La langue française

Martial

Sommaire

  • Définitions du mot martial
  • Étymologie de « martial »
  • Phonétique de « martial »
  • Citations contenant le mot « martial »
  • Traductions du mot « martial »
  • Synonymes de « martial »

Définitions du mot martial

Trésor de la Langue Française informatisé

MARTIAL1, -ALE, -AUX, adj.

A. − Relatif à la guerre, à l'armée. Synon. militaire.Les cors jetaient des notes allègres, pareilles au chant martial des trompettes d'airain (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p.98).
Cour martiale. Tribunal militaire d'exception fonctionnant en période de guerre ou d'état de guerre. Custine (...) fit juger le commandant van Helden par une cour martiale, et ce brave homme, qui s'était défendu comme un lion, fut cassé! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p.85).La Milice, dont les cours martiales jugent sommairement et condamnent à mort une foule de patriotes (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p.170).
Loi martiale. Loi autorisant le recours à la force armée dans la société civile en vue de maintenir l'ordre. Décréter, proclamer la loi martiale. J'ai vu (...) la tyrannie sortir armée de la loi martiale, pour se baigner légalement dans le sang des citoyens affamés (Robesp., Discours, Subsist., t. 9, 1792, p.111):
1. L'état de guerre ayant été proclamé, on appliquera la loi martiale sans faiblesse ni cruauté, mais avec énergie. Soyez sûrs que, devant la révolte des Asturies et devant la position antipatriotique d'un gouvernement de Catalogne qui s'est déclaré factieux, l'âme entière du pays se lèvera en un élan de solidarité nationale... Camus, Révolte Asturies, 1936, III, 2, p.425.
SPORTS. Arts martiaux. Ensemble des sports de combat d'origine japonaise tels que le judo, le karaté, etc. (d'apr. Lar. encyclop. Suppl. 1975).
B. − Qui a du goût, des aptitudes pour la guerre, le combat; qui encourage à la guerre ou au combat. Synon. guerrier.Discours martial; excitation, humeur martiale; inclination martiale. La joie folâtre, l'ardeur martiale, la fureur peuvent être tantôt réveillées, tantôt calmées par des chants d'une simplicité remarquable (Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 2, 1808, p.344).
Qui dénote ou rappelle le comportement des militaires. Synon. décidé, courageux, énergique, viril.Air, démarche martial(e). Un éclair de courroux illuminait son visage et lui donnait un reflet martial et terrible (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p.364).Des allures martiales, des instincts guerriers se révélaient subitement chez ce sédentaire [un concierge] assoupi, dès l'aube, dans la tiède vapeur des mirotons (Huysmans,Là-bas, t. 1, 1891, p.42):
2. Il ne serait pas décent de leur couper la tête [aux femmes], de leur tailler bras et jambes, de les fendre en deux jusqu'à la ceinture, comme j'ai l'habitude de le faire avec mes ennemis masculins. Ce sont là brutalités martiales que repousse la politesse. La défaite de leur coeur, la reddition à volonté de leur âme, la mise à sac de leur vertu me suffisent. Gautier, Fracasse, 1863, p.116.
REM. 1.
Martialement, adv.D'une manière martiale. Les beaux garçons, l'État les adoptait et les élevait martialement, les faisait marcher pieds nus, passer les nuits à la belle étoile, leur défendait de choisir dans le plat les pommes qui n'étaient pas pourries, les habituait à aller à la cave sans chandelle, la tête rasée, sans vêtement, et à se donner, par dessus tout, de bons coups de poings les uns aux autres (Musset, Lettres Dupuis Cotonet, 1837, p.602).La moustache (...) était blonde, très forte, tombant martialement sur la lèvre en un beau bourrelet couleur de blé mur, mais fin, soigneusement roulé, et qui descendait ensuite des deux côtés de la bouche en deux puissants jets de poils tout à fait crânes (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Idées colonel, 1884, p.254).
2.
Martialité, subst. fém.Apparence martiale, caractère martial. Sa figure, tannée, sillonnée de rides, creusée, mais musculeuse, conservait encore quelques vestiges de martialité. Tout en lui avait un caractère de rudesse (Balzac, Méd. camp., 1833, p.92).
Prononc. et Orth.: [maʀsjal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1355 «de Mars, concernant la guerre et les armées» camp martiart (Bersuire d'apr. FEW t. 6, 1, p.381a); 1505 «de force guerrière» emprise Martiale (J. Lemaire de Belges, Couronne margaritique, Œuvres, éd. J. Stecher, t. 4, p.102); b) 1565 «valeureux, brave, propre à la guerre» (Ronsard, Cartel pour l'hermite, Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 13, p.214); c) 1740 «d'apparence guerrière» air martial (Ac.); 2. a) 1765 (Encyclop. t. 10: Martiale Cour [...] c'est ainsi qu'on appelle en Angleterre le conseil de guerre, établi pour juger la conduite des généraux, des amiraux); 1790 cour martiale en France (Décret du 22 sept. 1790 ds Frey, p.220); b) 1789 loi martiale (Décrets d'oct. 1789, ibid., p.221). Empr. au lat. martialis, -e «de Mars (nom du dieu de la guerre et d'une planète)», les expr. cour martiale ou loi martiale étant empr. respectivement aux expr. angl. martial court et martial law qui datent du xvies. et dans lesquelles martial est empr. au fr. (cf. NED). Bbg. Quem. DDL t. 1 (s.v. martialement); 8.

MARTIAL2, -ALE, -AUX, adj.

A. − Vieilli. Qui appartient à la planète Mars. Synon. martien.Je veux d'abord vous prouver que Mars est habité. Mars présente à nos yeux à peu près l'aspect que la terre doit présenter aux observateurs martiaux (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Homme de mars, 1889, p.1181).
B. − [P. réf. à l'usage des alchimistes d'attribuer des noms de planètes aux métaux] Qui appartient au fer, qui contient du fer. Synon. ferrugineux.Les mines de houille et de pyrite martiale (Flaub., Bouvard, t.1, 1880, p.91).
MÉD. Carence martiale. Carence en fer (d'apr. Dansel 1979). Traitement martial. Traitement par le fer (Méd. Biol. t. 2 1971).
Prononc.: [maʀsjal], plur. masc. [-o]. Étymol. et Hist. 1. a) 1611 «né sous l'influence de la planète Mars» (Cotgr.); b) 1889 «de la planète Mars» (Maupass., loc. cit.); 2. 1694 «de fer, contenant du fer» (Corneille, s.v. Mars). Dér. de Mars nom de planète, d'apr. le lat. martialis (v. martial1); pour le sens 2 l'appellation du fer par les alchimistes est prob. due à la volonté d'utiliser à la fois le nom de la planète et le nom du dieu de l'Antiquité, l'influence astrologique de la planète étant elle-même marquée par tout le symbolisme attaché au dieu Mars et le fer étant le métal dont on fait les armes.
STAT.Martial1 et 2. Fréq. abs. littér.: 153.

Wiktionnaire

Adjectif

martial \maʁ.sjal\

  1. Qui dénote une âme belliqueuse.
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. — (Caret, Archipel de Mangaréva (Iles Gambier), dans Revue de l’Orient, 1844)
    • Si j’avais hésité, si je n’avais pas tenu le langage martial que j’ai tenu, si je n’avais pas eu l’attitude belliqueuse que j’ai eue, […], je me serais considéré comme un de ces Français dégénérés, pour lesquels la patrie n’est qu’un mot, dont souvent même ils se raillent. — (Émile de Girardin, en préface de Le dossier de la Guerre de 1870 - 23 septembre 1877)
    • […] Brichot, ayant commencé à raconter l’histoire de la mère de Blanche de Castille qui « avait été avec Henri Plantagenet des années avant de l’épouser », voulut s’en faire demander la suite par Swann en lui disant : « N’est-ce pas, monsieur Swann » — sur le ton martial qu’on prend pour se mettre à la portée d’un paysan ou pour donner du cœur à un troupier […] — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 88)
    • À un diapason plus grave et dans une mesure plus lente, les églises retentissaient des échos de l’exaltation martiale, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
  2. Relatif au combat, à la guerre.
    • Les arts martiaux.
  3. (Biologie) Relatif au métabolisme du fer dans un organisme.
    • L’identification d’une carence martiale (carence en fer) est possible grâce aux dosages sanguins des marqueurs du métabolisme du fer. — (Choix des examens du métabolisme du fer en cas de suspicion de carence en fer, HAS (mars 2011) → lire en ligne)
  4. (Par extension) (Vieilli) Qualifie un remède qui contient du fer.
    • Le même auteur a aussi conseillé de boire, dans le moment même, une grande quantité d'encre, comme contenant du fer ; […]. Il a aussi conseillé les foies de soufre martiaux, comme ayant doublement la propriété de dissoudre l'arsenic , comme soufre et comme fer ; mais ce moyen serait dangereux au commencement. — (Desbois de Rochefort, Cours élémentaire de matière médicale, nouvelle édition corrigée par A.-L.-M. Lullier-Winslow, Paris : Méquignon l'aîné père, 1817, vol.1, page 235)

Adjectif

martial \ˈmɑː.ʃəl\

  1. Martial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARTIAL, ALE. adj.
Qui dénote une âme belliqueuse. Courage martial. Humeur martiale. Air martial. Cour martiale, Sorte de tribunal militaire. Loi martiale, Loi qui autorise l'emploi de la force armée en cas de péril public et en observant certaines formalités. Les circonstances ont amené la proclamation de la loi martiale.

Littré (1872-1877)

MARTIAL (mar-si-al, a-l') adj.
  • 1Digne de Mars, guerrier. Un air martial. Une tenue martiale.

    Cour martiale, sorte de tribunal militaire.

    Loi martiale, loi qui autorise l'emploi de la force armée dans certains cas. La loi martiale a été promulguée le 21 octobre 1789. Proclamer la loi martiale.

  • 2Autrefois, en chimie et en pharmacie, ferrugineux, à cause que dans l'alchimie Mars désignait le fer. Les préparations martiales. La quantité des pyrites ferrugineuses ou martiales étant beaucoup plus grande que celle des pyrites cuivreuses, presque toutes les veines de charbon sont mêlées de pyrites martiales, Buffon, Min. t. II, p. 276.

    Substantivement, les martiaux, les médicaments dans lesquels entre le fer ou un oxyde de fer.

HISTORIQUE

XVIe s. Courageux et rempli de martiale ardeur, Ronsard, Élég. 13. Prompt à la main. hardy de nature, et proprement tel que ceux que Homere appelle martiaux et belliqueux, Amyot, Fab. 38. Elle le loua fort de ce qu'il estoit brave, vaillant et genereux, et, en usant de ce mot, fort martial, Brantôme, Dames gal. t. II, p. 325, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MARTIAL, adj. (Gram.) né pour la guerre. Ainsi l’on dit, cet homme a l’ame martiale ; tels étoient le grand Condé, Charles XII. Aléxandre.

Martial, æthiops, (Mat. med.) Voyez Mars.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « martial »

Lat. martialis, martial, de Mars.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Mars dieu de la guerre chez les Romains, par l'intermédiaire du radical mart des cas autres que le nominatif et le vocatif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin Martialis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « martial »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
martial marsjal

Citations contenant le mot « martial »

  • L’humour, c’est un art martial. De Fellag / Les Inrocks - 31 Juillet 2002
  • Un vrai chef ne paraît pas martial. Qui sait se battre ne s'emporte pas. Qui saura vaincre évitera d'affronter. Qui saura manier les hommes s'abaissera... De Lao-Tseu / Tao Te King
  • Je ne sais si la soumission est en marche, mais la peur est là et, malgré les crayons brandis, malgré les professions de foi martiales, il y aura de moins en moins de « Charlie » sur notre sol. De Alain Finkielkraut / Figaro du 14 janvier 2015

Traductions du mot « martial »

Langue Traduction
Anglais martial
Espagnol marcial
Italien marziale
Allemand kriegerisch
Chinois 武术
Arabe عسكري
Portugais marcial
Russe воинственный
Japonais 武道
Basque martzialetan
Corse marziale
Source : Google Translate API

Synonymes de « martial »

Source : synonymes de martial sur lebonsynonyme.fr
Partager