONNELLERIE. Cognée à taillant droit, à large lame plane dont le tranchant n'a qu'un seul biseau, oblique par rapport au manche court et un peu courbé, servant à aplanir, dresser et unir les pièces de bois. Aplanir le bois avec une doloire, tailler des douves avec la doloire (Ac. 1835-1932). Synon. pop. épaule de mouton (Chabat 1881).La doloire, orgueil du tonnelier, grand couperet dont la lourde lame détache de fins copeaux qui frisent (Chardonne, Dest. sent.,1934, p. 13):
... le tonnelier est fier de sa doloire quand il en appuie le manche sur son tablier de cuir et laisse tomber d'un coup juste la lourde lame qui évide une douve, large en son milieu, sans bavure sur les bords. Chardonne, Le Bonheur de Barbezieux,1938, p. 11.
2. MAÇONN. Doloire de maçon. Pelle en fer utilisée pour gâcher le sable et la chaux en vue de faire le mortier.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., Ac. exceptés.
3. HIST., ARM. Hache utilisée au Moyen Âge, soit comme arme de justice pour décapiter des condamnés, soit comme arme de guerre (et dans ce cas, avec la tête du taillant souvent évidée en croissant de façon à former une pointe d'estoc, et avec un manche plus long).
HÉRALD. Meuble d'armoirie représentant une hache d'armes, mais sans manche. ,,Bernes de la Comtée-d'argent, à la doloire de gueules. Picardie`` (Grandm.1852).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., Ac. exceptés.
B.− [P. anal.]
1. [de forme] BOT. Feuille en doloire. Feuille cylindrique à sa base, large et plane, épaisse d'un côté et tranchante de l'autre, dont la forme rappelle celle de la doloire.
Rem. On dit également feuille dolabriforme; sens attesté ds la plupart des dict. gén., Ac. exceptés.
2. [avec l'obliquité du tranchant de la doloire] CHIR. Bandage en doloire ou doloire. ,,Bandage enroulé obliquement de telle sorte que chaque tour de bande recouvre les deux tiers du tour précédent`` (Garnier-Del. 1972).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., Ac. exceptés.
Prononc. et Orth. : [dɔlwa:ʀ]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. a) Ca 1150 doleoire « hache, outil de charpentier » (Charroi Nîmes, éd. D. Mc Millan, 965); 1372 doloire (Inventaire Mobil. Duc Bourgogne, I, 279 ds IGLF); b) fin xives. hérald. doleure (Armor. de Fr. de la fin du XIVes., Cab. hist., VI, 273 ds Gdf.); c) 1481 doloère « outil de tonnelier » (Minutes Notaire Yonne, 397 ds IGLF); d) 1680 « bandage » (Rich.); e) 1778 bot. feuilles en doloir (Lamarck, Flore fr., Paris, Impr. royale, t. 1, no277); 1829 feuilles en doloire (Boiste); f) 1818 « outil de maçon » (Wailly Vocab.). Du lat. vulg. dolatōria « hache » (ixes. dolaturia, CGL t. 5, 287, 53; viiies. dolatura, Capitulaire de villis § 43 ds Wörter und Sachen, Heidelberg, t. 6, 1914, p. 131); v. aussi Nierm. t. 1, formé sur le supin dolatum de dolare « dégrossir à la hache ». Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Thomas (A.) Nouv. Essais 1904, p. 238.

Doloire : définition du Wiktionnaire

Nom commun

doloire \dɔ.lwaʁ\ féminin

  1. (Arts) Outil de tonnelier à lame très large, qui sert à doler le bois.
    • Aplanir le bois avec une doloire.
    • Tailler des douves avec la doloire.
    • Feuilles en doloire, feuilles dolabriformes, cylindriques à leur base, planes et élargies en dessus, épaisses d’un côté et tranchantes de l'autre.
    • Bandage en doloire, celui dont les circonvolutions vont en biaisant, de sorte que chaque tour couvre les deux tiers du précédent.
  2. (Charpenterie) Sorte de hache, appelée aussi épaule de mouton, utilisée par les charpentiers pour amincir ou équarrir les pièces de bois.
    • Ou bien, et c’était encore plus beau, il sortait des haches, des cognées, des serpes ou des herminettes, des planes, des doloires dont le stock s’amoncelait dans le noir. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 153)
  3. (Maçonnerie) Instrument dont se servent les maçons pour corroyer le sable et la chaux.
  4. (Entomologie) Synonyme de phalène linéolée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Doloire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOLOIRE. n. f.
T. d'Arts. Outil de tonnelier à lame très large, qui sert à doler le bois. Aplanir le bois avec une doloire. Tailler des douves avec la doloire.

Doloire : définition du Littré (1872-1877)

DOLOIRE (do-loi-r') s. f.
  • 1Hache de tonnelier, qui sert pour aplanir le bois et tailler les cerceaux. Armé d'une doloire, et ceint d'un tablier de peau, Rousseau, Ém. III.
  • 2Instrument de macon pour corroyer la chaux et le sable.
  • 3 Terme de blason. Hache sans manche.
  • 4 Terme de botanique. Feuilles en doloire ou dolabriformes, feuilles cylindriques à leur base, planes et élargies en dessus, épaisses d'un côté et tranchantes de l'autre.
  • 5 Terme de chirurgie. Bandage en doloire, celui dont les circonvolutions vont en biaisant, de sorte que chaque tour couvre les deux tiers du précédent.

HISTORIQUE

XIIIe s. Qui dont veïst les durs vilains errer, Et doleoires et coigniées porter… Li charois de Nymes, V. 965. Li carpentier qui après vindrent, Grans coignies en leurs coul tindrent, Doloueres et besagues Orent à leur costez pendues, Rou, dans DU CANGE, bisacuta.

XVe s. Mis en prison plus merancolieuse que mort, et plus dure que cop de douloire, Chastelain, Expos. sur vérité mal prise.

XVIe s. … Qu'elle eust la teste couppée comme l'on fait en France avec une espée, et non avec une dolouere à la facon d'Angleterre, Castelnau, 32. Les instrumens de ce mesnage [la coupe des taillis] sont doloires ou haches bien tranchantes, avec lesquelles le bois se coupera de tous costés, de peur d'en rien escorcer n'esclatter, De Serres, 808.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Doloire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DOLOIRE, s. f. (Chirurgie.) c’est une espece de bandage simple & inégal. Voyez Bandage.

Le doloire se fait lorsqu’un tour de bande succédant à celui qui vient d’être appliqué, le laisse à découvert d’une quatrieme partie, d’un tiers, ou de la moitié ; ce qui donne lieu de le diviser en grand, en moyen, & en petit. Moins les tours de bandes sont découverts par ceux qui leur succedent, plus le bandage serre & comprime la partie, toutes choses d’ailleurs égales. (Y)

Doloire, (Tonnelier.) est une espece de hache que font les Taillandiers, & dont les Tonneliers se servent pour dégrossir les douves, & pour amincir les bouts des cerceaux à l’endroit où ils doivent être liés avec l’osier. La doloire est garnie d’un manche de bois fort pesant par le bout, pour lui servir de contre-poids : ce manche rentre en-dedans du côté de l’ouvrier, aussi-bien que le dos de la doloire où il est emmanché. Voyez les Planches du Tonnelier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « doloire »

Étymologie de doloire - Littré

Lat. dolabra, pour doloire ; et un mot hypothétique dolatoria, pour doleoire ou doulouere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de doloire - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin dolatoria.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « doloire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
doloire dɔlwar play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « doloire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « doloire »

  • Récemment invité par Saint-Juéry Patrimoine, il a présenté plusieurs sites archéologiques de la vallée du Tarn entre Fraissines et Castelnau-de-Lévis. Il est arrivé avec une hache réplique d'une doloire de charpentier du XIIe siècle découverte dans le Tarn au pied du Palais de la Berbie : outil, arme, les deux. ladepeche.fr, Saint-Juéry. Conférence Jean Roques - ladepeche.fr
  • Mais il y a également une deuxième règle médiévale qu'il faudra absolument respecter : ne pas utiliser de scie pour tailler les fûts, mais uniquement la doloire, une petite hache. Le sciage produit des poutres bien rectilignes, mais au détriment du fil du bois. Du coup, la résistance du bois est bien moindre. « Les bois de charpente équarris à la doloire sont plus solides et de meilleure tenue que ceux sciés, ils se déforment bien moins au séchage, les bois courbes sont employés, les pertes sont minimes, l'ouvrage est plus beau en respectant les formes naturelles du tronc », confirme Frédéric Épaud. Considérant que seules quelques entreprises ont conservé ce savoir traditionnel, il faudra donc y former plusieurs charpentiers. Le Point, La charpente de Notre-Dame sera reconstruite à l'identique - Le Point
  • "Il faut de la concentration pour suivre un trait bien précis et de tout mettre d’aplomb", explique Habib, en train de tailler une poutre avec sa doloire, une hache de charpentier. "Il y a un côté sculptural qui me plaît beaucoup", renchérit Léo, un autre charpentier sans frontières. France Bleu, À Ermenouville, ils construisent à la main la réplique d'une partie de la charpente de Notre-Dame-de-Paris

Traductions du mot « doloire »

Langue Traduction
Corse doloire
Basque doloire
Japonais ドロワール
Russe doloire
Portugais doloire
Arabe doloire
Chinois 多洛瓦
Allemand doloire
Italien doloire
Espagnol doloire
Anglais doloire
Source : Google Translate API

Synonymes de « doloire »

Source : synonymes de doloire sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires