La langue française

Grognement

Sommaire

  • Définitions du mot grognement
  • Étymologie de « grognement »
  • Phonétique de « grognement »
  • Citations contenant le mot « grognement »
  • Images d'illustration du mot « grognement »
  • Traductions du mot « grognement »
  • Synonymes de « grognement »

Définitions du mot grognement

Trésor de la Langue Française informatisé

GROGNEMENT, subst. masc.

Action de grogner; résultat de cette action.
A. − [Correspond à grogner A 1] Synon. de grommellement.Les grognements rauques d'un sanglier (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 289).Un grognement d'ours menacé (Peyré, Matterhorn,1939, p. 21).
P. ext. Le chien (...) fit entendre un grognement sourd (Mérimée, Colomba,1840, p. 137).
P. anal.
[Le suj. désigne une pers.] Synon. bourdonnement, ronflement.Le grognement d'un dormeur inconscient (Colette, Chéri,1920, p. 114).
[Le suj. désigne une chose] Le grognement des pas de cette foule (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 194).Une gerbe d'étincelles sous les balais, un grognement sourd, et le moteur s'arrêtera (Soulier, Gdes applic. électr.,1916, p. 74).
B. − P. ext., fam. [Correspond à grogner A 2] Synon. de bougonnement, grommellement, grondement, ronchonnement.Des grognements de colère, de protestation. Le berger qui patientait, stoïque, sans une plainte, eut enfin un grognement de satisfaction. − Nom de Dieu! Ce n'est pas trop tôt! (Zola, Terre,1887, p. 291).− Monsieur Gide? Je réponds par un grognement. L'autre insiste : − Vous êtes bien Monsieur André Gide? (Gide, Journal,1934, p. 1205).
Prononc. et Orth. : [gʀ ɔ ɳ əmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. xves. les grongnemens des porcs (Act. des apost., vol. II, fo80c ds Gdf. Compl.); 1530 « mumure de mécontentement » (Contredictz de Songecreux, fo57 ro, ibid.). Dér. de grogner*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 301. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 114, b) 500; xxes. : a) 777, b) 446. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 159.

Wiktionnaire

Nom commun

grognement \ɡʁɔ.ɲ(ə).mɑ̃\ masculin

  1. Action de grogner.
    • Le rugissement des lions, le hennissement des chevaux, le braiement des ânes, le bêlement des béliers, le mugissement des taureaux, le grognement des cochons, des sangliers et des verrats, le raîment des cerfs, la voix grêle des gazelles, le murmure amoureux des rongeurs, les cris inarticulés des singes, les hautes clameurs des alouettes, le triste hurlement des hyènes, le glapissement des renards, le gromellement des blaireaux, &c. ; enfin tous ces accens divers dont résonnent les forêts et les déserts sauvages, ne sont dans les animaux que l’expression des desirs[sic] d’amour. — (Nouveau Dictionnaire d’histoire naturelle, tome XIX (Qot - Ryz), Imprimerie de Crapelet, Paris, An XI (1803))
    • […] car on entendait de sinistres grognements sur la nature desquels on ne pouvait se méprendre. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […] des joueurs de flipper qui tiltaient, et qui poussaient des grognements, en bousculant fiévreusement le flipper, des joueurs de baby qui rejouaient la belle, pour la centième fois. — (Louis Nicoletto, Une petite Mouche noire, TheBookEdition, page 52)
    • — Et puis, je ne sais pas trop comment expliquer ça, mais il avait une lueur dans les yeux, quelque chose de pas catholique. Et son grognement, je vous jure, capitaine, on aurait dit une bête sauvage! — (Stanley Péan, Quand la bête est humaine, Montréal (Québec) : Éditions La courte échelle, 1997, p. 145)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GROGNEMENT. n. m.
Action de grogner, Faire entendre un grognement. Son discours fut accueilli par des grognements.

Littré (1872-1877)

GROGNEMENT (gro-gne-man) s. m.
  • 1Cri des pourceaux. Le grognement du cochon.

    Par extension. Il [l'écureuil] a de plus un murmure à bouche fermée, un petit grognement de mécontentement qu'il fait entendre toutes les fois qu'on l'irrite, Buffon, Quadrup. t. II, p. 272.

  • 2 Familièrement. Il se dit des personnes. Cet homme fit entendre un grognement.

    Manifestation de désapprobation usitée dans les meetings anglais. Trois grognements pour le ministre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grognement »

Grogner ; provenç. gruniment ; espagn. gruñimiento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) → voir grogner et -ment
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grognement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grognement grɔɲœmɑ̃

Citations contenant le mot « grognement »

  • Le mariage n'est souvent qu'un échange de grognements réciproques durant le jour et de ronflements pendant la nuit. C'est de l'ennui à deux. De Louis Auguste Commerson / Pensées d'un emballeur
  • Les grognements ne sont pas toujours difficiles à vaincre, mais après quelques jours d’interaction avec des ballons et de lutte contre certaines des nombreuses combinaisons, il pourrait être préférable de simplement préparer une équipe à affronter au moins quelques-unes des différentes files d’attente. JAPANFM, Chaque équipe Team GO Rocket Grunt et récompenses dans Pokémon Go – JAPANFM
  • Être un bon leader, c'est aussi écouter l'avis des autres, ont également relevé les éthologues. Chez les gorilles, si c'est majoritairement le mâle au dos argenté qui décide de partir, il prend en compte l'avis des femelles en écoutant leur grognement avant le départ. Science-et-vie.com, La démocratie est-elle une invention humaine ? - Science & Vie
  • Des grognements d’abord au rez-de-chaussée du carré des Jalles où avait été décentralisé le conseil municipal, crise sanitaire oblige. Des anciens élus, colistiers de Jacques Mangon, pestaient contre leur impossibilité d’assister à l’étage et à la salle abritant les nouveaux conseillers municipaux. Pour y accéder, il fallait faire partie d’une liste… SudOuest.fr, Saint-Médard-en-Jalles : Stéphane Delpeyrat maire du "grand village de la Métropole"
  • S’il convient alors de prendre ses distances avec le râleur toxique qui ne dit pas son nom (et qui, pire encore, refuse d’en changer), une mise au point s’impose avec celui dont les grognements ne dépassent pas le stade de simples désagréments qui n’entachent pas notre intégrité mentale. Marie Claire, Je vis avec un râleur - Marie Claire
  • Un satisfecit qui a fait réagir Guy Blanc, conseiller d’opposition. « J’avoue m’être habitué à rouler à 80 km/h, et j’aurais du mal à aller plus vite. Je rappelle aussi que la consommation en carburant croit avec la vitesse, et également la violence des chocs. Je serais même favorable à un passage à 110 km/h sur les autoroutes », a-t-il souligné, suscitant un concert de grognements chez les élus de la majorité. « Augmenter la vitesse sur certaines routes ne généralise-t-il pas les incohérences ? », a abondé Pascale Boyer, conseillère départementale d'opposition : « Ces changements ont été étudiés et validés par la commission de sécurité routière, en lien avec la préfecture, a répondu Marcel Cannat, vice-président en charge des routes. Nous sommes là pour qu’il y ait le moins d’accidents possible. » , Politique | Hautes-Alpes : le retour aux 90 km/h anime la séance du conseil départemental

Images d'illustration du mot « grognement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grognement »

Langue Traduction
Anglais growl
Espagnol gruñido
Italien ringhiare
Allemand knurren
Chinois 咆哮
Arabe تذمر
Portugais rosnar
Russe рычание
Japonais うなり声
Basque growl
Corse crescenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « grognement »

Source : synonymes de grognement sur lebonsynonyme.fr
Partager