La langue française

Geignard, geignarde

Sommaire

  • Définitions du mot geignard, geignarde
  • Étymologie de « geignard »
  • Phonétique de « geignard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « geignard »
  • Citations contenant le mot « geignard »
  • Traductions du mot « geignard »
  • Synonymes de « geignard »

Définitions du mot « geignard, geignarde »

Trésor de la Langue Française informatisé

GEIGNARD, -ARDE, adj. et subst.

[Correspond à geindre I B et II] Avec une valeur dépréc.
I. − Adj. [En parlant (du comportement, d'un trait psychol.) d'une pers.] Qui se lamente à tout propos sans grande raison. Synon. geigneur, pleurard, pleurnicheur.Caractère geignard; voix geignarde. C'est curieux, combien ce gras et bedonnant garçon est geignard et comme ses expansions versent de suite en des paroles mélancoliques! (Goncourt, Journal,1875, p. 1033).William (...) était (...) très taquin, mais très mou, et un peu geignard, et (...) finissait toujours par s'en aller bouder dans un coin (Gyp, Souv. pte fille,1928, p. 177) :
... le ton bas, geignard, pleurard, un perpétuel « si j'y suis encore » quand il parlait du lendemain, enfin, tous les hélas! des poltrons renforcés, rien ne fit défaut à la comédie... Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 87.
[En parlant de production langagière] Prononcé sur un ton geignard. Aux « consolations prodiguées » en phrases de livres de prix (...) [répondaient] les momeries geignardes et piteuses d'un porche d'église à la sortie de vêpres (A. Daudet, Nabab,1877, pp. 138-139).Un geignard et machinal : « Mon dieu! Mon dieu! Mon dieu! » (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 134).
P. anal., rare. [En parlant d'une chose] Qui produit des sons rappelant une plainte humaine. Cabriolant au bruit d'un piano geignard, faux et vibrant comme un chaudron (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Yvette, 1884, p. 513).
II. − Emploi subst. Personne qui se lamente à tout propos sans raison. Entre Zola. Ce n'est plus le dolent, le geignard d'autrefois. Aujourd'hui, il apporte dans sa marche, dans son verbe, quelque chose d'énergique, d'âpre, presque de batailleur (Goncourt, Journal,1891, p. 120).Son rôle pratique se doublait d'un effet moral. Aux geignards, il disait : − Ah, bébé, nous rase pas avec tes boniments! On t'emmène à la campagne (Benjamin, Gaspard,1915, p. 18).
[Dans une constr. qualificative antéposée] Elle ne tarissait pas de rires et de plaisanteries pour moquer, comme elle disait, ce « geignard » de Coriolis qui commençait à se plaindre du séjour (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 250).
REM.
Geignardement, adv.,rare. Il s'échoue dans un fauteuil, en se plaignant geignardement et un peu à la manière d'un enfant (Goncourt, Journal,1880, p. 92).
Prononc. et Orth. : [ʒ ε ɳa:ʀ], fém. [-aʀd]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1867 (Goncourt, loc. cit.). Dér. du rad. du part. prés. de geindre*; suff. -ard*. Fréq. abs. littér. : 36.

Wiktionnaire

Nom commun

geignard \ʒɛ.ɲaʁ\ masculin (pour une femme on dit : geignarde)

  1. Qui geint, gémit, se lamente ou se plaint volontiers.
    • C'est une geignarde, il faut toujours qu'elle se plaigne de quelque chose ou de quelqu'un !
    • Dean Singleton ne prend pas de gants devant ses pairs : « Il y a trop de geignards parmi les éditeurs, les journalistes et les syndicats qui persistent à aboyer dans la nuit, en pensant qu’ils la feront fuir. Ils chérissent avec nostalgie notre histoire, comme s’ils pouvaient la faire revivre, comme si nous pouvions embaucher à nouveau indéfiniment dans les rédactions. […] » — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 169)

Adjectif

geignard \Prononciation ?\

  1. Qui se lamente.
    • Elle s’entend dire sur un ton geignard : « J’ai été très malade. » — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 177)

Forme d’adjectif

geignarde \ʒɛ.ɲaʁd\

  1. Féminin singulier de geignard.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

geignarde \ʒɛ.ɲaʁd\ féminin (pour un homme on dit : geignard)

  1. Personne qui geint, gémit, se lamente ou se plaint volontiers.
    • Les aides-soignantes le disent, sa mère est une geignarde de première. — (Rene Denfeld, En ce lieu enchanté, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GEIGNARD, ARDE. adj.
Qui geint volontiers. Il est familier.

Étymologie de « geignard »

De geignant, participe présent de geindre, avec suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « geignard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
geignard ʒɛɲar

Évolution historique de l’usage du mot « geignard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « geignard »

  • La télévision c’est le monde qui s’effondre sur le monde, une brute geignarde et avinée, incapable de donner une seule nouvelle claire et compréhensible. De Christian Bobin / L'Inespérée
  • Le phénomène n’est évidemment pas neuf, mais il semble bien que nous râlions de plus en plus et à tout propos, comme si notre seuil de tolérance à la frustration s’était insidieusement abaissé au point de nous transformer en bambins geignards et éternellement insatisfaits. C’est la faute à Dolto ! Ce n’est qu’une demi-plaisanterie : nous sommes des enfants gâtés qui avons grandi à l’abri des frustrations, dans la paix et la prospérité, à l’ombre d’un État-providence qui à travers les indiscutables injustices et les insupportables inégalités sociales a pu assurer globalement à la plupart d’entre nous le gîte et le couvert. Nous nous plaisions assistés mais, conscients de plus en plus que sonnera bientôt la fin de la récréation, nous devenons des victimes plaignardes qui font porter à tous sauf à elles-mêmes la responsabilité des malheurs du monde et de notre mal de vivre dépourvu de sens et d’engagement. , Pourquoi tant nous plaindre ? - La Libre
  • Il pense pouvoir gagner sa vie en tant que geignard professionnel avec sa starlette decrepie ? Closermag.fr, Prince Harry : ses douloureuses confidences sur sa mère Lady Di pendant une discrète rencontre - Closer
  • pour les demi finales l’injustice était encore plus flagrante sa vessie immonde et racornie a eté préférée à celle gonflée à souhait et magnifique du jeune Mallory . Depuis longtemps on voyait que M 6 voulait le faire gagner : 1 chef etoilé crédibilise l’émission , Darroze faisait un caca nerveux de ne jamais avoir été en finale , Brigitte Macron aime son restaurant de Giverny  . Rajoutez à cela sa situation familiale multi racontée sur un ton geignard . Les enfants , le coming Out tardif  et Les larmes de crocodiles ; David avait tout d’un gagnant désigné .... , Top Chef - David Gallienne a remporté hier soir sur M6 l'édition 2020 du concours culinaire - Regardez sa victoire et découvrez qui est ce chef de 32 ans - Vidéo
  • A bord du Saphir, navire britannique à destination de Calcutta, le capitaine Johns, homme désagréable et geignard, s’affronte à son second, Bunter, qui fascine l’équipage par son allure, son regard perçant et son étonnante chevelure noire. Alors que le capitaine est obsédé par les fantômes et le spiritisme, son second ne dissimule pas un scepticisme qui lui confère le respect de tout l’équipage. Pourtant, à mesure qu’avance la traversée, le narrateur multiplie les allusions à l’étrange secret de celui que tout le monde appelle « l’officier noir ». Un secret avec lequel il s’est engagé sur le navire et que, pour le moment, tout le monde ignore… Joseph Conrad écrit la première version de The Black Mate en 1886-1887 pour un concours de nouvelles organisé par le magazine Tit-Bits et la reprendra des années après, en janvier 1908. Publiée pour la première fois en avril 1908 dans le London Magazine, cette nouvelle est considérée comme sa première œuvre de fiction. En la situant dans l’univers de la marine marchande, Conrad se souvient du milieu dans lequel il a débuté. Car avant sa carrière littéraire, Conrad s’est consacré à une carrière maritime dans laquelle il ne cessera de puiser par la suite. France Culture, "L'Officier noir" de Joseph Conrad
  • A coups de mèche huileuse, d'hygiène douteuse et de superpositions incongrues (manteau de fourrure sur pyjama, pantalon tenu par une ficelle, gros pull crasseux, soins dentaires approximatifs, chaussures trouées…), il cultive méticuleusement son image de misanthrope, élevant parfois un étrange bestiaire (chiens, chats, oiseaux, guenons). Confiné dans son sous-sol dostoïevskien, il repousse tout ce qui vient. Pas seulement les gêneurs et les petits enfants, mais l'humanité entière, cette masse informe d'imbéciles et de pleutres à débiter comme du petit bois. Au risque de radoter, il érige son monologue intérieur au rang d'art. Attention chien méchant ! Mieux vaut lire que fréquenter ce grand narcissique souvent geignard (taquine la bouteille), qui surjoue la marginalité pour mieux se victimiser (le « divin déchet »). Marianne, Beaufs subtils, génies refermés sur leur carapace : ces excentriques qui nous fascinent
  • La télévision c’est le monde qui s’effondre sur le monde, une brute geignarde et avinée, incapable de donner une seule nouvelle claire et compréhensible. De Christian Bobin / L'Inespérée

Traductions du mot « geignard »

Langue Traduction
Anglais whiny
Espagnol quejica
Italien lamentosa
Allemand weinerlich
Chinois 爱发牢骚
Arabe متذمر
Portugais chorão
Russe плаксивый
Japonais ウィニー
Basque whiny
Corse whiny
Source : Google Translate API

Synonymes de « geignard »

Source : synonymes de geignard sur lebonsynonyme.fr
Partager