La langue française

Sardonique

Sommaire

Définitions du mot sardonique

Trésor de la Langue Française informatisé

SARDONIQUE, adj.

A. − Rire, sourire sardonique. Rire, sourire se traduisant par une forte contraction des muscles de la face donnant à la bouche une expression acerbe et moqueuse. C'était une espèce de petit sauvage. Ne riant jamais que d'un rire sardonique, voix pleureuse, air maussade (Michelet,Mémor.,1822, p. 203).Un sourire sardonique errait sur les lèvres du (...) docteur Maugredie, esprit distingué, mais pyrrhonien et moqueur (Balzac,Peau chagr.,1831, p. 254).
[P. méton.] Le général Héricourt lui semblait un travestissement de ce beau Lucifer, vainqueur des âmes, qu'à tant de vitrines les gravures montraient assis sur la cime d'une roche abrupte, (...) les doigts contre le rire arqué de sa bouche sardonique (Adam,Enf. Aust.,1902, p. 519).
PATHOL. Rire, rictus sardonique. Rictus convulsif, contraction involontaire des muscles de la face qui s'observe dans certaines affections graves (notamment le tétanos) et qui donne l'impression d'un rire forcé dans un faciès grimaçant. Synon. rire, spasme cynique.Ses narines se dilataient, une faible rougeur lui montait aux joues, un rire sardonique voltigeait sur ses lèvres pâles, interrompu de temps à autre par un claquement de dents fiévreux (Gautier,Fracasse,1863, p. 64).
B. − P. méton., gén. péj. Qui traduit une expression de moquerie, une intention railleuse ou sarcastique, amère ou méchante. Ricanements sardoniques; regards sardoniques. J'examinais mon protecteur. Son œil noir paraissait assez bienveillant, mais il prenait de temps à autre une expression sardonique: ses lèvres pincées indiquaient la finesse, et les airs de bonhomie que lui donnait un embonpoint précoce étaient rachetés par le sentiment général qui dominait dans sa physionomie (Reybaud,J. Paturot,1842, p. 26).Une étrange contradiction subsistait toujours malgré lui entre ses pensées et ses paroles; jamais pensées plus magnifiques et élevées; jamais paroles plus sardoniques et basses (Jouhandeau,M. Godeau,1926, p. 268).
[En parlant d'une pers.] Synon. ironique, moqueur.De tout temps ces marins normands ont été sardoniques, et ont, comme on dit aujourd'hui, fait des mots (Hugo,Travaill. mer,1866, p. 86).Méprisante et sardonique, elle le traitait de « pauvre malheureux! » (Céline,Mort à crédit,1936, p. 610).
REM. 1.
Sardonien, -ienne, adj.Rire sardonien. Synon. vieilli de rire sardonique.On rit encore, mais de ce rire sardonien, ironique, que l'esprit et le plus souvent la malignité fait naître sans aucun profit pour le plaisir (Jouy,Hermite, t. 1, 1811, p. 139).
2.
Sardoniquement, adv.D'une manière sardonique. C'est bien le diable qui rit sardoniquement de nous voir d'abord inquiets, et puis attentifs, et puis tout à fait sérieux (Alain,Propos,1928, p. 780).P. ext. Gravier, dont l'œil brilla sardoniquement derrière son lorgnon (Drieu La Roch. ,Rêv. bourg.,1937, p. 91).
Prononc. et Orth.: [saʀdɔnik]. Ac. 1762-1878: sardonien ou -nique (id. ds Littré); 1935: -nique. Étymol. et Hist. 1. 1558 riz sardonien (Du Bellay, Regrets, 77 ds Hug.); 1579 ris sardonic, ris sardonien (Paré, Œuvres, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 334 et 385: l'Apium risus, autrement appelé Sardon[i]a, espèce de renoncule rend les hommes insensés, induisant une convulsion et distension des nerfs telle que les lèvres se retirent, en sorte qu'il semble que le malade rie, dont est venu en proverbe. ris sardonien, pour un ris malheureux et mortel); 1660 sardonique (Oudin Fr.-Esp.); 2. 1798 « qui révèle une moquerie amère, une intention méchante » (Rousseau, Confessions, X ds Littré: souris [...] sardonique); 1842 air sardonique (Stendhal, Lamiel, p. 74). Du gr. σ α ρ δ α ́ ν ι ο ν γ ε λ α ̃ ν « rire, sourire sardonique », interprété comme « venant de Sardaigne », le rire sardonique était provoqué, croyait-on par la sardonie, lat. sardon[i]a herba propr. « herbe de Sardaigne », « renoncule » (v. explication de Paré, supra). Fréq. abs. littér.: 67.

Wiktionnaire

Adjectif

sardonique \saʁ.dɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui révèle une pensée, une intention méchante.
    • Un sourire sardonique crispa les lèvres du guide. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • En vous arrêtant au trait distinctif du visage, un nez plein de gibbosités, rouge et digne de figurer dans un plat de truffes, vous eussiez supposé un caractère facile, niais et débonnaire à cet honnête vieillard essentiellement gobemouche, et vous en eussiez été la dupe, comme tout le café David, où jamais personne n’avait examiné le front observateur, la bouche sardonique et les yeux froids de ce vieillard dodeliné par les vices, calme comme un Vitellius dont le ventre impérial reparaissait, pour ainsi dire, palingénésiquement. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1844)
    • Rue Bargue, je me réveille en sursaut vers midi, l'estomac en compote. J'ai rendez-vous à la radio dans une demi-heure. A peine suis-je dans la rue qu'une nausée me plie au bord du trottoir, je vomis dans le ruisseau. Un type que je connais à peine me salue, un sourire sardonique aux lèvres : « Bonjour ». — (Roland Topor, Pense-bêtes, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SARDONIQUE. adj. m.
Il ne s'emploie que dans cette locution : Rire sardonique, Sorte de rire qui donne au visage une expression de moquerie acerbe et qui se traduit par une contraction dans les muscles du visage.

Étymologie de « sardonique »

L’Apium risus, appelé également sardonia herba en latin, est une espèce de renoncule qui a pour propriété de rendre les hommes insensés, favorisant une convulsion et distension des nerfs telle que les lèvres se retirent donnant l’impression que la personne rit, d’où l’expression de rire sardonique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sardonique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sardonique sardɔnik

Citations contenant le mot « sardonique »

  • Le journal ne se résume pas à ses caricatures qui égratignent les élus locaux, ses enquêtes qui stimulent la démocratie du département ou ce ton volontiers sardonique, c’est aussi ces suppléments qui donnent la plume à « ceux qui en ont le plus besoin (…) afin de faire entendre leurs voix », comme l’explique le journaliste dans plusieurs numéros. Cette éducation populaire est désormais ancrée dans l’identité du mensuel. Éducation aux médias | Rue89Lyon, Education populaire : le Ravi expérimente le journalisme participatif
  • Les méchants, dans les films, nous font souvent trembler à cause de leurs ricanements cruels et forcés, qualifiés de «rires sardoniques».  CNEWS, Pourquoi parle-t-on de «rire sardonique» ? | CNEWS
  • L’écran est encore noir, les logos des sociétés de production défilent, mais THE CLIMB a en réalité déjà débuté : les râles essoufflés de deux hommes se font entendre, comme engagés dans un coït passionné. La première image se dévoile enfin : Mike et Kyle sont en fait sur des vélos, à batailler avec l’ascension d’un col de faible catégorie dans l’arrière-pays niçois. La confusion crée déjà du sens : ces deux-là ne couchaient peut-être pas ensemble, mais une bromance très puissante les unit. De là, les deux scénaristes Michael Covino (qui réalise) et Kyle Marvin, également interprètes des deux rôles principaux, déroulent une comédie particulièrement attachante et maligne sur l’amitié comme histoire d’amour, le couple comme obstacle potentiel à la bromance, l’immaturité et la toxicité masculines – et comment la famille interagit avec tout ce bazar. On pourrait croire à un jeu de massacre sardonique à la Ruben Ostlünd mais THE CLIMB se révèle beaucoup plus tendre que ça, beaucoup plus généreux aussi, et bien plus amoureux de ses personnages que ne l’est le cinéaste suédois. Proche de mécaniques humoristiques chères à la comédie américaine contemporaine – vannes tranchantes et situations gaguesques –, THE CLIMB se différencie par son traitement esthétique, ancré dans l’exigence d’un cinéma d’auteur européen. En sept segments disséminés sur plusieurs années, Covino et Marvin explorent l’amitié rocambolesque de leur duo par le truchement d’ellipses très calculées, de revirements narratifs dynamitant le récit et de ruptures de ton. Le tout, mis en image dans de longs et virtuoses plans-séquences (la mécanique s’assouplit dans le dernier tiers, mais chaque plan reste circonscrit à une prise sans coupe). Loin d’être un apparat ou une démonstration, le plan-séquence trouve ici une véritable justification dans la rigueur avec laquelle Covino l’exécute : mis en scène avec précision, ils racontent en silence, génèrent la surprise ou le rire, et cartographient avec soin les rapports entre les personnages. Jamais complaisants, ne capturant jamais l’inutile, ils assurent même une grande vérité de la comédie. On reste un peu plus coi devant les quelques interludes musicaux (des fossoyeurs chantent un morceau de soul ; un couple de seniors danse en ski…) qui, s’ils insufflent une jolie bizarrerie, étirent artificiellement la durée du film, qui perd alors en pure efficacité. Mais Marvin et Covino, aussi bons acteurs que scénaristes et réalisateur, entourés d’autres comédiens en phase évidente avec leurs intentions, dont la formidable Gayle Rankin, redressent toujours la barre, relancent constamment l’intérêt soit avec une idée visuelle (une ellipse en time lapse et en continuité du plan séquence), soit avec un rebondissement. Ce qu’ils nous disent sur l’amitié, l’amour et la vie n’a rien d’inédit – ils le savent pertinemment, eux qui citent ici de manière très visible CÉSAR ET ROSALIE de Claude Sautet ou LE GRAND AMOUR de Pierre Étaix. Mais ils le font avec une malice, une ambition, une modernité et une drôlerie qui emportent tout. Cinemateaser.com, THE CLIMB : chronique - cinemateaser
  • «Lève le pied / après c’est la chute.» Dans la famille des oiseaux de malheur de la pop, donnez-nous Jarvis Cocker, le sardonique sympa et si séduisant, qui nous conte échecs amoureux et résilience de la classe ouvrière anglaise depuis - déjà ! - trente-sept ans. Son nouveau Beyond the Pale, premier disque façonné en groupe (baptisé Jarv Is…) depuis la dissolution de Pulp en 2002, est un tendre et revigorant état des lieux de l’apocalypse en cours, extralucide et étonnamment dansant, dans la lignée de ses tubes disco mélancoliques d’antan (Countdown, Seconds, Common People). Le secret derrière ce miracle, que nul autre à part l’échalas de Sheffield n’aurait pu faire advenir ? Sa pensée en mouvement sur mille sujets qui comptent - origines néolithiques de la rave, sentiment d’inutilité du mâle blanc hétéro de 56 ans, ou revalorisation de l’art trop méprisé des statues humaines - et son dispositif inédit, puisque la base sonique du disque a été enregistrée en concert en 2018, dans des sa Libération.fr, Jarvis Cocker : «Je suis arrivé à ce stade de ma vie où on se demande si on a fait les bons choix» - Culture / Next
  • Mais au-delà de ces trois histoires, qui vont du thriller au road trip, de l’étude de caractère à la comédie sardonique (la conférence des pervers dans Love Exposure), du film d’horreur au pamphlet existentiel, c’est surtout la vision pessimiste et presque misanthrope du cinéaste qui l’emporte. Car malgré ce basculement dans la vie des personnages principaux, ce pas en avant est presque souvent vain et une nouvelle fois révélateur d’une société au ralenti. Dans la folie sanglante finale de Cold Fish, l’émancipation sexuelle déroutante et objectivante de Guilty of Romance, ou cette escapade amoureuse dans Love Exposure, l’univers de chacun de ces trois films se retrouve au bord de la falaise : les personnages n’ont plus qu’à sauter.  LeMagduCine, La trilogie de la haine de Sion Sono : la saut de l'ange | LeMagduCine
  • En fait, c’est l’enthousiasme, le large sourire et l’humour sardonique de Garrett qui ont fait ressortir tant de ressemblance avec la famille Paxton. James était étrangement capable de parler avec la voix de son père lorsque Garrett a presque joyeusement rappelé à Coulson que dans la chronologie originale, il avait vaporisé Garrett avec une arme extraterrestre. Agents du SHIELD saison un. De même, lorsque Garrett craignait d’hériter de l’apparence sans yeux de Gordon, il a exprimé son inquiétude face à l’inflexion du célèbre « Game over, man! » ligne de Extraterrestres. JAPANFM, Agents of SHIELD Saison 7: James Paxton rend hommage en tant que jeune John Garrett – JAPANFM
  • Il portait une cravate en soie, une veste croisée à rayures, ce vernis qui drapait l'enfer. Tel Achille, Charlie Parker avait troqué la vieillesse paisible contre une vie glorieuse et brève, trente-quatre années consumées avec une joie sardonique, trente-quatre années à brandir son saxo King tranchant comme une lame entre la gloire et la mort, à faire voyager sa musique aussi vite que la lumière. Il l'avait puisée dans le brasier hédoniste de Kansas City, où il était né le 29 août 1920, la ville des nuits heureuses en ces temps de crise. On peut imaginer le jeune Charlie Parker de 16 ans. Il traîne son saxo d'occase que lui a acheté sa mère, Adelaide, même si sa protectrice aimante espère pour lui un « bon » métier, médecin, avocat… Le garçon s'en moque. Il aime la fête, le plaisir, mais les groupes de danse n'en veulent pas. « Je reviendrai plus fort ! » Marianne, Il y a cent ans naissait Charlie Parker, le flingueur du jazz
  • Parler de masques, c’est aussi parler de Twitter, avec un message sardonique de son compte officiel. La société a écrit qu’elle introduira un bouton d’édition de tweet – un outil que les utilisateurs réclament – « quand tout le monde porte un masque ». Le tweet a actuellement collecté 2 millions d’exemplaires et près de 600 000 actions. MLActu, Facebook et Instagram n'oublieront pas de porter le masque - MLActu

Images d'illustration du mot « sardonique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sardonique »

Langue Traduction
Anglais sardonic
Espagnol sardónico
Italien sardonico
Allemand sardonisch
Chinois 讽刺
Arabe تهكمي
Portugais sardônico
Russe сардонический
Japonais サルドニック
Basque sardonic
Corse sardonicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sardonique »

Source : synonymes de sardonique sur lebonsynonyme.fr
Partager