La langue française

Pleurnicheur

Sommaire

  • Définitions du mot pleurnicheur
  • Étymologie de « pleurnicheur »
  • Phonétique de « pleurnicheur »
  • Citations contenant le mot « pleurnicheur »
  • Traductions du mot « pleurnicheur »
  • Synonymes de « pleurnicheur »

Définitions du mot « pleurnicheur »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLEURNICHARD, -ARDE, PLEURNICHEUR, -EUSE, subst. et adj.

Familier
A. − Subst. et adj. (Celui, celle) qui pleurniche à tout propos, qui à l'habitude de se plaindre, de larmoyer. Synon. pleurard, grognon.Gosse pleurnichard. Supposé quelqu'un qui se plaint du froid, et à qui l'on donne une couverture; s'il la jette à la rue, et continue à gémir sur son sort, n'est-il pas vrai que ce pleurnicheur dégoûte la sympathie (Amiel,Journal, 1866, p.336).Si le monde contemporain ne renferme pas des racines pour une nouvelle morale, que deviendra-t-il? Les gémissements d'une bourgeoise pleurnicharde ne le sauveront pas, s'il a vraiment perdu ses moeurs pour toujours (Sorel,Réflex. violence, 1908, p.346).Le même glissement vers la fuite du sexe se produit sous le couple père sévère écrasant de sa supériorité une épouse effacée et pleurnicheuse, l'enfant étant à la fois déçu par sa mère et terrorisé par son père (Mounier,Traité caract., 1946, p.102).
B. − Adj. [En parlant des attitudes, des expressions, du comportement de qqn] Geignard, larmoyant. Il y avait aussi une scène où l'amour, joué par une gamine de douze ans, répondait à toutes les questions: «Oui, maman... Non, maman», d'un ton pleurnicheur, les doigts dans le nez (Zola,Nana, 1880, p.1109).Le médecin procédait à la consultation. Près de lui, un grand diable, sec comme une trique, s'expliquait d'une voix pleurnicharde (Courteline,Train 8 h 47, Mal de gorge, 1886, ii, p.157):
. Hâtons-nous de dire que, dans l'intimité, la lèvre retroussée et riante descendait au niveau de la lèvre abaissée et pleurnicheuse; de sorte que, pour la plupart du temps, le bonhomme disparaissait pour faire place au mari brutal et au père absolu. Dumas père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.493.
C. − Subst. et adj. [En parlant d'un créateur, d'une oeuvre artist.] (Celui, celle, ce) qui cherche par des moyens faciles à attendrir, à émouvoir. Style pleurnicheur. Parmi les gens qui ont la réputation de faire du moderne, nous avons déjà passé en revue les couturiers et les vaudevillistes, il nous reste encore à rendre compte des pleurnicheurs (Huysmans,Art mod., 1883, p.68).Et quelle pensée, parfois, que celle d'un Mendelssohn, d'un Brahms, d'un Schumann, et, à leur suite, de cette légion de petits auteurs de Lieder emphatiques et pleurnicheurs! Tout en sable. Point de roc (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p.388).Nous avons bousculé le penchant pleurnichard en nous. Toute filtration de cette nature est diarrhée confite. Encourager cet art veut dire la digérer. Il nous faut des oeuvres fortes, droites, précises et à jamais incomprises (Tzara,Manif. Dada, 1918, p.29).
Rem. Pleurnichard ajoute gén. une connotation péj. que pleurnicheur n'a pas forcément.
Prononc. et Orth.: [ploeʀniʃa:ʀ], fém. [-aʀd]; [ploeʀniʃoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. 1835: pleurnicheur, -euse. Étymol. et Hist.1. 1774 pleurnicheur (Diderot, Lettre à MlleVolland ds OEuvres compl., éd. J. Assézat et M. Tourneux, t.19, p.352); 2. 1878 pleurnichard (J. Vallès, Le Voltaire, 8 août cité ds Annuaire de l'Univ. de Sofia, Fac. des lettres, 1970, p.41). Dér. de pleurnicher*; suff. -ard* et -eur2*; cf. pleurnicheux, pleurnicheuse 1808 Hautel. Fréq. abs. littér. Pleurnichard: 12. Pleurnicheur: 18.

Wiktionnaire

Nom commun

pleurnicheur \plœʁ.ni.ʃœʁ\ masculin (pour une femme on dit : pleurnicheuse)

  1. (Familier) Personne qui a l’habitude de pleurnicher.
    • C’est un pleurnicheur, une pleurnicheuse.
    • Dans les cafés de Paris on appelle M. d’Orvilliers le pleurnicheur, & l’on a fait à ce sujet les couplets suivans, sur l’ancien air des Pendus […]. — (Correspondance secrete, politique & littéraire, ou mémoires, tome 7, 1787)

Adjectif

pleurnicheur \plœʁ.ni.ʃœʁ\

  1. (Familier) Qui pleurniche.
    • Ses condisciples, plus résignée ou plus endurcis, se moquaient de lui et ne l’appelaient plus que le saule pleurnicheur, ce qui mettait le comble à son ennui. — (J. Anceaux, Le bonhomme Piochedur, 1866)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLEURNICHEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui pleurniche. C'est un pleurnicheur, une pleurnicheuse. Il est familier.

Littré (1872-1877)

PLEURNICHEUR (pleur-ni-cheur, cheûz') s. m.
  • Terme familier. Celui, celle qui pleurniche. Je serai le plus insigne pleurnicheur vieillard que vous ayez jamais connu, Diderot, Mém. t. III, p. 124, dans POUGENS. Elle me répondit que de son naturel elle n'était pas pleurnicheuse, Genlis, Parvenus, t. III, p. 30, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pleurnicheur »

Pleurnicheur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1774) De pleurnicher, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pleurnicheur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pleurnicheur plœrniʃœr

Citations contenant le mot « pleurnicheur »

  • La réouverture de cette ligne doit être nécessairement accompagnée de tarifs à la hausse. Les "collectifs" accepteront-ils de mettre la main à la poche ? Encore un autre débat bien français pleurnicheur ? midilibre.fr, La Palombe bleue, le train qui reliait Tarbes à Paris, bientôt de retour, annonce le gouvernement - midilibre.fr
  • La star de “The Wrestler” tance à nouveau son confrère, qui l’aurait accusé d’avoir menti. “Salut Robert De Niro, oui c’est à toi que je parle, espèce de putain de pleurnicheur. Un de mes amis m’a récemment dit que, il y a quelques mois, tu as été cité dans les journaux disant: “Mickey Rourke est un menteur, il dit toutes sortes de conneries”″, écrit ainsi Mickey Rourke sans détailler exactement ce dont il est question.  Le HuffPost, Mickey Rourke s'en prend encore à Robert De Niro ce "putain de pleurnicheur" | Le HuffPost
  • Super héros, super pouvoirs… On a tous déjà rêvé secrètement de posséder une qualité hors du commun, de briller ou d’être LA personne la plus puissante de l’univers. Dans ce nouveau monde, ce rêve est à la portée de quasiment toute la population. Car les humains peuvent désormais naître avec un pouvoir : l’« alter ». Mais certains malchanceux naissent sans alter. C’est très fâcheux si on est chétif, pleurnicheur et dépourvu de charisme. Surtout si malgré tout ça, on nourrit l’ambition de devenir le méga super héros de tous les temps. Voilà donc le profil de Izuku Midoriya, jeune adolescent de 14 ans. Heureusement, le tableau n’est pas complètement sombre. En effet, Izuku est avant tout courageux et persévérant. Le rêve peut devenir réalité ! Tout va basculer lorsque All Might, le héros de tous les héros, va choisir Izuku, contre toute attente, pour devenir son successeur. Premier challenge : intégrer la prestigieuse Hero Academia : Yuei ! , Ki-oon dévoile la bande annonce pour le prochain My Hero Academia !
  • 9 h 27 je suis de votre avis en ce moment on le voit dans toutes les émissions , dans les magazines où il nous bassine avec sa compagne qui ne restera pas des lustres avec ce pleurnicheur. Closermag.fr, Marc Lavoine : de quelle maladie souffre le chanteur ? - Closer

Traductions du mot « pleurnicheur »

Langue Traduction
Anglais crybaby
Espagnol llorón
Italien piagnucolone
Allemand heulsuse
Chinois 哭泣的婴儿
Arabe ابك عزيزي
Portugais chora bebê
Russe плакса
Japonais 赤ちゃんを泣き
Basque crybaby
Corse chiancinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pleurnicheur »

Source : synonymes de pleurnicheur sur lebonsynonyme.fr
Partager