La langue française

Grolle

Sommaire

  • Définitions du mot grolle
  • Étymologie de « grolle »
  • Phonétique de « grolle »
  • Citations contenant le mot « grolle »
  • Traductions du mot « grolle »
  • Synonymes de « grolle »

Définitions du mot grolle

Trésor de la Langue Française informatisé

GROLLE1, subst. fém.

Région. (notamment dans l'Ouest). Synon. de corbeau, corneille, choucas.On l'appelait Le Grollier, à cause des poils aussi noirs que les plumes de grolle qui couvraient son visage (R. Bazin, Blé,1907, p. 14).Que le chant de ce petit oiseau me paraît frais et risible! et que le cri là-bas de ces grolles m'agrée! (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 84).
Prononc. et Orth. : [gʀ ɔl]. Grolle ou grole. Étymol. et Hist. 1523 (Pièce, ap. A. Richard, Invent. des archiv. du chât. de la barre, I, XLIII ds Gdf.). Du b. lat. graula, lat. gracula « femelle du choucas ». Bbg. Sain., Sources t. 2 1972 [1925], p. 227.

GROLLE2, subst. fém.

Arg. et pop., gén. au plur. Chaussure. Synon. pop. godasse, pompe.Il me truffe le cul à grands coups de grolles (Céline, Mort à crédit,1936, p. 148).
Loc. verb., au fig. Traîner ses grolles. Vagabonder, bourlinguer. Il avait eu une jeunesse difficile et avait dû traîner ses grolles un peu partout pour apprendre son métier et se faire une situation (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 276).
Prononc. : [gʀ ɔl]. Étymol. et Hist. [grole « savate, vieux soulier », du xiiies. vu l'existence de son dér. groliers « savetier » 1289 (Cart. de l'évêché d'Autun, 1rep., LXXXV, Charmasse ds Gdf.).]; 1574 (Invent. de Barbe d'Amboise, 334, Seyssel, Cr. ds Delb. Notes mss. ) D'un lat. pop. *grolla (cf. a. prov. grola « vieux soulier », mil. xiiies. ds Levy) d'orig. inc.; mot bien vivant en occitan, en fr.-prov. et dans l'Ouest d'où il est passé dans l'arg. parisien à la fin du xixes. Fréq. abs. littér. : 23.

Wiktionnaire

Nom commun 1

grolle \ɡʁɔl\ féminin

  1. (Populaire) Chaussure.
    • Il a encore trouvé à redire à propos de mes grolles, que je faisais avec trop de bruit dans les escaliers.— (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, Paris, 1936)
    • – Ben, qu’on nous laisse au moins mettre nos grolles !
      Les grolles !... C’est devenu un mot, une chose tragique, pour ces pauvres pieds de fantassins affreux à voir et à traîner, des pieds sans chaussettes, éraillés par le cuir des gros souliers, […]
      — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, pages 13-14.)
    • C'est fou ce qu’elles usent de grolles. — (Georges Brassens, La Complainte des filles de joie sur l’album Le temps ne fait rien à l’affaire, 1961)
    • Y m’a filé une beigne
      J’lui ai filé une torgnole
      Y m’a filé une châtaigne
      J’lui ai filé mes grolles
      — (Renaud, Laisse béton sur l’album Laisse béton, 1977)

Nom commun 2

grolle \ɡʁɔl\ féminin

  1. (Régionalisme) Corneille, freux, corbeau.

Nom commun 3

grolle \ɡʁɔl\ féminin

  1. (Val d’Aoste) Coupe en bois sans trou où l’on met de la gnôle.
  2. (Savoie) (Cuisine) Récipient en bois tourné et sculpté, coupe fermée avec plusieurs becs, où chacun boit tour à tour, dans les grandes occasions, un mélange de café chaud, de sucre, et d’eau de vie.
    • Ce rôle revenait à la grolle, tout d’abord grand et haut gobelet d’arolle ou d'autre bois dur mais facile à sculpter, d'une contenance de 2 L. environ, et muni d’un couvercle. — (Maurice Messiez, Les vignobles des pays du Mont-Blanc : Savoie, Valais, Val d’Aoste, 1998, p. 128)
    • Après le repas le garçon porta une grolle valdotaine, avec quatre becs, que le comte fit tourner. Chacun but à son tour le fameux café valdotain, que Maxime trouva très à son goût. — (Alain Conny, Funestes échos Du Passé , 2007, p. 48)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GROLLE (gro-l') s. f.
  • Espèce de corbeau.

HISTORIQUE

XVIe s. Je voyois d'autre part cueillir les noix aux groles qui se resjoyssoient, en prenant leur repas et disner sur lesdits noyers, Palissy, 87.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GROLLE. Ajoutez : - REM. Ce nom est donné à plusieurs espèces du genre corvus, le corvus corona, le corvus frugilegus, mieux nommé freux, et le corvus monedula, choucas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GROLLE, voyez Freux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « grolle »

Une grolle valdotaine (Nom 3).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

D'après Diez, graculus ou gracula ; ácul donnant il est vrai d'ordinaire ail, mais aussi ole ou eul comme dans l'ancien français seule, de sæculum. Quelques dictionnaires italiens donnent grola, qu'alors Diez suppose tiré du français.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « grolle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grolle grɔl

Citations contenant le mot « grolle »

  • Pisse Dru et Le Père La grolle à l'assaut du beaujolais nouveau , Beaujolais nouveau 2020 : nous avons testé le rosé / Vins et champagnes - Rayon Boissons

Traductions du mot « grolle »

Langue Traduction
Anglais grolle
Espagnol grolle
Italien grolle
Allemand grolle
Chinois gro
Arabe غرول
Portugais grolle
Russe grolle
Japonais うなり声
Basque grolle
Corse grolle
Source : Google Translate API

Synonymes de « grolle »

Source : synonymes de grolle sur lebonsynonyme.fr
Partager