La langue française

Goguenard

Sommaire

  • Définitions du mot goguenard
  • Étymologie de « goguenard »
  • Phonétique de « goguenard »
  • Citations contenant le mot « goguenard »
  • Images d'illustration du mot « goguenard »
  • Traductions du mot « goguenard »
  • Synonymes de « goguenard »
  • Antonymes de « goguenard »

Définitions du mot goguenard

Trésor de la Langue Française informatisé

GOGUENARD, -ARDE, adj.

[En parlant d'une pers. ou d'un trait de son comportement] Qui raille, se moque d'autrui. Air, regard, sourire goguenard. Guillaume sentit à l'attitude goguenarde de ses nouveaux camarades qu'il se trouvait en pays hostile (Zola, M. Ferat,1868, p. 52).J'aperçois (...) Conan, son béret sur l'oreille, les mains derrière le dos, goguenard et indulgent (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 36).
Emploi subst. Il fait le goguenard (Ac. 1835, 1878). C'est un goguenard (Ac. 1835-1932).
REM.
Goguenardement, adv.,rare. De manière goguenarde. Trois jeunes gens regardèrent leurs compagnons qui souriaient goguenardement (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, L. Leclerq, 1886, p. 134).
Prononc. et Orth. : [gɔgna:ʀ], fém. [-aʀd]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. : 1607 (A. du Chesne, Trad. de Juvénal, p. 154 ds Delb. Notes mss). Dér. de gogue* (v. goguette); le suff. -enard viendrait de mentenard « menteux : (ca 1380, J. de Preis, Geste de Liège, II, 4134, Chron. belg. ds Gdf.). Fréq. abs. littér. : 313. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 244, b) 396, xxes. : a) 890, b) 374.

goguenard (de l'a.fr. gogue « réjouissance »),-

Wiktionnaire

Adjectif

goguenard \ɡɔɡ.naʁ\

  1. Qui affecte la moquerie, la raillerie.
    • Le pouce est ce gras cabaretier flamand, d'humeur goguenarde et grivoise, qui fume sur sa porte, à l'enseigne de la double bière de mars. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Un caporal infirmier, face rubiconde et réjouie, un peu goguenarde, l'assistait. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Les autres approchaient, goguenards, hurlant toujours et bientôt les deux groupes s'affrontèrent, l'un joyeux et narquois, l'autre ahuri et digne. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un article rapide relatait la venue en fanfare d'une troupe de chasseurs de trésors. Le journaliste, goguenard, taillait un costard aux pollueurs rêveurs qui s'imaginaient trouver le fameux trésor des Templiers... […]. — (Gordon Zola, Nom de Code: Le Dada de Vinci, Paris, Chemins de [email protected], 2011, page 87)

Nom commun

goguenard \ɡɔɡ.naʁ\ masculin

  1. Moqueur, railleur.
    • C’est un goguenard, méfiez-vous.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOGUENARD, ARDE. adj.
Qui affecte la moquerie, la raillerie. Être d'humeur goguenarde. Avoir l'esprit goguenard. Ton, air goguenard. Substantivement, C'est un goguenard.

Littré (1872-1877)

GOGUENARD (go-ghe-nar, nar-d') adj.
  • Qui plaisante en se moquant. Le marquis : Et comme c'est un air à demi goguenard, Je l'ai pris sur un ton entre doux et hagard, Boursault, Merc. gal. V, 4. Et toujours avec lui sera Muse goguenarde et caustique, Qui, tandis que fat il sera, Sans cesse les chansonnera, Chaulieu, Au cheval. de Bouill. Satirique et goguenard dans ses poésies, Hamilton, Gramm. 8. Vous allez voir quelle différence il y a d'elle à vos goguenardes de femmes qui ne songent qu'à la bagatelle ! Brueys, Grondeur, II, 14. Elle lui demanda, d'un air fort délibéré, si nous coucherions sur le plancher [à la Bastille] ; il répondit sur un ton goguenard assez déplacé et nous laissa, Staal, Mém. t. II, p. 93. Cette destinée qui m'a fait tantôt goguenard, tantôt sérieux, Voltaire, Lett. Cideville, 21 juillet 1762. Il devint même railleur, goguenard, Rousseau, Conf. II.

    Substantivement. Riez donc, beau rieur ; oh ! que cela doit plaire De voir un goguenard presque sexagénaire ! Molière, Éc. des maris, I, 3. Courbé sur un bâton, le bon petit vieillard Tousse, crache, se mouche, et fait le goguenard, De contes du vieux temps étourdit Isabelle, Quinault, Mère coquette, I, 2. Toutefois n'allez pas, goguenard dangereux, Faire Dieu le sujet d'un badinage affreux, Boileau, Art p. II. Les goguenards de Basse-Bretagne dirent qu'il ne fallait pas baptiser son vin, Voltaire, l'Ingénu, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « goguenard »

De l’ancien français gogue signifiant « plaisanterie » → voir goguette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de gogue, par le même procédé que le génevois goguinette, et le lorain goguenettes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « goguenard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
goguenard gɔgnar

Citations contenant le mot « goguenard »

  • À Tarbes par exemple, où l’on a d’ailleurs échappé de peu à la quadrangulaire, puisque Pierre Lagonelle et Myriam Mendez ont fait cause commune, pour déboulonner Gérard Trémège, sous l’œil goguenard du leader de la liste de gauche, Hervé Charles. Une situation inédite, encore jamais vue dans un passé récent, qui ne manquera pas d’offrir du grain à moudre sur les vertus des fusions. Même si en règle générale les candidats assurent de leur parfaite entente, que tout se passe sans psychodrame, rien n’est moins sûr… ladepeche.fr, Municipales en Hautes-Pyrénées : la quadrature des triangulaires - ladepeche.fr
  • Ce n’est pas un secret que, dans la gestion de la crise du Covid, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont eu des désaccords : sur la rigueur du confinement, la rapidité du déconfinement, la communication gouvernementale, leurs points de vue ont plusieurs fois divergé. Même chose sur les 80km/h : le Président a rappelé d’un air goguenard qu’il savait ce que l’inflexibilité de Matignon lui avait coûté en popularité : "des mois de travail qui s’abîment dans une polémique". Tout le monde a ri, sauf... Europe 1, La leçon d'Emmanuel Macron à Edouard Philippe devant les 150 citoyens de la Convention citoyenne
  • Découvrez, sur un ton goguenard et décomplexé, les films de Sylvester Stallone sans Sylvester Stallone (mais avec son frère), John Travolto, la version italienne de John Travolta, les clones de Bruce Lee, les copies de James Bond. Mais aussi les fausses suites que vous auriez préféré ne pas voir, les tentatives d’appropriation très peu culturelles (Un Robocop venu du Bangladesh, une femme Terminator issue d’Indonésie, un Star Wars version brésilienne...). Ou encore les lamentables contrefaçons des films d’animation Disney et Pixar...   , Star Wars brésilien, Robocop au Bangladesh : quand le cinéma n'a honte de rien
  • Puis, tout à coup, après un cafouillage, un tir flottant ou une pichenette, la balle se retrouvait dans les filets sans crier gare. Dans les gradins, après le traditionnel « Il y est! » clamé à gorge déployée, le public ravi entonnait le non moins traditionnel « That’s the way, Hassouna! » alors que goguenard, le buteur célébrait le « bountou » qu’il venait de « clouer » dans la cage adverse. Webdo, Hassen Bayou : Grinta, tirs flottants et buts en or

Images d'illustration du mot « goguenard »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « goguenard »

Langue Traduction
Anglais mocking
Espagnol burlón
Italien beffardo
Allemand verspottung
Chinois 嘲笑
Arabe السخرية
Portugais zombando
Russe осмеяние
Japonais あざける
Basque mocking
Corse burla
Source : Google Translate API

Synonymes de « goguenard »

Source : synonymes de goguenard sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « goguenard »

Partager